11 mai 2012

L'antisarkozysme a de beaux jours devant lui

Mon ami Pierre semble décidé à reprendre la plume (en photo : le resto où nous avons déjeuné hier, je vous le conseille) dans son blog mais s’interroge sur la ligne électorale : « l'antisarkozysme soudait clairement la Blogosphère, de manière mimétique, certes, mais les nuances étaient inaudibles. Maintenant, elles vont se révéler en clair. Les démocrates chrétiens, les centristes, les sociaux démocrates, les radicaux, les socialistes, les trotzkistes et les communistes n'ont rien à voir entre eux. Tout ceci va éclater au grand jour, les sillons vont se creuser entre les tranchées. »

Il se trompe doublement.

D’une part, et c’est une bricole, les nuances n’étaient pas inaudibles. Par exemple, je défendais le programme de François Hollande…

D’autre part, l’antisarkozysme n’est pas mort. Le « sarkozysme » a marqué les esprits pendant cinq ou dix ans et sa manière de faire de la politique – ou plutôt de ne pas en faire – est au centre du comportement de l’UMP et de ses militants et, ce que je critiquais hier soir, de ce que la presse pense qui intéresse le public.

L’UMP met au centre de la campagne « la France » et par sous-entendu l’anti-France du PS.

L’UMP et la presse lancent des polémiques sur la vie privée des personnalités de gauche.

Les blogueurs antisarkozystes resteront unis et mobilisés tant que ce cirque durera tant que l'UMP et la presse resteront incapables de parler sereinement de projets politiques sans prendre les électeurs pour des cons.

33 commentaires:

  1. Copé fait du Sarko, donc oui il faudra continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique...

    RépondreSupprimer
  2. c'est cela le mauvais exemple....on dit toujours que s'il y a du mauvais en haut de la pyramide...et là c'est bien encrré

    RépondreSupprimer
  3. Au sujet de l'"anti-France", j'ai vu beaucoup circuler sur le net des vidéos montrant les fameux drapeaux étrangers à la victoire de Hollande, contrastant avec les surnuméraires drapeaux français pour la défaite de Sarkozy.
    Je trouve qu'en effet, on n'est pas arrivés au bout du sarkozysme... Ce n'est même que le début d'un affrontement idéologique certain, entre une droite devenue dure, brutale, fricotant avec les fascistes d'une part, et une conception plus républicaine, laïque et démocratique de notre pays. Je ne crois pas en l'éclatement de la gauche suite à ces élections, car elles ont été trop clivantes dans la population.

    RépondreSupprimer
  4. Bref, les blogueurs antisarkozystes continueront à vomir tant que l'UMP ne sera pas devenue totalement socialiste. On est pas sorti de votre auberge…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où ça du vomi ??
      Moi je rêve d'une droite redevenue républicaine et rationnelle. Ton "auberge" à la sauce Marine, celle-là oui on peut la vomir...

      Supprimer
    2. Didier, depuis que vous défendez l'UMP vous vous aveuglez aussi.

      Supprimer
    3. Mais je ne défends pas l'UMP, bordel à cul ! J'ai juste dit que j'allais voter pour son candidat aux législatives (surtout s'il fait partie de la droite dite "populaire"), de manière à ce que les socialistes profitent le moins possible de l'effet Le Pen. c'est très différent. En tout cas, c'est beaucoup plus ponctuel.

      Supprimer
  5. Les coulisses du vin sont une excellente boutique sur le pinard et accessoirement un bon restaurant.
    Là je te rejoins.
    Les coulisses de la Droite en ce moment prouvent aussi que des nuances avant écrabouillées vont réapparaître comme des fissures, des failles voire des fractures.
    Là je diverge car l'antisarkozysme vous a tous aveuglés. Il faut changer de chip mental car rester dans une arrière goût d'opposition empêcherait de voir clairement des mouvements d'opinion. Le prisme ne plus être le même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas ton nouveau blog, je vais de ce pas m'abonner.

      Supprimer
    2. Pierre,

      Pas d'accord. On changera de chip quand l'UMP l'aura fait.

      Supprimer
    3. l'UMP a déjà changé sans s'en rendre compte, tout en mangeant des chips.

      Supprimer
  6. Dites désormais #DroitSarkozyste ... intoxication profonde et à droite et dans les médias

    RépondreSupprimer
  7. En attendant, on ne parle pas des vrais problèmes économiques, et c'est ça aussi, le sarkozysme, envoyer de la fumée pendant que les plus pauvres s'asphyxient

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour une définition du sarkozysme, voir mon dernier article, au moins ça calmera peut-être certains:
      http://spartakiste.blogspot.fr/2012/05/en-bonne-comtoise-je-suis-un-balancier.html

      Supprimer
    2. On n'envoie pas de la fumée PENDANT que les pauvres s'asphyxient, mais POUR qu'ils s'asphyxient ! Car les pauvres, c'est laid et ça sent pas bon.

      Supprimer
    3. Didier Goux, j’attends votre commentaire sur mon article, vous me feriez grand plaisir

      Supprimer
  8. Un pour tous tous pour un ! Vive l'antisarkozysme !

    Et comme dit le Parti Communiste Français << Faut garantir le changement ! >>

    RépondreSupprimer
  9. Les plus durs à désintoxer du sarkozysme seront peut-être les médias: l'affaire Pierre Salviac ou l'interview de FH par Pujadas qui lui demandait son "sentiment" sur les immigrés sont les symptômes d'à quel point la façon de concevoir le travail d'un journaliste a été modifiée par le sarkozysme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu penses sérieusement que Mitterrand avait une conception meilleure du travail des journalistes !!! T'étais peut être pas né....

      Supprimer
  10. D'accord avec tout ce que tu dis. Sarko ne va pas lâcher l'affaire comme ça, faudra l'aider. Et puis "Be aware before crossing" ! une extrême droite peut en cacher une autre ! Tu marches sur Sarko, hop ! Copé, Mariani and C° sortent de leur boîte ! ...
    Reste à militer, militer !

    RépondreSupprimer
  11. Parler sereinement du projet polique socialiste me semble au dessus de mes forces.
    Quel est le projet au juste ?
    Relancer l'économie alors que le pays croule sous les dettes ?
    Ne rien réformer d'un Etat qui s'endette depuis plus de 30 ans, et dont l'archaïsme garantit que l'argent sera dépensé à perte...
    L'anti-sarkozysme est une caricature d'une caricature, c'est bien pour meubler un blog, rigoler en buvant des bières, mais sinon, ça ne vaut rien.

    RépondreSupprimer
  12. Le « sarkozysme » a marqué les esprits pendant cinq ou dix ans....
    Ne rien réformer d'un Etat qui s'endette depuis plus de 30 ans, et dont l'archaïsme garantit que l'argent sera dépensé à perte...
    Vous avez raison mais je ne sais pas pourquoi un nom me vient à l'esprit et ce serait plutôt celui de Mitterrand.
    C'est quand même depuis 81 que notre pays s'enfonce et lui c'est certain il aura marqué de son empreinte la manière de faire de la politique...... et surtout comment faire des magouilles

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.