13 mai 2012

Méluche ou le syndrome de la gauche qui perd

Le pire que j’ai vu est ce tweet insultant les socialos qui critiquaient la candidature de Jean-Luc Mélechon contre Marine Le Pen : « Au moins, Mélenchon a le courage de combattre Marine Le Pen, lui, il mérite le respect ». J’ai beaucoup de respect pour Jean-Luc Mélenchon mais force est de constater froidement : il vient de mener un combat contre Marine Le Pen. Pour se faire, il n’a eu cesse de la mettre en avant. Marine Le Pen a fini avec près de 20%.

Ceux qui combattent Marine Le Pen ont tendance à oublier en permanence la sociologie électorale de ce pays, où plus de la moitié des électeurs s’en foutent. Sinon, ils auraient voté comme moi, comme eux, au premier et au second tour de l’élection Présidentielle…

Combattre Marine Le Pen, c’est présenter au quotidien l’idée d’une France plus ouverte, plus solidaire, plus généreuse, plus sympathique (et plus à même d’être épinglée sur les Modernoeuds). Combattre Marine Le Pen n’est pas parler de ses idées « nauséabondes aux relents machin des heures les plus sombres de l’histoire. »

A Hénin-Beaumont, François Hollande a fait 57,85% au second tour. C’est une terre socialiste. Au second tour, Marine Le Pen a fait 35,48%, François Hollande 26,82%, Nicolas Sarkozy 15,76, Jean-Luc Mélenchon 11,98.

En clair, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy ont cumulé plus de 50% des voix. Tu parles d’une terre socialiste ! Dans les commentaires de mon précédent billet à ce sujet, un abruti prétendait qu’ils avaient cumulé 47% des voix. Voila la vraie gauche, en France, aujourd’hui : elle base ses théories sur le mensonge.

Il est à peu près évident qu’à Hénin-Beaumont, aux législatives, Marine Le Pen et le candidat socialiste seront au second tour et que le socialo sera élu député. Les électeurs ne sont pas des abrutis, ils ne vont pas voter pour Méluche, ils savent qu’il est parachuté même s’il prétend le contraire, que l’élection est nationale et tout ça ! Ancien Sénateur en Ile de France et Député Européen dans le Sud-Est, il aurait une légitimité à défendre des terres dans le nord !

Les trolls peuvent s’exciter ! Ils ne pourront que convaincre les électeurs du coin qu’on les prend pour des cons.

Le seul résultat de la candidature de Méluche est que le duel va exciter les médias qui le mettront en avant au détriment de tout autre sujet, renforçant ainsi la popularité de Marine Le Pen. Il ne sera pas élu mais renforcera les thèmes de la droite au niveau national. Sa candidature n’est pas courageuse, elle est suicidaire pour la gauche, mais il s’en fout : il gardera son mandat de député européen.

Cette candidature est une erreur : elle peut faire perdre la gauche. Si Méluche avait réellement du courage, un courage autre que d’aller faire le guignol dans les médias, il la retirerait.

Il finira à 10 ou 15% mais on n'aura parlé que de lui. Il sortira avec l'image du combattant mais aura renforcé l'adversaire.

C'est lamentable mais des nuées d'andouilles chanteront des louanges à sa gloire, oubliant qu'il ne pense déjà plus qu'au combat qu'il aura à mener en 2017 pour faire 15% mais finira à 6% en 2022.

Ce dont n'a rien à cirer le peuple oublié d'Hénin-Beaumont, dans ce très vieux bastion de la gauche, d'une gauche ouvrière que certains regardent avec nostalgie en croyant la vénérer alors qu'ils la méprisent.

A lire également :

42 commentaires:

  1. Je prédis une défaite pour Mélenchon. ça va être un cirque permanent dans cette ville. J'imagine des distributions de tracts très animés sur les marchés. Pour qu'après, les électeurs leurs fassent un bras d'honneur.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas sûr du tout que le maire de Carvin (PS) soit si "populaire" dans cette circonscription....

    RépondreSupprimer
  3. Le PS va t-il mettre quelqu'un en face de Melenchon ? J'auais plutôt dit que non.

    RépondreSupprimer
  4. Y a deux versions du même film! Ou bien C'est une nécessité électorale et politique JLM devient pro-Hollande sans se renier et il réussi quelque chose pour toute la Gauche. Ou bien il veut rejouer le match de la Présidentielle. Et il perdra mais la gauche aussi. Je crois à un compromis historique entre gauche radicale et FH qui ne soit pas une "synthèse" de congrès , pour avancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le seul compromis possible est celui qui respecte les électeurs.

