25 juin 2013

Clément Méric : l'enquête au point mort

Nos amis blogueurs réactionnaires (du moins, certains...) se sont précipités sur l'information venant de chez RTL. Esteban est innocent, crient-ils ! C'est Clément Méric qui l'a attaqué par derrière, le méchant.

Or il ressort que l'information obtenue par RTL serait fausse. A mon tour de faire un nouveau billet pour tenter de gagner cette étape du tour.

La caméra étant orientée vers le sol, la scène n'a pas pu être étudié dans son ensemble. Les enquêteurs ont pu constater des coups de pieds.

«Verbalement, c’est le groupe d’extrême gauche qui a été le plus vindicatif à l’intérieur de la salle des ventes mais, physiquement, c’est la bande d’extrême droite qui a été la plus virulente à l’extérieur.»

Vivement la prochaine version...

(merci à Jean pour l'information)

On se demande qui va finir ridicule, dans cette histoire !

36 commentaires:

  1. Bon, quand est-ce qu'on le fout au gnouf, le mini-Duce ?
    A moins qu'une nouvelle bande démontre que ce sont les camarades gauchistes du Merrick (même nom qu'Elephant Man ? Merde, en plus ça serait un dégénéré ?) qui lui auraient glissé une peau de banane sous les Trotsky Boots afin de décrédibiliser définitivement la réaction.

    RépondreSupprimer
  2. Tout le monde est déjà ridicule, dans cette histoire : les gauchistes qui hurlent à la patrie en danger et à la menace fasciste, et les droitards qui prétendent faire d'Esteban un martyr.

    Et, quelle que soit l'issue de l'enquête, ridicules ils resteront.

    RépondreSupprimer
  3. Cela étant, je vous trouve particulièrement gonflé de reprocher aux réac leur "précipitation" : je n'ai pas eu l'impression que vous vous accordiez beaucoup de temps de réflexion avant de replonger tête en avant dans ce sujet sans intérêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne leur reproche pas je me moque.

      Supprimer
  4. Libération conteste l’interprétation faite par RTL et s’en remet à ces déclarations de la Police judiciaire :
    « à un moment de la rixe, Méric passer derrière Morillo occupé à frapper un autre. Peut-être Méric donne-t-il un coup à Morillo lequel, en tout cas, se retourne. Et Méric tombe par terre. Qu’est-ce que cela changerait si Méric assénait un coup dans le dos à Morillo au cours de la bagarre ? Les échanges de coups ne sont niés par personne, ni côté extrême gauche, ni côté extrême droite.»

    Libération fait donc preuve d’une certaine fébrilité, à mon sens, car RTL ne disculpe aucunement le skinhead et se contente d’affirmer deux points très importants :
    - Méric a attaqué son présumé meurtrier dans le dos
    - Il n’y a eu aucun lynchage de Méric.
    En ce qui concerne l’hypothétique coup par derrière de Méric, RTL se contente d’écrire « semble-t-il »

    A vous Cognac-jay.

    RépondreSupprimer
  5. Suite de l'épidémie:http://www.sudouest.fr/2013/06/25/agen-roue-de-coups-par-des-skinheads-il-raconte-1096493-4622.php

    RépondreSupprimer
  6. Apparemment RTL a réagi à la "contre-enquête" de Libération : http://www.rtl.fr/actualites/info/article/clement-meric-la-video-n-est-pas-tournee-au-ras-du-bitume-la-camera-a-filme-des-visages-7762621374

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils font ce qu'ils veulent. Ils se sont plantés et se défendent comme ils peuvent.

      Supprimer
    2. Libération = la Bible ?

      Pourquoi d'instinct croyez-vous plus Libération qu'RTL, étant donné que vous n'avez pas vu la vidéo... ?

      Supprimer
  7. "un punk du Modem"...le com' du jour.

    RépondreSupprimer
  8. Pour trouver dans cet article de Libération la moindre trace d'une quelconque esquisse de disculpation de votre "martyr", il faut avoir une épaisseur d’œillères hors du commun. Je vous la reconnais et vous prierai, à l'avenir, d'éviter de me citer.

    J'ai eu, un temps, l'impression que l'on pouvait dialoguer avec vous. C'était une erreur.

    Vous m'avez déçu. Profondément.

