03 mai 2012

Moi, Président de la République

« Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l’Elysée. » Mais, qui a fait ça ?

« Moi, président de la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur. » Collaborateur n’est pas une insulte.

« Moi, président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fond pour mon propre parti dans un hôtel parisien. » Au Carlton, à Lille, alors ? (pardon…)

« Moi, président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante. » Si elle s'en rappelle !

« Moi, président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les présidents des chaînes publiques » Ni des chaînes privées, d’ailleurs.

« Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire. » Trop facile !

« Moi, président de la République, j’aurai aussi à cœur de ne pas avoir de statut pénal du chef de l’Etat, je le ferai réformer. » C’est vrai, ça ! Il fallait bien la droite pour faire une loi pour dire que le Président de la République avait le droit de ne pas respecter la loi…

« Moi, président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire. » Avec des gonzesses ?

« Moi, président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres »Allons bon ! Pas de cigares, pas de massages de pieds, pas de jet pour rentrer de New York pour arriver à l'heure à un pot ?

« Moi, président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local. »

« Moi, président de la République, je ferai un acte de décentralisation. »

« Moi, président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés. » Du calme ! Ils ont perdu l’habitude.

« Moi, président de la République, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie. » Et la laïcité ?

« Moi, président de la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives. »

« Moi, président de la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue. »

Arrêtons de déconner, hein ! Un peu de lecture ?

Hollande sautillant face à un Sarkozy laborieux

Une de Libé demain : Hollande préside le débat

Hollande bouscule Sarkozy sur son bilan

Hollande a tué Sarkollande

Débat : Hollande vainqueur aux points

Débat présidentiel : l’avènement du cathodique président Hollande

François Hollande : « Moi, président de la République... »

Débat Hollande / Sarkozy : comment Hollande a failli mettre Sarkozy KO

"C'est un match nul : Hollande partait en position de favori, il le reste"

"C'est un match nul : Hollande partait en position de favori, il le reste"

Tension par N. Demorand

DÉBAT- Pas de vainqueur... donc un perdant !

Hollande bouscule Sarkozy sur son bilan

Le président sortant dans les cordes

Premier bilan de la perception des Français : une partie de l’opinion estime avoir changé d’avis – « en bien » à propos de F. Hollande. Bilan à peu près neutre pour N. Sarkozy.

"Hollande a présidé le débat" M. Cotta

Le débat : comment « se casser les dents sur un Flanby »

Débat Sarkozy-Hollande: avantage au PS, l'UMP évite le KO

Hop ! Boum ! Paf !

(image)

28 commentaires:

  1. Suffit pas, maintenant tout le monde aux urnes, et ce jusqu'à la dernière seconde !

    RépondreSupprimer
  2. Et vlan dans la gueule du nabot!

    RépondreSupprimer
  3. Moi président ...je pars honteux le soir du 6 Mai. NS.

    RépondreSupprimer
  4. Hollande en sort vainqueur, il n'y a à mon avis aucun doute là-dessus.

    Mais, pour l'instant, il n'est que vainqueur du débat…

    RépondreSupprimer
  5. C'est déjà pas mal !

    NB : désolé de ne pas répondre aux commentaires depuis hier, au bureau je n'ai pas accès et avec l'iPhone ça merde.

    RépondreSupprimer
  6. Bon, je n'ai pas vu le débat comme je l'avais dit. Je vais faire confiance à la majorité des réactions alors. Par ailleurs, un petit signe qui ne trompe pas. Ce matin, Douste-Blazy dit dans les pages du Monde qu'il "ne votera pas Sarkozy".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, vous avez raison : Douste est, en ce domaine de la veste réversible, le plus fin des baromètres qui soient !

      Supprimer
    2. Ce mec là, c'est simple,
      son métier c'est mesurer les vents.

      (sans mauvaise blague)

      Supprimer
    3. Il est parfait. Et bien coiffé.