      Supprimer
  5. Très intéressante politique fiction, mais nous en sommes tous là. Si l'objectif de Mélenchon est un concours de celui qui a la plus grosse (urne), alors l'ami Jegoun aura entièrement raison dans son analyse. Si par contre un travail de fond est fait de reconquête idéologique de la population du bassin minier, avec du porte à porte, des meetings, et surtout une présence de la gauche qui se remette au service des citoyens et pas des quelques barons locaux, notamment au delà de cette élection, alors ça aura servi à quelque chose. Originaire du Nord et ayant grandi au milieu des batailles intestines du PS, je ne suis pas vraiment étonné du sentiment d'abandon qui fait les beaux jours du FN. Espérons que Mélenchon amènera avec lui autre chose que sa seule présence, le temps d'une élection.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais... Espérons. Mais je n'y crois pas. Il va faire des jolis meetings avec du monde, mais n'aura rien reconquis.

      Supprimer
  6. Marrant, je pense un peu comme Pierre. Secouer le cocotier ce n'est pas si mal de temps en temps à condition que le travail soit fait derrière bien entendu.

    RépondreSupprimer
  7. Cher Jegoun,
    Bien que je partage partiellement votre point de vue sur le parachutage de Mélenchon, je suis écœuré par l'arrogance de celui qui a forcement raison, les résultats électoraux récents vous servant d'élixir de vérité :
    "Ceux qui combattent Marine Le Pen ont tendance à oublier en permanence la sociologie électorale de ce pays, où plus de la moitié des électeurs s’en foutent. Sinon, ils auraient voté comme moi, comme eux, au premier et au second tour de l’élection Présidentielle…" = admirez mon analyse politique implacable

    "C'est lamentable mais des nuées d'andouilles" = le fait que François Hollande soit arrivé en tête, rappelons-le avec une courte avance et avec moins le vote de moins de la moitié des Français, ne vous confère aucune supériorité.

    Surtout que vous semblez dépeindre un candidat idéal, issu d'un parti idéal. L'analyse de votre confrère Marc Vasseur me semble plus mesurée. Permettez-moi (je vous demande l'autorisation car je n'ai pas eu l'intelligence de voter François Hollande) de vous faire part de quelques remarques quant au désenchantement que risque de susciter votre poulain, s'il ne décide pas de virer à gauche.
    http://zarmag.com/2012/05/12/hollande-la-desillusion-qui-vient/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'arrogance de qui ? Tu viens de m'expliquer que le type qui a été élu par une majorité de Français doit appliquer une autre politique que celle qu'il a portée ?

      Grotesque...

      Supprimer
    2. 1. La politique portée était pour le moins floue (comment revenir à l'équilibre ? dans quelle mesure freiner la RGPP...), c'est sans doute ce qui lui a permis d'être élu. C'était le candidat du consensus. Vaste programme.
      2. La politique qu'il a portée ne tiendra pas le choc de la réalité, il sera au mieux, le président du statut quo.
      3. C'est ton ton que j'ai mis en cause, pas tes idées. Tu rejettes tout avis qui ne viendrait pas étayer ton auguste pensée. Comme tu le dis... Grotesque. Et rendez-vous dans 5 ans

      Supprimer
  8. Je trouve un peu dommage de consacrer deux billets pour taper sur le Front de Gauche alors que franchement, les dangers pour François Hollande sont ailleurs... Si c'est ça le changement, maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas deux billets. Un seul. Le premier était humoristique. Je me fous des dangers pour François Hollande, seuls comptent les dangers pour la France.

      Supprimer
  9. Je ne me prononcerais pas sur le fond, si ce n'est qu'effectivement, je crois que c'est une erreur stratégique lourde de se présenter là-bas, pour diverses raisons, et qui auront diverses conséquences.

    Je partage, en tous points, l'opinion émise par Pierre Deruelle, à vrai dire.

    Un truc me gêne dans ton billet:
    "Ce dont n'a rien à cirer le peuple oublié d'Hénin-Beaumont, dans ce très vieux bastion de la gauche"

    Peut-être que je me trompe, mais n'est-ce pas à Hénin-Beaumont que le 1er tour des présidentielles a vu le FN faire 35% des voix?

    Si oui, continuer à parler de "vieux bastion de la Gauche" me paraît un peu limite, surtout lorsqu'on écrit: "Voila la vraie gauche, en France, aujourd’hui : elle base ces théories sur le mensonge."

