27 mai 2012

Des nouvelles de la connerie

Il est incroyable,  Corto ! Il arrive à tirer des conneries plus vite que son ombre. Aucune réflexion, aucune objectivité, il faut qu'il tape. Hier, il s'y prenait à notre pote Romain, déclenchant l'hilarité de la blogosphère. Aujourd'hui, la cible désignée est Christiane Taubira.

"Moi, une ministre qui, nommée depuis moins de 15 jours, est obligée de prendre la plume pour s'auto-défendre et appeler à la rescousse ses grands frères du Camp du Bien, ça ne m'inspire rien de bon pour la suite...

C'est vrai, elle pourrait se laisser marcher dessus par des trous du cul sans la moindre éducation, la pauvre...

Je me demande, objectivement, comment on arrive à dépasser un tel niveau de connerie ! Moi, par exemple, j'ai fait plus de 6 ans de blogage dans l'opposition, je n'ai jamais pu être aussi bête alors que je me force beaucoup.

A un moment, j'ai rêvé que les blogs d'opposition s'élèveraient un petit peu. C'est raté. Par abus de bêtise, ils vont laisser toute la place aux blogs de gauche, non sans gueuler parce que la presse est de gauche. Je me demande franchement comment on peut être aussi con.

Vous avez une idée ?

107 commentaires:

  1. Ce qui est franchement cocasse, c'est d'afficher un goût pour la gay life et défendre Zemmour... Mais à droite comme dirait l'autre, tout est possible LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Politizen, comment fais-tu pour être de gauche alors que tu vas aux chiottes comme tout le monde y compris l'extrême droite ? Ceci pour démonter ton commentaire.

      Supprimer
    2. Corto devient un vieux grincheux qui dit n'importe quoi.

      Supprimer
  2. C'est exactement ce que je pense: bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis quand tu penses ? ;-)

      Supprimer
    2. Depuis plus longtemps que le jour de ta première bière ;-)
      Entre une mémé catho grenouille de bénitier et un père militant de gauche, j'ai vite appris et en plus à penser par moi-même!
      c'est ça, les femmes: sournoisement elles ont appris à penser avant que vous vous en rendiez compte...Quelles hypocrites!

      Supprimer
  3. Il est très bien, le billet de Corto, je trouve. Tiens, d'ailleurs, je m'en vais le remettre en lien chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous allez finir vieille pétasse réactionnaire !

      Supprimer
    2. Vous fournissez la perruque blonde à racines brunes ?

      Supprimer
    3. Vous connaissez bien Corto.

      Supprimer
  4. Christiane Tubira ne va pas se laisser démonter. Ce qu'elle fait est très juste. La bande d'ignares ou de manipulateurs qui jappe qu'elle va laisser impunis les mineurs délinquants devrait se couvrir de cendres : les mineurs doivent être jugés avec les outils procurés par l'Ordonnance de 1945 (rassurez-vous de nombreuses fois modifiées).Un enfant n'est pas un majeur en miniature et un enfant est loin d'être un petit angelot. Il faut être un professionnel spécialement formé, pour savoir que sous la crudité et une violence parfois inouïe, il y a "le vrac" d'une personnalité non construite dont on peut faire un "pittbull dangereux" si on le frappe, ou un humain comme vous et moi si on le construit.Notre code pénal reste fondé sur ces thèmes dits de "défense sociale" : la sanction ne doit pas détruire un humain, elle doit protéger la société et pour cela, agir pour qu'un gosse "en vrac" puisse apprendre à intégrer la règle sociale. Celle-ci doit prendre place à l'intèrieur des personnes. Nuls barreaux de peuvent en tenir lieu : sinon les détenus s'entretuent et tuent leurs gardiens, comme à Clairvaux avant que Robert Badinter n'obtienne ce qui nous honore : l'abolition de la peine de mort.
    Mme Taubira, on est derrière vous, laissez japper les cons, on vous soutiendra jusqu'au bout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dieu que c'est beau. Sous une manière de lyrisme social on sent la sensibilité à fleur de peau de la militante convaincue. Et puis il y a de l'analyse, presque de la psychanalyse. Une synthèse.

