29 mai 2012

Les réacs ont leur martyr

C’est en lisant le billet de Rosa Elle, ce matin, que m’est venue l’idée d’aller voir ce qu’avait pu déclarer Yvan Rioufol à propos d’Eric Zemmour. Les réacs sont heureux : ils se sont trouvé un nouveau martyr.

Rigolons quand même…

« Voilà où en est la régression intellectuelle, encouragée par la victoire de Hollande. » M. Rioufol est invité à m’expliquer en quoi la victoire de Nicolas Sarkozy aurait permis le progrès intellectuel… « Si rien n’est fait pour résister à cette tyrannie des minorités, en dénonçant la pensée totalitaire qui habite ces associations subventionnées (Mrap,  SOS Racisme, Indivisibles, etc), c’est la liberté d’opinion et le pluralisme des idées qui regagneront les caves dont ils tentaient de s’extraire ces dernières années. » Lutter contre le racisme devient le mal absolu ?

Il faut se faire une raison : Nicolas Sarkozy a perdu l’élection Présidentielle parce que les Français en avaient marre de ces éternels propos qui puent du cul. J’ai relu une partie des billets de Yvan Rioufol rédigés depuis le premier tour de l’élection. Il a raison sur un point : la France est sociologiquement à droite. Alors quand la gauche gagne, la droite ne peut s’en prendre qu’à elle-même.

Dans un de ses billets, le gugusse explique pourquoi les Musulmans ont voté majoritairement pour François Hollande en omettant un fait : ils n’allaient quand même pas voter pour un camp qui leur en a foutu plein la gueule.

Lutter contre le racisme n’est pas du totalitarisme, juste du bon sens…

Ce n’est pas la gauche qui a viré Zemmour mais la direction de la plus grande radio commerciale. Faire de belle théorie ne changera pas grand-chose. Je vais expliquer à M. Rioufol : si Zemmour est viré, c’est parce que RTL juge qu’il n’intéresse plus les gens.

On fera sans lui.

38 commentaires:

  1. Si on suit votre raisonnement, une France "sociologiquement à droite" ne s'intéresse qu'aux chroniqueurs de gôche ou politiquement "correct" (ce qui revient au même). Curieux, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Les réactionnaires pensent avoir le monopole de la droite. Et les français se foutent des éditorialistes.

      Supprimer
    2. Pour moi, quelqu'un qui se déclarerait de droite sans être jugé réac serait comme un carnassier végétarien. Une sorte de Fillon, quoi...

      Supprimer
    3. Non, Jacques ! C'est justement de croire ça qui a fait perdre la droite... mais aussi pendant des années la gauche.

      Prenez comme exemple mon quartier : si les gens de droite étaient reacs, ils se suicideraient.

      Supprimer
    4. Vous exagérez, Nicolas. J'espère pour les réacs de votre quartier qu'ils ont autre chose dans leur vie que la politique. Ainsi, si je suis politiquement déçu, je suis plutôt heureux dans ma vie. D'autre part, je pense qu'il existe plus de porosité entre droite traditionnelle et droite, disons, dure, que ne le souhaitent les dirigeants de ces deux "camps".

      Supprimer
    5. Oui. J'exagère. Il y a bien sur de la porosité. Mais la politique réac fait fuir un tas de gens mais pas tant que ça. Il y a un tas des gens qui sont à droite par "tradition" ou peut de la gauche, ou qui sont libéraux de droite sans pour autant être réac.

      Supprimer
  2. "Si on suit votre raisonnement, une France "sociologiquement à droite" ne s'intéresse qu'aux chroniqueurs de gôche ou politiquement "correct" (ce qui revient au même). Curieux, non ?"

    En fait non, Jacques, je crois surtout que les gens s'en foutent. Les gens se fichent des Zemmour, des Pulvar, des Guillon. Je vais même vous dire mieux, ils en ont assez de ces gens là, qui ont un avis "autorisé" sur tout. Personnellement, je rêve de silence. Cette (petite) société de pseudos intellos, qui prône la liberté d'expression, se dresse pour la défendre dès qu'elle l'imagine menacée a fait de la France un brouhaha permanent. A travers l'existence de ces gens là, on peut en effet se rendre compte que le pays ne va pas bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rioufol et Zemmour arrivent à créer un “brouhaha permanent” à eux deux ? Putain d'Adèle ! Trop forts, les réacs à la solde du grand capital et du complot américano-sioniste !