    Que le PS y ait emporté le second tour, tant mieux, évidemment, mais ce n'est finalement que ce qui s'est passé globalement dans le pays. Le FN n'était plus au second tour, même si c'était le cas de l'UMP, sa copie conforme...

    Qu'il s'y prenne mal, certes sans doute, mais continuer de nier la forte montée des extrêmistes n'est-il pas tout aussi dangereux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi dangereux. Mais mener une politique qui ne vise qu'à les combattre est pire ! Ca les met en avant.

      Supprimer
    2. Je ne te reprocherais pas ton manque d'objectivité, tu es militant et donc, nécessairement, partisan.

      Mais, tout de même, restreindre le programme du front de Gauche à la seule lutte anti-FN, c'est un peu léger...

      Je ne suis évidemment pas neutre non plus.
      En revanche, certains points du programme du PS me conviennent. Certaines annonces faîtes par Hollande également (nous verrons s'il les tient, c'est un autre sujet).

      Balayer la réalité des chiffres du premier tour me fait le même effet que la posture consistant à dire, il y a quelques années, qu'il ne fallait pas discuter de et avec les représentants et l'électorat du FN, parce que c'était leur donner trop d'importance, leur permettre de répandre leurs idées.

      Ils sont là. Et bien là.

      Et d'ailleurs les racisme"s" et les intégrisme"s" ne cessent de grimper (j'ai fait sensiblement le même commentaire chez Cui-Cui).

      Continuer de penser qu'il n'y a pas là une urgence ABSOLUE, au point où en sont rendues les choses, me paraît tout bonnement suicidaire.

      Pour forcer le trait, j'ai l'impression de lire certains "néo-penseurs" du Net, qui expliquent tranquillement que la lutte contre le racisme n'est pas une priorité.
      Qu'il convient de lutter, avant tout, contre l'ultra-libéralisme et que, quasi-automatiquement, les problèmes liés au"x" communautarisme"s" disparaitront d'eux mêmes.

      Cette théorie là me ferait bien rire si je ne pouvais m'empêcher de penser à une image un peu tordue:
      Un gentil militant de "Gauche modérée" expliquant aux racistes d'un bord et de l'autre que "Oui, mais bon, 'comprenez Camarades, l'Ennemi, c'est le Grand Kapital!", le tout au milieu d'abrutis racistes s'étripant joyeusement.

      J'ai longtemps pensé de cette manière là.

      Il serait temps d'ouvrir les yeux, les choses se sont aggravées à un point qu'il serait temps de VRAIMENT combattre ces malades là.

      Ce qui n'empêche pas, d'ailleurs, de continuer, encore et toujours, de lutter contre les sources de ce mal là. Puisqu'évidemment, je n'en doute pas, même si mes priorités ont changé, les racines de ces saloperies là sont bel et bien économiques, et donc sociales, avant tout.

      Supprimer
  10. Donc si le FN est majoritaire dans certains coins de France, cela veut donc dire qu'il y a des endroits anti-républicains.
    Qu'est-ce qu'on fait?
    Je pense qu'il faut laisser sa chance à Mélenchon.
    Par contre, qu'est-ce que la blonde raciste et vulgaire, en mon sens, doublées d'une populiste éhontée a fait pour Hénin-Beaumont, elle et sa bande depuis 2007? Elle est bien députée, non?
    On parle de corruption, oui, je veux bien, mais est-ce que le PS, oui ou non, a-t-il fait des choses bien?
    On voit en tout cas, que dans le Nord, la gauche progresse.
    Moi, ce qui me gène, c'est qu'il faut aussi voir les choses pragmatiquement, une discussion, ce n'est pas convaincre à tout prix. C'est échanger des point de vue différents, et parfois changer d'avis pour des points précis.
    On n'est pas dans la victoire des pensées uniques.
    Il y a des choses pour lesquelles je ne suis pas d'accord, il est fort possible que Mélenchon gagne. Mais il faut arrêter les guéguerres de tous côtés.
    La crise, de toute façon, elle a des mécanismes internationaux, qu'on le veuille ou non, et ce sont nos propres mécanismes qui l'avons créés. Ce sont nos propres vautours qui l'alimentons, j'en démonte des mécanismes sur mon blog.
    Et tant qu'on n'aura pas changé ça, les extrêmes monteront

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je laisse sa chance à Méluche. Il aurait pu se présenter ailleurs et faire un travail de député.

