02 mai 2012

Un débat ou un show ?

Plus expérimentée que moi, Ségolène Royal donne des conseils à François Hollande pour le débat. Néanmoins, avec la bonté qui me caractérise, je voulais tenter d’apporter ma pierre à l’édifice et donner quelques conseils même si les protagonistes n’auraient probablement pas le temps de lire mon billet. Je suis néanmoins tombé sur un os : je ne sais pas à quoi sert ce débat à part rendre ma TL Twitter particulièrement affligeante.

Nicolas Sarkozy est donné perdant par tous les sondages. Dans son dernier billet, Dagrouik nous signale ce machin du Nouvel Obs qui permet de comparer les sondages au second tour. Les courbes se sont resserrées au cours des derniers mois mais l’écart entre Nicolas Sarkozy et François Hollande reste de plus de 7 points. Dagrouik a fait la moyenne : Nicolas Sarkozy 46,25% - François Hollande 53,75%.

Mais c’est bien à Nicolas Sarkozy d’attaquer, ce que ne manque pas de nous répéter la presse depuis ce matin. C’est donc lui qui doit prendre des risques. La presse nous dit aussi que la majorité montre ses gros bras pour impressionner l’ennemi. Depuis plusieurs mois, Nicolas Sarkozy dit qu’il va écrabouiller François Hollande.

On va donc assister à la fois à un mach de foot (François Hollande a des buts d’avance, il ne doit pas relancer le ballon mais attendre calmement la fin du mach) et un mach de tennis (Nicolas Sarkozy tentera de monter au filet pendant que François Hollande répondra du fond du cours). Le moment doit être très important pour que j’en vienne à faire des métaphores sportives dans ce blog : honte sur moi.

On attend de  François Hollande qu’il reste calme. Le type de gauche pensera qu’il est zen, qu’il a une stature présidentielle. Le type de droite se dira qu’il est mou, qu’il n’a aucun répondant. On attend que Nicolas Sarkozy porte des attaques. Le type de gauche pensera qu’il est excité et qu’il perd ses nerfs. Le type de droite pensera que c’est un battant, que c’est l’homme qu’il nous faut.

Si Nicolas Sarkozy n’attaque pas, le type de gauche pensera qu’il est déjà mort, qu’il n’a aucun projet, qu’il n’en veut plus. Le type de droite pensera qu’il est grand, qu’il a vraiment la stature d’un Président. Si François Hollande attaque fort, le type de gauche sera ravi de voir Nicolas Sarkozy attaqué alors que le type de droite pensera que François Hollande perd ses nerfs.

La presse – toujours elle, mais il faut bien que je désigne un bouquet missaire (jeu de mot idiot copyright Balmeyer) – ne cesse de nous dire, depuis quelques jours, que le débat d’entre deux tours n’a jamais fait basculer un vote, sauf peut-être en 1974 avec le « vous n’avez pas le monopole du cœur ». De fait, les sondages pour le second tour ne se sont jamais trompés (même en 1974, un seul sondage avait donné François Mitterrand gagnant).

Nicolas Sarkozy le sait. Il sait aussi que tout ce qu’il pourra dire ce soir pourra se retourner contre lui : je suppose que François Hollande est particulièrement bien préparé pour prendre de la hauteur lors de toute attaque imprévue ou improbable.

En se lançant dans cette campagne, Nicolas Sarkozy a perdu ses habits de Président et François Hollande s’en est superbement emparé, on l’a vu, par exemple, lors de la conférence de presse de la semaine dernière.

On connaît Nicolas Sarkozy combatif jusqu’au bout, on l’a vu encore hier après-midi tenter quelque chose, mais n’aurait-il pas intérêt, ce soir, à remettre son costume de Président ? A jouer à l’incompris, à celui qui a eu la malchance d’être Président pendant une crise économique, un peu comme Giscard, en 1981 ?

Jean-Pierre Raffarin dit aussi que Nicolas Sarkozy prendra des risques. Jean-François Copé qualifie François Hollande d’anguille (j’aurais tendance à dire que M. Copé aurait intérêt à jouer la carpe). Nicolas Sarkozy ne peut pas ignorer que sa probabilité de remporter l’élection est particulièrement faible. Prendra-t-il le risque, ce soir, en faisant très fort, de sortir de l’Histoire par la petite porte ?

J’ai trouvé à quoi sert ce débat : le show doit continuer. On l’attend. Les spectateurs l’attendent, même si les électeurs s’en foutent. 20 millions d’individus – dont moi – vont se tasser devant leur téléviseur, ce soir, se prétendant plus objectifs les uns que les autres, faisant semblant d’écouter et de donner raison ou tort à l’un ou l’autre.

Les spectateurs font partie du show.

Les électeurs passeront.

Mais les citoyens risquent de souffrir.

Ne nous occupons pas de la télévision. Ou alors, si ! Patrick Sébastien s’est prononcé en faveur de François Hollande. C’est malin ! Depuis que je l’ai appris, ce midi, j’ai « le petit bonhomme en mousse » dans le crâne.

Le show…

Cela étant, ne faisons pas mentir les sondages, ça serait grossier. Le changement, c'est maintenant.

10 commentaires:

  1. Un show, sans aucun doute, avec ce qu'il faut pour faire mouiller la petite culotte des chaînes de TV par un audimat à l'érection balèze et appropriée.
    Bref, un truc à gerber qui ne montrera et ne démontrera rien, sinon qu'il y en a un "qui a des couilles", et que l'autre "hé bé il encaisse bien et ça c'est un homme".
    Bref, si j'étais moi, c'est à dire normal, je foutrais ma TV par dessus le balcon tout à l'heure et tâcherai de faire un truc que le Sarkozysme ne permettra jamais, c'est à dire me cultiver et tenter de me rendre plus intelligent que ne le sera jamais cette foutue époque de merde.
    Santé !

    RépondreSupprimer
  2. Amiral Woland02 mai, 2012 19:43

    Si vous voulez changer d'air par rapport à votre TL, le changement c'est maintenant toussa, sachez que le débat sera commenté en direct live et de façon neutre, si la neutralité se définit comme étant de dire du mal des 2, chez moi.

    Des bisous.

    RépondreSupprimer
  3. De toute façon, on sait très bien que ce grand barnum ne change rien au résultat, alors… On les regarde se friter pendant deux heures et, à la fin, tous les électeurs vont se coucher ravis, parce qu'ils ont eu l'impression que c'était leur champion le meilleur.

    RépondreSupprimer
  4. Une bonne baston politique ce soir, c'est mieux que tout les programmes télé.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai peur pour la France quelque soit le vainqueur!! :((((((

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour le petit bonhomme en mousse... :(

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.