10 octobre 2009

Le con bas continue


Ce ne s'invente pas. Gauche de combat m'envoie une salve dans la gueule et je vais donc lui répondre quand j'ai ce message d'erreur qui s'affiche. 

Car s'est fréquent chez lui. Il a pris le pli de m'en foutre plein la gueule. Les commentaires ne fonctionnent pas et j'ai mauvais caractère : je vais donc faire un billet pour lui répondre.



Pour celui-ci, il critique ma position sur le prix Nobel décerné à Obama. J'ai juste dit que Mitterrand devait se retourner dans sa tombe et gueulé parce que mes potes noirs, Tonnégrande et Djibril, allaient encore trouver de quoi fanfaronner... C'est tout. Cinq lignes quand j'ai appris la nouvelle. J'ai un blog politique : quand le prix Nobel de la Paix est attribué, je fais un billet. J'imagine que si je n'avais pas fait de billet, Gauche de Combat aurait écrit : "l'autre andouille ne connait rien à la politique internationale, il ne fait pas de billet pour annoncer que le Président de la première puissance mondiale a le Prix Nobel de la Paix".


Non. "Mais seuls des blogueurs imbus d’eux-mêmes, dépourvus de matière grise et de recul médiatique, pouvaient se fourvoyer dans de tels commentaires désobligeants qui nient ce que cette décision a de particulièrement intéressant dans le contexte géopolitique actuel. Duquel je ne connais pourtant rien. Ou si peu…" Qu'il dit, l'andouille ! Les autres sont cons, mais je n'y connais rien. Beau slogan.


Qui est le blogueur imbus ? Celui qui écrit cinq lignes sur le sujet qui fait rigoler ou pleurer toute la blogosphère ou celui qui fait un billet pour indiquer que sa propre position est la plus intelligente de la blogosphère ?


"Je n’ai pas pour habitude de consacrer mes billets, de manière générale, à la politique étrangère." Je vous invite à compter le nombre de billets que je fais sur la politique étrangère... N'y connaissant strictement rien, je n'en parle pas. A part, de temps en temps, un billet de cinq lignes.



"Tout simplement parce qu’il n’est pas dans ma nature de pérorer sur ce que je ne maîtrise pas. Trop de connaissances sont en jeu, que je n’ai pas." On a remarqué aussi. Héhé ! "Le nom – et surtout le verbe pérorer – est parfois utilisé dans un sens dérivé, plus familier, pour désigner un langage pompeux, bavard, amphigourique, prétentieux et vain. Il est alors employé dans le sens de « s'écouter parler », déblatérer, faire son intéressant pour séduire un auditoire, souvent en truffant son discours de références culturelles et en étalant complaisamment son savoir." Pas dans sa nature. La preuve qu'il ne lit même pas ses propres billets.



"D’autres n’ont pas cette pudeur, et glosent allègrement sur la nomination au prix Nobel, aujourd’hui, de Barack Obama, sur lequel ils s’accordent, à droite comme – plus surprenant – dans une certaine pseudo-gauche". Ah ! Nous y voilà ! La pseudo-gauche. Lui seul est la vraie gauche. Lui seul est intelligent.


Vous pouvez aller le lire pour vérifier.



30 commentaires:

  1. Une personne insignifiante... Bon weekend collegue.

    RépondreSupprimer
  2. Bon week end aussi !

    Ce qui est amusant, c'est qu'il se croit signifiant.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis une bloggeuse imbue d'elle-même..
    Sinon le prix Nobel à Obama, c'est ridicule..
    J'adapte à la circonstance la phrase de Françoise Giroud "Quand un noir incompétent sera nommé à un poste clé, on aura enfin atteint l'égalité"..
    Et si c'était le cas ??

    RépondreSupprimer
  4. Moi, j'imbue un coup.

    Ils auraient pu mettre une femme noire, ça aurait fait d'une pierre deux coups...

    RépondreSupprimer
  5. Il cherche, à travers ces articles, à ce que les blogueurs les plus connus parlent de lui…
    Et apparemment il l'obtient.

    RépondreSupprimer
  6. VinZ,

    C'est pas de chance, j'ai oublié de mettre un lien et comme j'ai fait plusieurs billets, ce matin, mes lecteurs ne vont pas se fatiguer à chercher.

    RépondreSupprimer
  7. VinZ,

    Sans compter qu'il s'y prend mal : s'il veut être lu ou monter au Wikio, il a tout intérêt à être aimable, je n'ai pas spécialement la réputation d'un être un méchant ou d'être rapiat en liens. Certains blogueurs l'ont très bien compris. Lui, ça fait environ 9 mois qu'il me cherche...

    RépondreSupprimer
  8. "j'imbue un coup." : oh oui !!!!!!

    RépondreSupprimer
  9. gauche de combat faut lui payer un abonnement à dorcel tv, ça l'occupera...ou alors l'inciter à faire de la vrai politique en sortant de chez lui.

    RépondreSupprimer
  10. Ou se payer des gants, il aura les mains propres après une branlette.

    RépondreSupprimer
  11. Pfff... moi les caciques toxiques du Nobel, ils se sont coulés à mes yeux quand il l'ont donné au gros antisémite Lech Walesa en 1983. Cela, après le Nobel de littérature à l'autre gros antisémite Soljenitsyne en 1970, a parachevé pour jamais le naufrage Nobel...

    Un autre fait chatouillant doit cependant être mentionné. Qui, des anciens Prix Nobel de la Paix, est le plus en beau fusil du prix décerné en ce jour à Obama? Réponse: justement Lech Walesa, grosse moustache droitière totalement décotée. Celui que certains commentateurs français appellent fort judicieusement: l’ancien gonflé devenu gonflant. Parlant.

