25 juin 2013

Du nouveau dans l'affaire Méric

Les réacs sont en joie ! Une vidéo de télésurveillance de la RATP semble montrer que c’est Clément Méric qui a attaqué « Esteban » par derrière. Celui-ci, pour se défendre, aurait donné un coup de point qui s’est avéré mortel.

« Quoi qu’il en soit, gageons que l’on n’insistera pas trop sur cette information si elle s’avère. » Si ! J’en fais un billet !

« Dans ce dernier cas,  le décès de ce malheureux  jeune homme aura fourni à nos amis de gauche une excellente occasion de se ridiculiser. »

Le ridicule ne tuant pas, j’ai beaucoup aimé voir la réacosphère défendre des groupes violents d’extrême droite comme s’ils s’assimilaient à eux ou comme s’ils étaient touchés. J’ai beaucoup aimé ces enquêteurs en herbe fouiller sur la toile et donner des liens vers des sites « antifa » pour montrer leur violence. J’ai beaucoup aimé ces braves gens enfoncer un mort pour défendre quelqu’un dont ils s’estiment plus proche.

Nos blogueurs sont entrés dans une défense d’une espèce de fasciste sans même se rendre compte qu’il n’a pas à être défendu autrement que par la justice qui est là pour faire la vérité. En défendant « Estéban », ils en sont venus à faire un procès à Méric, le méchant « antifa » en oubliant « antifa » était l’abréviation de antifasciste, ce qui nous le rend tout de suite plus sympathique (et pas nécessairement plus intelligent).

Et j’aime beaucoup la manière de dire « nananère, on avait raison. »

Je continue à penser, pour ma part, qu’il faut continuer à lutter contre ces groupes de graines de nazis violents et que cette affaire aura eu au moins le mérite ne nous les faire redécouvrir.

39 commentaires:

  1. Surtout qu'il faut poser la question : Qui est mort, qui est vivant ? Qui est la victime, qui est l'assassin ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas vraiment un assassin.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas parce qu'on est vivant qu'on est coupable, tout de même, Jean ! Dites plutôt que vous considérez qu'agresseur ou agressé peu importe puisque la lutte contre les fachos par tous les moyens est bonne. On peut être de parti pris sans s'embarrasser de justifications, c'est bien plus franc.
      Ce sont les auteurs de trémolos sur le mode "on est forcément innocent de ce dont on nous accuse, puisque les autres sont les méchants" qui se retrouvent ridicules, là.

      Supprimer
    3. Bravo pour le "pas vraiment" !

      Supprimer
    4. Oui. Jean est un peu rapide...

      Supprimer
    5. Qui a foutu son poing sur la gueule du petit Clément causant sa mort ??? Merci !

      Supprimer
    6. Jean, il n'y a pas homicide volontaire. Si cette vidéo est vraie, on se tourne vers la légitime defense.

      Supprimer
    7. Quand on s'attaque à un lion, il ne faut pas s'étonner de se faire bouffer un bras.

      Supprimer
    8. C'est à la justice de décider, j'ai, depuis le début, pensé que nous avions affaire à Coups et blessures ayants entraînés la mort sans intention de la donner, donc crime, mais effectivement, pas "assassinat".

      Supprimer
  2. Luc (Leluchu)25 juin, 2013 12:45

    Le plus marrant, c'est tous ces gens (journalistes compris) qui parlent de la vidéo sans avoir vu la vidéo.

    Si ça t'intéresse, j'ai vu passer ça, tout à l'heure :

    Communiqué de l'Action antifasciste Paris-Banlieue

    Meurtre de Clément : halte aux mensonges !

    Depuis ce matin, l'ensemble de la presse en ligne reprend une information de RTL, au sujet d'une vidéo de la mort de notre camarade et ami Clément, sans la vérifier. A l'instar des journalistes qui diffusent ces calomnies nous n'avons pu visionner cette vidéo. Nous rejetons toutefois formellement l'interprétation qui en est faite. Les camarades présents avec Clément le 05 juin maintiennent leur version :

    -oui il y a eu des échanges verbaux à l'intérieur du magasin devant les
    messages ouvertement racistes et tombant sous le coup de la loi arborés
    par les skinheads

    -l'agression physique survenue à l’extérieur du magasin est le fait des
    skinheads qui se sont approchés, ont encerclé nos camarades puis les ont agressés. Les militants néonazis étaient armés de coups de poing américains et ont tué Clément Méric.

