26 juin 2013

L'assurance d'une réacosphère

Avec le mariage pour tous, certains blogueurs réactionnaires, qui s’attribuent se qualificatif ou pas, se sont sentis pousser des ailes, trouvant enfin un sujet d’unité. Ils se sont crus majoritaires, je suppose et ont imaginé représenter le peuple, tout le peuple. Les bons scores du Front National lors des partielles leur ont, semble-t-il, prouvé que l’électorat validait les thèmes de « la droite dure » alors que l’électorat ne fait que rejeter le parti au pouvoir et celui qui pour eux, au fond, devrait être le seul à avoir la légitimité pour gouverner mais fait n’importe quoi. Il y a eu, ensuite, deux histoires, celle d’Esteban et celle de Nicolas B, de jeune, qu’ils prennent pour des martyrs, victimes d’un pouvoir de gauche qui fait ingérence dans les histoires de la justice.

Il faut croire que bloguer dans l’opposition n’est pas si facile. Je le sais, je l’ai fait pendant six ans et demis. Du coup, ils perdent la tête. Tiens ! J’ai fait un billet, hier, à propos d’Esteban (et plus précisément de Clément Méric), il y en a plusieurs qui ont fait des commentaires à propos de Nicolas B., en citant le billet de Maitre Eolas. Ils mélangent tout.

Nicolas B a été emprisonné parce qu’un juge a pensé qu’il devait l’être. Je n’ai aucune raison de penser que le juge puisse avoir tort mais le blogueur réactionnaire sera persuadé que le juge a tort, est aux ordres du pouvoir, … Ils en viennent à raconter n’importe quoi. Pour Esteban, c’est différent ! Ce type fait partie d’un groupe d’extrême droite et, évidemment, la gauche lui tombe dessus. Certains ont dit de grosses conneries, d’ailleurs. Il n’empêche que nos blogueurs réactionnaires se sont ligués pour défendre Esteban, un peu comme quand ils luttaient, ensemble, contre le mariage pour tous, tout en prétendant ne pas le défendre. Pour se faire, ils n’avaient qu’un seul angle attaque : taper sur Méric. On voyait, dans les réseaux sociaux proches de l’extrême droite (ils sont très bien organisés), un tas d’informations qui circulaient, démontrant que Méric n’était pas un ange. Néanmoins, en façade, ils disent que ce n’est qu’une bagarre de jeunes qui a mal tourné et qu’on en fait tout un plat. Mais ils continuent à diffuser des informations sur les « antifas ».

Hier, alors qu’ils étaient encore « sous la joie » des bons scores électoraux du Front National de dimanche, ils ont eu « leur bonne nouvelle ». RTL sort une information : ils ont vu une vidéo qui montrerait que c’est Méric qui est en tort. Explosion de joie !

Peu après, Libération sort un article pour dire qu’on ne voit rien, dans cette vidéo, à part que « la bande à Esteban » a été physiquement plus virulente que celle de Clément. Je ne sais pas qui a raison mais j’en ai fait un billet pour me foutre ouvertement de leur gueule. Le sacrilège !

Voila que les blogueurs réactionnaires en question me tombent dessus. Ce blogueur, par exemple, vient faire un billet me traitant de menteur. Je vous invite à lire les commentaires suite à mon précédent billet pour juger le niveau de certains.

Je vous invite aussi à lire ce billet d’un autre blogueur. Non ! Ne lisez pas, j’ai eu la flemme de le faire. Lisez le dernier paragraphe. En voilà des extraits. « Les blogueurs de gauche verront certainement dans ce billet la défense des folkloriques zigotos d’extrême droite. Contre cela, je ne peux rien. On ne peut pas forcer quelqu’un à retirer ses œillères, faire fi de ses préjugés, à faire œuvre d’intelligence. » Je suppose qu’il parle principalement de moi. D’ailleurs, ces commentateurs m’ont reconnu. Je traduis cette phrase : « les blogueurs de gauche ne sont pas d’accord avec moi, ce sont des cons. » Ce type n'a rien compris à la politique. Si tout le monde était d'accord, le débat aurait moins de charme. Je vais lui expliquer : mon canard, si tu prends tant de peine pour expliquer que Méric est le coupable, c'est bien pour défendre l'autre qui est de ton camp, sinon, tu t'en foutrais.

Un autre extrait : « Mon propos ne consiste pas à défendre qui que ce soit, mais à relever leur parti pris, au mépris de la plus élémentaire des prudences, et ce en dépit de témoignages qui attestaient du fait que les agresseurs n’étaient pas ceux qu’ils imaginaient. » Ce type a « oublié » que la dépêche de RTL ne disait peut-être pas la vérité et il nous reproche ses propres travers : le mépris de la plus élémentaire des prudences.