      Supprimer
    2. Et Mme Lévy ? Et M.Finkelkraut ? Ils ne participent pas au brouhaha, peut-être ? On en est à quatre !

      Supprimer
    3. Je pense que Dorham mettaient tous les éditorialistes et autres machins dans le même sac.

      Supprimer
    4. Nicolas,

      Merci. Savent pas lire.

      Supprimer
    5. Je partage complétement l'avis de Dorham. Les gens s'en foutent de ces pseudos martyres qui se donnent une posture.

      Après, étant autant peu fan de Zemour que je ne l'étais de Guillon, j'avoue que bon...

      Supprimer
    6. Pareil. Mais je n'écoutais jamais.

      Supprimer
    7. C'est valable, pour plein de gens. Je n'avais trop rien contre Zemmour en fait. Guillon m'a toujours insupporté. Bon, mais à la longue, Zemmour, on a l'impression qu'il se recycle, au point qu'il en devient lassant. On sait ce qu'il va dire avant qu'il ouvre la bouche. On fait semblant de croire que c'est la bien pensance qui l'emporte alors qu'en fait Zemmour ne fait que payer son omniprésence.

      Supprimer
  3. Didier,

    Vous le faites exprès ? N'ai-je pas aussi cité Pulvar, Guillon ? A droite, Vous oubliez Yves Thréard, Natacha Polony, Eric Brunet, Philippe Tesson, Sylvie Pierre-Brosolette... Tous des gauchos, c'est bien vrai...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais évidemment que je le fais exprès, bordel ! Faut bien se distraire un peu en attendant l'heure de l'apéro, non ?

      Supprimer
  4. Ah ben voilà. Bon, ben, moi, je me suis distrait en attendant l'heure du café. A plus tard, alors...

    RépondreSupprimer
  5. Ouais bon, c'est sûr que le masculiniste Zemmour ne va pas m'arracher une larme (je préfère nettement Isabelle Alonso mais je ne suis pas certaine que vous partagiez ma préférence), et papy Rioufol propre sur lui (mais j'espère qu'il a ses couches-culottes troisième âge puisque le résultat des élections semble lui avoir procuré quelqu' incontinence), pas davantage.

    Un petit b mol quand même : mon oncle y était, dans la division Leclerc; et il y a combattu, jusqu'à Berlin. Celle-ci n'était pas exclusivement "composée par les ancêtres des immigrés", loin de là. Primo, il y avait bon nombre d'autochtones issus des FFI (comme mon oncle) à y avoir été incorporés. Secondo, les "africains" n'étaient pas qu' "africains", peut s'en faut. Il y avait certes un certain nombre de Républicains espagnols, comme le grand-père d'Isabelle Alonso, probablement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, Floréale, bien sûr qu'ils n'étaient pas tous africains: mais la plupart oui.
      Dans un billet, on est forcément synthétique sinon on se perd:
      Ses effectifs viennent en partie des Forces françaises libres mais principalement de l’armée d'Afrique. Cette fusion dans une seule division, d'unités provenant de ces deux armées, est un cas unique.
      Cette division qui doit transiter par la Grande-Bretagne, est, selon les exigences des Américains et des Britanniques, « blanchie » lors de sa formation durant l'été 1943 et ne compte plus de soldats noirs (ce point est naturellement faux, le Régiment de Marche du Tchad étant essentiellement issu du Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad). Selon plusieurs historiens, tels Christine Levisse-Touzé et Olivier Forcade, les Nord-Africains quant à eux, au nombre de 3 600 (dont probablement moins de la moitié sont maghrébins), représentent environ 25% de ses effectifs. 500 volontaires étrangers, principalement des républicains espagnols, rejoignent aussi ses rangs (Wikipédia)

      Supprimer
    2. Mais que vous êtes drôle ! Je ne sais si c'est ignorance ou mauvaise foi de votre part, mais, à vous lire, on pourrait avoir l'impression que l'armée d'Afrique s'appelait ainsi parce qu'elle était composée d'Africains.

