28 novembre 2012

Aménagement du territoire ?

Toujours dans le sens de l’avocat du diable, un lecteur me signale cet article d’Agoravox à propos de Notre Dame des Landes, avec notamment cette phrase : « Si on veut résoudre la question climatologique en raison des transports aériens, il suffit de faire payer les voyages entre les métropoles aéroportuaires internationales au même prix que les brestois payent par exemple le voyage Paris-Brest (377 Euros) par rapport à un Paris-Nice (83 Euros). »

J’avais déjà fait mon billet du jour à propos de l’UMP, voila donc l’article à propos de NDDL. Une espèce de routine. Néanmoins, cet article m’est arrivé au moment où je lisais le billet d’El Camino au sujet de NDDL.

A un des mes précédents billets, les commentateurs insistaient sur les 1700 hectares de terre agricole détruite par NDDL. Si on compte deux pistes de trois kilomètres et une place de un kilomètre sur un kilomètre pour le parking des avions, des bagnoles et l’aérogare, la surface totale occupée serait de l’ordre de 130 hectares. Je vais vous le faire à 200 pour vous montre ma bonté. Ca tombe bien, une ligne de TGV de 200 kilomètre sur 10 mètres occupe aussi 200 hectares. Sauf que les salamandres ne peuvent pas faire le tour pour jouer au bilboquet avec les autres bestioles. Je ne suis pas entrain de me foutre de la gueule de l’environnement mais leTGV n’est pas blanc blanc dans cette histoire ; sans compter qu’à part le nucléaire, on n’a pas grand-chose pour l’alimenter. La seule solution pour sauver le monde est de supprimer les déplacements... Je vais donc aller au bistro à pieds.

L’auteur de l’article d’Agoravox est visiblement assez opposé au TGV : « J’ai été Conseiller Régional de Bretagne (mandat 1992-1998), au moment de la décision d’engager le projet de ligne TGV Le Mans - Rennes concomitamment avec celle de Le Mans - Nantes. Lors de la session du Conseil régional de 1997, j’avais été le seul à voter contre ces projets (adopté à l’unanimité moins une voix), et la raison essentielle de mon vote négatif, était que ces lignes TGVs et autre choix ferroviaires, ignoraient superbement et volontairement le projet d’Aéroport International de Notre Dame des Landes. »

Je ne suis pas opposé au TGV, bien au contraire, mais je fais partie de ces andouilles qui bossent en banlieue parisienne, qui ont une famille à 430 kilomètres, avec une gare TGV à 40 km mais qui n’ont pas intérêt à prendre le TGV pour aller la voir pour deux raisons : c’est hors de prix et les horaires sont tels que je suis obligé de prendre au moins une demi-journée de congés.

Pour l’anecdote et parce que chacun à ses raisons particulières de voyager, je vais décrire mon cas particulier. Il y a une dizaine d’années, je pouvais prendre un TGV à 17h10 à Montparnasse (ce qui m’obligeait à partir du bureau vers 16h15) qui m’amenait vers 20h à Saint Brieuc où je prenais une correspondance par car pour arriver à Loudéac vers 20h45. Cette correspondance a été supprimée vers 2006 ou 2007. Je devais donc prendre un train plus tôt, ce qui m’obligeait à prendre ma demi-journée de congés mais j’arrivais à « la maison » vers 17h30, ce qui m’arrangeait bien. Néanmoins, quitte à quitter le bureau le vendredi à midi, il est devenu plus simple pour moi de rentrer directement en voiture, vu que je pouvais aller facilement au bureau en voiture (10 minutes).

Vous voulez tout savoir de moi, je continue les anecdotes mais elles n’ont qu’un lointain rapport avec le sujet de ce billet… En 2008, j’ai commencé à travailler à la Défense. Y aller en voiture était insupportable (près de deux heures, parfois). J’ai donc commencé à prendre la journée entière de congés. Puis, ma voiture est tombée en panne et j’ai « oublié » de la réparer. J’ai donc commencé à prendre des voitures de location. J’ai découvert un vrai confort (avoir une voiture neuve avec une vraie assistance en cas de problème) et je me suis débarrassé de ma voiture : il me revenait moins cher de prendre une voiture de location que de réparer ma voiture. Maintenant que je n’ai plus de voiture, je pourrais recommencer à aller en train, mais, en comptant le temps pour aller à Montparnasse (et celui pour prendre la voiture), la durée du trajet est à peu près la même compte tenu de la marge nécessaire sur la durée du trajet en métro.

