12 octobre 2009

Vive l’indice de bien-être !

C’est le titre de l’article de Courrier International que je vous invite vivement à lire. J’en parle depuis longtemps dans le blog, il s’agit de définir un indice autre que le seul PIB pour comparer les pays entre eux, en prenant en compte différents paramètres : l’éducation, la santé, … Récemment, « Nicolas Sarkozy a demandé à une équipe composée des meilleurs économistes du monde, dirigée par les Prix Nobel Joseph Stiglitz et Amartya Sen, de réfléchir à de nouveaux indicateurs pour mesurer la performance économique et le progrès social ».

Je ne savais pas trop quoi en penser. Mon mauvais fond me faisait évidemment penser que Nicolas Sarkozy lançait cette commission pour noyer le poisson dans la goutte d'eau qui fera déborder le vase et nous faire oublier que nous entrions en régression économique. J’ai donc fermé ma gueule car je crois à l’intérêt de ces indices, dans ma qualité de blogueur, pour contrecarrer les libéraux avec du poil dans les oreilles qui ne jugent que le classement de la France par son PIB et « la croissance ».

Ca me fait bizarre, maintenant, de faire un billet pour encourager sincèrement mes lecteurs à lire un article concluant par : « C’est tout à l’honneur de Sarkozy – et au déshonneur de notre classe politique (car aucun dirigeant britannique n’y a pensé) – d’avoir formé une telle ­commission pour répondre à la seule question qui ait ­véritablement de l’importance. »

Il faut dire que ça vient de la presse Anglaise… Et la presse étrangère a suffisamment dit du mal de nous, ces derniers temps...



7 commentaires:

  1. Pour une fois qu'on peut être plus ou moins d'accord avec lui. ça se fête ;-)

    RépondreSupprimer
  2. L'Hérétique,

    Heu...

    Julien,

    TOUT se fête.

    RépondreSupprimer
  3. Si l'on a toutes les garanties d'indépendance dans l'établissement du calcul de l'indice, j'approuve complètement la démarche.

    RépondreSupprimer
  4. Nemo,

    Il faut un indice objectif et surtout reconnu internationalement... Il ne peut qu'être indépendant.

    Cela dit, je ne sais pas si le PIB est bien "indépendant" tant l'économie souterraine, le "noir, a une part importante dans certains pays.

    RépondreSupprimer
  5. C'est chouette l'indice !
    Temps que Sarkozy ne s'en sert pas pour argumenter sur le nouveau bien-être du bon peuple depuis qu'il est en poste, ça me va !
    :-))

    RépondreSupprimer
  6. Poireau,

    Si le machin est international, ça ne devrait pas !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.