17 juin 2013

Le PS face au FN

Ça n'a pas loupé. Suite à l'élimination du candidat du PS, hier, à Villeneuve-sur-Lot, le parti a appelé à faire barrage au Front National. Ils n’ont pas lu mon billet d’hier… A Solférino (et ailleurs), il serait temps qu'ils se rendent compte que la situation a changé et que la stratégie a échoué. Le petit gars du FN a fait près de 30% au premier tour et pourrait bien en faire près de 45 au second. On aura beau se lamenter, c'est ainsi.

Ce petit gars est connu de la population, il a fait les marchés, des réunions publiques,... Il est jeune et propre sur lui. Génération bleu Marine et tout ça. Vouloir le faire passer pour un monstre ne marchera pas.

Les gens n'ont aucune raison de faire barrage au Front National : qu'est-ce que ça peut foutre qu'ils passent de 2 à 3 députés ? En outre, on a échoué. On a été éliminé. Nous n'avons plus rien à dire aux électeurs de là-bas et surtout aucune leçon à donner. Nous n'avons qu'une chose à faire : continuer le boulot pour sortir du marasme et démontrer à ces électeurs qu'ils ont eu raison de nous faire confiance en 2012.

Je ne sais pas si, un jour, les responsables politiques comprendront que toutes leurs déclarations au soir des élections sont toutes contreproductives. Je crois que Jean-François Copé parlait de désaveu pour le PS. Pense-t-il que les gens sont tarés ? Les électeurs de gauche de Villeneuve sont évidemment déçus de la politique du Gouvernement et de ses résultats. Surtout, ils sont devenus les symboles et les premières victimes de "l'affaire Cahuzac". Il aurait fallu qu'ils soient tarés pour revoter socialiste.

Du coup, ils ne sont pas venus voter et l’abstention est importante.

Par contre, ce que Jean-François Copé oublie, c'est que le désaveu est aussi pour sa formation politique : bientôt l'UMP ne sera plus la première force politique de droite, en France.

Bien sûr, chaque commentateur politique aura son interprétation de la situation. Certains penseront que je minimise la défaite du PS : pas du tout. Disons qu'elle ne me surprend pas.

Dans neuf mois, il y a des élections municipales. Le résultat à Villeneuve préfigure peut-être le résultat de ces élections ou du moins les grandes tendances. Les trois gros partis feront des scores importants et comme l'abstention sera moins forte, ils pourront tous les trois de maintenir au second tour dans plein de communes. Avec la magie du report des voix, le PS pourrait arriver souvent en tête et gagner plein de communes. Cette fois, le jeunot du FN est arrivé en tête à Villeneuve-sur-Lot, cette ville gérée par le PS…

Dans ces conditions, appeler aujourd'hui à battre le FN est-il très fin ?

Par ailleurs, je vois un tas d'analyses sur les raisons de la montée du Front National. La déception des électeurs de gauche s’exprime probablement par l’abstention. D’ailleurs la montée du FN est elle-même à relativiser : le candidat du Front National recueille 1000 voix de moins qu’à la dernière élection. En gros, c’est la formation qui perd le moins de voix mais elle en perd quand même. Le PS en perd plus de 10000 !

Ça fait 30 ans que le FN fait régulièrement des scores à deux chiffres. Il est « imprimé » dans le paysage politique. Pour analyser les bons scores récents du FN, ne nous limitons pas aux volets économiques et sociaux. Les mauvais chiffres de l’économie, la crise dont on voit de moins en moins le bout, le chômage qui perdure, le pourvoir d’achat qui baisse… n’expliquent pas tout. Ils ne sont pas neutres mais, je me répète, ils expliquent essentiellement l’abstention.

Je ne vais pas énumérer les raisons. Chacun aura un avis et pourra argumenter pendant des heures sur tel ou tel point. Je vais en donner une, de très court terme, à titre d’exemple. On nous dit maintenant qu’il va falloir augmenter le nombre d’années de cotisation pour avoir la retraite alors qu’on disait le contraire il y a un an. Les électeurs de gauche vont donc s’abstenir. Ceux de droite vont dire : ils nous prennent vraiment pour des cons, on va aller voir chez Marine.

Je vais en citer une autre : le mariage pour tous. Les électeurs de gauche s’en foutent. C’est fait, c’est une bonne chose pour beaucoup,… et basta ! Une grande partie des électeurs de droite s’en fout aussi, ils sont ulcérés soit par le bruit fait par la droite, soit par l’échec de la droite dans sa stratégie d’opposition. Hop ! On va voir chez Marine.

Je vais en citer une dernière : il n’y a plus, à l’UMP, des figures fortes, comme Pasqua et autres Séguin, qui incarnaient une opposition, d’une part, à des évolutions de la société et, d’autre part, à la mondialisation et à l’Europe. Les vieux sages de l’UMP (pas de nom…) sont plutôt sur une ligne centriste ou Européenne. Un électeur de droite opposé à l’Europe (et tout ce qu’elle incarne comme l’ouverture des frontières pour ne pas dire l’immigration) n’a pas de solution de repli en dehors du Front National.

