07 juin 2013

Ces groupuscules d'extrême droite

Melclalex lit Sud Ouest et a trouvé cet article qui présente les différents groupuscules d’extrême droite en France : le GUD, les Jeunesses nationalistes, le Bloc identitaire, l’Institut Civitas, le Renouveau français, le Printemps Français,… Je vais vous résumer ça.

Le GUD – Groupe Union Défense

C’est « un syndicat étudiant d'extrême-droite, connu pour son activisme violent ». Les cadres du FN prennent leurs distances avec lui mais son responsable a été pris en photo avec Marion Le Pen lors des 40 ans du parti.

Il compte une centaine de membres. Il a été relancé dans les universités en 2010.

Les Jeunesses nationalistes

Proche du GUD, les JN ont été créées en 2011. Les deux créateurs ont été exclus du FN. Elles sont « la section "jeunesse" de l'Oeuvre Française » (que ne présente pas Sud Ouest). Ils ont été très actifs, voire violent, pendant le débat sur le « mariage pour tous ».

C’est à elles que seraient liés les gugusses d’avant-hier.

Elles compteraient 5 à 600 personnes.

Le Bloc Identitaire

Il a été formé en 2002 (et est devenu un parti politique en 2009). Son Président est issu de Unité Radical, un autre machin d’extrême droite, dissout en 2002 suite à l’attentat contre Jacques Chirac.

Ils mènent des actions très visibles (apéro saucisson pinard, occupation de mosquées,…).

Ils ont voulu faire des alliances avec le FN pour les municipales mais Marine Le Pen a refusé.

Il compterait entre 1000 et 1500 adhérents.

L’institut Civitas

C’est « une association catholique intégriste née en 1988 ».

On a beaucoup entendu parler de lui pour son opposition au mariage pour tous.

Il compterait 1500 adhérents.

Le Renouveau français

Il semble assez poche de Civitas.

Le Printemps Français

Contrairement aux autres machins, il n’a pas d’existence légale (pas de « statuts ») et est une espèce de nébuleuse capable d’organiser des manifestations bruyantes…

« Si le Printemps français est plutôt opaque, son égérie, elle, est bien connue : Béatrice Bourges, porte-parole du mouvement, a été exclue du collectif la Manif' pour tous après avoir réclamé la radicalisation du combat contre le mariage gay. »

Il est né en 2013.

Et voila…

17 commentaires:

  1. On arrive dont à un total de 3500 personnes au total dans un pays de 60 millions d'habitants : on voit que le fascisme est bel et bien à nos portes (sans doute planqué sous le paillasson puisque personne ne le voit).

    Évidemment, pour y arriver, à ce nombre, il faut faire une confiance aveugle à Monsieur Sud-Ouest qui, visiblement, sort ces chiffres de son chapeau, puisqu'il ne donne aucune source. À moins (ou à moinssss, comme on dit en ces contrée à accent stupide)…

    À moins que Monsieur Sud-Ouest se soit contenté de reprendre les chiffres des groupuscules eux-mêmes. Auquel cas, il faudrait bien les diviser par deux ou par trois.

    Vous vouliez prouver quoi, au juste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien pourquoi. Le papier de Sud Ouest me paraissait trop détaillé pour intéresser vraiment les gens.

      Ce chiffre de 3000 est à peu près celui que je donnais ce midi.

      Supprimer
  2. Se souvenir qu'en vrai latin, il faut dire QuiWitasse et non Ssivvitas comme ne pas dire Ssézar mais Quéssar => Ksar, Kaiser !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, selon la prononciation dite "restituée", qui est entrée en vigueur au début des années soixante, je crois bien, et dont j'ai bénéficié (?) durant toute ma scolarité secondaire.

      Et puisqu'on en est à faire nos petites cuistres (ce qui est assez habituel, en ce qui me concerne…), je rappelle également que l'on doit écrire "et cetera" et non "et cætera", le mot venant du latin ceterus, a, um, adjectif qui signifie "tout le reste".

      Ouala, ouala…

      Supprimer
  3. Nos lecteurs ont rectifié d'eux même07 juin, 2013 18:21


    C’est à elles que seraient liés les gugusses d’avant-hier.


    Non.

    JN = Gabriac.

    Gugusses d'avant-hier = JNR = Troisième voie = Ayoub/Batskin.

    M'enfin bonnet blanc & blanc bonnet, pour ce que ça change...

    RépondreSupprimer
  4. Puisqu'on te dit qu'ils ne sont pas nombreux et que l'extrême-droite est en fait légaliste et encore que, fait unique dans l'Histoire du monde, elle ne serait pas tentée par le fait de faire la peau à tous les gauchistes qui passeraient par là, une fois au pouvoir. Dormez, braves gens, l'extrême-droite n'est plus un danger, désormais elle aime les gens, même les étrangers, c'est dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il faut connaître les réseaux. Je n'ai pas fait de conclusion à ce billet mais il ressort deux points : Marine Le Pen essaie de faire le ménage et les ultras sont peu nombreux.

      On voit donc que le FN se normalise. Si on nie ces faits, on est foutus.

      Supprimer
    2. Dorham, je ne sais pas ce qu'il vous arrive, mais il y a quelque chose qui ne va pas. Par exemple, le fait que votre dernier commentaire semble être écrit par un blogueur de gauche lambda, alors que, a priori, vous connaissez les règles régissant la langue française.

      En réalité, je crois savoir ce qui vous arrive, et je conçois que ce doit être violent. Voilà des semaines et des semaines que vous vous taisez, et soudain… Eh bien, soudain, vous jaillissez de votre confort et vous vous remusclez à gauche, parce que vous n'avez rien d'autre à faire.

      Enfin, vous n'êtes plus tellement de gauche, et vous le savez, et c'est bien pour ça que vous tentez de l'être encore.

      Supprimer
    3. Didier, Dorham est probablement absent à cette heure. Vous ne voyez la différence droite gauche que sur l'aspect societal dont je me fous profondément contrairement à vous deux. Vous oubliez toujours les aspects économiques et sociaux.

      La gauche ne se limite pas au mariage pour tous !

      Supprimer
    4. Je ne pense d'ailleurs pas que le mariage homosexuel soit spécialement une loi de gauche, si on observe les pays ou les villes qui l'ont légalisé (en particulier, New-York, grâce à son maire Bloomberg, du parti républicain.

      Supprimer
  5. Pas très nombreux... Mais très cons.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.