« Je me contente de pointer leur deux poids, deux mesures habituel, la bêtise consistant à faire de ce jeune homme un héros mort pour ses idées, abattu en pleine jeunesse par la bête immonde. » Il est mort en pleine jeunesse parce qu’il croyait lutter contre les fascistes. Ca n’en fait pas martyr ou un héro mais ça mérite le respect. « Le procédé n’est pas nouveau, mais je gage qu’ils auront du mal à faire de Clément Méric le nouveau Horst Wessel. » Il est fou ! Horst Wessel fut justement un nazi sauf… C’est à peu près le cas inverse sauf qu'il a été assassiné, réellement. « Ceci dit, les cons ça ose tout, c’est même à ca qu’on les reconnait. » Si Audiard savait le nombre de cons qui osent utiliser ses répliques.

Dans les commentaires de ce billet, on trouve celui d’un certain Béret Vert. « Ca me fait penser que Jegoun c’est un peu le Méric de la blogosphère: Il insulte tant qu’il se croit intouchable derrière son ordi. » Ce type est tellement con, désolé, qu’il ne se rend pas compte qu’il se croit intouchable derrière son ordi, avec un pseudonyme qui garantit son anonymat. « En ce qui me concerne il a été contraint à passer à une seconde étape: puisque m’insulter ne suffit pas à me faire taire (je précise que mes posts sont toujours parfaitement polis) il a choisi de me censurer. » Le censurer ? Il a encore commenté mon dernier billet. Il n’empêche qu’il m’expliquera pourquoi mon blog devrait servir de vitrine aux abrutis réactionnaires. Ses posts sont polis ? Ah ! Oui ! Il n’y a pas de gros mot. Il cherche juste à démontrer que je ne comprends rien. Il est d’une bêtise incroyable.

Cette assurance de certains blogueurs réactionnaires est relativement récente. Disons qu’elle est montée progressivement depuis qu’il est devenu évident que Nicolas Sarkozy ne gagnerait pas la présidentielle de 2012. Je suppose qu’elle va monter encore, s’ils continuent à perdre toute raison.

Ils voudraient qu’une droite dure reviennent en France, prenne le pouvoir. Pas nécessairement le Front National mais une droite dans la ligne de Nicolas Sarkozy. Pourtant, ce dernier est grillé. Il fait croire à son retour, pour la forme, mais des affaires judiciaires pourraient le mettre dehors pour des années, qu’il soit coupable ou innocent. Tiens ! Le financement de la campagne d’Edouard Balladur, en 1995, fait à nouveau la une de l’actualité. Les affaires vont s’enchaîner.

Je commence à bien connaître les blogueurs réactionnaires. Pour résumer, il y en a deux catégories. Il y a ceux qui constatent que la société ne bouge pas dans le bon sens. Je les rejoins pour bien des aspects. Et il y a les autres qui deviennent militants politiques en herbe, derrière un clavier, persuadés d’avoir raison et, comme beaucoup de militants politiques derrière un clavier, sont sûrs de représenter le peuple.

Faisons une brillante synthèse de cet excellent billet : les réactionnaires sans recul ne sont plus les bienvenus dans les commentaires de ce blog. Leurs commentaires seront donc supprimés. Ce n’est pas de la censure : ce blog est un blog personnel, j’y diffuse ce que je veux.

Je vais quand même donner un conseil. J'ai utilisé plus haut le mot "assurance". Vous devriez faire attention : vous n'êtes pas majoritaires mais croyez l'être. C'est ballot et ça conduit à des erreurs d'interprétation.

22 commentaires:

  1. Défendre Esteban est pathétique et je ne l'ai jamais fait. Certains peut être (entre autre Marco Polo sur mon blog) et je vous invite à aller lire ma réponse.

    Le fait est que la plupart des réactionnaires (ou désigné comme tel) sont des libéraux ils ne sont donc pas du FN puisque ce parti est profondément étatiste et économiquement socialiste ou alors ils sont schizophrènes...

    Au final je me fous de qui a commencé et je serais même plutôt pour qu'on autorise tous ces tarés à ce battre entre eux et même à se tuer entre eux (je vous l'accorde c'est "extrême") cela nous fera de l'air.

    La place de Nicolas Sarkozy est en prison, pas à l’Élysée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est malin de dire du mal de Sarkozy, je suis obligé de valider.

      Supprimer
    2. :) Je dis du mal parce que ce type est un sale type. Il a passé 5 ans à rien foutre, et même si je le préfère, politiquement, à Hollande, il n'en reste pas moins que c'est une merde.

      Supprimer
  2. Et j'ajouterai que je ne suis pas contre le mariage gay mais que je ne suis pas pour non plus.

    Je me fous royalement de savoir si les gays peuvent se marier entre eux ou pas.

    Pour la GPA, ça c'est autre chose....

