20 octobre 2009

Je ne céderai pas...


FalconHill est un copain blogueur. Il a un défaut : il est de droite. Il a une qualité : il n’est pas – mais vraiment pas – Sarkozyste. Dans son dernier billet, il démontre comment Nicolas Sarkozy n’a rien compris.

Tout part d’une phrase du Chef de l’Etat : « La suppression de la taxe professionnelle est une réforme urgente sur laquelle je ne céderai pas ».

Voilà ce qu’en pense le Faucon : « Utiliser ce vocabulaire montre d'emblée que le Président n'a rien compris. Il n'est pas question de céder ou de ne pas céder. Il n'est pas question d'être humilié ou de faire grandement ressortir sa fierté et son orgueil. Nous ne sommes ni dans une cour d'école, ni dans une boite de nuit. Nous sommes en République, à discuter sur l'avenir de notre pays. »

Allez lire la suite. Je ne vais pas vous mâcher le travail.

Outre le fait que la réforme n’est pas urgente (et pourrait probablement s’étaler sur plusieurs années pour permettre une révolution en douceur), Nicolas Sarkozy veut encore passer en force. Alors qu’il n’y en a pas besoin. A peu près tout le monde est d’accord pour réformer ce bazar, les parlementaires demandent juste à pouvoir travailler sur le sujet, notamment à propos des compensations.

Mais non. Nicolas Sarkozy part en guerre. Dans l’urgence.


C’est la journée où je dis du bien des blogs de droite. Honte sur moi, mais comme je compte aller à la prochaine République des Blogs, autant que je me mette bien avec Authueil (et que je gagne une bière).

Cette fois, cette pour une bonne œuvre : dire du mal de Génération Ecologie (ca va faire plaisir à Nemo, si j’en crois ce billet).

« Noël Mamère renonce à la tête de liste écologiste en Aquitaine et propose la candidature de Marie... Bové, fille de José. Agée de 34 ans, elle est salariée du groupe socialiste à la communauté urbaine de Bordeaux.

Serait-elle pressentie pour être chef de file des écolos si elle ne s'appelait pas Bové ? C'est juste une question, comme ça... »

C’est ce que nous dit Authueil. Vous pouvez lire la suite du billet, c’est une belle analyse d’une des spécificités Françaises…

Il n’empêche que… On peut se foutre de la gueule de #jeansarkozypartout mais les blogs de gauche s’insurgeront-ils à propos de #mariebovepartout ?

Tout n’est pas comparable (elle a onze ans de plus) mais la question d’Authueil reste valable… Je vais en poser une autre : si elle est candidate pour défendre son parti politique contre son employeur, démissionnera-t-elle ?

On n’a pas fini de rigoler et de polémiquer !



7 commentaires:

  1. Moi j'aime bien quand tu nous mache le boulo!!!
    Quant à Marie Bové elle ne sera pas payée avec l'argent du contribuable, si?
    Le piston, c'est pas beau, mais c'est la gestion de choses serieuses par quelqu'un qui n'a pas de mérites qui me chifonne vraiment...
    Chef de file d'un partit, c'est pas vraiment une chose sérieuse, si?
    Bonne soirée à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Non, je n'ai rien contre les Ecolos, loin s'en faut...c'est juste que ça me gonfle de les glorifier d'une aura de sauveur de l'opposition alors que finalement ils sont pris des mêmes dissensions idéologiques qu'au PS...économie de marché ou pas économie de marché...

    RépondreSupprimer
  3. Merci Nicolas, touché par la publicité du jour... Merci

    Sinon Galouane malheureusement si. Elle sera élue, grace à une place gentiment offerte par Noel Mamère pour jouer sur son nom. Donc si, elle sera payé avec l'argent du contribuable.

    Je ne sais pas si c'est moindre que l'EPAD sur la forme. Mais dans le fond, Marie Bové nous fera moins passer pour des burnes dans le monde entier que l'affaire de l'EPAD, c'est évident...

    Mais attention, très attention, à la démarche 'maintenant qu'il y a eu l'EPAD, on peut tous faire ça, ça ne sera jamais pire". Attention, vraiment attention !

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  4. Ah bon me v'là bien avec encore plus de blogs à lire alors que je suis en retard. Remarque pour Falconhill ce sera un plaisir !
    :-))
    L'autre sujet m'intéresse moins.

    Pour revenir à Sarkozy, Falcon a parfaitement raison, tout le problème est dans l'attitude du président et son besoin d'un permanent rapport de force à tous les niveaux. On se souvient de quelques échos glanés ici et là pour raconter son comportement agressif avec ses collaborateurs. Il n'a décidément pas la carrure d'un grand homme et nous laissera, j'en suis convaincu, un souvenir amer…
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que le billet du faucon est très réussi.

    Et tes questions m'intriguent tout autant

    RépondreSupprimer
  6. rien à voir, mais j'adore voir un Saga et un chevalier sur le blog numberwane de mon copain !

    Rien que pour ça, merci ^___^ (et vive Saint Seiya !)

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas d'accord avec la formulation : ''Sarkozy n'a rien compris''. Il n'a rien à comprendre. Il ne s'y force, même pas.
    Il EST dans une cours d'école ou il n'est plus le plus petit, craintif, dernier. Mainenant il peut exercer sa VOLONTE . Sarkozy ne fait pas de la politique, il se sert de la politique comme un instrument de pouvoir. Il ne peut pas s'arrêter, il n'a pas de limite.
    Souvent on me dit que je me trompe, presque tout le monde est d'accord ou contre el minimo en analysant ses actes, ses paroles, lui même à travers une prisme politique. Ceci est faut : on le comprendra quand la guerre sera déjà commencé. Une guerre, tout court ou une guerre civile. Au choix. Contre Nikola Sarkozy on ne peut pas gagner les élections. Pour ceci il nous faut une démocratie. Nous ne l'avons plus.
    J'exagère?
    Non !!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.