Avec ce sujet – l’aéroport NDDL – qui me passionne, je discute beaucoup avec des braves gens dans les commentaires de blogs. Ils me parlent souvent du TGV. Mais il y a des cas particuliers qui empêchent de le prendre. J’évoquais un déplacement professionnel que j’avais fait entre Vannes et Dijon au début des années 90 (c’était avant l’arrivée du TGV et ça avait été épique, il avait fallu que je prenne un avion à Nantes pour Bordeaux pour aller à Dijon, le retour s’étant passé par Toulouse). Les gens ont immédiatement compris que je voulais un vol « Vannes Dijon ». Or ce n’était pas du tout mon propos. Il n’y a parfois pas de solution (mais il est possible qu’un ou deux allers-retours par semaine entre NDDL et Dijon intéresse suffisamment de monde pour être rentable).

Il m’arrive souvent (« m’arrivait souvent » serait plus exact) de prendre l’avion pour des raisons professionnelles. Certains ont essayé de me convaincre qu’on était peu nombreux mais ils n’ont visiblement pas été à Orly vers 7 ou 8 heures, le matin. Il y a même des commentateurs qui remettent en cause la nécessité de mes voyages professionnels. C’est pour vous dire combien certains sont complètement déconnectés des réalités. Outre le fait que les motifs des voyages des autres ne regardent personnes, il ne faut pas oublier que ces voyages ont probablement une utilité (sinon les patrons ne les paieraient pas…) et que sans eux, la vie ne tournerait pas aussi simplement. Je n’ai pas l’habitude de parler de mon boulot mais, pour résumer, si je ne voyageais pas, vous ne pourriez pas tirer du pognon avec votre carte pour aller au bistro (ou le dépenser plus utilement, comme chez des prostitués pour ce qui concerne le vieux et Melclalex).

On pourrait éventuellement supprimer les voyages pour le travail dans ma profession mais il faudrait que tous les informaticiens, toutes les banques et tous les fournisseurs travaillent en région Parisienne. Saluons les dégâts sur l’environnement et sur les conditions de vie des Franciliens si le raisonnement était appliqué à chaque secteur d’activité.

Je vais raconter à nouveau deux nouvelles anecdotes.

La première : pour aller à Loudéac, je pourrais aussi prendre un car à Rennes mais le délai global est le même vu qu’il joue à l’omnibus et, surtout, le site web de la SNCF ne me propose pas les horaires vu que c’est une compagnie privée qui gère cette ligne.

La deuxième : en allant en voiture de location, ça me coûte environ 250 euros (130 de location plus le péage et le gazole). C’est à comparer aux tarifs que j’ai cité au cours de cette note :
-         même trajet en train à 180 euros (donc pour un couple, le gain avec la voiture est immédiat),
-         aller-retour Paris-Brest en avion à 377 euros,
-         aller-retour Paris-Nice en avion à 83 euros.

Je vais faire des conclusions vu que le débat à propos de NDDL doit être l’occasion d’évoquer l’aménagement du territoire.

Première conclusion : au vu de ces tarifs, il me paraitrait relativement intelligent que la SNCF (propriété de l’état) et Air France (dont l’état est propriétaire de 15%) réfléchissent à leurs politiques tarifaires réciproques. Je sais que la société Air France est mise en concurrence par des low coast sur la ligne Paris Nice. Ce qui prouve que pour assurer une bonne péréquation sur le prix des transports, tout cela devrait être du service public.