    Il est donc impossible que des images montrent Clément se précipiter vers
    son agresseur pour lui porter un coup dans le dos. C'est au contraire
    Esteban qui a quitté le centre de la rue pour se diriger vers Clément. Les militants d'extrême droite eux-mêmes n'ont jamais prétendu que Clément se soit précipité vers eux pour les frapper par derrière.

    Les mensonges relayés dans la presse ne font qu'ajouter à la douleur de
    ses proches.

    Paris, le 25/06/13

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. On ne connait pas encore la vérité.

      Supprimer
  3. La question n'est pas de savoir qui a frappé le premier, mais de constater la manière déplorable avec laquelle cette affaire a été instrumentalisée et manipulée par la gauche et les médias. Les mots "fasciste" ou "antifasciste" que vous utilisez sont vides de sens aujourd'hui. Ce ne sont que des prétextes à des jeunes en mal de sensation pour se foutre sur la gueule. Mais la véritable dérive d'une caste médiatique aux ordres, d'un pouvoir politique toujours plus corrompu et anti-démocratique, qui devrait véritablement vous inquiéter, vous ne la voyez pas. En cela vous tombez dans leur piège. Réveillez-vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon dieu ! Le grand complot !

      Supprimer
    2. Je parlais plutôt d'un système. Mais vous avez raison, la fable des méchants fascistes sur le retour, du ventre fécond de la bête immonde, contre les gentils antifas, est bien plus crédible.

      Supprimer
  4. Pas de commentaire, sinon pour :
    1. Rappeler qu'il n'y a que la loi qui protège, même si elle est perfectible
    2. Que les associations et les sociétés privées qui se posent en "milices" [politiques] ou "vigiles" ou "gardiennage" ont des liens étroits en sorte qu'on n'aura que des "petits bouts" de vidéos ...pour le moment, celle de la RATP et peut-être plus tard (pourquoi plus tard ?) celles du magasin ...
    3. Se demander qui a effacé les bandes de vidéos protection de la maison où Michael Jackson a perdu la vie ? Et pourquoi ? Et pourquoi cette vidéo protection serait moins vulnérable en France qu'aux USA ?
    4. Relire les archives qui ont permis l'écriture du livre "L'assassin était chez Citroën"; celles du conflit de l'Imprimerie Jean Didier ...
    5. Se dire que seules les institutions et la Justice de la République peuvent protéger la République et ses citoyens, des "fafs", "nervis", "vigiles" de tous poils ... et que nous avons une mission noble de transmission de valeurs à accomplir avant de donner rendez-vous aux gens de l'autre côté du chronomètre : " Servir la République,DANS la République ".
    Bz

    RépondreSupprimer
  5. http://www.dailymotion.com/video/x5wv3j_c-est-qui-le-patron_news?ralg=int.meta2-only#from=playrelon-1-newrelated

    RépondreSupprimer
  6. Esteban va passer pour un héros auprès de tout ces crétins, le pauvre (à la limite), lui qui voudrait plutôt se faire oublier.

    RépondreSupprimer
  7. Un jeune homme est attaqué alors qu'il a tout tenté pour éviter le combat.
    Attaqué de dos.
    Par un antifasciste.

    C'est con, des fois, la réalité. Faudrait pouvoir la changer.

    RépondreSupprimer
  8. Autant je n'aime pas certains de vos arguments semblant à mes yeux justifier l'injustifiable sur le vote FN, autant là je vous trouve un panache indéniable.

    RépondreSupprimer
  9. Appréciation du professeur : belle tentative, mais résultat décevant. 8/20.

    (Vous auriez mieux fait de pondre un billet sur Mélenchon ne voyageant qu'en classe affaires : vous auriez eu les trolls gauchistes plutôt que les nazis…)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et mon panache indéniable, alors ?

      Vous n'avez probablement pas suivi tous les débats et le nombre d'abrutis qui ont tenté de me démontrer que le mort n'était qu'une enflure. Des minables...

      Supprimer
    2. Le mort était, selon toute vraisemblance, un petit con violent. Mais, en effet, je n'ai suivi aucun "débat" (le mot me paraît assez mal choisi en l'occurrence), ce fait divers ne m'intéressant absolument pas. Seules m'ont amusées les petites crises de démence collective gauchiste, juste après l'incident.