Les raisons de la montée du Front National sont surtout à voir dans le long terme or, quand je regarde les analyses faites par les copains, je vois essentiellement des sujets de court terme (je viens moi-même d’en citer deux, la retraite et le mariage).

C’est une erreur.

Le FN était à près de 15%, il y a 25 ans. Ne l’oublions pas.

Par contre, les militants du PS ont tendance à se torturer l'esprit avec le Front National. Le Front National gène surtout les autres formations politiques, notamment l'UMP. 

22 commentaires:

  1. Quand on voit une copie, on préfère l'original. C'est humain. La copie-Copé ne fera pas le poids.

    Face à cette logique montée, seule une vraie gauche citoyenne et irréprochable peut faire le poids. Le PS est déjà condamné à la défaite, comme son siamois au pommier déplumé. Le FdG sera-t-il crédible ? C'est à mon avis sur la probité qu'il gagnera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bab, tu te trompes : le FdG ne gagnera pas. Le PS n'est pas condamné. Il est et restera la première force politique à gauche.

      Supprimer
  2. "Je vais en citer une dernière : il n’y a plus, à l’UMP, des figures fortes, comme Pasqua et autres Séguin, qui incarnaient une opposition, d’une part, à des évolutions de la société et, d’autre part, à la mondialisation et à l’Europe. Les vieux sages de l’UMP (pas de nom…) sont plutôt sur une ligne centriste ou Européenne. Un électeur de droite opposé à l’Europe (et tout ce qu’elle incarne comme l’ouverture des frontières pour ne pas dire l’immigration) n’a pas de solution de repli en dehors du Front National."

    C'est très très bon comme analyse !

    RépondreSupprimer
  3. J'en vois une de plus, de raison : celle dont il ne faut pas parler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Islam ? Je n'y croit pas. Par contre je parle de l'immigration.

      Supprimer
    2. Je sais que vous n'y croyez pas. Mais d'autres y croient pour vous. Par exemple, Marwam Muhammad, porte-parole du CCIF, qui, à la mosquée d'Orly (pas loin de chez vous, donc), déclarait ceci en août dernier :

      « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française ».

      Supprimer
    3. Non ! Ce que je voulais dire est que je ne crois pas que la montée de l'islam soit la raison de la montée du FN.

      Pour le reste, je sais que certains souhaitent faire monter l'islam. Je ne crois pas qu'ils y arriveront et je me bats contre.

      Supprimer
    4. L'insécurité, le chômage et la CMU peuvent à eux seuls motiver un citoyen à voter FN.

      Supprimer
    5. Couverture Médicale Universelle? Attendez, je vais vérifier.
      Si, c'est bien ça. Un certain nombre de Français ne peuvent bénéficier de soins médicaus en raison de leurs bas salaires, et à côté de ça, ils entendent qu'un non-Français bénéficie de tous les soins gratuitement.

      Supprimer
  4. En tout cas, à part vous, ça n'allait pas l'air d'intéresser beaucoup les blogueurs, ce début d'élection. Moi qui attendais avec jubilation de vibrants appels à faire barrage à la bête immonde, je suis bien déçu, allez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca parle beaucoup en off (Twitter, groupes de discussion,...) mais peu sur les blogs.

      Supprimer
  5. à 5.08 % , tous les espoirs sont permis

    RépondreSupprimer
  6. Ce qu'il faut étudier de près je crois c'est le pourcentage des abstentions et des votes blanc, souvent les déçus ne votent plus, les raisons sont profondes et ne manquent pas.

    David75

    RépondreSupprimer
  7. David75 a raison. Si les votes exprimés (blancs non compris) additionnés n'atteignent pas 50% des inscrits, on refait une élection avec de nouveaux candidats. Voilà ce qu'il faudrait dans le code électoral, mais voilà aussi ce que les élus ne veulent pas.

    RépondreSupprimer
  8. Ne se faire aucun souci : le résultat de cette élection est comme le brûlement des bagnoles en 2005 : un suicide social !
    Mais les gens de Villeneuve sur Lot qui ont laissé faire ça, vont tellement s'en mordre les doigts : ils vont faire comme leurs petits copains de WISSOUS, en Essonne : car leur brillant élu aura ruiné la ville, ils se remobiliseront !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Le maire est droite.

      Supprimer
    2. Personnellement je suis socialiste depuis 45 ans (de père en fils. Le mariage gay m'a ruiné le moral. C'est la raison pour laquelle (et l'unique raison) je ne voterai plus jamais à gauche. Comme je n'ai pas envie de voter pour l'UMP qui ne sait pas où elle est. Je voterai donc FN. Depuis le temps qu'on nous fait peur avec le FN, pourquoi ne pas le tester. Nous sommes dans une république où tout le monde a le droit à la parole. Si on se trompe on peut toujours revenir en arrière. Mais jamais plus pour la gauche. Ca c'est certain pour moi et pour toute ma famille. Oser faire cette loi sans référendum, il faut le faire. Quelle misère. Et venir nous dire qu'il y a eu concertation. Dire "on a entendu votre message mais on fera comme on a dit". C'est l'imbécilité dans toute sa splendeur. Enfin, adieu PS je t'aimais bien.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.