13 octobre 2009

La fin des privilèges de naissance

C'est Nicolas Sarkozy qui l'annonce dans son discours au sujet de la réforme des lycées. "La création du lycée par Napoléon 1er "est un geste qui signifiait, très concrètement, la fin des privilèges de la naissance"".

Ah. Et les nominations à l'EPAD ? Inspiré par Napoléon...


7 commentaires:

  1. N. Sarkozy c'est : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais".

    RépondreSupprimer
  2. Enclair, virons la Franc maçonnerie pour placer nos pions :)

    RépondreSupprimer
  3. dire que je voulais utiliser mon nom pour prendre la présidence "définitive" de balcon bio !

    Vive les privilèges

    @ +

    Bésitos

    RépondreSupprimer
  4. Si j'avais imaginé qu'on appellerai Napoléon à la rescousse...

    RépondreSupprimer
  5. Mais puisque Dray lui reconnait du talent .. [Soupir en mode Falconhill ;-)]

    RépondreSupprimer
  6. De Jaurès à Napoléon, ce petit président fait de grands écarts quand même !!!
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.