      Ce genre de commentaire enflammé, fustigeant les nécessairement sans-coeur de droite,est d'autant plus aisé que les auteurs se collettent rarement à ceux qu'ils défendent la main sur le coeur. Ils n'ont pas à ramasser leurs victimes sur le bitume ou dans une cave de cité où elles ont eu à subir leurs assauts répétés. Ils seraient donc des enfants. Ce serait pour le moins comique si le tragique n'était pas là pour rappeler la triste vérité.

      C'est assez frappant de constater que la "défense sociale" est toujours dirigée vers la racaille, les victimes pouvant bien crever la gueule ouverte, d'autant que la plupart du temps elles sont européennes.

      Supprimer
    2. Discours d'un type qui est sur le terrain tous les jours depuis 20 ans et qui se frotte à ceux que vous défendez, qui en a assez de les voir accumuler sursis sur sursis (certains cumulent plus de 10 peines, allez comprendre) quand le parquet décide de poursuivre. Je doute que vous vous trouviez confronté à des parents dont la fille a été sexuellement agressée pour tenter de leur expliquer pourquoi l'agresseur n'a fait l'objet que d'un rappel à la loi.

      Vieux con, peut-être, vieux con nettement plus intéressé par les victimes et la nécessaire éviction de la société, plus ou moins temporaire, des nuisibles.

      Supprimer
    3. Visiblement, vous vous intéressez aux parents des victimes, plus qu'aux victimes...

      Démagogie.

      Supprimer
    4. Du tout, je ne vois pas ce qui vous permet d'affirmer cela, malhonnêteté mise à part, bien entendu. Malhonnêteté qui vous permet d'éluder la difficile explication du cumul des sursis puisque la règle en droit français est justement le non-cumul des peines de même nature, sans aborder la nature du sursis. Lorsque l'idéologie victimaire, la culture de l'excuse l'emportent sur le droit, les citoyens devraient être en droit de s'inquiéter. Enfin, si la presse dite d'information abordait le sujet. On peut rêver.

      Supprimer
    5. Et voila, c'est la faute de la presse, maintenant.

      Supprimer
    6. Encore une manœuvre d'évitement.

      Mais s'agissant de la presse, il me semble que si elle faisait normalement son travail d'investigation et d'information elle aborderait ce sujet. Ça peut sembler anecdotique, mais lorsque l'on considère le nombre de gibiers de GàV qui accumulent des peines de sursis, ce qui leur permet de continuer à nuire, on devrait normalement se poser quelques questions. Non ? A moins bien sûr de considérer que certains ont des droits supérieurs au commun des citoyens du fait de leurs origines ou couleur de peau.

      Mais non, suis-je bête, c'est à cause de la précarité, de la misère, étoussa. Pourtant la précarité, la misère est plus importante en milieu rural, si j'en crois l'IGAS qui précise que le taux de pauvreté rural est supérieur à celui des zones urbaines, où elles frappent notoirement les jeunes couples d'ouvriers ou d'employés avec enfants. Est-ce qu'on y joue la rengaine victimaire ? Non. Est-ce qu'on y trouve un taux alarmant de criminalité/délinquance ? Non, bien au contraire.

      On pourrait aussi évoquer le fait que ces zones rurales de grande pauvreté ont toujours été les grandes oubliées de la politique de la ville. Deux poids, deux mesures en somme.

      Supprimer
    7. Mon canard, tu vas arrêter de me casser les burnes, j'espère. Si la droite, le camp que tu soutiens, n'avait baissé le budget de la justice tout en cumulant loi sur loi, sans s'occuper de leur mise en oeuvre, on n'en serait pas là. Maintenant, ce n'est pas l'objet du billet. L'objet est : une ministre qui se fait insulter.