Deuxième conclusion : une partie des transports régionaux en France, notamment en car donc ne nécessitant pas d’infrastructure particulière, est assurée par des opérateurs privés, probablement subventionnés par les Conseils Régionaux et les Conseils Généraux, sans cohérence « visible » avec les opérateurs nationaux, notamment la SNCF. On passerait tout ça dans le public que ça ne me choquerait pas. Le site du Ministère des Transport aura beau jeu de me montrer la meilleure solution pour aller vider la cave de ma mère à Loudéac.

Troisième conclusion : tant que je suis parti pour nationaliser tout ce bordel, il n’est pas normal que la gestion des infrastructures publiques telles que les aéroports soit confiée à des sociétés privées comme Vinci. Les Partenariats Public Privé sont un scandale mais permettent de financer des projets quand on n’a pas de pognon.

Après ces conclusions, je vais donner des conseils. J’aime bien.

Conseil aux gens qui ont monté ce dossier : putain de bordel, arrêtez de confier ces machins au privé, ça fait hurler les gauchistes qui mélangent tout. Vous nous éloignez immédiatement de terrains d’entente.

Conseil aux gens qui critiquent le dossier : putain de bordel, ne mélangez pas tout. La gestion des infrastructures publiques ne doit pas empiéter sur les études de l’aménagement nécessaire du territoire. Vous nous éloignez immédiatement de terrains d’entente.

Conseil aux gens qui défendent le TGV : putain de bordel, arrêtez de penser qu’il permet tout. Certes, Saint Brieuc sera prochainement à deux heures et demi (de mémoire) de Montparnasse, mais il me faut quand même aller de chez moi à Montparnasse et de Saint Brieuc à Loudéac.

Si j’écoute certains, les habitants de Bretagne ou de Loire Atlantique n’ont pas besoin d’aéroport vu que Rennes et Nantes sont à deux de Paris. Je vais poursuivre le raisonnement : on n’a pas besoin de lignes de train grande vitesse supplémentaires entre Le Mans Rennes ou Nantes, après tout, on n’est pas à vingt minutes près.

Il y a vingt quatre ans (plus un mois et demi), il avait fallu que je prenne un train de nuit pour aller commencer mon service militaire. J’aurais pu aller la veille et coucher à l’hôtel. Pour que je puisse voyager normalement, il aurait suffit que l’armée nous convoque à 14 heures et pas à 10.

L’aménagement du territoire tient souvent à peu de chose

Mais n’oubliez pas les contraintes des autres. Quand j’avais été obligé d’aller à Tahiti pour leur installer des nouveaux logiciels sur les distributeur d’une banque, j’avais été obligé d’aller en avion.

55 commentaires:

  1. Vision un peu biaisée de l'ADT...
    J'ai de multiples anecdotes similaires (Versailles-Dinan ou maintenant Liège-Dinan), je n'en retire pas pour autant les mêmes conclusions. Chaque déplacement est un cas particulier. L'aménagement du Territoire se doit de canaliser les flux principaux via les les transports en commun public (même analyse que vous sur les PPP, donc un argument de plus anti-aéroport) et accessible financièrement (même analyse sur le cout du TGV).
    Sur l'impact écologique des lignes TGV, il est moindre qu'une autoroute et plus facile pour les espèces de les traverser (gouttières souterraines, ponts et divers autres passages plus facile et moins cher). Pas inexistant mais moindre donc.
    Après tout cela dit, aucun opposant à NDDL n'est opposant à la continuité de l'activité de Nantes-Atlantique, saint-Nazaire (fret portuaire), Vannes Meucon (jet privés pour les richous patrons installé sur le Golf) ou Rennes-St Jacques. Il n'y a pas de refu total de l'activité aéroportuaire, juste un refus de l'argument "utilité" d'un nouvel aéroport en plus. aucun des autres ne fermera, il n'y a pas de transfert.
    ensuite Nantes atlantique est actuellemernt loin de son rendement possible actuel, il est possible de réorienter la piste pour moins affecter la population nantaise. il est possible de changer le type d'approche de l'aéroport lors des attérissage pour amoindrir le bruit.
    Enfin sur le site en lui-même, ce sont des terres humides de tête de bassin versant (vilaine et Loire)particulièrement spongieuses donc lieu de création de vue. Coté paysage, ce sont des terres qui n'ont jamais étés remembrées, car gelé depuis les années 60 ! Aujourd'hui tous les spécialistes de l'ADT sont unamyme pour condamner les effets du remembrement agricole connu dans les décélies 60 à 80 (disparition des talus, haies, fossés...).
    en espérant vous avoir encouragé à vous plonger en profondeur dans le dossier
    Jérémy
    PS : voici un film qui reprend quelques éléments argumentés :
    http://www.dailymotion.com/video/xpl3jb_notre-dame-des-landes-au-coeur-de-la-lutte-le-film_news

