24 mai 2012

La difficile vie du blogueur d'opposition

« Je vous trouve tous bien violents pour pas grand chose… » résume FalconHill dans les commentaires chez Vallenain à propos de « l’affaire Montebourg. » Il a raison. Ceci n’est pas grand-chose. Arnaud Montebourg a été condamné à un euro d’amende pour avoir traité un patron d’escroc et la droite s’affole, exige sa démission… Ce que les réseaux sociaux comptent d’acteurs de droite rebondit de plus belle sur les propos de Nadine Morano.

Montebourg a été condamné à un euro d’amende pour avoir traité un patron d’escroc. La belle affaire.

On les sent fébriles, à droite ! Evidemment, les twittos se la jouent détendus. Il y en a un qui me disait hier qu’il me fallait attendre de repasser dans l’opposition pour reprendre du recul, retrouver de l’objectivité, …

C’est celui qui dit qui est. Nananère.

Il y en a même qui me qualifiait d’arrogant.

Je suis zen. J’ai relu les archives de mon blog. Je n’ai pas à rougir de ce que j’ai écrit en 2007. Par contre, j’encourage fortement les twittos en question à écrire sur leurs blogs respectifs ce qu’ils écrivent dans leurs tweets. On pourra ressortir ça à la prochaine alternance.

Au lendemain de 2007, la gauche était éclatée. On cherchait les responsabilités de l’échec. Twitter n’était pas encore ce qu’il est devenu. Dans les blogs, on critiquait les mesures annoncées par Sarkozy, on critiquait l’arrogance de certains nouveaux ministres. Mais on avait perdu. On « savait » que la politique menée allait être mauvaise (d’ailleurs Nicolas Sarkozy a annulé une partie des premières mesures qu’il avait fait prendre, pour vous dire à quel point on peut être fiers de nos écrits...) mais on avait perdu. On restait dans l’opposition après cinq ans.

En 2007, on cherchait les responsabilités pour la forme. On savait pourquoi on avait perdu. Bah ! Certains pensaient que la candidate n’avait pas été bonne, d’autres disaient qu’elle n’avait pas été soutenue par le parti. Les derniers signalaient la très bonne campagne de Nicolas Sarkozy. Tiens ! C’est comme en 2002. Certains disaient que le candidat avait été mauvais. D’autres mettaient la défaite sur le compte de Christiane Taubira ou de Jean-Pierre Chevènement. Peu importe, on avait perdu.

C’est amusant. Ca faisait des mois que je n’avais pas autant discuté avec des vieux blogueurs de droite, dans Twitter. Ils viennent répliquer à mes billets sans même se rendre compte qu’ils auraient peut-être du le faire avant, tant que j'étais dans l'opposition. Pire ! On n’a presque l’impression qu'ils considèrent que seuls les twittos de l’opposition ont droit de faire du bruit. Un de ces jours, ils vont nous demander de la fermer, comme si leur tour était venu.

Raté.

Quelle est la une de Google News, ce matin ?

Le premier titre porte sur le Conseil européen. Une dépêche Reuters : « Le Conseil européen jette les bases d’un Pacte de croissance. » Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai tendance à sous-titrer : « avec l’élection de François Hollande, l’Europe reprend de l’avant. »

Le deuxième titre porte sur les divisions de l’UMP après la sortie de François Fillon, disant que la droite n’avait pas de leader naturel. Enfin un qui a compris…

Il est où Montebourg ?

Mesdames, Messieurs, les twittos et blogueurs de droite, avant d’accuser vos homologues de gauche de manquer d’objectivité, regardez la une de la presse. Tiens ! Je vais vous aider. Je vais illustrer ce billet avec la une de l'édition web du Figaro, « votre journal », vers 8h30 ce matin.

S’il y a un camp qui va mal, c’est bien le vôtre ! Bien sûr, vous pouvez toujours faire du bruit autour des couacs de la gauche. C’est de bonne guerre. Pendant cinq ans, on a fait du bruit autour des erreurs de la droite.

Il y a actuellement un débat autour des retraites. C’est Libération qui en parle, le Figaro étant occupé en arrière-cuisine. On en parlait hier, dans Twitter, avec des twittos de droite. Le Gouvernement a annoncé un décret dans les trois semaines pour permettre le départ à la « retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler à 18 ans et cotisé leurs 41 annuités. » Je résume : la droite (notamment Bernard Accoyer, celui qui va perdre son job dans trois semaines) gueule parce la gauche veut faire ça par décret alors que c’est la loi elle-même qui prévoit ces décrets. C’est légitime de la part de la droite de gueuler. C’est donc légitime de la part de la gauche de se défendre : la mesure était dans les engagements de François Hollande, ce pour quoi il a été élu (pas pour virer Montebourg…), c’est autrement plus légitime qu’une réforme des retraites passée avec des millions de gens manifestants dans les rues, après avoir faussement organisé une concertation avec les syndicats (ils étaient uniquement convoqués à l’Elysée où on leur annonçait les mesures…).