      Supprimer
    8. Comme d'autres se sont fait traiter de tous les noms durant cinq ans par les trublions de gauche. Les aléas de la politique. Pas de quoi casser trois pattes à un canard. Sauf que là ça vous gratte parce qu'elle est de votre camp.

      Supprimer
    9. Je n'ai traité personne de tous les noms. Ne me faisons pas de procès d'intention. Je suis tombé sur le paletot d'un tas de blogueurs de gauche qui manquaient de respect. Je n'ai appelé Sarko que par son nom complet (et, en commentaire, son raccourci), jamais le nain ou le nabot ou autre.

      Supprimer
    10. Vous ais-je nommé ? Il ne me semble pas. Donc pas de procès d'intention qui vaille. Ceci dit, vos amis, eux, ne se sont pas gênés. Maintenant je n'en fais pas reproche à qui que ce soit, l'ayant pratiqué également. N'ayant pas la fibre républicaine, je ne me sens aucunement attaché à quelque respect pour des gens qui de toute manière, quel que soit leur bord, ont oublié le sens premier du mot "ministre". Je me contentais juste de pointer le fait que ce qui semble acceptable lorsqu'on cherche à flétrir l'adversaire, l'est nettement moins lorsque ce sont les poulains qu'on défend qui sont visés.

      Supprimer
    11. Oui et non. Je défends évidemment plus facilement les gens de gauche mais il n'empêche que contrairement à beaucoup je ne fais d'attaque bête à personne. Ces temps ci, je tape sur N Morano et JF Copé sous un seul angle : ils nuisent à leur camp. Rien de personnel.

      Et vous pouvez relire les billets des blogs de gauche en mai et juin 2007, il n'y a aucun ministre qui prend autant que C Taubira à part les ministres venant de la gauche qui ont un procès en traîtrise.

      Supprimer
    12. Besson mis à part, qui est un type méprisable, il me semble que la démarche de certains qui ont répondu favorablement à l'ouverture, était plutôt honorable. On ne peut pas passer son temps à désirer l'union nationale et conserver un esprit partisan. Pour la suite, il me paraît que l'attitude de Sarkozy, les réduisant à de simples alibis, n'a pas été à la hauteur de ce qui était attendu. Comme la réaction de types de droite qui espéraient un maroquin, même petit, et qui l'on vu passer sous leur nez au profit d'un membre de la gauche. Méprisable aussi l'attitude de Martin Hirsch apparue à la suite de son déjeuner avec Hollande. Mordre la main de celui qui vous a offert un poste n'est jamais glorieux.

      Supprimer
    13. Bizarrement, je n'ai jamais rien eu contre Hirsch, du fait qu'il ne soit pas "un homme politique". Pour les autres : non.

      Supprimer
    14. Vous êtes donc clivant et partisan :-)

      Supprimer
    15. Non. Je suis à l'apéro.

      Supprimer
  5. "Il est très bien, le billet de Corto, je trouve."

    Certainement parce que ce n'est même pas un billet, mais juste deux phrases qui encadrent un texte qui n'est pas de lui.

    RépondreSupprimer
  6. Sur le fond, y a beaucoup de vrai. (beaucoup...)

    Sur la forme, un avis perso (et d'amis), c'est peut être un peu plus moyen de traiter de "con" les gens avec qui tu n'es pas d'accord. Con surement pas. Ou alors tous, nous sommes toujours le con de pas mal de gens.
    Simple remarque amicale.

    Après, sur Taubira...

    Bon dimanche soir Nico

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si. On ne peut pas tolérer ce genre de billet pendant cinq ans sans traiter l'auteur de con. Je ne sais pas si tu te rends compte que ce débile se prend pour une espèce de fer de lance de la droite ?

      Va falloir assumer. Ou éliminez les cons.

      Supprimer
    2. Je ne suis pas d'accord avec toi Nicolas, sur ce coup tu perds ton sang froid. Je te cite : "aucune réflexion, aucune objectivité".
      Tu parles de toi là ?