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Mais je connais bien le dossier. Je fais quasiment un billet par jour de puis dix jours. J'ai d'ailleurs à chaque fois un tas de gugusses qui font des longs commentaires.

    A chaque fois je rigole bien d'ailleurs. Vous dites que le remembrement est mauvais et que grâce à ce projet le remembrement est arrêté dans le coin.

    Trêve de rigolade : quel est le coût des aménagements de Nantes Atlantique pour réorienter la piste et tout ça ? Quels sont les dégâts environnementaux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les gugusse qui font de longs commentaires! (oui, je me sens visée!)

      Supprimer
    2. il est très poli l'auteur, n'est-ce pas Camille ? lol

      Supprimer
    3. D'ailleurs au lieu d'écrire tous les jours sur NDDL, peut-être devrais-tu lire avant, histoire de proposer des analyses plus pertinentes... Écrire ne veut pas dire savoir ! Sinon on sera mal, on serait resté dans une société sclérosée par la bible (là dessus on se rejoint, j'espère Nicolas ?)

      Supprimer
    4. Ben justement je lis beaucoup. Mais pas des machins de propagande politique. Tu es tellement borné que tu vois mon billet comme un truc en faveur de NDDL ce qui me fait penser que tu fais partie d'un groupe organisé et c'est trop visible. Maintenant relus mon billet

      Supprimer
  3. Minimes par rapport à NDDL, c'est bien là le noeud du problème en période de crise, non ? Le service aussi, Nantes Atlantique (et ses 5000 emplois) sont accessible en transport en commun.
    Et quel est le coup des flics sur place et le cout à long terme du PPP, le surcout du projet (500 millions, c'est clairement sous-estimé)?
    Quel est le cout des externalités négatives, car les économistes de Vinci sont très prompts à calculer les externalités financières positives, mais quid des négatives?
    Maintenant si tu méprises ceux qui te contestes tu resteras dans ta pensée unique, ta propre vérité. Merci pour le "tas de gugusse" qui prouve bien ta complète honnêteté intellectuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit 1 : tu me dis minime. Je te demande un prix. Il faut arrêter de parler dans le vide.

      Petit 2 : vas chier connard. Les types qui voudraient que je pense comme eux et qui me reprochent ma pensée unique me font gerber. Ils rendent ridicule toute idée de dialogue.

      Supprimer
  4. Jérémy,

    ta mauvaise foi t'aveugle.

    On te dit que les gars du nord de Nantes NE VEULENT PAS descendre au sud pour prendre l'avion. En espérant que les gars du sud sont un peu moins cons....

    On te dit que si l'aéroport est au nord de Nantes le fantôme de Farrah Fawcett viendra de faire des gâteries TOUTES les nuits...

    On te dit qu'on se fout comme de l'an 40 des centaines d'hectares détruits, et d'ailleurs on viendra construire des Jardiland au sud.

    On te dit que la vérité du plus fort est toujours la meilleure et que t'es un gugusse... Quand tu ne te fais pas simplement insulter...

    On te dit que l'Etat a tellement d'argent devant lui qu'accepter un PPP est un truc qui se négocie sans problème vu que ce sera les suivants qui paieront...

    On te dit qu'on viendra juste après ce billet faire un autre billet se moquant des avis contraires...

    On te dit que le plus important dans ce bas monde est la liaison Loudéac-Paris (mais porte d'Orléans si possible).

    On te dit que ce blog est l'illustration parfaite de la manière de faire des socialos...

    On te dit... On te dit...

