20 juin 2013

La droitophobie ou la nécessité de rejeter le sarkozysme

« L’hebdomadaire Valeurs Actuelles, dont les valeurs n’étaient déjà plus très fraiches lors de sa création en 1966, fait sa Une sur «Les droitophobes» et lance dans la foulée un Observatoire de la droitophobie. Avouez qu’il faut avoir un sens du ridicule assez peu prononcé pour se permettre de commettre de telles âneries. » Ainsi, commence le billet de mon confrère Dedalus et il a parfaitement raison : c'est ridicule.

Dedalus détaille les raisons de penser que c'est ridicule : je vous laisse le lire. Et je vais pousser mon coup de gueule : il y a certains droitards qui commencent à me casser sérieusement les burnes...

Ce dernier machin n'est qu'une preuve supplémentaire qu'ils cherchent uniquement à diviser la société, en se victimisant à outrance, avec une nouvelle connerie : la France est majoritairement de droite. Si la gauche a gagné les élections, c'est parce que les dirigeants de droite ont accumulé les conneries, d'une part en menant une politique économique inepte et d'autre part en imposant une violence verbale dans tous les autres sujets.

A part ça, nous n'avons rien contre la droite, ou, plus précisément, contre les électeurs de droite (à part qu'ils votent à droite).

En 2007, la gauche a obtenu 36% des suffrages au premier tour. En 2012, elle a fait presque 10% de plus parce que des électeurs ont jugé que la priorité des priorités était de virer cette UMP du pouvoir. Il n'empêche que les idées de droite sont majoritaires en France.

Cette droite débile devrait se poser des questions, notamment celles qui pourraient lui permettre de récupérer le pouvoir ou au moins l'estime des électeurs. Peut-être est-il simplement venu le temps de tourner la page ? Et de recommencer la politique. Les français de gauche comme de droite sont exaspérés par ces débilités sans nom.

Je vais m'adresser à eux directement : quand vous avez choisi Nicolas Sarkozy pour succéder à Jacques Chirac, vous avez fait une immense connerie. Il a progressivement appliqué une politique de division des Français sans même tenir une politique économique de droite. C'est à vous d'assumer !

Au moment du mariage pour tous, vous avez accusé la gauche de diviser les Français. C'est une connerie. C'est vous qui avez manifesté et fait monter cet espèce de clivage. Il faut assumer. Ce n'est la peine d'ajouter un nouveau clivage à la con.

Je m'entends très bien avec mes copains de droite. On s'engueule quand on parle politique mais on boit des bières ensemble par la suite. Vous n'arriverez pas à nous séparer (surtout que la plupart des serveurs sont de droite, dans les bistros).

La victimisation, ça suffit !

Regardez Complément d'enquête, ce soir. Vous y découvrirez de nouveaux éléments à charge contre Nicolas Sarkozy (il aurait touché 20 millions de Kadhafi pour sa campagne de 2007).  Vous avez fait les mauvais choix et vous entretenez un climat de haine. Je ne mélange pas les sujets, je prends le dernier élément connu dans l'actualité. Je ne juge pas Nicolas Sarkozy, je laisse la justice le faire. Il n'empêche que vous avez choisi le mauvais cheval, la mauvaise image politique et c'est à vous d'assumer. Avec ce que l’on continue à apprendre sur ce pauvre Claude Guéant, cette droite s'enterre et vous sombrez avec. Cette victimisation est de plus en plus ridicule et vous vous enfoncez au quotidien. Vous n’êtes pas des victimes ou, alors, vous êtes victime des dirigeants que vous avez choisis.

Et vous me faites franchement chier. Laissez-nous vivre. Faites de la politique ! Aujourd'hui, François Hollande lance la conférence sociale. Vous en pensez quoi ? Nous autres, à gauche, on est content de la méthode mais mécontents des résultats prévisibles. Ça vous donne un boulevard pour vous foutre de notre gueule. Par contre, vous serez probablement satisfaits du résultat de la négociation mais gueulerez quand même.

Vous feriez mieux d’exiger le départ de Jean-François Copé, non pas pour ce qu’il fait actuellement, ce dont j’ignore tout, mais parce que c’est lui qui a lancé cette imbécillité de « droite décomplexée », comme si la droite pouvait avoir des complexes dans un pays où elle est majoritaire.

Il n’y a pas de droitophobie. Il y a un rejet, partagé par la gauche et « l’autre droite », d’une certaine droite.

Mettez-vous le bien dans le crâne sinon vous êtes cuits… Ca m’arrangerait, d’ailleurs.

Je ne veux pas d'une nouvelle division qui ne soit pas basée sur des critères un tantinet objectifs.

20 commentaires:

  1. Très jolie illustration. Et beau coup de gueule.

    RépondreSupprimer
  2. (enfin, si tu pouvais éviter de leur donner des conseils, même s'il est vrai qu'ils ne les suivront pas)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis sarkophobe et je le revendique haut et fort ! je soutiendrai la droite quand elle nous aidera à le mettre hors d'état de nuire lui et sa clique, je le jure sur la tête de ... Morano tiens !

    RépondreSupprimer
  4. ces imbéciles utilisent la cocarde bleu blanc rouge pour le logo de leur "observatoire"... ridicule ! ils comptent laisser croire que seule la droite aime son pays ?

    RépondreSupprimer
  5. ils utilisent la cocarde bleu balnc rouge comme logo de leur "observatoire" ! c'est ridicule ! le drapeua national ne devrait pas être confisqué ppar un courant politique

    c'est peut-être une réponse au mur des cons va savoir

    RépondreSupprimer
  6. Sans vouloir leur donner raison, je pense cependant que la France est de plus en plus dans certaines valeurs de Droite, notamment en ce qui concerne la "sécurité", et notamment par le vieillissement de la population.
    Il est très visible que la fenêtre d'Overton a glissé : y a 10 ou 20 ans, le débat public était prévention ou répression, de nos jours, on ne parle presque plus de prévention. Si Valls agit comme il fait (sans non plus vouloir discuter de ceci), c'est pas pour rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que la gauche a arrêté ses conneries.

      Supprimer
  7. Je suis bien content que les gens de gauche commencent à s'apercevoir que les mots suffixés en "phobe" sont grotesques : rien que pour ça, l'initiation de l'hebdomadaire dont auquel je suis abonné mériterait d'être saluée.

    Donc, ces d'accord, on supprime du vocabulaire toutes ces âneries pour mômes : xénophobie, islamophobie, homophobie, gonzessophobie, etc ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut garder hydrophobe ?

      Supprimer
    2. ben merdalors ! vous êtes abonnés à ce truc qui a "actuelles" dans le titre ?!

      Supprimer
    3. Bon, je vous accorde celui-là, allez !

      (Sinon, me relisant, j'en viens à constater que je commence à écrire encore plus mal à jeun que bourré : c'est inquiétant, mon français commence à ressembler à celui d'un blogueur de gauche.)

      Supprimer
    4. Je suis un réac bourré de contradictions (et parfois bourré tout court).

      Supprimer
    5. Boit-on plus à droite qu'à gauche ?

      Perso je crois que oui...

      Supprimer
    6. C'est normal, on est le camp du MAL ! Donc, on picole, on fume comme des sapeurs ; et il nous arrive même de répandre notre semence virile dans le sable, c'est vous dire !

      Supprimer
  8. On pourrait tout de même garder celle-là, elle n'est pas mal:

    http://www.youtube.com/watch?v=hW7b4xgRBTM

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.