      Supprimer
    3. Nicolas, on est en désaccord sur ce point là.

      On pourra en discuter de visu, mais ça m'emmerderait que tu prennes cette posture là de "l'insulteur". Parce que ce n'est pas l'image que tu as, et parce que surtout ce n'est pas ce que toi tu es.

      Après, tu sais très bien de quoi je me rends compte en parlant de ce type là. Et tu sais très bien ce que je pense de lui, je suis déjà allé lui dire chez lui une paire de fois.
      Maintenant, je pense que tu t'y prends mal pour lui répondre.

      Enfin, une réponse plus "du gars qui vote à droite" que je suis. J'ai lu, pendant cinq ans, certains billets sur certains blogs qui étaient à vomir. De gens qu'on connait, qu'on suit. J'ai eu l'occasion de leur dire, d'en faire quelques billets. Peut être est ce juste mon point de vue, mais je me suis senti insulté par certaines personnes qui "blogguaient à gauche".
      J'aurais peut être du écrire des billets en les traitant de cons. Au final, ils ont contribué au changement de président. Et quelque part, ces cinq ans de billets insultants et dégrandants ont payé.

      C'est aussi pour ça que je suis fonciérement contre la manière qu'à le bloggueur que tu incrimines de bloguer. Parce qu'une droite qui utiliserait les mêmes ficelles que certains de votre camp pour s'opposer à la sale, je n'en ai pas envie.

      Beaucoup de mots qui ne servent à rien pour finalement dire qu'on n'est toujours le con de quelqu'un.
      Mais surtout que ça m'ennuierait que tu passes cinq ans à traiter pas mal de cons. Parce que pendant cinq ans, ce type d'opposition va grandir. Et tu auras beaucoup de boulot si tu veux jouer ce type de chien de garde là.

      (mais après tu fais ce que tu veux. Et tu passes à la maison quand tu veux, on chimera du vin en refaisant le monde)

      Supprimer
    4. "ces cinq ans de billets insultants et dégrandants ont payé." Ce sont les 5 années de nombrilisme de Sarkozy qui ont payé surtout. Le Titanic n'a pas sombré par l'orchestre jouait faux. D'ailleurs, il jouait très bien. Mais je suis d'accord, c'est très con de traiter un con de con et s'il ne l'est ne pas, c'est encore plus con. La franchise, c'est con. L'hypocrisie, c'est encore plus con.

      Tous des cons !

      Supprimer
  7. ignore le !
    ou invite le au KDB, que l'on voit comment il se compotera accoudé au comptoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non ! C'est interdit aux trous du cul.

      Supprimer
  8. Ah non ! C'est interdit aux trous du cul.

    RépondreSupprimer
  9. Quand on nait con, on est con...

    RépondreSupprimer
  10. Question trous du cul, les décervelés qui répètent tout ce que tu dis sont pas mal je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux en citer ? Merci...

      Supprimer
    2. Ahh tu vois Nico, traiter de con des gens qu'on connait et qui n'en sont pas forcément ne laisse pas indifférent. Corto est loin d'être con et le procès que vous lui faites manque justement "d'objectivité et de réflexion" (je te cite, de nouveau).

      Supprimer
    3. Ca n'est qu'un trou du cul mais si tu veux dépenser de l'énergie à le défendre, c'est ton problème.

      Supprimer
    4. J'aimerais être comme Vlad, le connaitre en vrai pour me faire une idée.

      Supprimer
    5. Je vais vous dire un truc que vous savez déjà : la politique c'est pourri, ça n'empêche pas qu'on s'y intéresse mais s'engueuler et se traiter de con c'est justement très con.
      Surtout via des blogs où aucun des 5 sens n'est activé.