    Moi je dis qu'on me prendra plus jamais, mais alors plus jamais avec un billet rosâtre dans l'isoloir...

    Manureva.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me chier lire un torchon pareil, je suis aussi socialiste, mais je m'intéresse au dossier contrairement à l'auteur de ce billet qui finira par me censurer... c'est pas grave j'en informerait qui je connais, j'ai milité chez lui et y connais du monde... Bien à toi Manureva.

      Supprimer
    2. Ah ! Une connasse ! Bon. Je dis dans le billet que les PPP sont une connerie. Je dis aussi que mon cas (Loudéac Paris) est ingérable.

      Je ne dis pas qu'il y a beaucoup moins de monde dans le sud que dans le nord compte tenu de la position géographique des autres villes.

      Je dis souvent parfois que les opposants au projet refusent de réfléchir et tiennent une position de principe. Je dis aussi que le seul argument valable contre le projet tourne autour des conséquences écologiques. Je pourrais dire aussi que les opposants au projet ne sachant pas l'exprimer sortent des arguments débiles.

      Je dis qu'un type de Rennes n'ira jamais prendre un avion au sud de la Loire pour différentes raisons éventuellement mauvaises.

      Et j'insulte les connasses de commentatrices qui refusent de réfléchir dans sa globalité au projet, qui me font chier quand j'essaie d'expliquer la difficulté du dossier sans spécialement prendre parti. Des connasses qui m'envoient chier quand je tente de parler sainement d'un problème parce que réfléchir est contraire à la ligne du parti.

      Supprimer
    3. Ah ! On m'accuse de censurer. Procès d'intention de la part d'un type qui voudrait que je pense comme lui.

      Supprimer
    4. Et bien à mon tout petit niveau, je suis heureux de constater que des esprits forts et bien plus cultivés que moi arrivent aux mêmes conclusions...

      Bonne soirée Jérémy.

      Manureva.

      Supprimer
    5. Nicolas,

      la connasse est malheureusement obligé de constater que tu sombres... dans l'injure et la vulgarité.

      C'est franchement flippant de voir la descente aux enfers d'un blogueur gouvernemental...

      Et pour info, je ne suis dans aucun parti. Aucun. Quasiment apolitique. Mais je comprend que c'est un point peut drôlement te déstabiliser. Oublie le vite, tu n'en dormiras que mieux ce soir...

      Manureva.

      Supprimer
    6. "l'auteur de ce billet qui finira par me censurer" :
      Je ne t'accuse pas de me censurer pour le moment, je pense qu'à force tu finiras pas le faire si tu te montres toujours aussi intolérant.
      Tu peux prendre le temps de lire ce qu'on t'écrit par politesse, nous on a pris le temps de lire ton billet bien qu'il ne soit pas bien écrit. (sorry perso pour mes "FOTES" lol)

      Supprimer
    7. Non. Les gens qui se disent apolitiques sont tous de droite : ils ne supportent pas les actions collectives. Pour le reste, je suis toujours grossier mais c'est ton commentaire qui est vulgaire, agressif, arrogant. Vas chier, donc.

      Supprimer
    8. elle a pas dit "apolitique", je suis d'ailleurs avec toi, ça me saoul lors des minicipales les listes qui cachent leurs affinités. Manureva a juste dit qu'elle n'adhérait à aucun parti comme 99,9% des français...
      Tu déformes ses propos, cela n'est pas honnête de ta part.

      Supprimer
    9. http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9_parano%C3%AFaque

      Spéciale dédicace à mon Jegou !

      Muhahahahahaaa !!!!

      Manureva.

      P.S Bon. Faut te reposer là, hein. Maintenant.

      Supprimer
    10. Jeremy, je vais finir par censurer parce que tes commentaires nuisent à l'ambiance de ce blog que je voudrais sereine et pas avec des clowns qui ne connaissent rien et voudraient m'imposer leur manière de voir tout en m'accusant de n'être pas ouvert au débat. Tu comprendras facilement que je n'ai pas que ça à cirer.

      Tu n'es pas obligé de lire mes billets, je suis obligé de lire les commentaires. J'en suis juridiquement responsable et je trouve normal et poli de lire ce que les gens me disent.