      Supprimer
    3. Les démences des reacs étaient amusantes aussi. Quand les blogueurs sont devenus spécialistes des réseaux...

      Supprimer
  10. Les vidéos entre elles, si elles n'ont pas été effacées, n'ont pas encore parlé. Ni non plus les microscopes : une tuméfaction et, en dessous, une fracture, - une seule si on comprend bien ? - de la face oudu dessous du menton (?) causées par un seul coup de poing à main nue - même si de la part d'une personne entraînée, elle a valeur de coup de marteau ! - n'ont pas la même structure qu'une tuméfaction et une fracture causées par un objet contondant.Idem pour les lésions cervicales associées.
    La taille et la position des protagonistes, sont déterminantes : si Méric était l'assaillant, le coup porté est-il compatible avec celui d'un homme le bras levé et le corps en extension ?
    Qu'est-ce qui a fait réagir le prétendu assailli ?
    Un coup porté ? Une main tirant ses vêtements ?
    Si ce scénario devait être retenu, de la réponse à ces questions dépend la réponse à celle de savoir si la riposte a été proportionnée à l'attaque subie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Il faut attendre. S'il y a un poing américain nos reacs vont déchanter.

      Supprimer
    2. Il n'y a pas de poing américain. Comment peut-on croire qu'un coup avec ce genre d'armes ne se verrait pas à l'autopsie ?

      Il n'y a pas non plus de t-shirt Front National ni de tatouage de croix gammée.

      Va falloir accepter le réel.

      Supprimer
    3. Le réel est que le coup était suffisamment violent pour tuer. Faut accepter.

      Supprimer
  11. Ouais, pitoyable besoin de se mesurer la bite comme dans une cour d'école (donner des leçons où vouloir en prendre semble les deux mamelles d'une enfance décidément pas encore terminée/ où plutôt d'un besoin de domination...).
    J'aurais envie de dire, qu'est ce qu'on en a à foutre, un gamin est mort et qu'on foute ces putains de nazillons en taule, point. Ils chanteront La marseillaise un drapeau planté dans le cul tant qu'ils le veulent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voilà, c'est simple. Pas la peine de faire des procès. Les méchants en taule et puis c'est tout. Vivement Mélenchon au pouvoir, qu'on puisse tabasser les fachos comme on veut.

      Supprimer
    2. Le problème est que si on les met tous en taule (à la naissance de préférence : je suis sûr qu'il doit y avoir un gène pour ça), les vertueux progressistes ne pourront plus les tabasser dans la rue : il va y avoir des choix difficiles à faire…

      Supprimer
    3. Si je me souviens bien, les histoire de gènes dans l'enfance, et l'éventuelle dangerosité de ces derniers, c'était du Sarkozy pur jus.

      Supprimer
    4. Mélenchon je m'en bas la nouille, mais le monsieur du dessus (oui, l'anonyme, là) reconnait tout de même l'appellation "fachos" (de fascisme, hein, on est bien d'accord), ce qui est déjà beaucoup et démontre, mais tout de même avec distance et poésie, de l'éventuel dangerosité de l'âne bâté en question.
      Ça va, on a de la marge avant la collaboration.

      Supprimer
  12. La police vient de réfuter totalement la version de RTL => Manipulation ??? voir Libé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ben si maintenant la vérité est dans Libé on est pas sorti de l'auberge :)
      Chacun y va de son interprétation personnelle et orientée des informations que nous avons... Mais au final il semble bien que ce soit simplement une bagarre entre jeunes abrutis (TOUS !! Autant les uns que les autres) qui s'est tragiquement terminée par la mort de l'un des crétins. C'est trsite de devoir parler comme ça d'un gamin décédé mais par pitié n'en faisons pas un martyr.
      Il était un membre actif de factions antifascistes qui cherchent à en découdre avec leurs opposants à la moindre occasion.
      Ce n'est pas non plus un freluquet tabassé par un géant, Le "terriiible Esteban" ferait 65 kg, on est très loin de la grosse brute ...
      Il est probablement au moins aussi stupide que Méric mais quand on s’intéresse aux extrêmes (anti ou pro) faut pas s'attendre à trouver des prix nobel!

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.