22 mai 2012

Jean-François Copé, cet antirépublicain

Ceci est une pure fiction. Ne vous affolez pas. Mais imaginez trente secondes – pas plus – que la gauche ne soit pas majoritaire à l’Assemblée Nationale et que l’UMP remporte les législatives. Quelle est la seule chose que pourra faire François Hollande ? Appelez Jean-François Copé à Matignon.

L’horreur absolue. Celui qui incarne le plus le « sarkozysme », ce machin dont on a cru se débarrasser le 6 mai !

Jean-François Copé a déclaré à RMC : « je vais vous dire, je plaide coupable avec regret mais c’est un arbitrage que nous avons eu à rendre et qui était difficile, dès lors que nous avions 317 députés sortants et qu’une bonne part d’entre eux se représentent et ont un ancrage très remarquable sur leur territoire, il était extrêmement difficile de les sacrifier. Voilà pourquoi j’ai pris avec mes amis de l’UMP cette décision qui nous coûtera en termes d’amende, et chacun doit comprendre que dans la période qui est la nôtre, il nous faut absolument avoir le maximum de députés et que cela passe par le poids, l’ancrage local de beaucoup d’entre-nous […] ».

« Cette décision qui nous coûtera en termes d’amende » ! Mais on se fout de l’amende. M. Copé se vante de ne contourner les lois et principes de la République pour pouvoir prétendre aux plus hontes fonctions.

Je résume son propos : « la seule solution pour moi pour être Président de la République est de ne pas respecter la loi. »

Rien que pour ça, il ne faut pas voter pour lui et profiter de la nouvelle majorité pour créer une peine de prison pour mettre en prison les responsables politiques expliquer qu’il est obligé de détourner la loi. C’est un peu comme si un type en état d’ébriété avancée rentrant d’un Kremlin des Blogs (ce qui ne pourrait pas arriver, bien sûr) expliquait au juge : « j’ai été obligé de boire pour montrer aux copains que je ne suis pas un petit joueur ».

On trouvera bien sûr d’autres raisons de les foutre dehors. Déjà, celle de justifier le non respect de la parité en est une belle !

« Chacun doit comprendre que dans la période qui est la nôtre, il nous faut absolument avoir le maximum de députés » qu’il dit. Non. Vous ne devez pas avoir un maximum de député. Vous avez perdu la Présidentielle et vous vous vantez de contourner la loi. C’est honteux, antirépublicain, inique, …

Vous ne devez pas avoir un maximum de députés. François Hollande a pris des engagements devant les Français. Il doit disposer d’une majorité pour les tenir. Il faut donner une majorité au changement.

Si l’UMP devait devenir majoritaire en détournant la loi et en se vantant de le faire, ça serait la porte ouverte à la justification de toute délinquance. Et hop. En tenant ces quelques propos, Jean-François Copé a fait une faute politique grave.

Donnons une majorité au changement et virons définitivement toute cette clique qui dégrade la République. Y compris à Meaux.

40 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Vous exagéré beaucoup puisque la parité n'est pas une obligation légale. M. Copé respecte complètement la loi.

    Article 9-1 de la loi Loi n° 88-227 :
    « Lorsque, pour un parti ou un groupement politique, l'écart entre le nombre de candidats de chaque sexe ayant déclaré se rattacher à ce parti ou groupement, lors du dernier renouvellement général de l'Assemblée nationale, conformément au deuxième alinéa de l'article 9, dépasse 2 % du nombre total de ces candidats, le montant de la première fraction qui lui est attribué en application des articles 8 et 9 est diminué d'un pourcentage égal à la moitié de cet écart rapporté au nombre total de ces candidats. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison. J'ai corrigé mon billet.

      Supprimer
  3. Ils se croient investis d'une mission divine. Les lois c'est pour les gens normaux. Eux c'est l'UMP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez effectivement raison Omelette.

      Je rappelle juste qu'en matière de loi, le PS n'est pas non plus innocent, rapport à la tricherie institutionnalisée lors des élections du premier secrétaire.

      Supprimer
    2. C'est une affaire interne au PS. Tu as raison sur le fond mais c'est hors chap de la loi.

      Supprimer
  4. Plus drôle. Valérie Pécresse sur twitter le 16 mai 2011 à propos de l'absence de Martine Aubry au gouvernement :

    "Valérie Pécresse ‏@vpecresse

    Aubry ne rentre pas au gouvernement...où seront les femmes? A l'intérieur, la justice, les finances, l'éducation? #exigencedeparité"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas fInir par ouvrir un compte twitter !

      Supprimer
  5. oups! j'ai oublié le lien...

    http://www.variae.com/parite-aux-legislatives-la-desarmante-honnetete-de-jean-francois-cope/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Variae+%28Variae%29

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le twit vde valérie Pécresse le confirme: il ya concours de ridicule du coté de la DroiteSarkozyste

      Supprimer
    2. Il est en lien dans mon billet. C'est en le lisant que m'est venue l'idée de ce billet !

      Supprimer
  6. Dommage que ton titre soit (volontairement) caricatural... Dommage, parce que sur le fond, y a pas que du faux.

    Même s'il n'est pas choquant de vouloir avoir un "maximum de député". Le PS ne disait pas différemment y a 5 ans et y 10 ans (sans pour autant respecter la loi, même s'ils respectaient davantage la parité que l'UMP...)