      Il n'empêche qu'à deux ou trois, vous monopolisez les commentaires, ici. Je devrais vous virer : vous cassez l'ambiance du blog.

      D'ailleurs ne quittez pas, je vais activer la modération pour qu'on arrête de me casser les couilles. Ouvrez un blog.

      Supprimer
    11. @ Manureva : lol
      @ Nicolas : oui c'est moi qui ait été méprisant et insultant. lol
      Vas-y censures-moi, j'en informerais plus haut. ;-))
      La censure n'est que l'ultime arme lorsque l'on ne possède le moindre argument à faire valoir.
      Essaie au moins de vendre les arguments de Vinci... ce serait plus constructif que ton attitude.

      Supprimer
    12. rien pour le moment mais tu menaces ci-dessus.

      Supprimer
    13. Je ne menace de rien. Je constate qu'à deux ou trois vous voudriez monopoliser la parole sur mon blog et ça me gave. Ça nuit à la bonne ambiance qui y règne habituellement. Je n'ai rien censuré, j'ai fermé les commentaires. Vous avez le droit d'ouvrir des blogs pour donnez vos avis.

      C'est rigolo. En voulant verrouiller les avis opposés aux autres, vous vous comportez en apprentis fachos.

      Donc je vais gérer mon blog qui a sept ans comme je l'entends, en verrouillant le temps de parole d'abrutis sans respect.

      Supprimer
    14. Manureva, si vous connaissiez Nicolas, vous sauriez qu'il manie ce genre d'insultes fréquemment, et il ne faut pas que vous montiez sur vos grands chevaux. Il est comme ça, c'est un ronchon, il est chez lui, et s'il a envie d'insulter, il fait ce qu'il veut.
      Moi aussi j'ai déjà subi ces insultes, mais à la fin, j'ai su les apprécier. Ca donnait du relief aux commentaires, puis au moins on sortait des clous question politesse.
      C'est son blog, personne ne peut le forcer à penser.
      "Connard", "vas chier..." sont des expressions qui me plaisent, sachez accepter l'insulte.
      Bonne journée à vous.

      Supprimer
  5. 1. Oui minime, tout est dans le film, regarde le et tu auras ta réponse.
    2. Je ne t'ai jamais demandé de penser comme moi, je relève juste le mépris que tu as envers ceux qui ne pensent pas comme toi et qui souhaite t'inviter à prendre connaissance des arguments des opposants. Le "tas de gugusse qui font de long commentaires" et qui prennent le temps de lire ton torchon sont malheureusement parfois trop ouvert à l'idée de dialoguer.
    Pour le plaisir d'être insulté de connard, je met un point 3 :
    Je suis particulièrement content d'avoir pu de donner l'occasion de montrer tes capacité intellectuelles, ta capacité d'argumenter et ta magifique capacité au dialogue de fond en terme d'aménagement du territoire. Le "connard" est tellement con qu'il possède un Master en Aménagement du territoire... et est capable de saisir la transversalité du dossier tant sur le plan économique, social qu'environnemental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1. Je te demander un chiffre. Ne m'oblige pas à voir un film. Je lis les commentaires mais ne regarde pas les films. Tu prends ton clavier, tu me dis combien ça coûte.

      2. Tu as un Master mais n'est pas capable d'argumenter autrement qu'en disant que tu es seul compétent. Affligeant. Il n'y a visiblement pas que l'aménagement du territoire à avoir des problèmes, il y a l'université.

      Supprimer
    2. non non j'ai tellement peu argumenter que tu as critiqué la longueur de mon 1er commentaire. Tu es de mauvaise fois, une fois de plus tu te décrédibilises. Sorry

      Supprimer
    3. Mouarf !tu veux tellement m'interdire de parler que la crédibilité change de camp.

      Supprimer
    4. Curieusement, connaissant Nicolas à travers son blog, sa manière de penser, j'ai trouvé ce billet plutôt crédible. De plus, les procès d'intention envers l'auteur d'un blog, franchement, ça ne vous met pas en valeur..
      Je préfère un "connard vas chier" à un "t'es pas crédible", qui se veut méchant et surtout pas drôle.