    Pour tout dire, il faudrait en fait créer un Prix Nobel à Enquiquiner-les-Régimes-qui-indisposent-l'Occident. Beaucoup des prix "de la Paix" passés et présents devraient ensuite y être reclassés en absolue priorité...
    Paul Laurendeau

    RépondreSupprimer
  12. Romain : "alors l'inciter à faire de la vrai politique en sortant de chez lui." --> Tutafé !

    Et il verra que c'est quand même difficile de convaincre avec l'insulte, la prétention et le mépris... (et en outre, le but de la politique, c'est aussi de convaincre, non ?)

    Bonne réaction Romain :)

    (pour les gants, pourquoi pas... mais penser aussi au Sopalin alors...)

    RépondreSupprimer
  13. Pour connaître un peu le bonhomme, il fait de la politique en-dehors de chez lui, ne tombez pas dans ce genre de travers disqualifiant.

    RépondreSupprimer
  14. D'où vous nous le sortez, l'Ysengrimus, là ? C'est d'une connerie rare – donc précieuse – ce qu'il dégoise.

    En quoi le fait d'être antisémite (ce que Soljénitsyne n'est qu'aux esprits bas de plafond comme le sien) empêcherait-il d'être un grand écrivain, et donc de décrocher le prix Nobel de Littérature ? Pour une fois q'il revnait à un vrai écrivain et non à un âne scriptomane et bien-pensant...

    RépondreSupprimer
  15. Tiens, je viens d'aller traîner sur son blog, à l'Ysengrin (le loup idiot qui se fait toujours fourrer par Renart, rappelons-le...). Sa présenttion de lui par lui-même est un réjouissant modèle d'autosatisfaction. Je me suis arrêter de lire lorsqu'il a prétendu me vendre le verbe "exemplifier"...

    RépondreSupprimer
  16. MP,

    cela l'autorise à faire un billet pour m'insulter ?

    Didier,

    Un createur peut-être ?

    RépondreSupprimer
  17. il a parfaitement le droit de t'insulter sur son site, tu ne te gêne pas de le faire sur le tien
    ton auguste personne serait elle blessée ? ou n'aurais tu pas tout compris ?
    comme disait coluche "L'intelligence, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge."

    RépondreSupprimer
  18. Mon auguste personne n'en a rien à cirer. Il a tous les droits, qu'il en profite. Il n'empêche que le première phrase de ton commentaire m'amuse.

    Vraiment.

    Il m'insulte, je réponds. Mais, enfin, il a tiré en premier.

    RépondreSupprimer
  19. "le loup idiot qui se fait toujours fourrer par Renart"
    @ Didier
    Vous faites attention à votre coeur, respectez le mien, svp...
    car un jour, vous me ferez mourir de rire.

    RépondreSupprimer
  20. Poison,

    Arrête de faire des compliments à Didier.

    Va donc troller ici.

    RépondreSupprimer
  21. @ Nicolas
    Troller n'est pas mon métier, et personnellement, gauche de combat ne m'a jamais rien fait, donc je reste neutre.

    RépondreSupprimer
  22. Poison,

    Tu as raison ! Mais avec ce que je prends dans la gueule par l'autre abruti, j'en finis par perdre mon libre arbitre. Pourtant, tu me connais (au moins depuis jeudi), je n'ai pas tendance à la méchanceté.

    RépondreSupprimer
  23. Ayons une pensée émue pour Paul Henri Balluet d'Estournelles de Constant fondateur et président du groupe parlementaire français du Comité de défense des intérêts nationaux et de conciliation internationale, prix Nobel de la Paix 1909, il y a tout juste 100 ans.

    RépondreSupprimer
  24. ça, c'est vrai, Nicolas, tu ne mérites pas ça.
    Que veux tu, ça lui passera.
    Mais comme tu dis toi même que tu n'aimes pas les blogowars, du coup j'écoute, et j'évite de prendre parti.

    RépondreSupprimer
  25. J'aimerais bien si les blogoware étaient faites ainsi qu'un lien sur mon blog soit dans le flux du trou du cul qui la provoque : ça me donnerait des points pour le Wikio...

    Poison,

    Je plaisante, tu as raison de ne pas t'occuper de nos conneries.

    Mais prends l'histoire dans le bon sens : un type qui se prétend de la vraie gauche qui attaque en permanence un type de la gauche "modérée" qui prône l'union, ... Tu replaces en suite la chance que la gauche revinne au pouvoir avant 2048.

    Et tu prends parti !

    RépondreSupprimer
  26. En fin de compte, j'ai changé d'avis, je lui ai répondu, parce que c'est un mauvais procès, je pense, qu'il te fait.
    Je partage l'opinion que c'est ridicule de décerner le Nobel à un type qui est certainement sincère, mais se demande LUI MEME ce qu'on vient le faire chier avec ça...
    ces gens veulent trop bien faire, et font que ce machin ne veut plus rien dire, et n'a plus de valeur.
    Et j'ose le dire, c'est dangereux pour la paix.

    RépondreSupprimer
  27. Bon, je me suis fait quasiment rabrouer, et je m'en tamponne...

    RépondreSupprimer
  28. Poison,

    J'ai vu ton com ! Laisse tomber ! Ne lui donne pas l'importance qu'il n'a pas, nous n'avons pas besoin d'aigris pour lutter.

    RépondreSupprimer
  29. J'en ai fait un autre... je n'irai pas plus loin. de toute façon, ça l'amuse quand on est contre lui, je sens qu'un de ces jours, je vais y avoir droit aussi dans un billet... je m'en tape, ce n'est pas intéressant, tout ça, ça ne va nulle part.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.