    Après, que le parti de la droite républicaine ait un autre premier secrétaire que Copé me fera aussi le plus grand plaisir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon titre est surtout accrocheur (ça marche bien pour les RT). Ce qui me choque, c'est la formulation et l'insistance de Copé qui aurait pu botter en touche : "nous n'avions pas la possibilité de ne pas renouveler notre soutien à ceux qui nous ont fait confiance".

      Supprimer
    2. C'eût été plus fin, en effet, même si ça ne répond pas à la question de la parité (ce qui est le principe du bottage en touche).

      M. Copé recherche-t-il un chargé de communication? ;-)

      Supprimer
    3. Pour le RT c'est sur que c'est parfait :)

      Supprimer
  7. Tout à fait d'accord. Déjà au départ le personnage est puant, mais là il dépasse les limites des bornes !

    RépondreSupprimer
  8. « Cette décision qui nous coûtera en termes d’amende » !

    Sans forcément vouloir soutenir M. Copé, note quand même qu'il plaide coupable et qu'il s'explique au sujet de l'option retenue par son parti. Sachant que le but de l'UMP est à présent de dominer les législatives - de son point de vue, l'argument est inattaquable: à ce niveau, on ne va pas aux élections pour les perdre.

    Et à sa (relative) décharge, il ne serait pas le premier à sortir de la loi, quitte à s'exposer sciemment à une amende, voire à accepter dès le départ de la payer (j'ai par exemple le souvenir de cas de logements sociaux: certaines municipalités préfèrent ou préféraient payer des amendes plutôt que de construire et de financer de tels logements sur leur territoire).

    Méthodes spécifiques à la droite ou ayant aussi cours à gauche? Là, je reste court, mais peut-être as-tu d'autres exemples tiré de la vie concrète des Françaises et Français. Peut-être (exemple trivial) t'est-il arrivé de rouler très vite sur la route, en te disant, concentré sur le pilotage de ta voiture: "les bourres peuvent me filer une bûche, je m'en f..., je veux être à l'heure à la Comète."

    Enfin, si j'ai bien tout compris, la question de l'amende lui-même est discutable car il induit un biais qui discrimine les petits partis: n'ayant pas autant de moyens que l'UMP (ou le PS, qui ne jouera pas ce jeu pour des raisons d'image mais en aurait les moyens), ils sont obligés de jouer l'égalité, même si cela doit leur coûter une victoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus la formulation de Copé qui me choque, cette manière de dire qu'il peu être au dessus de la loi.

      Pour ce qui concerne les petits partis tu as raison. Il faut changer cette loi et le PS l'a promis.

      Supprimer
  9. Bon exemple ce KdB mais heureusement que ce n'est jamais arrivé.
    Sinon il va falloir faire taire cette tête de noeud de Copé aux législatives, il commence à être pénible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne boit aux kdb, heureusement.

      Supprimer
  10. Oui, j'ai vu sur Variae aussi.
    Ce que je trouve curieux, c'est qu'il va donc payer pour respecter la loi, l'UMP va donc verser de l'argent pour rien, puisqu'il suffisait à ce parti de respecter la parité.
    Mais ça ne les a pas empêché de critiquer sévèrement l'avion qui a amené Hollande de Tulle à la Bastille.
    Si l'argent ne semble pas être leur problème, c'est qu'ils en ont donc à revendre quand il s'agit de leur campagne mais quand ils sont au gouvernement....
    Quand on connait aussi le passé de JFC très trouble et son amitié avec Takkieddine et les réseaux Françafrique (voir mon dernier article sur Guéant et d'autres liens sur Jeune Afrique, que vous découvrirez en suivant le premier lien de l'article...
    C'est ça qu'on veut? La corruption poussée à l'extrême, qui renvoit à la simple anecdote Guérini et les époux Balkany, pour citer deux exemples de droite comme de gauche?
    Amitiés:)
    On vous fait confiance, pour le KDB...

    RépondreSupprimer
  11. Je l'ai vu presque dans cet état là ( photo ) quand il expliquait que le G8 était une vaste fumisterie et que tout le monde se tapait ( amicalement bien sûr ) dans le dos.
    Il n'a pas l'air bien c'homme là !

    RépondreSupprimer
  12. Je vous trouve bien naïf, c'est pas nouveau ça, le PS et les autres partis ont du payé des amendes plusieurs fois. Et l'argumentation de Coppé est parfaitement logique.

    C'est une bataille politique et tous les coups sont permis.

    En revanche il y a un point sur lequel nous nous rejoignons, Copé est une véritable saloperie...

    Même moi je crois que je préfère Ayrault...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Skandal, comme je le dis dans les commentaires, c'est plutôt les propos de Copé que je trouve gênant. Sans compter que ce n'était pas compliqué de rendre vers la parité, surtout dans les circonscriptions perdues d'avance, a priori près de 300.

      Supprimer
    2. Comme un des vos commentateurs le dit, les règles du commun des mortelles ne semblent pas s'appliquer aux partis politiques, a fortiori à l'UMP...

      Supprimer
  13. Tiens j'avais oublié celui-là. Faut dire que ça concerne tout l'UMP...

    http://www.liberation.fr/societe/2012/05/20/empire-wildenstein-l-art-de-la-fugue-fiscale_820032

    RépondreSupprimer
  14. L'UMP a toujours trouvé et trouvera toujours un prétexte pour ne pas appliquer la loi sur la parité. Mais l'explication de Copé ne tient pas la route et est insultante pour les femmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu comme les commentateurs anonymes.

      Supprimer
  15. Si l’UMP remporte les législatives, Hollande ne nommera pas Copé Premier Ministre, mais Fillon

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.