11 octobre 2009

Régionales : c'est parti !


Les sites d’information ne devraient pas employer des types incompétents pour mettre en forme leurs articles et ces incompétents devraient s’automutiler pour avoir diffuser des photos tronquées de dirigeants politiques.

La campagne commence mal. Déjà qu’elle va être dure. Pensez donc ! Le PS a déjà 20 régions sur 22, il va être plus facile d’en perdre que d’en gagner. Tiens ! Si la gauche en perd quatre, les pieds nickelés porte-parole de l’UMP auront beau jeu de fanfaronner sur une victoire alors que la gauche resterait à la tête de 72% des régions !

Moquons nous par avance de ces amuseurs publics.

Moquons nous également des Verts. Ils sont contents. Ils ont fait un joli score aux dernières élections, les Européennes. Ils sont persuadés que les électeurs vont recommencer. Ils s’imaginent à la tête de quelques régions alors qu’ils ne seront qu’à la source de la perte de quelques régions par le PS. Daniel Cohn-Bendit ne sera pas chef de file des verts dans 22 régions et les électeurs sont plus préoccupés de la bonne gestion de leurs régions que des bordels s’agitant à Bruxelles.

Le Parti Socialiste a choisi ses chefs de file. A juste titre, 18 « sortants » ont été reconduits. Sans avoir étudié, je suppose qu’il y a Ségolène Royal et 17 hommes. Souhaitons la bienvenue à Mmes Emmanuelle de Gentili, en Corse, et Marie-Guite Dufay, en Franche-Comté. Elles seront bien seules.



3 commentaires:

  1. Quatre régions en moins ? J'ai bien peur qu'au bout du compte cela soit bien plus. Si les Français choisissent le vote sanction comme à leur habitude, cette fois-ci, c'est bien le contraire de ce qu'il s'est produit en 2004 qui risque bien d'arriver.
    A savoir sanctionner les politiques menées en région socialiste.

    RépondreSupprimer
  2. Dans ma région, la présidence devrait revenir en théorie au président actuel divers gauche (exclu du PS), la liste de gauche sera menée pour le PS par un PS mais la tête de liste sera quand même le président divers gauche ex-¨PS, et au secours ! je n'y comprends rien... Comme la liste de gauche avait exclu toute alliance avec les Verts la dernière fois, il est certain que la région retournera dans son camp naturel à droite. La stratégie de la gauche dans ma région est d'une rare limpidité.

    RépondreSupprimer
  3. Et si le PS ne perd aucune région, l'UMP les suppprime directement ?
    :-))

    [Belle illustration politique !].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.