04 mai 2012

Dimanche soir : François Hollande

La campagne se termine ce soir à minuit. Je ne sais pas comment va tourner l’élection. Evidemment, la probabilité de voir François Hollande est très importante. Dans l’histoire de la cinquième, les sondages pour le deuxième tour ne se sont jamais trompés. Il n’empêche que je vais aborder la dernière ligne droite avec une espèce de nœud au ventre.

Vu de ma position, espèce de satellite de l’équipe de campagne de François Hollande, elle a été belle. Un superbe boulot a été fait, notamment par l’équipe web avec des argumentaires, des informations, des infographies qui tombaient dans ma boitamel régulièrement. Bravo à eux ! Bravo aussi à tous les copains blogueurs et même les pas copains ou les pas blogueurs. Même les pas copains et pas blogueurs.

La campagne a été longue. Je crois bien que j’avais choisis François Hollande avant même la chute de DSK. Je crois qu’il est entré en campagne en octobre 2010 et j’ai fait, à l’époque, un billet pour dire que je croyais en l’opportunité de sa candidature, ce que je rappelais en janvier. A l’époque, tout le monde – moi le premier – pensait que Dominique Strauss-Kahn allait être élu à l’issue de la primaire. Du coup, en mars et avril, j’avais commencé à militer furieusement contre cette primaire, âne que j’étais. Le 27 avril, je disais que François Hollande allait gagner (évidemment pas avec le scénario que l’on connaît, j’avais tout faux) ! Le 9 mai, je faisais un billet pour signaler un sondage : François Hollande est la personne qui représente le plus un héritier de François Mitterrand.

Le 19 mai, quelques jours après l’affaire DSK, je donnais mon point de vue (complètement con a posteriori) : Martine Aubry doit cesser le processus des primaires et demander au Parti Socialiste de désigner François Hollande. Le lendemain, je résumais des propos tenus lors d’un Kremlin des Blogs : seul François Hollande a réellement la volonté d’en découdre. Le 6 juillet, j’affirmais pourtant que je ne soutenais personne mais estimais que François Hollande était le seul à avoir une chance de gagner. A relire ça maintenant, je trouve que j’étais gonflé vu le nombre de billets que j’ai faits à sa gloire.

Pourtant, visiblement, c’est le 22 août, seulement, que j’ai fait mon premier billet de soutien. Fin août, je suis allé à l’Université d’été du PS. Le candidat a fini de me convaincre. J’ai fait quelques billets mais en fait, c’est la « machine » du Parti Socialiste qui m’a emballé. Le 7 septembre, François Hollande recevait quelques blogueurs à l’Assemblée Nationale. Mon billet de compte rendu avait comme titre : « J'avais choisi Hollande, je sais maintenant pourquoi ! » Je ne vais pas vous obliger à me relire, je vais résumer : la plupart des propos du candidat correspondaient à des idées que je m’étais faites et qui avaient généré un billet de blog. Après quelques billets partisans, le 29 septembre, j’écrivais : « pour moi, ça sera François Hollande. »

Pendant cette période de la primaire, les batailles faisaient rage entre les blogueurs soutiens des différents candidats. Les insultes volaient… Pourtant, cette primaire a été un vrai succès, ne serait-ce que parce qu’elle a installé François Hollande dans le paysage. Dès le lendemain, tous les blogueurs socialistes se retrouvaient autour du même mot d’ordre : faire gagner François Hollande. Depuis le dimanche 22 avril, toute la gauche est réunie. Mieux ! Depuis hier, on se sent soutenu par le Modem (ou au moins son chef). Le candidat en qui j’avais commencé à croire en octobre 2010 est en passe de réussir son pari. Il réunit maintenant une large palette de « l’offre politique » et dimanche, il devrait réunir une majeure partie des électeurs.

Je disais que la campagne avait été belle. Belle et pourrie serait plus juste. Un niveau bas de plafond. C’est l’aventure qui a été belle, ce qui m’a permis de me plonger dans cette campagne, les discussions au quotidien avec les membres de l’équipe web, les leftblogs, ma visite à l’UE du PS, mes rencontres avec les principaux candidats, les rigolades avec les copains et les Kremlins des Blogs…

Pourquoi ce billet ? Pourquoi maintenant ?

Petit 1 : un brin de bisounourserie ne nuit pas. En outre, je fais souvent des liens vers les blogs des copains. Quelques liens en interne ne me feront pas de mal.

Petit 2 : il est possible que François Hollande ne gagne pas. J’aurais eu l’air con à faire ce billet lundi si Nicolas Sarkozy repasse. J’imagine : « ces 18 mois ont été fantastiques, j’ai été parmi les premiers à dire que je croyais en François Hollande, qu’il était le seul capable de battre Nicolas Sarkozy. » Grotesque. Il me faut le faire maintenant.

C’est l’occasion de rappeler que ce n’est pas gagner, il faut continuer. On n’a plus le droit de faire des billets de blog mais il nous reste des heures pour convaincre les copains. Je m’imagine très bien, à l’apéro, samedi midi, à discuter avec le vieux Jacques : « Dis donc, vieux con ! Tu crois que ton préféré, de Gaulle, aurait été bien fier du quinquennat de Nicolas Sarkozy ? Tu ne crois pas que pour restaurer la position de la France, il faut d’abord changer de Président de la République ? Patron, remets nous la tournée de cette vieille outre, on va le convaincre de gré ou de force ! »

Au boulot !