Faites du bruit ! C’est ballot, on est plus nombreux, on arrivera à en faire plus…

C’est de bonne guerre.

Mais je vais vous donner un conseil : n’essayez pas de vous auto-persuader que le maintien de Montebourg au gouvernement pose le moindre problème et que les Français, à part ceux bien ancrés à droite, en ont quelque chose à foutre. N'essayez pas de vous auto-persuader que cette modification des conditions de départ en retraite n'est pas juste. N'essayez pas de convaincre le public qu'un type qui a commencé à bosser à 18 ans ne peut légitimement pas partir en retraite à 60 ans, quelle que soit "la forme" de la mesure qui lui permette de le faire.

Sinon, les cinq ans vont vous paraître très longs. Nous, au moins, on a pu rigoler quand Nicolas Sarkozy est revenu en arrière sur certaines des principales mesures de la loi TEPA, cette espèce d'emblème...

C’est ce qu’on apprend quand on blogue dans l’opposition. Les petites préoccupations du quotidien du gugusse qui cherche à commenter l’actualité avec un regard critique, objectif, … ne sont rien.

N’oubliez pas de regarder la une de la presse. J’ai vu celle du Parisien, au bistro, ce matin. « Les vacances deviennent-elles un luxe ? » Ben non. Pas quand on est hébergé à Marrakech.

C'est votre camp qui va mal. Pas le nôtre.

Ne me dites pas que je suis arrogant. J'en ai pris aussi plein la gueule pendant cinq ans mais vous manquiez un peu de présence...

16 commentaires:

  1. J'aurais envie de te dire de ne pas trop en faire non plus (vous avez 10 ans dans l'opposition, et visiblement on y revient plus vite qu'on ne le pense...).
    Après, c'est le jeu après tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux le dire, c'est le jeu. Mais je n'ai apostrophé personne dans Twiiter. Je n'ai traité personne d'arrogant. Je n'ai critiqué aucun blogueur de droite (à part Corto...). Je n'ai pas subitement commencé à adresser la parole à quelqu'un que j'ai ignoré pendant cinq ans.

      Supprimer
  2. Salut, attention quand même de ne pas se voir trop beaux trop vite. Les élections ne sont pas encore gagnées par la gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. On est dans la majorité pour trois semaines...

      Supprimer
  3. Je crois que l'opposition va bien nous occuper finalement.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens pour le décret pour les retraites, on a eu la même idée de billet..
    Moi, j'essaye en ce moment de prendre de la hauteur, j'attends les législatives.
    Pas facile quand il faut observer l'opposition et réagir...
    Où sont les mecs de droite qui avaient du panache? Y'en avait avant il me semble...
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils n'ont jamais existé ?

      Supprimer
    2. des fois, tu serais pas réac de gauche?
      Sans vouloir te vexer.
      Tout est à jeter pour toi, ou bien?
      Monsieur le Tôlier, juste une remarque en passant, please, ne me mettez pas tricarde...

      Supprimer
  5. Jégoun,
    apparemment ce n'est pas à une amende à laquelle a été condamné Montebourg mais à des dommages intérêts.
    La différence est d'importance car si une amende est pénale, des dommages et intérêts sont purement civils (censés indemniser une victime comme un prétium doloris).
    Et là ça change tout ....
    Mais je n'arrive pas à savoir si en plus des dommages intérêts, Montebourg a eu ou pas une condamnation pénale (comme une amende)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute manière, la position d'Hollande est ambigüe.

      Supprimer
  6. Mince les caisses sont vraiment vides...ils font un pataquès pour un euro !

    RépondreSupprimer
  7. Moi, je suis à donf pour Hollande, mais seulement s'il nous refout la retraite à 60 ans. Car j'ai fait le compte : grâce à notre nouveau président (Puits de science ! Luminaire céleste !), je vais pouvoir partir à 60,5 ans au lieu de 62.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que ce sont les années de cotisation qui comptent et pas les heures de travail.

      Supprimer
  8. 41 ans, ça suffit, je suis bien d'accord, mais pouquoi faut il que soit le gouvernement, qu'il soit de droite ou de gauche, qui décide ce genre de chose ?
    Bordel, la démocratie ce n'est pas fait pour ça, il n'y a pas de raison qu'on décide à la majorité à quel âge on partira tous en retraite comme des petits moutons ! Ce genre d'affaire est strictement personnelle.
    On utilise la démocratie(les politiques utilisent), et le gouvernement utilise ses pouvoirs pour un tas de choses pour lesquelles il n'y aucune raison de lui donner mandat.
    Non seulement, il y a là un gaspillage d'énergie et d'argent puisque le gouvernement pourrait être occupé à d'autres tâches plus utiles, mais cela freine les évolutions et les réformes de la société du fait de l'alternance politique.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.