08 mai 2012

Transition et émotion

J'imagine l'émotion de Nicolas Sarkozy et François Hollande en cette minute où je viens de prendre cette capture d'écran, sur fond de Chant des Partisans. 

Le sortant quitte progressivement ses fonctions et l'entrant s'y met... Le sortant que j'ai combattu est très digne et c'est aussi avec émotion que l'ai vu montrer le chemin à l'entrant, l'invitant à le suivre, lui montrant les gestes.

Juste avant, j'avais regardé le documentaire de Serge Moati, passé hier soir à la télé : 2012, la vraie campagne. De l'émotion aussi à certains moments, en regardant le chemin parcouru, émotion en revoyant des scènes auxquelles j'ai assisté, comme le discours "de l'Oratoire", pendant l'université d'été du PS. J'y étais.

Emotion aussi, plus tôt, où j'ai revisité les archives de mon blog politique, celles de mai 2007. Je voulais sortir les billets que j'avais écrit à l'époque pour en refaire un, ici, mais j'avais oublié que j'étais tombé en panne d'Internet ! La tuile pour un blogueur politique pendant une élection présidentielle. 


Prenant un billet au hasard, je tombe sur un où je rentrais dans le lard de DSK parce qu’il critiquait Hollande…


François Hollande suit maintenant Nicolas Sarkozy quelques jours avant de lui succéder à l'Elysée. Je suis content - fier, je disais hier - d'avoir soutenu ce gars depuis longtemps.


Une vers serpillière, ce matin, moi...

26 commentaires:

  1. Une très belle image aussitôt hélas récupérée par une Valérie Pécresse surfant sur les idées politiques les plus dangereuses : "dépassement Gauche/Droite (=idée de l'Action Française et de Marine Lepen); traduite par "l'ouverture" sarkozienne qui couche le Peuple dans l'incompréhension et le sentiment d'être trahi par tous.
    Non, Mme Pécresse, rien de tout ça !
    Le geste d'aujourd'hui symbolise la seule et nécessaire "continuité" de l'Etat, le respect dû aux institutions républicaines et à la fonction présidentielle. Rien de plus, pas d'absolution donnée ni à la politique destructrice de Sarkozy, ni aux actions illicites qui impliquent ses proches et semblent pouvoir lui être reprochées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les français auront retenu le rassemblement voulu par FH.

      Supprimer
    2. Tu as raison : "Rassemblement" et les gens ne veulent pas entendre "Union nationale" et "identité nationale" !
      Rassemblement : Je sais que nous devons l'élection de FH au ralliement du Front de Gauche, de F.Bayrou,de Corinne Lepage et peut-être de certains chiraquiens. Je sais enfin que pour réunir, si gagnons les législatives, y compris par des "désistements de Rassemblement", il nous faudra quelques mois plus tard, atteindre une majorité des 3/5 au Parlement réuni en Congrès : on ne s'y prend pas la veille pour le lendemain ...

      Supprimer
  2. Oui, jolie cérémonie, si on excepte les sms de Copé incitant fortement les militants UMP à venir et les sifflets entendus, et sur TF1, un commentateur parlant de "cohabitation probable ou un truc comme cela".
    C'est pas fini, Sako est mort, vive Copé, hélas...

    RépondreSupprimer
  3. Juste apres le film de Moati, il y avait un documentaire de Stephanie Kaïm, "comment devenir président" sur le parcours de F Hollande,images d'archives, tres interessant ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai regardé le début. Mais je vais attendre quelques semaines...

      Supprimer
  4. Il y aura récupération de la droite en vue des législatives.. Logique. Sarko m'a paru ressembler à un livre que j'ai lu, il y a quelques semaines. Qui m'a fait ressentir une certaine compassion pour l'homme "intime" ce qui ne m'empêche pas d'exécrer l'homme publique et sa politique de casse à tous les niveaux.
    Je rappelle que des médecins, en 2007 m'avait prévenue que la casse sociale, de la santé était dans les cartons et ça les effrayait au plus haut point et le disaient aux patients, aux risque de leur emploi.. Et cela dans un département très riche et largement acquis à la droite.

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, sur la photo on dirait bien que les deux présidents sont de la même taille : vous croyez que vos amis gauchistes vont le surnommer "le nabot" ?

    RépondreSupprimer
  6. Pas du tout. Hollande est grand : il s'est mis à la hauteur de l'autre.

    RépondreSupprimer
  7. DidierGoux, Hollande n'a pas de talonnettes...
    Ok? Bien. Occupe toi plutôt de @corto74 qui est entrain de péter un câble..)
    Il a besoin d'aide, je pense...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête donc tes conneries avec Corto, oublie le et ne le mets pas en valeur. D'autant que je suppose que Didier le considère comme un crétin qui se comporte comme certains gauchistes de ma connaissance. Ne soyons pas aussi abrutis que...

      Supprimer
  8. "recentrage" et "dignité" incompatibles avec #DroiteSarkozyste, tous complicves des dérives honteuses du Sorti durant 5 ans et durant la campagne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. #connerie aussi. Quand comprendrez vous ?

      Supprimer
  9. Quelqu'un a parlé de médecins plus haut ... il faut aussi souligner que Sarkozy n'a pas recueilli beaucoup de voix de ce côté du moins des médecins hospitaliers ... Un syndicat vait adressé une lettre ouverte entre les 2 tours et seul Hollande a répondu en disant qu'on ne pouvait pas faire de médecine sans médecins ... brillante réponse à la tristement célèbre phrase de Sarkosy étrennant la loi HPST "je ne veux plus voir qu'un seul pilote dans l'avion" pour donner plein pouvoir aux directeurs d'hôpitaux au détriment des médecins et du personnel soignant qui reste représenté dans des instances mais avec un poids quasi nul vu que le directeur a (je ne sais pour combien d etemps maintenant) droit de véto sur toutes les décisions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis l'élection de Sarkozy, je me suis mis en hibernation de peur que Guéant me mette dans un charter pour Marrakech.

      Supprimer
  10. François Hollande a toujours parlé de rassemblement. Il aurait été fort étonnant qu'il refuse de participer à cet exercice de devoir de mémoire.
    Le Chant des Partisans m'a toujours fait des frissons dans le dos et cela ne date pas d'hier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassures toi, Nicolas. Je suis très calme. Surement à cause de l'age.
      Il y a une dizaine d'années, encore au travail, j'ai eu l'occasion de traverser les fôrets du Vercors avec, par hasard, le Chant des Partisans à la radio. Impressionnant.

      Supprimer
  11. Merci à toi en tous les cas de nous avoir fait partager ton avis au cours de cette campagne. Je n'ai pas toujours été 100% d'accord avec toi, mes ton blog m'a permis, parfois, de voir les choses sous un autre angle. Cela fut très enrichissant.

    Tizel

    RépondreSupprimer
  12. "De l'émotion aussi à certains moments, en regardant le chemin parcouru, émotion en revoyant des scènes auxquelles j'ai assisté, comme le discours "de l'Oratoire", pendant l'université d'été du PS. J'y étais."

    "J'y étais"

    Vos grands-pères ont eu Verdun. Vous avez "le discours de l'Oratoire".

    Tout fout le camp...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.