      Supprimer
  6. Bref, cet article traite en fait des problèmes d'intermodalité qu'on connait, et dans lesquels on est encore très mauvais. C'est sur cela qu'il faut bosser en priorité, et je pense très sérieusement que l'argent de NDDL permettrait de mettre des choses très intéressantes en place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait, l'auteur confond tout...

      Supprimer
    2. Possible. Mais vas parler d'intermodalité aux citoyens. A tous, hein ! Aux écolos à posture aussi.

      Supprimer
    3. Ah peut-être une première trace d'autocritique. ça va on progresse. ouf ! tu étais obligé d'être méprisant puis insultant ?

      Supprimer
  7. Je suis écolo, et pas que de posture M. Nicolas.
    L'intermodalité est au centre de toute réflexion urbaniste sérieuse maintenant. Alors, un article là dessus sera vraiment le bienvenue. Tu sais, parler d'un sujet complexe et large avec des mots simples, je suis sûre que c'est un défi que tu as envie de relever! ;)
    Et, je voulais te remercier, car c'est grâce à toi que j'ai enfin ouvert mon blog, suite au postage acharné de commentaires sur l'article sur les opposants de NDDL. Toujours ça de pris! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme on dit sur "face de livre" : "j'aime"

      Supprimer
    2. Camille, donne moi d'Aïn l'adresse de ton blog (là je n'ai que l'iPhone). Par contre il y a un problème dans ton commentaire : tu sous-entends que seuls les techniciens pourraient avoir le bon avis, pas les politiciens.

      Et donc tu rentres dans la case des individus qui voudraient faire le bonheur des gens malgré eux.

      Maintenant relus mon billet. J'y explique que je n'ai pas d'autre choix que de prendre une voiture pour aller chez ma mère. L'inter modalité n'y changera rien. L'aménagement du territoire n'est pas qu'une théorie apprise à l'école. Il ne s'agit pas uniquement de trouver la meilleure manière d'acheminer les gens d' d'un coin à un autre.

      Il faut aussi que les politiciens évident de payer un car de Rennes à Loudéac qui soit visible sur le site de la SNCF et qui ne mette pas 1h45 à faire 45 km.

      Supprimer
    3. Ah cette maladie de mettre les gens dans une case. Nicolas, peux-tu comprendre que tout le monde est différent, un individu est le est fruit d'une vie, d'une culture, d'amitiés, de voyages, de lectures, d'émotions ressenties différentes !
      tu peux lire du Bourdieu ou du Edgar Morin là-dessus.

      Sur ce bonne nuit, j'ai autre chose à faire que de dialoguer sourdement avec toi.

      Supprimer
    4. tu me censures ? j'ai ça qui s'affiche ? "Votre commentaire s'affichera après approbation."

      Supprimer
    5. Oups. La première phrase : "demain".

      Supprimer
    6. Je ne censure rien. Je diminue le rythme des commentaires

      Supprimer
  8. Je suis d'accord avec toi, la politique ce n'est pas faire le bonheur des gens malgré eux. Et j'imagine que c'est le plus difficile, d'ailleurs, d'où mon intérêt très fort pour la concertation territoriale, la gestion des espaces publics et la mise en place d'une démocratie participative locale.

    J'ai bien compris le problème de la voiture, mais selon moi, ce n'est pas que tu prennes ta voiture pour aller de chez ta mère à la gare, c'est de donner aux gens les facilités les plus grandes pour se déplacer. Facilité, praticité, et surtout coût économique. Donc c'est rouvrir les gares de petites villes (je viens de Lyon, et beaucoup ont fermé, au profit de la voiture, alors que le train est quand même un super outil de déplacement en zone rurale/urbaine.

    Plus rapide, moins cher, moins polluant, et plus adapté aux besoins, notamment en matière d'horaires, comme tu le soulignes dans ton article, il me semble que ce sont les enjeux majeurs de la politique des déplacements.