    RépondreSupprimer
  3. Salut Jegoun,
    je suis un anonyme qui a l'habitude de passer sur ton blog. Il me semble aussi que réacs = de droite est faux. En vérité, les principaux blogs qui influencent la "réaction" sont I Like Your Style, H16 ou encore l'Amiral Woland, et moins Didier Goux et Corto74.
    Autrement dit, étaler les mauvaises affaires de la droite, ils n'en ont cure car ils sont, je pense, au-delà de ce clivage et ne portent pas véritablement Sarko-Copé-Fillon-Wauquiez dans leur coeur...
    Je ne me prononcerai pas sur Nicolas B., mais me baladant sur différentes blogs, je crois que concernant Méric, le ras-le-bol es davantage le fait de la propagande médiatique qui a suivi la mort de ce jeune homme. Vous parlez d'un emballement mais il a été davantage le fait de la gauche qui s'est empressé d'en faire un martyr. On ne savait rien mais - forcément - Méric était un ange, qui n'avait rien fait, qui n'aimait pas la violence, tout ça tout ça. Or, il s'avère que c'est vrai depuis longtemps les skinhead de la vente privée étaient fichés sur certains sites antifas, avec "demande d'identification". Nous sommes quand même dans quelque chose qui dépasse le simple désaccord politique. Il y avait bien volonté dans découdre.
    Et, aimant votre liberté de ton, je trouve dommage d'avoir comme les autres participé à cet emballement médiatique; Vous devez forcément vous préparer à ce que les conclusions de l'enquête vous donnent tort. non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me prépare à rien : je n'ai aucun tort sauf peut-être dans mon premier billet sur cette affaire. J'ai raison : ceux qui ont descendu Méric pour soutenir sont des enflures.

      Pour le reste, ne mélangez pas ces blogueurs, ils n'ont rien de commun sauf peut-être Didier et l'Amiral. H16 est libéral plus que réac. ILYS n'est pas vraiment un blog et Corto est un Sarkozyste qui a mal tourné. Probablement par connerie.

      Supprimer
    2. « et moins Didier Goux et Corto74 »

      Comment ça, moins ?!?! Il cherche la blogowar, l'anonyme, là ?

      Supprimer
    3. Parce qu'il vous compare à Corto ?

      Supprimer
  4. Cela sent street blogfight, en ce moment.

    RépondreSupprimer
  5. Je crois qu'il est temps que tu prennes quelques vacances bien méritées. tes billets sont de plus en plus hargneux et insultants. Passe encore, mais ce qui est plus embêtant c'est que côté syntaxe et cohérence, ça se gâte de plus en plus.
    Bon, ceci dit, il nous font bien marrer tes billets, c'est déjà ça.

    RépondreSupprimer
  6. Assurément c'est la photo du jour!
    Elle m'a fait rire à chaque fois que j'ai ouvert ma page. Ceci indépendamment de la guerre à laquelle tout le monde, ou presque, semble se livrer.
    Assurément tout ça retombera comme un gros soufflé au fromage. C'est curieux, mais aussi logique, que l'actualité puisse avoir un tel effet dans les relations inter blogs.

    RépondreSupprimer
  7. Mwarf.....
    Les fleurets ont-ils donc été démouchetés ? Le sang gicle avec la salive et les autres sécrétions.... J'ai du mal à comprendre qu'un type parle de social à propos du FN, alors que c'est notoirement inexact. Ce groupement est tout aussi libéral, donc antisocial, que l'UMP ou la version gouvernementale du PS (à la différence des militants).

    Quant à moi, pour rappel, je suis de gauche DONC dans l'opposition. Et mon plus grand souhait est de voir s'écrouler TOUTES les banques, sans exception. Après on pourra discuter enfin, entre humains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le programme du FN n'est pas libéral...

      Supprimer
    2. Il faut vraiment ne rien connaitre à la politique et à l'économie pour dire que la FN est un parti libéral...

      C'est un parti étatique, qui est pour un État fort donc l'inverse d'un parti libéral...

      Supprimer
    3. Et pourtant....
      - rien concernant les banques
      - rien concernant les multinationales
      - renégociation des traités (mais pour renégocier, il faut être deux) au lieu de les récuser
      - pas de renationalisation éclairée des secteurs clefs comme l'eau, l'énergie, les transports, la poste, l'information, tous secteurs aux mains de banquiers ou de marchands de canons
      - pas de résolution sur un audit de la Dette
      etc....

      Alors, si le FN n'est pas libéral, qu'est-il ?

      Supprimer
    4. Ah, oui, tiens ! nationalisons l'information et fusionnons tous ces journaux inutiles et contradictoires en une seule bonne vieille Pravda ! Là, au moins, on commencera à y voir plus clair…

      Supprimer
    5. Précisément, ces journaux actuellement racontent tous la même "bonne parole", et c'est cela qui doit être changé, en empêchant qu'ils soient possédés par les banquiers et les marchands de canons, qui ont les mêmes intérêts au point de ne pas hésiter à continuer à éditer leurs canards même à perte. Gagner la bataille de l'information est pour eux essentiel.

      Supprimer
    6. Bab, il n'y aurait rien de pire qu'une presse d'état et tu le sais fort bien. Si la presse n'est pas libre on entre en dictature. Tu auras beau mettre tous les garde fous possibles, ça ne changera rien.

      Supprimer
    7. Je sais bien, Nicolas, une solution serait peut-être une fondation un peu dans le genre de ce qui existe pour le cinéma, chargée de répartir des fonds vers les médias, eux-mêmes tenus uniquement par des journalistes.

      Supprimer
    8. Aucune fondation ne peut être indépendante. On est pas dans le cinéma mais dans l'information donnée aux citoyens.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.