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  11. Ce mec là est un "nouveau facho". Le vieux facho est antisémite et de moeurs catho-tradi. Le nouveau est très mode, antiarabe, antinoir et se pare du drapeau arcenciel de la modernitude gay comme cache-sexe de sa saloperie... Du Zemmour pur jus, les dents en plus, la cervelle en moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il a les dents très propres.

      Supprimer
  12. pourquoi perdre tant de temps sur un mec qui ne vit qu'en réaction à nous et ne représente rien? Laissons le...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais Romain tu plaisantes ?? Corto ne vous a pas attendu pour vivre ?! Et puis c'est l'hôpital qui se fout de la charité : qui a systématiquement été anti-sarkozyste durant 5 ans ? Les marques déposées comme Sarkofrance par exemple ??? C'est pas des trucs qui ont vécu en réaction à la droite ?

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. Corto est un gars qui a l'air sympa, mais qui écrit avec ses tripes. Ses billets sont rarement argumentés, parfois irrationnels, mais je suis certain qu'ils sont sincères.
    Sont problème, c'est son son obsession d'une "islamisation de la France" (réelle ou fantasmée, je ne me prononce pas). Et c'est l'alpha et l'oméga de sa "droititude", j'en suis persuadé.

    RépondreSupprimer
  17. On peut être très intelligent,comme Corto l'est,et comme le sont nombre d'entre nous, mais quand on s'y met à plus de quatre pour répéter des conneries,on n'est plus qu'un con au milieu d'une bande de cons : c'est facile à comprendre et c'est Brassens qui l'a le mieux dit !
    Je croyais que vous auriez échangé, pendant que j'étais pas là, sur le contenu des décisions de Taubira qui sont bonnes ... et le détournement de leur sens, dans la droitosphère ... bah non ...
    On peut pas être bon tous les jours.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  18. Les gens,

    Merci pour vos coms.

    FalconHill, Vlad,

    Remettons les choses à leur place : quel blogueur a fait un billet pour insulter un autre blogueur puis un billet pour insulter un ministre ?

    Ne me dites pas qu'on a fait pareil : ce n'est pas vrai. Vous pouvez relire mon blog en mai 2007 (et depuis).

    Corto est digne du plus profond mépris. Il est nul, bas, affligeant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait en ressortir beaucoup malheureusement des billets de blogs.

      Après, en ce qui me concerne, je n'ai parlé de toi et de ta manière de bloguer. Tu sais ce que je pense de toi, de tes blogs, et de ta manière de concevoir la politique.
      Par contre, je ne dirais pas la même chose d'autre blogueurs leftblogs. Vis à vis de certains nous pourrions ressortir la dernière phrase que tu réserves à Corto.

      70 commentaires par contre, félicitation : ça aura animé la ce weekend de pentecote ^^

      Supprimer
    2. Ressors ce que tu veux, mon copain ! Un procès doit être exhaustif ! Ressors un billet d'un blogueur de gauche un peu connu avec une charge aussi directe sur un ministre (pas d'ouverture, ils méritaient des baffes).

      Ressors en un d'un des leftblogs... Pas de ces crétins qui se prétendent de gauche mais dont la tolérance n'est pas la plus grande vertu.

      Supprimer
    3. Je t'en donnerai si tu veux. Même si ça me dérange toujours de ressortir des vieux billets : je ne suis pas comme certains à accumuler des preuves contre un tel ou un tel (et je m'en fous).
      Mais pas ici, ce n'est pas le lieu.

      Après, là où nous avons une réelle divergence de point de vue, c'est justement sur le point de vue. J'ai été insulté et profondément blessé par des billets qui du point de vue du militant de gauche était sans doute justes et réussis.

      Je t'expose un simple point de vue, qui n'a pas valeur d'exemple et de vérité.

      Après, tu prends les choses comme tu veux. Je ne te fais pas un reproche, surtout que sur le fond nous pensons la même chose du blogueur de droite que tu mets en avant.
      Par contre, je te dis ce que je ressens (un ressenti n'est pas forcément une vérité).