      Bien entendu, il 'en est rien : cette appellation servait juste à désigner les troupes françaises stationnées en Afrique. De fait, les troupes “indigènes” ont toujours été très fortement minoritaires, y compris chez Leclerc. Mais il y avait tout de même des Africains, c'est vrai : les Allemands (et surtout les Allemandes…) qui ont eu à les subir comme forces d'occupation s'en souviennent encore.

      Supprimer
    3. Chez Leclerc, en bas de chez moi, il y a plein d'Africains. Surtout aux caisses.

      Supprimer
    4. Cher DG ,privilégiant toujours autant le forme sur le fond.
      La première colonne Leclarc à Fezzan était composée de 4000 africains et de 600 européens, la majeure partie des pieds-noirs étaient pro-pétain, j'en sais quelque chose, je n'y étais pas mais il se trouve que je connais très bien par des gens très proches et les collabos et les résistants.
      Mon grand-oncle est mort à Toulon, en 1940.
      Et moi, j'assume! je m'invente pas des fantasmes à la Walt Disney...
      Alors quand on n'en connait pas plus, on se la ferme car là, vous vous ridiculisez encore...
      j'ai donné la version wikipédia, qui n'est pas exacte, eh non,à wikipédia ce ne sont pas des historiens.
      Quand à l'histoire des violeurs d'allemands qui auraient été africains, c'est bizarre...
      C'est exactement ce genre de rumeurs dégueulasses que les SS ont essayé de propager en 1940, qui ont fait pété les plombs à Jean Moulin, et lui ont fait prendre le maquis...no comment...

      Supprimer
    5. Pertes des Forces Françaises Libres:
      5 187 tués (dont 3 458 Maghrébins) de novembre 1942 à mai 1943 en Tunisie,

      6 255 tués (dont 4 000 Maghrébins) en Italie de novembre 1943 à juin 1944

      10 461 tués (dont 3 716 Maghrébins) en France et en Allemagne du 15 août 1944 au 8 mai 1945

      soit au total environ 22 000 tués (dont 11 000 Maghrébins)

      On en déduit quoi?
      Que les" Français" d'Afrique étaient trop pleutres dans les batailles ou que s'il n'y avaient pas eu les maghrébins, on aurait eu du mal à gagner...Surtout qu'ils étaient tous volontaires et que là, il n'y a pas le détail des noirs-africains, puisque vous aimez les détails, je vous laisse imaginer la composition de cette armée...( en plus des Colonnes Leclerc )
      PS: pour le Nid d'Aigle, vous vous renseignerez, Leclerc est monté avec essentiellement des Maghrébins, vous savez, les mêmes que ceux qui terrorisèrent ensuite l'Armée Française en Algérie en Kabylie et les Aurès, on se demande pourquoi...

      Supprimer
  6. En tout cas, ton billet complète bien le mien: belle association, merci:)
    Je dirais un bémol: selon moi, un réac n'est pas forcément raciste, il est plus oligarchique voir ostraciste, ce qui n'est pas pareil.
    A moins qu'il n'y ait à l'instar des néocons, des néoréacs, ce qui serait un comble...
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne cherchons pas à tout définir formellement.

      Supprimer
    2. Là, si, j'insiste...Ils sont tellement attachés à la forme que le fond est absent, comme des baudruches...
      Des réac, j'en connais et je te jure qu'ils ne sont pas racistes, c'est du vent pour cacher ce qu'ils sont vraiment.
      Un réac, il s'en fout de ta couleur tant que tu es de son rang: il y en a plein dans les palaces, et ils s'adorent entre eux, Anglais, Russes, Chinois, Arabes etc...tant qu'ils ont une certaine position sociale et c'est pas le cas de tes gugusses ni des miens, un troll est tout au plus dans la classe moyenne voire le bas de l'échelle.

      Supprimer
    3. Je connais certainement mieux les blogueurs reacs que toi, vu le nombre d'heures que je passe au comptoir avec eux et la relative popularité de mon blog.