      Supprimer
    2. Mais c'est fait...le fait accompli me gène un peu aussi.

      Supprimer
  11. Et pendant ce temps là ,on occulte les vrais sujets..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce que sont les vrais sujets. On va dire : "les autres sujets". Je ne décrète pas ce qui est important.

      Supprimer
  12. @Nico, sur ce coup là, tu t'énerves ... J'ai regardé les résultats des élections bassin minier par bassin minier, me souvenant du séisme qu'y a provoqué le Discours de l'Horloge de Robert Schuman et le transfert DE FAIT, de notre potentiel industriel à l'Allemagne, par le biais du Traité de la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier).
    Tu comprends bien qu'à l'heure où même le ministère de l'Economie et des Finances de Sarkozy éditait des instructions faisant le point de la désindustrialisation de la France et des emplâtres sur jambe de bois qu'il proposait, les Français concernés ne peuvent pas avoir la mémoire courte. Si de surcroit,au lieu de mettre les choses à plat par terre devant l'opinion, on a entendu jouer la carte du déni : "on n'en parle pas, ça n'existe pas" au lieu d'expliquer et de mettre un terme aux fautes de gestion allant jusqu'aux délits, d'élu socialiste couvert par son Conseil qui se l'est bouclée ...on a un vote FN.
    Désolée, mais à DECAZEVILLE, François Hollande a fait 71% plus des miettes, avec un report comme un seul homme du vote Méluche du 1er tour : il était à 30% et Marine Le Pen loin dans ses mauvais choux avec 10% !
    Faut pas se tromper d'ennemi, faut savoir passer la main quand on a laissé faire des conneries ! ... Les français ont une mémoire d'éléphant : pour voter, ils remontent à 3 générations en arrière ! Dans le Bassin minier et sidérurgique des Cécennes, sur les puits de Mine, on fait un tabac à ces dernières présidentielles ! A Alès même, capitale du Bassin où le socialiste Béchard, il y a 50 ans, a fait tout ce qu'il y a de pire .... notamment réprimer les grèves des mineurs ! ... et pire que ça ! .... couper, pour faire des économies de voirie à l'automnne, tous les platanes de la Ville, défigurant avenues et Places qu'il a transformées en fournaises, détruisant l'image de petite Arles cévenole, t'es pas près de remettre un socialiste à la Mairie ! ... T'as toutes les feuilles de platanes passées qui te tombent sur la gueule ! ...
    Idem à Forbach ! ... Il y a une part irrationnelle dans une élection ... Demande toi ce qui s'est passé là ! ... en plus du Traité de la CECA qui a pris aux gens leur boulot ! ...

    RépondreSupprimer
  13. Mélenchon a une infime chance a cette élection car les habitants d'Hénin Beaumont doivent commencer à en avoir ras-le-bol de la politique PS menée la bas. Mais si Mélenchon n'est pas élu, j'espère qu'il restera sur place pour l'élection municipale de 2014, car c'est à cette date que Le Pen ou son bras droit auront le plus de chance de remporter une élection à Hénin Beaumont.

    RépondreSupprimer
  14. La situation d'Hénin-Beaumont est particulière avec le cas Gérard Dalongeville. Le PS a sérieusement écorné son image localement. Et je le regrette. Mais que pensez-vous du cas de M. Kucheida (non investi, mais sans candidat PS en face de lui). Ne s'agit-il pas d'une nouvelle erreur d'appréciation ?
    Cdt
    Thomas

    RépondreSupprimer
  15. Je ne partage pas ton avis Nicolas...
    Je pense que la reconquête des terres de "gauche" par Melenchon est une nécessité pour la Gauche. Plus de 10% au 1er tour, ça été une bonne réserve de voix pour FH au soir du 06Mai.

    Aussi, il aurait pu se contenter d'une circonscription gagnable pour entrer au Palais Bourbon. Mais non..'
    Ce courage est louable. Il réconcilie les français et la politique. Il démontre surtout que tous les politiques ne le sont pas pour la grande distribution des postes après la victoire...

    Aussi, l'installation du FN national n'a pas attendu JLM. Il peut (tout) perdre, il le sait, mais s'il gagne...
    (j'ai un faible pour le courage)

    RépondreSupprimer
  16. C'est indispensable d'être grossier et insultant vis-à-vis de ceux qui ne pensent pas comme toi ?