      Supprimer
    4. Bah ! Vas voir mon dernier tweet (la photo de mon plat à la Comète).

      Cela étant j'ai parfaitement le droit de "dénoncer" certaines pratiques, comme celles de Corto. Tu me disais plus haut que les cinq ans allaient être longs. Ils vont être longs si des connards comme Corto n'élèvent pas le niveau.

      Cela étant, je te renouvelle mon invitation à sortir des vieux billets de gauchistes crétins (et te fêlé licite de ne pas perdre de temps avec ces conneries).

      Supprimer
    5. Je ne fais comme certains de tes "amis" qui accumulent les preuves comme toi pour te les ressortir un jour (smiley ^^). Mais j'ai en tête quelques billets que j'avais trouvé violents, sales, et blessants. Mais ton "invitation" à étayer mes sentiments en balançant des vieilles casseroles, bof.

      Je t'en parlerai de vive voix. Pas envie de citer des personnes pour des écrits qui datent pour certains...

      Et tu as parfaitement le droit de "dénoncer" certaines pratiques et certains écrits que tu juges blessants. J'ai aussi le droit de penser que la blogosphère de gauche, maintenant au pouvoir, a aussi (ou aussi eu) ses Cortos.
      Question de point de vue là encore. Mais on parlera de vive voix si tu veux.

      Bonne aprésmidi

      Supprimer
    6. Je n'ai pas d'amis (smiley, hein !), je n'accumule aucune preuve. Il n'y a pas de vieille casserole, il y a des conneries dites par certains et des pas qu'ont franchi d'autres.

      Et ce n'est pas parce que la gauche (les blogueurs de...) a pu déconner à une époque que je dois laisser passer des saloperies.

      Supprimer
    7. Tu as raison : c'est pas que des conneries ont été faites par l'ancienne opposition ou l'ancienne majorité qu'il faut faire pareil maintenant.
      Et nous partageons le même point de vue sur la méthode de blog de la personne que tu mets en avant, donc.

      (pour le smiley, tu as compris le clin d'oeil à ton billet de la semaine derniere j'espère ^^)

      Supprimer
    8. (non. Je n'ai pas compris : voir mon billet du jour : je n'ai rien à cirer de ce que j'ai pu écrire)

      Supprimer
    9. (Ah merde ma plaisanterie tombait à plat... C'était en plus un de tes commentaires qui m'avait amusé ^^
      Bon tant pis je sors)

      Supprimer
  19. Bon, Nicolas, reconnais quand même que traiter de con un autre blogueur ça ne pisse pas haut!
    Sur ce coup je suis parfaitement d'accord avec ce que Falconhill a écrit.
    Tu as d'autre arguments, utilise-les ! Si tu te contentes de régler tes comptes, comment vas-tu tenir cinq ans ?

    RépondreSupprimer
  20. Tiens une blogowar, petite Fwipouille

    RépondreSupprimer
  21. Depuis sa nomination comme garde des Sceaux dans le gouvernement Ayrault, Christine Taubira cristallise les attaques de l'UMP et de ses partisans - y compris à coup de rumeurs inventées, comme l'expliquait Le Lab dès ce dimanche 20 mai.



    Pourtant, l'élue PRG de Guyane, ancienne candidate à la présidentielle de 2002, n'a pas toujours été la cible des critiques de la droite. Au contraire.



    En 2007, en pleine campagne présidentielle, l'élue PRG avait ainsi "été approchée", selon ses propres termes, par Nicolas Sarkozy, qui lui aurait alors proposé d'entrer dans son gouvernement.



    En témoigne cette dépêche AFP, alors reproduite par Le Monde :




    Christiane Taubira [...] a confirmé sur Radio Guyane (RFO), "avoir été approchée" par l'entourage de Nicolas Sarkozy en vue d'entrer au gouvernement de François Fillon.



