18 mai 2012

Il était temps que ça change !

Les débuts du Gouvernement me surprennent un peu. Les réactions de la droite aussi, l'officielle et celle des blogs, celle des anciens conseillers de Nicolas Sarkozy, aussi. Les deux premiers engagements sont déjà tenus : la parité est respectée dans le Gouvernement et les rémunérations ont bien été baissées de 30%.

Les débuts du gouvernement ?

La polémique sur la semaine de 4 jours aurait pu être évitée et je n'aime pas spécialement les chartes de déontologie mais je suis d'un naturel ronchon. Il n'empêche que j'aime bien, par contre, cette période, cette espèce d'état de grâce où l'on se sent revivre après 10 ans dans le pâté.

Les blogueurs de droite ?

Je n'aime pas l'évolution que prennent les commentaires à mes billets du blog, j'en ai d'ailleurs fait un billet pas plus tard qu'hier, m'obligeant à activer la modération pour pouvoir effacer sans lire les commentaires anonymes ou ceux de traditionnels trolls. Le niveau est mesquin. On pourrait d'ailleurs les résumer tous par : « ah ah, maintenant que vous êtes au pouvoir, vous êtes bien emmerdés. » On sent que se lâchent des trolls UMPistes qui n'ont rien pu dire pendant cinq ans, tant ils constataient l'ineptie des politiques menées et des propos tenus par l'ancienne majorité. Ils devraient ouvrir des blogs pour taper sur la gauche mais, pour l'instant, ils n'ont pas grand chose à dire.

Les réactions de la droite ?

Des politiques de droite, on n'entend plus que Nadine Morano ou presque avec cette histoire de coût du Gouvernement. Si ce n'était pas aussi affligeant, on pourrait en rigoler pendant des heures ! Madame Morano utilise pour sa comparaison le coût du Gouvernement Fillon 1, qui n'a duré que quelques semaines, tout en oubliant que c'est le foirage complet du début de mandat de Nicolas Sarkozy qui explique en partie sa défaite...

Les anciens conseillers du monarque ?

On trouve sinon une interview rigolote d'Alain Minc, en une du site du Monde, à propos de son rôle de conseiller de Nicolas Sarkozy. « J'ai exercé ce rôle auprès de M. Sarkozy, où j'étais le "surdiplômé" face à quelqu'un qui s'est construit lui-même. » Attention aux chevilles mais merci de nous confirmer que Nicolas Sarkozy n'avait pas les compétences pour le job.

A propos des centres de vaccination contre H1N1 : « J'ai dû lui téléphoner après avoir vu à la télévision des images dignes de l'Union soviétique pour qu'il convoque sa ministre de la santé, Roselyne Bachelot. » C'est à mourir de rire ! Il faut un conseiller pour raconter au président ce qui passe au Journal Télévisé de TF1... En d'autres termes, les Français sont plus au courant (par la télé) de l'état de leur pays que le Président de la République. Et c'est un obscur conseiller qui dit au Président de la République de convoquer un Ministre.

C'est à la lecture d'une telle interview d'un obscur conseiller qu'on se rend réellement compte de la nullité d'un Président de la République. On ne mesurait pas à quel point.

« Je trouve miraculeux que M. Sarkozy ait obtenu un score aussi élevé. Il perd à cause de Marine Le Pen comme Giscard avait perdu en 1981 à cause de Chirac. » Qu'un conseiller se prétendant aussi influent tienne ce genre de propos est toujours bidonnant... Je vais lui expliquer : Nicolas Sarkozy a perdu parce qu'il courre après Marine Le Pen depuis cinq ans, mettant en avant les thèmes de la dame. Ce n'est pas de la faute de Marine Le Pen s'il a perdu.

C'est de la faute de lui-même et de ses conseillers.

La gauche ne peut gagner que par effraction, qu'il dit. Avec tout ce que la droite a piqué au peuple, elle peut bien se le permettre.

Il était temps que ça change.


18 commentaires:

  1. Oui, il était temps, un peu de sérieux ça va faire du bien...

    RépondreSupprimer
  2. On conseille au conseiller de se mettre en réserve comme on dit. Il a mauvaise mine. "Sarko l'a tuer".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la photo (que j'ai reprise à l'article du Monde) est terrible.

      Supprimer
  3. Que les huluberlus de droite causent, ça, hein, c'est le jeu, mais ils devraient déjà se remettre un peu en question, car il est visible que s'ils n'ont pas arrêter de causer pendant 10 ans (communiquer, dit-on en langue de droite), ils n'ont rien foutu d'autre, à part d'être pas loin, par moment, de foutre le pays à feu à sang et de le laisser dans un état misérable.
    La dignité et le silence, c'est pas pour les chiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tant d'inconscience est délirante ! Aucune remise en cause...

      Supprimer
    2. Ce n'est pas pour défendre Chirac mais son gouvernement a bien été pillé et torpillé par les amis de Sarkozy aussi, il faut le souligner, je pense, depuis l'histoire du karcher...Manipulations sur manipulations, trafics en tout genre, ils prennent les mêmes et ils recommencent...
      La droite républicaine est complètement détruite. Nous ferions Œuvre de Salubrité Publique en donnant une majorité de gauche, la seule option pour laisser une vraie opposition se construire...Parce qu'ils ont du boulot, à droite...Franchement les trolls UMPistes ne sont pas des gens de droite pour moi.

      Supprimer
    3. Oui, mais pour l'instant, on ne gagne qu'avec 51,7%...

      Supprimer
  4. Alain Minc c'est qui celui-là ? On s'en passe de ce genre de conseiller.

    RépondreSupprimer
  5. Oui l'anecdote Minc est tordante, lorsqu'il ne plagie pas pour écrire ses livres, il traduit TF1 à l'intention du président...
    On revient de loin.

    RépondreSupprimer
  6. Les "Minc" et autres conseillés doivent laisser la place au peuple.
    Le peuple sait ce qu'il veut et attend.
    Les politiques doivent répondre aux attentes du peuple.
    J'ai découvert un site ou le citoyen peut s'exprimer sur sa ville.
    Il est même possible d'envoyer son idée ou sa proposition en Mairie.
    Le Maire va être content!!
    Voilà ce qu'il faut faire dire ce que l'on veut, montrer que l'on participe tout les jours.
    Ne laissons plus les autres décider pour nous.
    Nous devons nous faire entendre,et, remplacer ces "Minc" .
    Le site pour s'exprimer librement sur sa commune: idvilles.com
    A voir et à utiliser.

    RépondreSupprimer
  7. En revanche, là où Minc dit juste, c'est quand on lui demande ce que Sarkozy a raté: "Son plus grand échec aura été de créer du stress dans le pays qui a laissé des traces politiques."

    Malgré la mauvaise construction de la phrase, on comprend bien ce qu'il veut dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, il ne dit pas que des conneries !

      Supprimer
  8. Ah mais non, ils en ont beaucoup à faire, des critiques sérieuses, les ex patrons de nouz'ot-le-populo : Le jean's de l'une, la cravate de l'autre, la voiture du président, le travail du gouvernement le jour de l'ascension... Bref, que des thèmes politiques majeurs. On est obligés de leur reconnaître la plus grande pertinence politique, là !

    Sans compter la grande leçon de droit constitutionnel sur laquelle ils fondent leur campagne : surtout, ne pas laisser la majorité à la majorité ! C'est la base de la démocratie !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.