    RépondreSupprimer
  17. Vraie Gauche comme Vraie France comme Vrai travail? Allons en Hénin, JLM ne peut vouloir refaire le match de la présidentielle. Nécessité électorale et politique de se situer dans la majorité présidentielle sans se renier. Saura-t-il le faire? C'est l'enjeu. Oui cette victoire là serait belle aussi. Un compromis historique pour avancer n'est pas une synthèse de congrès avec la rancune au ventre. Je veux espérer le meilleur de la Gauche, c'est possible. Ne pas oublier: choisissons la (Vraie) France = Gauche anti-France= slogan d'extrême-droite = Droite Sarkozyste. Allez en avant !

    RépondreSupprimer
  18. J'ai une solution : Méluche reprend sa carte au PS !
    Bon, après il lui restera encore à assassiner Facon, le député socialiste sortant, pour lui piquer sa place...
    Ou alors Jean-Luc va voir un psy pour examiner s'il ne serait pas un lepenniste contrarié ? ou amoureux de Marine ?

    RépondreSupprimer
  19. Sur ce coup là : 100% sur la même position que toi.
    Et ça m'étonne pas du garçon et de ses pulsions de matamore (un peu grisé).
    Mais au final, ça ne sert personne à part le FN, et contribue même à provoquer la critique du PS (puisqu'il ne retire pas son candidat).
    Bref, bof...

    RépondreSupprimer
  20. Eh ! il est très bien, ce billet ! Vous voyez, quand vous voulez…

    RépondreSupprimer
  21. Hé, c'est pas aussi net. Je ne sais pas si t'es au courant, mais une circonscription, c'est environ 110000 120000 habitants.

    Hénin beaumont c'est 25000 habitants.

    Tu crois vraiment que cette ville est une circonscription à elle toute seule ?

    Tiens, voici les résultats, sur la circonscription en question
    http://www.mjshenin.fr/?p=3572

    Renseigne toi, avant d'écrire n'importe quoi...

    RépondreSupprimer
  22. Faut bien que quelqu'un se charge du sale boulot !

    Et si Mélenchon n'existait moi je dis qu'il faudrait l'inventer !

    Et de +, peut-être bien que, au premier tour, sans un Mélenchon, la Marine marchande se prenait 30% dans le pif en récoltant toute la populasse du pays en mal de vivre !

    L'analyse de Pierre Deruelle me semble la bonne.. in challah !

    RépondreSupprimer
  23. En tant que tête d'andouille, je ne suis pas d'accord. Le parachutage de Meluche est largement revendiqué, c'est un affrontement frontal qu'il veut avec MLP. Il l'avait annoncé pendant la campagne, tout cela est cohérent. Note au passage que MLP n'est pas du pas du calais, elle a même elle a été parachutée il y a qq années. Et je suis étonnée que tu fasses l'impasse d'un élément essentiel : si elle fait des scores de malade, c'est aussi (mais pas seulement) parce que le PS a bien foutu la merde dans la circo, laissant avec leurs petits arrangements, les electeurs totalement desabusés.
    Quant au principe qui voudrait que combattre MLP c'est encore et tjs lui faire de la pub, c'est bien pour ceux qui n'en parle pas. Mais pourquoi alors ne pas supprimer toutes les assoc anti raciste?? Supprime SOS aussi, apres tout ca fait des années qu'elle fait de la pub au FN ! C'est vraiment léger comme argument...

    RépondreSupprimer
  24. Vous ne semblez pas au courant des affaires socialistes a Henin Beaumont. L'ancien maire socialiste a été condamne pour corruption et détournement de fonds. Il avait des comptes au Luxembourg et partait en week end en avion. Il a en plus lourdement endette sa commune. Alors en tant que socialiste, donner des leçons de démocratie sur Henin Beaumont. Si j'etais vous je fermerais ma gueule au moins vous seriez décent ! ps : je n'ai rien a voir avec le fn.

    RépondreSupprimer
  25. Les médias vont adorer couvrir la mère de toutes les batailles, même si leurs journalistes doivent se faire un peu botter le cul par tous le fronts. Rendez-vous compte, le Stalingrad des législatives 2012.
    Mélenchon aura ce qu'il veut le plus : de l'audience. Et Le Pen gagne à tous les coups : vaincue par l'alliance anti-France UMPSFDG, ou encore mieux, une Groβe victoire contre les loosers united.

    RépondreSupprimer
  26. Le métier de Melenchon, outre son emploi à temps partiel à Bruxelles, (non, je n'ai pas dit fictif), c'est amuseur public pour les medias.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.