    La députée guyanaise, candidate à sa propre succession, a même précisé avoir été contactée "avant la fin de la présidentielle", mais "avoir alors décliné l'offre".

    Et toc !

    En auriez-vous fait autant, décliner une offre pareille gens de droite ? Cette dame prend sa mission très au sérieux, faut lui laisser faire son travail, si Hollande la mise à la justice, c'est certainement pour faire parler les curieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'elle a les épaules larges.

      Supprimer
  22. Coin le Canard28 mai, 2012 14:35

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  23. Coin le Canard28 mai, 2012 15:14

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais te répondre en toute objectivité. Vas chier.

      Supprimer
    2. Coin le Canard28 mai, 2012 15:30

      Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Quelle défaite ? Des connards se croyant plus intelligents que les autres, j'en ai recontrès quelques uns. Je me répète : vas chier. Tu n'as aucun intérêt.

      Supprimer
  24. Bon ! Je vais lancer la machine à effacer des commentaires, n'ayant aucune raison de me laisser pourrir la vie par des trous du cul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coin le Canard28 mai, 2012 15:51

      Tu as bien raison, mon Nicolas. Tu en es aux insultes parce que tu es trop bourré/incapable d'aligner deux arguments pour défendre ta position. Fait tout disparaitre....

      On reprendra la conversation quand tu auras cuvé... tu sais, un débat citoyen comme la gogoche aime tant....
      Tu as bien raison. Tu en es aux insultes parce que tu es trop boure/incapable d'aligner deux arguments pour defendre ta position. Fait tout disparaitre....

      On reprendra la conversation quand tu auras cuve... tu sais un debat citoyen comme la gogoche aime tant....

      Supprimer
    2. Fais nous donc un commentaire en français et arrête de baver.

      Supprimer
    3. Coin le Canard28 mai, 2012 16:04

      Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  25. La circulation récente du "Taubirabashing" et sa prolifération à droite prouvent encore une fois que l'UMP n'a plus de barrière idéologique pour faire face à des idées basses.

    RépondreSupprimer
  26. Le réac battu est revanchard, la haine l'aveugle et le rend bête, c'est dangereux.

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. justement, la droidroite conservatrice et réac aime bien taper sur une personnalité de ce type car elle tourne autour des mêmes thèmes : Peur de l'étranger, peur de l'autre, peur des prisons, peur de tout, peur des mineurs. Il y a une réinvention et une révolution des thèmes de droite à faire sur la mixité sociale, la réintégration, l'innovation sociale.

      Supprimer
  28. Pierre,

    Tu parles tout seuls, je crois.

    RépondreSupprimer
  29. Cela lui en a bouché un coin. In the corner, le Réac

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le pauvre. Ces trous du cul qui s'imaginent pouvoir dire n'importe quoi dans mon espace de loisir m'échappent toujours.

      Supprimer
  30. Ca va, ça censure à tout va par ici ! Sans rire tu fais ce que tu veux Nico mais Copine Débile censurée je vois pas trop là... Son comm' était normal. Entre ça et les "cons", "trou du cul" ou "va chier" à l'attention des commentateurs c'est spécial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais ce que je veux. C'est mon blog. Je n'ai aucune raison de rester aimable avec des gens qui m'emmerdent : j'ai trouver une excellente façon de le leur faire comprendre.

      Supprimer
    2. Ha oui, quand tu dis "partageons mon avis", ça n'est effectivement que ton avis :)
      Allez sans rancune, je ne reviendrai plus, je m'en vais commenter des blogs ou on peut discuter, parce que s'insulter c'est trop facile et même pas très drôle.
      Mais bon, modère tes commentaires avant leur publication, ça fera moins dictateur, hein :)
      Adios !

      Supprimer
    3. Ha ben voilà, tu as fini par comprendre :)

      Supprimer
  31. Les commentaires sont systématiquement modérés 48 heures après la publication des billets.

    Dictateur ? Quand tu effaces les tags sur le mur de ta maison, c'est de la dictature ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.