Petit 3 : ça fait plusieurs jours que j’ai dans l’idée d’aller rechercher depuis quand je soutiens François Hollande. Il me fallait relire l’historique de mon blog. Il n’y a aucune raison pour que je ne vous en fasse pas profiter. Ca m’amuse de constater les deux étapes : à partir d’octobre 2010, je commence à y croire et à penser qu’il faut qu’il gagne les primaires, et à partir d’août, je « soutiens activement » après avoir passé des mois à dire que j’étais contre les primaires et que ce terme de « soutien » était complètement con.

Petit 4 : le changement c’est maintenant : je ne traine jamais dans les archives de mon blog.

Maintenant, je sais pourquoi : un an après, je ne comprends pas la moitié de ce que je voulais dire.

Après, on va s’accorder une pause, quelques jours. Obligés d’attendre la passation de pouvoir et la nomination du Premier Ministre puis du gouvernement. Suzanne me demandait qui je voyais comme Premier Ministre… Je n’en sais rien. Je m’en fous, ce n’est pas la question. Ca fait plusieurs jours que j’hésite à faire un billet à ce sujet. Je vais néanmoins faire un pronostic : j’hésite entre un proche de François Hollande (on parle beaucoup de Jean-Marc Ayrault) mais je penche finalement pour Martine Aubry. Dans la Cinquième République, il semble normal que le patron du principal parti de gouvernement soit choisi comme Premier Ministre. Nous voulons un Président normal. Nous ne voulons plus un super Premier Ministre qui ne cesse de rabaisser la fonction.

Après cette période, nous aurons les législatives. Je vais faire la campagne dans ma circonscription natale, ça va changer. Je vous en reparlerai. Dans ma circonscription de résidence, j’avais supposé que le Parti Socialiste ne présente pas de candidat et que j’aurais à voter pour le candidat communiste, mais je m’étais probablement planté.

Après, je jetterai mon tablier de blogueur militant. Je redeviendrai un simple blogueur politique qui fera le con avec les classements de blogs et qui donnera son avis sur à peu près tout sans avoir la moindre compréhension des dossiers que j’étudie…

Mais nous n’en sommes pas là.

Il reste une étape. Elle aura lieu dimanche soir. Souhaitons que François Hollande soit élu Président de la République en remplacement de celui qui a ouvert tant de blessures pour être réélu que les plaies seront très difficiles à soigner. Tout ça pour rien : il ne sera pas réélu.

Ou alors, je prends une cuite pour oublier.

En relisant ces billets, j'ai retrouvé une anecdote. Quand nous avons rencontré François Hollande, à l'Assemblée Nationale, en septembre, j'étais sorti avec deux ou trois lascars avant les autres, pressé qu'ils me rejoignent pour aller boire une bière. Le candidat entrant est alors sorti, nous a salué, a fait quelques pas puis est revenu, pour nous remercier de lui avoir accordé un peu de temps alors que c'était à nous de le remercier ! On s'était retrouvés comme des ânes.


Dimanche soit, François Hollande va faire un discours pour remercier les électeurs, ses soutiens, ... Je ne voudrais pas oublier de le remercier à mon tour, pour cette belle campagne, pour ce rêve qui nous fait voir la gauche au pouvoir, enfin, dans quelques jours.

Tenons bon !


Il reste moins de 50 heures.

11 commentaires:

  1. ça va passer !

    bon je vais voter pour la quatrième fois pour hollande en moins d'un an

    le changement c'est après le 6 mai ...

    tiens t'as vu http://soundcloud.com/shadowkillah/fran-ois-hollande-moi-pr?utm_source=soundcloud&utm_campaign=share&utm_medium=twitter&utm_content=http://soundcloud.com/shadowkillah/fran-ois-hollande-moi-pr

    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  2. ATTENTION à l'infarctus cerebral , la rupture d'anévrisme et autres machins genre com'ac ! ... Si c'est la défaite , ne picolez pas trop ! ... Si c'est la victoire , ne picolez pas trop ! ... Ce serait con de mourir d'un coma éthilique bêtement au soir de l'éléction ! .... Bon , moi , en tant que sorciére j'ai préparé mes sortiléges et la poupée à l'effigie du Nabot-Léon et les épingles et les plantes magiques ... Je vous laisse pour aller faire chauffer mon chaudron ... Par le Grand Cornu et par ma cornue et mon corps nu , ça va bouillir ! La pleine lune est proche !!! ... Salut Mec ! ...

    RépondreSupprimer
  3. Juste bravo pour ton opiniâtreté... Et, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! De rien ! Le changement et tout ça

      Supprimer
  4. Un beau parcours !
    Pareil, quatre fois ! ... Et j'espère plein d'autres comme nous, toussa,toussa !

    RépondreSupprimer
  5. Petit soutier du retwitt de la campagne numérique j'ai beaucoup apprécié tes billets. Avec Variae Sarkofrance et intox2007 et d'autres que j'oublie vous avez aidé a former un lien entre la politique et le monde réel en mode espérance. La politique comme la bière l'amour le travail et le beau en général c'est la vie. Plus dure sera la suite. Tous ceux qui connaissent le symbole de la coupe d'amertume savent que la victoire souhaitée n'est que le début d'un chemin difficile. Il faudra tenir ! Mais quel pied :-)
    Merci
    M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie ! Nous autres pauvres blogueurs ne sommes payés qu'à coups de petits compliments, ça fait toujours plaisir !

      Supprimer
  6. Encore une fois merci pour ce travail qui nous aidés à traverser une dure période. Pourvu que tout marche bien dimanche ! Oh les abstentionnistes, si vous vous réveillez, votez Hollande !

    Sinon c'est pas pour contredire, mais le vrai de vrai gouvernement sera vraiment légitimé après les législatives, parce que sous la Vème, le premier ministre est de la même couleur que la majorité parlementaire... D'où les cohabitations dans un passé trop lointain pour que de jeunes blogueurs s'en souviennent...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.