    Je vous souhaite bonnes bières, bonnes Comètes et bonne vie, comme je souhaite que nos chemins cessent de se croiser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que vous êtes fou. Et con. Je n'arrêterai pas de vous cite. Vous êtes un parfait exemple de con ordinaire qui ne supporte pas qu'on ne soit pas d'accord avec vous. Vous êtes médiocre. Vraiment un con. Vous voulez vivre entre vous, reacs médiocres. Vous voulez vivre entre vous, c'est votre problème. Pour ma part, j'estime que j'ai droit à des excuses.

      Supprimer
    2. "Des excuse, mon cul, gros sac à merde !" Voilà, ce que je vous répondrais si j'avais votre triste tempérament. Me traiter de fou , de médiocre et de con est d'une élégance rare. Surtout en réponse à un commentaire attristé autant que mesuré. Voudriez-vous, en faisant montre de tant d'outrance, prouver que vous vous rangez du côté de la haine obtuse ?

      Supprimer
    3. En fait c'est sans fin. Quand l'enquête montrera, et elle le fera, que non seulement les gauchos sont à l'origine des insultes, mais aussi des premiers coups, vous pondrez un billet pour dire que, de toute manière, la première provocation revenait à ce tshirt "pur race" que portait l'un des skinhead.
      En gros, le mec aurait dû se laisser tabasser.

      Supprimer
    4. Jacques Etienne,

      Mais vous êtes fou, mon pauvre vieux ! Votre commentaire na rien de mesuré ! Jamais, vraiment jamais, je n'avais été autant insulté dans un commentaire que par le vôtre. Vous n'avez aucun recul. Vous venez m'insulter sur mon blog et vous venez en suite me reprocher de vous insulter. Vous êtes vraiment très con. Foutez le camp.

      Melissa,

      Ne Rêvez pas trop sur les résultats de l'enquête. Vous êtes aussi tarée que les autres. Vous affirmez sans savoir.

      Supprimer
    5. Je crois que tout le monde peut voir que le fou, ici, c'est Jégou. Je vous le dis très sérieusement, ami Nicolas : vous devriez consulter, votre délire est inquiétant.

      Supprimer
    6. Vous êtes aussi tarée que les autres.

      Supprimer
  9. Hep !
    C'est tout d'abord la police qui met en doute l'analyse de RTL, et Libé qui suit. Apprenez à lire...

    Sinon, analyse juridique très intéressante (et objective, quoi qu'en penseront les mécontents) sur le martyr Nicolas B :
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/06/24/Bref-commentaire-sur-lrsquo%3Baffaire-ldquo%3BNicolasrdquo%3B
    Grosso modo, de ce que j'en retiens, c'est surtout parce qu'il a fait le cake au tribunal devant les juges qu'il s'est pris de la prison ferme.

    (De rien, cadeau pour relancer les trolls ;p )

    RépondreSupprimer
  10. Désolé, mais je ne peux m'empêcher d'en rajouter une couche, devant le style toujours caustique d'Eolas :
    "Pour les agresseurs du RER, c’était une audience jugeant des mineurs, certains âgés de moins de 16 ans. La loi fait du mineur délinquant avant tout un enfant à protéger. ce qui fait que des peines de prison avec sursis (jusqu’à 10 mois!) sont objectivement sévères. Si ça vous scandalise, allez vous plaindre auprès de l’auteur de ce texte. Il s’appelle Charles de Gaulle, sûrement un gauchiste."

    RépondreSupprimer
  11. J'avais cru mettre un lien hier, ici, pour aller dans votre sens... il ne vous a pas plu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était resté bloqué dans les tuyaux, désolé.

      Supprimer
    2. Un lien du journal Sud-Ouest au sujet d'une nouvelle exaction dûe à des jeunes Agenais liés à des groupuscules fachos... Comme si l'affaire Méric leur donnait des ailes... Enfin c'est pas tout à fait pareil, l'agressé étant d'origine arabe, ils ont des excuses...

      Bref, cet fait divers là n'a pas attiré les bonnes âmes de droite qu'on trouve ici...

      Supprimer
  12. Les deux connards qui confondent Nicolas B et Estéban sont invités à arrêter de picoler.

    RépondreSupprimer
  13. En fait Monsieur Jegou vous n'êtes qu'un polémiste qui prend plaisir à exciter tout le monde par l'insulte, par les articles provocs écrits à la va-vite.

    Je crois que vous êtes le premier blog que je vois dont le principal troll est l'auteur lui-même.

    A croire que votre seul objectif est d'augmenter l'audience de votre blog, au détriment de tout sérieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'explique connard : j'ai un blog de gauche et les types comme toi m'emmerdent.

      Supprimer
  14. C'est partageons mon avis ou plutot suivez mon idée et pis c'est tout ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.