    Camille - http://carnetsdecamille.wordpress.com (encore bien vide niveau posts)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me répète : donne moi l'adresse de ton blog demain, là je ne suis pas dispo.

      Pour le reste, je me demande si tu as lu mon billet. Je ne vais pas de gare à chez ma mère en voiture mais de chez elle à chez moi et vice versa.

      Supprimer
  9. Modération des commentaires activée. Si vous avez choisi de faire chier les braves gens pour qu'ils disent amen à vos conneries, c'est raté. Le problème est que vous ne respectez pas les gens et leurs avis. Vous voulez faire le bonheur des gens malgré eux en voulant étouffer ceux qui ne sont pas d'accord.

    Trois heures de discussion suffisent.

    Mais changez de pratiques vous allez perdre.

    RépondreSupprimer
  10. Modération activée ?

    Mais quel homme !!!!!

    Bravo le macho !

    Donc un vrai plaisir en ce mercredi soir, virer tes favoris, connard de merde (oui, moi aussi je connais des mots).

    A être tout seul il se peut qu'on arrive à se mettre d'accord. Connard. Mais ça je l'ai déja dit je crois.

    Manureva.

    RépondreSupprimer
  11. lastro@wanadoo.fr29 novembre, 2012 01:15

    "Quand j’avais été obligé d’aller à Tahiti pour leur installer des nouveaux logiciels sur les distributeur d’une banque, j’avais été obligé d’aller en avion."

    Pas mieux!!

    D'un autre côté en prenant une plache à voile fabriqué à Loudéac, ça le faisait aussi, non?

    RépondreSupprimer
  12. C'est incroyable et consternant, ayant une vision extérieure au conflit c'est vraiment très amusant.
    Surtout quand tu les taxes d'intolérant, de connard, de connasse ou de fachos.


    Je croit (et donc sa n'a aucune valeur car je raisonne dans l’extrémisme en ces temps et lieu, je quitte un peu ma voie du milieu pour dire des conneries !) :
    Tu a peur du doute et de la remise en question, a tu jamais aimé un arbre ? Ressentit l'unité ? Aimer un ou une inconnus ? T'est il déjà arrive de ne pas ressentir de méfiance envers un inconnu ? Ou remercier la vie même si elle te donnait un peu de souffrance ? (rongnongnon pas content, j'ai de l'eau de la bouffe, un abris mais il me manque encore pleiiiiiins de chose, mon insatisfaction est sans fin et je reste derrière mes oeillères et je ne veut jamais sortir de l'inertie !)

    Facho !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est donc ceux qui ne sont pas d'accord avec toi qui doivent se remettre en question. Bravo.

      Supprimer
  13. Aéroport, TGV : même combat.
    Toujours plus vite et toujours plus loin. Ces moyens de transport ne font qu'augmenter la distance parcourue sur le moyen terme. Soit le contraire de ce qu'il faudrait pour résoudre les problèmes énergétiques et climatiques.
    Pas loin de chez moi ils sont en train de massacrer le Poitou Charentes pour constuire une LGV parallèle à la ligne actuelle (qui est très bien). Bientôt ce sera le tour de ma région (Auvergne) avec le projet POCL.

    Pour info une ligne LGV en moyenne fait 70m de large. Et occupe donc 7Ha au km. 1400Ha pour 200km.
    Une autoroute c'est 10Ha au km.

    Alors qu'il existe de très bons trains sur voie classique qui permettent de monter à 220km/h, type pendulaire ou non. Ca suffit largement.

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui et pour ce qui est des tarifs. Qu'on cesse le yield-management dans les TGV, qu'on interdise les subventions publiques aux vols low cost et qu'on mette des taxes sur le kérosène ça serait un bon début je pense.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, juste un point technique :
    l'aéroport du grand ouest n'est pas un partenariat public privé, mais une concession de service public à un consortium.
    La différence, c'est que l'investissement et le fonctionnement sont à la charge du concessionnaire, qui se rémunère sur les services (la concession est de 50 ans) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Concession_de_service_public_en_France

    RépondreSupprimer
  16. C'est incroyable de tomber au hasard sur un blog assez pertinent comme ceci.J'adore.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.