23 mai 2012

Législatives : l'institut Opif ? Et paf !

On fait dans le concours de ridicule, ce matin ! Yann se farcit l’Association des Amis de Nicolas Sarkozy et rappelle qu’en Bretagne, on a bien une Association de Lanceurs de Bigorneaux… Moi, j’ai trouvé (sur Ouest-France !) un sondage à propos des intentions de vote des Français aux législatives. Le titre : « Législatives. Le PS et l’UMP au coude à coude dans un sondage ».

J’ai beaucoup parlé des sondages pendant la campagne de la Présidentielle. C’est plus fort que nous, quand on est impliqué, c’est le seul indicateur qui nous permette de voir si on va dans le bon sens. Beaucoup d’observateurs critiquent les sondages par principe mais il faut reconnaître que depuis plus d’un an, ils ont prédit le vainqueur de l’élection. Ils ont même prévu le quinté dans l’ordre pour le premier tour, plusieurs semaines avant le 22 avril.

Pour les législatives, ils sont complètement grotesques. Le PS et l’UMP au coude à coude ? Ca ne veut rien dire. Outre le fait que la campagne n’a pas commencé et que les gens ne savent absolument pas qui se présente chez eux, avec le mode de scrutin, une majorité en pourcentage peut faire l’Assemblée Nationale.

Tant mieux pour le PS, d’ailleurs… Les triangulaires avec le FN lui donneront un peu de souffle.

De fait, non seulement les sondages des législatives ne permettent pas de savoir pour qui vont voter les gens, à moins de faire un échantillonnage circonscription par circonscription (comme cela a été fait ce week-end pour Hénin-Beaumont), du moins pour les circonscriptions avec une certaine incertitude.

En 1981, la gauche avait obtenu à peu près 70% des sièges avec 54% des voix… En 2007, la droite avait obtenu 60% des sièges avec 45% des voix.

Je résume : le dernier sondage donne le PS à environ 35% alors qu’il a toujours fait environ 25% (beaucoup moins en 1993 et beaucoup plus en 1981…) et la « droite de gouvernement » légèrement au dessous alors qu’elle a quasiment toujours dépassé les 40% (sauf en 1997) ...

Je vous souhaite bien du courage.

12 commentaires:

  1. ça tu sais ce que je pense des sondages, on nous présente trop d'enquêtes d'opinion en les faisant passer pour des sondages...les vrais sondages, oui.
    Mais là aussi, il y aurait du ménage à faire...
    rappel: un sondage est considéré comme tel quand il est effectué sur un échantillon de plus de 1000 personnes au téléphone, et, ou avec le porte-à-porte, parce que les sondages sur Internet avec rémunération sont bidons...
    Et tu trouveras les meilleurs sondages au comptoir du bistrot ni de droite ni de gauche, ou bien sur un marché par exemple.
    amicalement

    RépondreSupprimer
  2. Bref, c'est comme d'habitude, et aussi bien à gauche qu'à droite : quand les sondages vont dans le bon sens, y a bon les sondages, et quand ils vont dans le mauvais, caca les sondages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêter de troller par réflexe. Les sondages sont très bons. Jamais le PS n'a été aussi haut à des législatives et, en plus, il a plus de forces d'appoint que l'UMP cette fois.

      Supprimer
    2. Je trollais d'autant moins que je vais vous faire un aveu : je trouverais préférable que le PS gagne les législatives (mais de manière trop écrasante quand même…), pour deux raisons :

      1) il me paraît irresponsable de souhaiter que la France soit gouverner par des gens qui tirent certains dans un sens (le président) et d'autres en sens inverse (le Premier ministre et son gouvernement).

      2) Comme il me semble évident que Hollande et les socialistes vont se vautrer, ils en porteront alors la pleine et entière responsabilité. Donc, en 2017, adieu la gauche pour les vingt années suivantes.

      Supprimer
  3. Disons que contrairement à ce qu'on constate généralement en période d'état de grâce (1981 et 2002) le parti du président élu n'est pas porté par une vague. Il est vrai qu'il n'y a pas d'état de gtâce...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'etaient quasiment les seules alternances. Donc, cette fois...

      Supprimer
  4. Les bistros ne sont pas spécialement un bon indicateur non plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu de tout qui fait une bonne température de l'opinion:)
      Du moins, c'est ce que je pense

      Supprimer
    2. Oui et non. Juste un indicateur.

      Supprimer
  5. Ridicules, en effet ces sondages. Pour avoir une bonne visibilité, il en faudrait 577 en simultané.
    De plus, qui se présente ? Perso, j'ai vu des affiches PS, FG, EELV, Bleu Marine (c'est qui ?) mais je n'ai vu personne de l'UMP. Les tronches de certains me rappelle vaguement qque chose mais pas de sigle...
    Alors, les potes à Copé et Sarko ont-ils honte ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.