12 octobre 2009

Je passe aux verts ?


Lors du dernier Kremlin-Blog, j’avais été pris à parti par la cheffesse des Verts du Kremlin-Bicêtre. On m’avait dit « Tiens ! Là-bas, en terrasse, c’est Marie-Hélène Heck ! » Courtois comme vous me connaissez, j’avais été me présenter et elle m’avait répondu sur un ton qui m’incitait à faire un joli billet incendiaire en pensant à mon ami Google et à mon PageRank sympathique. Je m’étais abstenu par pure mansuétude.

L’autre chef des Verts locaux, ayant eu vent de cette histoire, était en terrasse de la Comète vendredi, quand je faisais mon marché et achetait des légumes biologiques avant d’aller boire un apéritif à base de plantes. Me voyant, il m’a interpelé. « Hé ! » a-t-il dit. Je comptais prendre mon 4x4 pour aller passer mon dimanche à la campagne, mais j’ai renoncé, devant une telle sympathie et le fait qu’il était disposé à payer mon verre. Finalement, c’est le grand Jean-Claude qui l’a payé mais je ne suis pas dans mon blog bistro et cela ne vous intéresse probablement pas.

Je lui ai confirmé l’engueulade et raconté ce que d’autres n’avaient pas pu lui raconter, y ayant échappé. C’est confidentiel. Je ne peux tout de même pas raconter sur le blog que devant la grossièreté de la dame, je lui ai réellement dit ma façon de penser. A sa place, j’éviterais de trainer dans le secteur si elle veut éviter une nouvelle salve qui sera répercutée dans le blog. Bernard Chappellier, l’autre chef des verts, était d’accord avec moi pour penser que certaines personnes devraient éviter de faire de la politique ou, plus exactement, d'en faire réellement. Il faut être aimable avec les gros blogueurs politiques. Je me suis fait une opinion sur la dame et si elle se présente à quelque élection que ce soit, je ferais campagne pour le camp opposé, même si l’opposition est à droite. D’autant que Raphaet Dali, chef de la droite locale, est particulièrement sympathique.

Toujours est-il qu’ils étaient en terrasse, le grand Jean-Claude et Bernard Chappellier. On a parlé écologie, bien sûr, et surtout « politique écologique ». Ca m’arrive de parler environnement dans le blog, mais je n’aime pas trop, tellement je trouve mes positions iconoclastes ou radicales. Par exemple, on nous dit que les 4x4 sont polluants dans Paris. Pour lutter contre, on nous propose de les taxer et de taxer le carburant qu’ils consomment. Ma position est plus claire : plutôt que des les taxer, on devrait les interdire. Je ne vois pas quel est l’intérêt d’avoir un 4x4 dans Paris à part faire peur aux vieilles dames qui essayent de traverser la Concorde avec leur R5. Défendre les libertés, ça va cinq minutes.

Tiens ! J’en parlais l’autre jour ici-même. On nous dit qu’il ne faut pas prendre de bain car c’est nocif à l’environnement de dépolluer l’eau utilisée. Textuellement. On s’attaque à la pollution entrainée par la dépollution mais pas à la pollution… Je me demande si on ne nous prend pas pour des cons !

Ainsi, au cours de la conversation, ma première avec un responsable écologique (qui sera probablement sur les listes pour les Régionales), ce dernier était d’accord avec moi sur à peu près tout. Il était tellement d’accord qu’un moment je me suis demandé s’il ne me manipulait pas. Il aurait raison : me payer des verres et être d’accord avec moi ne nuit pas quand une campagne politique se dessine. C’est de l’énergie dépensée pour rien : le chef de file socialo dans la région étant un gros frisé à lunettes et à cravate, je ne peux que le défendre. Tiens ! Il faudra que j’invite Jean-Paul Huchon à la Comète, un de ces jours. Que fait-il le 29 octobre ?

Bernard Chappellier, ainsi, approuvait mes propos mais n’étant pas un lapin de six semaines, j’ai fini par le laisser causer. A ma plus grande stupéfaction, il défendait les mêmes idées que moi, assez éloignées des propos tenus par les Verts habituellement, ou, du moins, de ce que j’en retiens. Dommage qu’il défende son parti et Cécile Duflot (notre illustration : pour une fois qu’on a une responsable politique jeune !).

Je vais conclure ce billet sans intérêt : il serait temps que les écolos (Verts et Europe Ecologie en tête) se mettent à la politique et changent leur communication. Les socialos auront alors du mouron à se faire.




10 commentaires:

  1. "Le jour où les socialos feront de l'écologie les verts auront du mouron à se faire."

    ;-)

    Je me milite pour ça , mais ce n'est pas gagné.

    @ +

    Bésitos

    RépondreSupprimer
  2. Voilà c'est pour ça que j'aime bien ce blog c'est ce mélange comptoir et réflexion politique. Du grand nicolas en tous cas. Au fait pourquoi la chef des verts t'as insulté l'autre jour?

    RépondreSupprimer
  3. Beignet de tomates vertes...

    Elle a pas l'air commode, la dame

    RépondreSupprimer
  4. Je vais directement à la conclusion, Nicolas, et j'approuve...
    D'ailleurs la vraie politique ne devrait pas ressembler à une bataille de chiffonniers et les représentants des partis un peu plus stylé... mais bon... c'est de l'utopie...
    N'empêche qu'un blogueur est un électeur potentiel pour le parti...
    qu'ils représentent

    RépondreSupprimer
  5. Je aussi suis d'accord avec tout ce que tu dis,voire même plus et si tu veux je te payes une bière, ou deux.
    Au fait, ça n'a aucun rapport mais on organise une réunion d'information demain soir:
    http://antennes-brossolette.blogspot.com/

    Mais, juré, aucun rapport...

    RépondreSupprimer
  6. et au fait, c'est pas Marie-Hélène, mais Marie Isabelle, et quoi tu en dises elle est d'ordinaire fort sympathique.

    RépondreSupprimer
  7. Romain,

    Merci.

    Et si je savais...

    Disp,

    Non.

    Jeffanne,

    Oui, on est avant tout des électeurs.

    Mohamed,

    Faut brouiller les pistes chez Google.

    RépondreSupprimer
  8. Ah une candidate qui se fait griller sur les blogs, je pense que ça annonce de bons articles pour les élections à venir !
    :-))

    RépondreSupprimer
  9. Tu t'es pris une veste ? :)

    Et par pitié va écouter Dali en Conseil municipal au moins une fois dans ta vie avant de le trouver sympathique. ce type est une insulte à l'intelligence des amibes.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.