      Si tu traites les blogueurs de racistes, ça en fait des victimes. Résultat : Marine Le Pen à 18% et Sarko proche de la victoire alors que personne ne peut le blairer.

      Mais la situation inverse est encore pire. En considérant qu'ils se considèrent d'un autre rang, tu valides l'hypothèse et leur donne les moyens de démontrer que tu ne connais rien au peuple.

      Supprimer
    4. Non, Nicolas, ils se disent réacs mais ce n'en sont pas.
      Et t'inquiètes pas pour moi et ma relation au Peuple, je sais d'où je viens, de paysans qui ont crevé la dalle pendant des siècles, aussi.
      Les caissières, je les fréquente pas qu'au Leclerc.
      Et les cons, y en a partout.

      Supprimer
    5. excuse-moi si je suis spartakiste chez toi mais je tiens respectueusement à te dire que les sympathisants du KKK ou des Afrikaners n'ont jamais été des victimes, rien à faire s'ils se victimisent, c'est plus marrant qu'autre chose et ça ne tient pas debout.
      Tu peux effacer ce commentaire si tu veux.
      Crois-en mon expérience, si t'essaie de parler en tant qu'égal et d'humain à humain, ils te traitent de débile naïf profond, si c'est pas devant c'est par derrière.
      Ne te fais pas d'illusion.
      Respectueusement

      Supprimer
    6. Bof. Tu essaies de catégoriser les gens en oubliant qu'on a tous des grands parents paysans. Les caissières de Leclerc, je les connais parce que je suis client du bistro d'à côté, et je les vous donc quand elles passent devant, je les salue, elles me reconnaissent. On n'est jamais seuls à connaître les vrais gens ou à avoir des rapports privilégiés avec le peuple.

      Quant aux reacs n'essaie pas de définir à leur place ce qu'ils sont ou ne sont pas. Tu menés un combat toute seule.

      Supprimer
    7. Rosa,
      Je n'efface pas les commentaires des potes. Mais quelle que soit ton expérience que je ne connais pas, il me semble que je connais mieux les blogs que toi.

      Supprimer
    8. Un point pour toi mais si je n'ai pas envie de les appeler comme ils veulent, c'est aussi mon droit:)
      T'inquiètes, je sais où je vais.
      Pour les blogs politiques, je te fais confiance.
      Et pour les caissières, c'était aussi un joke.
      J'ai une question à te poser mais en twittos.
      Bonne soirée

      Supprimer
  7. Je souhaite exprimer mon soutien à la liberté d'expression de M. ZEMMOUR. Il dispose comme Mme Marine LEPEN d'un grand nombre de médias où il s'exprime régulièrement. Pourquoi devrait-il être payé pour cela? c'est une autre affaire... Beaucoup de citoyens égaux en droits avec M. ZEMMOUR ne dispose pas de tels moyens d'expression, sans se présenter comme des victimes. Pour autant, si nous devons réfléchir à améliorer la qualité d'un débat public citoyen, quelle est la légitimité de certains commentateurs patentés et hautement tarifés qui se voient reconnaitre un droit exorbitant à l'expression, et qui s'en servent pour faire soit leur autopromotion soit la propagande du parti qu'ils représentent de manière officieuse. En l'occurrence celui de Mme LE PEN ou de l'ultra droite UMP.

    RépondreSupprimer
  8. En ce qui concerne la loi TAUBIRA et les extrapolations qu'elle suscite aujourd'hui sur un mode polémique : n'est-il pas exact que cette loi a été votée à l'unanimité, donc y compris par la Droite UMP et que M. SARKOZY s'est exprimé dans le cadre des commémorations instituées par cette loi de manière tout à fait explicite : "Ce préjugé de supériorité …un préjugé culturel …un préjugé racial, a été la grande faute de l’Occident. Il a été la cause d’une blessure profonde, ineffaçable". Mai 2011

    RépondreSupprimer
  9. Évitez donc le hors sujet sur des sujets qui ne m'intéressent pas. Ce n'est pas que ça me gêne vraiment mais je suis obligé de lire. Z'avez pas vu que 99% de mes commentaires sont très courts.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.