      Supprimer
  7. Cela dit, je ne comprends pas pourquoi, à gauche, tout le monde bave d'admiration sur le passage "Moi, président de la République", qui était bien celui où Hollande a été le plus mauvais, grandiloquent et raide comme un comédien de tournée de province. Vous avez décidément un goût de chiottes, mes pauvres amis !

    (Mais il est vrai que quand on trouve Mélenchon un "orateur génial"…)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu cet extrait. Je suis d'accord avec vous, ça sonnait bien bof. Dans les extraits, il me semble que là où Hollande a eu l'air de la jouer finement, c'est dans les incises qu'il a glissées ici et là, ça avait l'air de l'énerver prodigieusement le Sarko.

      Supprimer
    2. Je vous rejoins, Didier, sur ce "Moi, Président de la République". Et j'ai aussi ressenti ça comme autant d'attaques à M. Sarkozy. La présidence de M. Hollande se résumera-elle, le cas échéant, à attaquer son prédécesseur?

      Supprimer
    3. Bah ! Ça sonne comme "une massue". Ça fait plaisir aux militants.

      Supprimer
    4. C'est exactement ça. Mais on sentait vraiment le truc appris par cœur, répété, etc. C'est loin d'être le moment où il a été le meilleur.

      Enfin, globalement, je le répète, c'est lui le gagnant de l'épreuve. Au pire, on peut à la rigueur dire qu'ils s'en sortent ex-aequo. Mais comme Hollande était censé se faire laminer, il est donc, si je puis dire, le vainqueur de cet ex-aequo.

      Supprimer
    5. Pour une fois que Sarkozy le petit énervé se prenait quelques baffes en direct, j'ai trouvé ça plaisant.

      Supprimer
    6. Enfin,
      "il était censé se faire laminer", ça, c'était le discours des gens de droite. Sarkozy a encore péché par excès de parlote. Indirectement, il a fait de Hollande le vainqueur de ce débat. Cela fait 5 ans que je dis que Hollande est un type très habile, très intelligent et doué, et qu'il est la meilleure chance du PS de remporter une présidentielle (5 ans, (on doit retrouver ça dans les archives de ce blog même) si il est élu dimanche, j'aurais carrément fait dans la prophétie) et je ne suis pas analyste politique. On se demande parfois si nos prétendus analystes le sont réellement ou s'ils ne sont pas comme tout le monde finalement : un peu tourneboulés par les soubresauts infernaux de l'actualité.

      Supprimer
    7. Oui. C'est bien NS qui a fait de FH un gagnant.

      Supprimer
  8. ... d'autres articles:

    http://24heuresactu.com/2012/05/03/hollande-secroule-au-debat-sauf-pour-les-journalistes/

    ou ici:

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2012/05/03/hollande-houlala.html

    A nuancer donc; pour ce que j'ai vu du débat, F. lande ne m'a pas paru nettement meilleur que N. Sarkozy.

    Cela, sans vouloir refaire le match...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne cite pas des outils de propagande !

      Supprimer
    2. Je pense qu'à présent, chaque camp estime qu'il a gagné... Perso, je suis la chose en observateur, en considérant les avis émis de part et d'autre. Et après le débat, que j'ai suivi en partie, je ressens un peu ce qu'a perçu l'"Homme libre" du blog du même nom.

      Après, la seule réponse non susceptible de débats ou de spéculations tombera dimanche soir.

      Supprimer
    3. La presse, notamment étrangère, est pourtant unanime. NS devait mettre en défaut FH, il ne l'a pas fait. Il a perdu. Donc FH a gagné.

      Supprimer
  9. Article bêtement partisan qui sent l'UMP sarkoziste à plein nez

    RépondreSupprimer
  10. Non, j'déconne, moi aussi.

    RépondreSupprimer
  11. avec Hollande
    la France retrouvera son visage de grande Nation,respectueuse de tous ce sera une victoire de plus.
    Bayrou a fait le bon choix ainsi la sagesse s'exprime.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.