22 mai 2012

Les nouveaux chefs de l'opposition ou Laurel et Hardy ?

Je consacre mon deuxième billet, aujourd’hui, à Jean-François Copé. Il faudrait que je programme une des touches de fonction de mon clavier pour écrire directement son nom.  Il a tenu une conférence de presse aujourd’hui. Avec Hervé Morin. Je viens de réagir : ce sont les deux nouveaux chefs de la droite.

M. Copé a dit : « Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a mis en garde mardi les électeurs tentés par le vote FN en affirmant que "quand on vote Front national, on a la gauche qui passe" et "on a (Christiane) Taubira", la garde des Sceaux, devenue la principale cible de la droite. »

Mon sang n’a fait qu’un tour en lisant cette phrase. J’avais cru comprendre : en votant FN, vous favoriser la présence de Ministres noirs. C’est fort, non ! Bon, je m’étais planté. Il voulait dire qu’en votant FN, les électeurs favorisaient le PS et des projets, tels que celui annoncé par Christiane Taubira… Il a dit, précisément, « Donc, quand on vote Front national, on a Taubira et l'annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison. »

A propos, ça lui écorcherait la gueule de dire « Christiane » ou « Madame » avant « Taubira » ?

C’est amusant, maintenant qu’il est le chef de l’opposition, il est en première ligne mais ne sait plus trop quoi faire. Il va en prendre plein la gueule. Nous allons le plaindre. Ou pas.

Il n’a pas dit que ça. Cela étant, s'il considère normal de foutre des mômes en prison, c'est assez amusant quand on considère qu'un des piliers du programme des gens d'en face est l'éducation... Voila comment opposer deux visions de la sociétés "tous en prison" contre "tous à l'école".

Ainsi, la conférence de presse était commune avec Hervé Morin. Si, je vous jure. M. Morin est vice chef de l’opposition. On croit rêver. C’est pour vous dire à quel point la droite est mal barré. Je vais illustrer ce blog avec sa photo, je doute que son heure de gloire dure longtemps. Je vais même en prendre une où il a l'air sympathique. Si ! C'est bien lui. A un moment, j'ai eu un doute, mais c'est la photo de sa page Wikipedia.

M’sieur Copé a dit « Nous avons une stratégie commune en termes d'organisation sur le terrain avec, dans de très nombreux cas, des candidatures communes et le fait que nous partageons l'essentiel sur ce qui concerne le projet pour la France (...). Nous sommes la main dans la main avec nos amis du Nouveau Centre ». Heureusement que ça n’est que la main. Mais ce qui m’intéresse est le projet. Quel est-il ? Nous, à gauche, on est peinard. On a les 60 engagements de François Hollande, on va les recycler naturellement : ce sont les mêmes. On va donner une majorité au changement voulu par François Hollande élu par les Français. Mais à droite ? Quel est leur projet ?

Pendant la conférence de presse, M. Morin a rappelé qu’il avait déjà un passé avec M. Copé puisque c’est ensemble qu’ils avaient rédigé le programme de l’UMP pour les législatives de 2007, juste après la dissolution… On a les références qu’on mérite.

M. Morin : « Ces élections législatives doivent être le moment et le moyen de dire aux Français « attention, regardez précisément ce qui est en train de se faire » » ! Il est en train de se faire, M’sieur Morin, que les électeurs ont éjecté vous et vos alliés. « Il faut faire en sorte que nous ayons le maximum de parlementaires mais aussi que nous gagnions ces législatives. Je continue à dire qu'il n'y a aucune envie de François Hollande, que c'est d'abord et avant tout une victoire par défaut ! » Ben oui, M’sieur Morin, une victoire par défaut mais contre vous. Enfin, pas personnellement, hein ! Vous auriez du vous présenter, peut-être.

M. Copé : « Je dis aux Français qui ont envie de voter Front national qu'en votant Front national, on a la gauche qui passe. Donc, quand on vote Front national, on a Taubira et l'annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison. […] Donc j'invite à ce qu'on fasse très, très, très attention car ce vote pour les législatives est un vote capital pour l'avenir de notre pays. »

Vous croyez vraiment que vous allez gagner uniquement sur une espèce de vague rejet ?

On annonce une vague de suicides auprès des sympathisants de droite réalisant, à la lecture de mon blog, qu’ils ont comme chefs Messieurs Copé et Morin…

21 commentaires:

  1. "Cela étant, s'il considère normal de foutre des mômes en prison, c'est assez amusant quand on considère qu'un des piliers du programme des gens d'en face est l'éducation... Voila comment opposer deux visions de la sociétés "tous en prison" contre "tous à l'école".

    Merci de relever ceci, c'est saisissant, leur haine contre la société française, les humbles et les jeunes,pas les nantis, est telle qu'ils ne se rendent même plus compte des énormités qu'ils prononcent.

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur Morin va nous jouer de la trompette et nous serons particulièrement ravis qu'il en reste là.
    Au fait c'est quand, le débarquement, sur Omaha Beach ?Me semblait qu'il devait en être, non ?

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais pas dit mieux!
    En plus, les FN disent que voter UMP, c'est voter Ps...eux aussi pédalent dans la choucroute...
    Donc tant qu'à faire, si on prend la logique Copé et Le Pen, vaut mieux voter PS tout de suite...ou s'abstenir en attendant un nouveau De Gaulle: je rigole quoi que...

    RépondreSupprimer
  4. ...et Courbet derrière qui se demande si tout ceci est vrai!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai perdu un billet de Jegoun ! Pourtant, je suis sûr d'avoir laissé un commentaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as regardé dans le fond de ta poche ?

      Supprimer
  6. je pense que copé est bcp moins populaire.

    RépondreSupprimer
  7. S'il compte " Eh Copé " la barque UMP de cette façon ?....

    RépondreSupprimer
  8. Surtout que ça ne veut rien dire "annulation des Tribunaux orrectionnels pour les mineurs" ! C'est du charabia et comme Copé est avocat, il est volontaire pour tromper les gens !
    La décision prise, c'est de maintenir le dispositif de la justice pour les mineurs, issus de l'Ordonnance de 1945 :
    - Jugement en cabinet pour les "petites" infractions
    - pour les faits graves, Tribunal des Enfants
    - pour les crimes, Cour d'Assises des Mineurs
    La spécificité de ces juridictions,c'est qu'elles sont paritaires : composées de Juges pour enfants et de professionnels de l'enfance désignés tout spécialement, par le Procureur Général de la Cour d'Appel, donc pas par une cloche qui ne sait ce qu'elle fait !
    Ce Copé, il est prêt à tout !

    RépondreSupprimer
  9. Hervé Morin débarque de Normandie? Tout va bien pour l'UMP.

    RépondreSupprimer
  10. Et vous pendant 5 ans ça vous a " écorché la gueule " de dire Monsieur le président au lieu de Sarkozy !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trouve moi un seul billet de ce blog où je l'appelle Sarkozy, pauvre type. Et ne confonds pas un individu lambda avec le patron d'une formation politique.

      Supprimer
  11. Le souci de ...sarkozy c'est qu'on avait affaire a un people pas a un président.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.