03 novembre 2012

Extradition : la réponse de Manuel Valls

Un commentateur à un récent billet "exigeait" que je donne mon avis à propos de l'expulsion vers l'Espagne de cette militante Basque. Je lui répondais que j'attendais la position du gouvernement avant de m'exprimer à propos d'un sujet que je ne maîtrise pas et pour lequel je n'ai aucune information.

Pourtant beaucoup de gens se sont exprimés.

Je n'ai toujours aucun avis. Par contre j'ai le point de vue de Manuel Valls, grâce à un copain.

""L'exécution du MAE (mandat d'arrêt européen, ndlr) est une décision de la justice. La décision a été appliquée sous l'autorité du parquet général de Pau. Ce n'est pas du ressort du ministre de l'Intérieur que je suis. Je n'ai pris aucune décision.", explique-t-il, alors qu'élus régionaux et nationaux, syndicats et associations, ont interpellé samedi le gouvernement et le président de la République, les sommant de s'expliquer sur les circonstances de l'arrestation et de la remise à l'Espagne de l'ancienne dirigeante de Batasuna, Aurore Martin, pour "des accusations liées à un délit d'opinion".

Le ministre de l'Intérieur juge "étrange que des élus de la République, notamment des parlementaires qui votent les lois, demandent que l'on n'applique pas la loi".

Il nie par ailleurs toute opération policière ciblée. "Aurore Martin a été arrêtée lors d'un contrôle routier habituel en cette période de vacances", assure-t-il. "Je démens toute autre version des faits"."

Source : http://www.romandie.com/news/n/Affaire_Aurore_Martin_Manuel_Valls_se_defend031120122120.asp

16 commentaires:

  1. Sauf que ce mandat existait sous Sarkozy et que Gueant ne l'avait pas fait exécuter. Le dossier est connu et même FH était opposé à son extradition en 2011 : "Il y a une justice, il y a des règles de droit. Et en même temps, il faut les appliquer à bon escient. Dès lors qu'elle s'est rendue d'elle-même, je pense qu'il y avait un principe de clémence à faire respecter"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire qu'il faut féliciter Gueant et Sarko pour ne pas avoir respecté non seulement la moi mais aussi l'indépendance de la justice ?

      J'ai bon, là ?

      Supprimer
  2. Il faut les féliciter de ne pas avoir livré une citoyenne française à un pays connu pour exercer des tortures sur les militants basques qui ont été dénoncées par la Cour d’appel de Pau, pour cette raison ils se sont vues refusées les demandes d’extradition. Quand on voit le traitement infligé aux manifestants de Madrid, il y a de quoi s'inquiéter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Dans ce cas ils auraient du rompre les accords internationaux et modifier la loi.

      Supprimer
    2. L'Espagne, pays de tortionnaires : c'est bien connu, en effet.

      Supprimer
  3. un bon exemple de l'empressement si typiquement français à se vautrer dans la critique sans maîtriser les tenants et aboutissants d'une affaire...

    RépondreSupprimer
  4. Ponce pilate.... (lui et vous tous !!)

    "ARRIBA FRANCO" ??

    http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-cosnay/031112/valls-degage-ou-le-chemin-de-la-paix

    RépondreSupprimer
  5. Précisons : AMartin ne se cachait pas.... et le mandat d'arrêt courrait depuis deux ans.... Vous faites tous semblant ou vous croyez vraiment que Valls n'y est pour rien ?
    ------------------
    "La militante basque de nationalité française, Aurore Martin vient d’être arrêtée hier Iparralde (Pays Basque Nord), près de Mauléon lors d’un contrôle roputier efectué par la gendarmerie a été remise le jour même entre les mains de la Guardia Civil, et extradée en Espagne. Aurore Martin risque 12 ans de prison.

    Aurore Martin était sous le coup d’un mandat d’arrêt européen lancé par l’Espage le 21 octobre 2010 pour sa participation à une conférence de presse de Batasuna à Madrid, un parti interdit en Espagne mais autorisé en France. La militante avait failli être arrêtée le 21 juin 2011, mais grâce à une mobilisation immédiate de solidarité la police n’avait pas exécuté l’arrestation.

    En extradant une militante de nationalité française qui n’a commis aucun délit, Manuel Valls commet une provocation inacceptable. Il espère sans doute pousser à l’exaspération et ainsi ne pas avoir à faire un pas vers la paix comme le demande la conférence d’Aiete pour la paix, à la France comme à l’Espagne.

    Sarkozy n’avait pas osé l’extradition d’Aurore Martin, les Socialistes l’ont fait. Manuel Valls a promis la plus grande « fermeté ». Le gouvernement socialiste de Paris prend le chemin d’un suicide politique, que de simples déclarations de presse des élus locaux ne pourront éviter. Il faudra un réel changement de politique. A bon entendeur salut !

    http://www.herriarenlagunak.eu/extradition-de-aurore-martin-la-scandaleuse-politique-de-valls/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as le droit de raconter n'importe quoi et de te réjouir de l'intervention de l'exécutif dans une décision de justice. Pauvre type.

      Supprimer
    2. Le refrain sur "la faute à Valls" est à côté de la plaque. Ni lui ni Ayrault, ni Taubira, ni personne n'a eu besoin de "donner le feu vert" (comme dans un film ou le méchant dicte un ordre à ses sbires). Il a suffit d'annuler de précédentes dispositions de Guéant (étaient-elles seulement écrites ?) de ne pas appliquer le mandat, et voilà : il se retrouve de facto applicable incessamment. Les indépendantistes & autres sympathisants qui n'ont pas vu venir le coup ont dû oublier que la gauche avait trop critiqué l’ingérence de Sarkozy et consorts dans la justice pour continuer pareil... Au fait, l'équipe Sarko n'avait pas broyé bon nombre de documents, avant de partir ? Et si c'est là qu'était partie la protection officieuse d'Aurore Martin ? Hmmm.

      Supprimer
    3. C'est délirant de voir comment cette affaire est montée en mayonnaise totalement à côté de la plaque.

      Je vais être méchant mais tous ces crétins d'extrême gauche qui cautionne l'ingérence de Sarko dans la justice me gavé sérieusement. Si je n'étais pas au bistro, j'en ferais un billet.

      Voir aussi la réponse que je fais à Gauche de Combat à mon dernier billet à propos de l'aéroport de NDDL.

      Supprimer
  6. Toi aussi tu as le droit de te réjouir avec les magistrats espagnols.... et tu as le droit de dire n'importe quoi également.... (loin de moi l'idée...!)

    "left" blog.... false flag....

    Tiens cadeau en illustration : "Magistrats Espagnols, Faites Confiance À La Droite Française"... et la photo qui va avec.... : http://www.politis.fr/Magistrats-Espagnols-Faites,19930.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu, non : false flag, c'est autre chose... Pas dire n'importe nawak, non plus. ><

      Supprimer
    2. Bah ! Je réponds à ton précédent commentaire : cette andouille n'a pas vu que je parlais de Sarko quand je parlais d'ingérence dans une décision de justice.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.