04 novembre 2012

Un nouvel aéroport [est-ce utile ?]

A travers les sujets qui font la une des informations politiques, on rencontre une telle envie de la part de certains de taper sur le Gouvernement et sur François Hollande qu'ils arrivent à raconter n'importe quoi, sans rien connaître aux différents sujets, uniquement pour le sujet. L'aéroport de Notre Dame des Landes en est bel exemple, mais on aurait pu citer, aussi, cette militante extradée vers l'Espagne et les baffes prises par Manuel Valls à ce sujet, alors qu'il n'y est pour rien.

Notre Dame des Landes ?

Il y a tellement de dossiers à charge, sur le net, qu'il est assez difficile de trouver des argumentaires pour le projet. Il n'empêche que j'ai du mal à penser que nos autorités seraient prêtes à dépenser une fortune pour un truc qui ne servirait à rien.

Dès qu'on gratte un peu, la plupart des arguments contre l'aéroport tombent un par un. Déjà, on ne parle plus vraiment d'écologie...

Hier, mon confère et homonyme taulier de la Rénovitude me faisait suivre l'interview d'un pilote qui avait passé toute sa carrière basée à Nantes et qui nous expliquait pendant 25 minutes que Nantes n'avait pas besoin d'un nouvel aéroport et que celui qu'ils ont est largement suffisant. Ce n'était pourtant la peine de faire un tel effort : on sait. Nantes a un très bel aéroport qui met se patelin à une heure des hub de Air France à Roissy et Amsterdam.

Le problème est qu'il ne s'agit pas de construire un deuxième aéroport à Nantes mais de construire un nouvel aéroport dans un périmètre situé entre Nantes, Angers et Rennes pour bénéficier d'un effet de masse et permettre à des tas de gens d'avoir un aéroport à proximité.

Imaginez qu'un habitant de Nice veuille aller à Détroit le lundi 12 octobre. Ca lui couterait 340 euros et il mettrait 12h10. Un habitant de Nantes mettrait 11h20 et paierait 920 euros. Un habitant de Rennes mettrait 16 heures et paiement 790 euros. Il n'y a évidemment pas de vol direct, il y a un changement à Amsterdam ou à Roissy (et l'habitant de Rennes pourrait mettre moins de temps en prenant son avion à Nantes).

S'il y avait un aéroport plus important et central entre les trois villes, on pourrait peut-être aller à Détroit en 11 ou 12 heures pour une somme de l'ordre de 5 ou 600 euros...

Cela étant, je ne vois pas ce que j'irais foutre à Détroit.

Mon confrère Politeeks fait également un billet contre l'aéroport. Je vous cite un de ses arguments : « Il y’a à proximité de Nantes d’autres aéroports internationaux : Brest, St-Brieuc, St-Nazaire, La Rochelle. Pourquoi donc ne pas utiliser ceux là en réseau si le besoin long-courrier est réel ? »

En fait, cet argument est mauvais pour quatre raisons.

La première est que Saint-Brieuc n'est pas un aéroport International. Brest est un aéroport qui a des vols hebdomadaires vers des régions touristiques comme la Turquie ou Ibiza. Ca n'en fait pas pour autant un aéroport international. Je ne connais pas les Aéroports de Saint Nazaire et de La Rochelle mais il me semble qu'il n'y a pas de vol régulier au départ de Saint Nazaire.

La deuxième est qu'il est totalement mensonger que Brest, La Rochelle ou Saint Brieuc sont à proximité de Nantes. Il faut moins de temps pour aller de Nantes à Paris que de Nantes vers les autres patelins.

La troisième est qu'il se focalise sur les besoins « long-courrier » alors que le vrai besoin est d'être d'avoir un aéroport d'une taille conséquente pour avoir des vols réguliers vers Roissy et Amsterdam pour une somme et une fréquence raisonnables. Les vols « long-courrier » viendront après, le cas échéant, sur une destination s'avère rentable ou si de compagnies lowcoast s'intéressent à cet aéroport.

La quatrième est que le nouvel aéroport n'est pas pour Nantes qui a déjà un aéroport...

Je rajouterais une raison par pure malice : il a oublié les aéroports de Lorient et de Quimper, voire de Lannion, de Rennes..., qui ont tous des vols réguliers pour Paris. En Bretagne, on ne manque pas d'aéroport.

D'une manière générale, ceux qui prétendent que cet aéroport ne sert à rien, y compris des pilotes d'Air France ne sont pas concernés. Faites un sondage auprès des habitants de Rennes, d'Angers, de Vannes, de Saint Brieuc, … c'est-à-dire de toute une population qui n'a pas les moyens de se rendre en moins de deux, trois ou quatre heures dans un vrai aéroport international...

Par ailleurs, il n'y a pas que les destinations internationales. Je veux bien parier, également, qu'il y aurait largement les moyens de financer deux allers-retours quotidien vers Lyon, Marseille, Strasbourg et Toulouse, voire Bordeaux, Lille et Clermont-Ferrand...

La question n'est probablement pas de savoir si l'Aéroport de NDDL est utile mais de savoir si ça vaut le coup de dépenser une fortune pour le construire et si le pognon ne serait pas plus utile pour mettre Saint-Brieuc à moins de deux heures de Roissy en TGV !

20 commentaires:

  1. A 16h30 aucun commentaire. Alors je me dis soit ils sont tous partis à la campagne, soit les bobos sont à Bercy pour le tennis côtoyer les expatriés fiscaux du tennis ou bien alors l'introduction du billet a définitivement découragé toute contradiction parce que faire pleurer sur le désamour pour Hollande ou bien présenter Valls pour la victime du jour c'est quand même du lourd.
    Une confidence : mais on aimerait bien faire partie des supporteurs. Ah mais c'est vrai qu'ils ne sont pour rien. Finalement je me demande pourquoi ils se présentent et nous pourquoi on vote.
    S'agissant de l'aéroport, autre chose : il y a un autre sujet qui concerne lui le financement qui se fait dans cadre du PPP (partenariat public privé ) une fumisterie inventée par les anglo-saxons qui permet au privé de ce gaver sur l'argent public. voir les stades (ex Lille ) ou les prisons entre autres. Quand on y pense faire de l'argent sur des prisonniers (http://prisonvalley.arte.tv/?lang=fr )

    RépondreSupprimer
  2. vous semblez oublie le point de vu environnemental, l'avion pour tous et pour chaque déplacement inter-cité est'il réellement le moyen le plus favorable au maintien de la vie sur terre que l'on puisse proposer au citoyen au 21em siecle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'oublie rien. Ma mère habite dans une ville mal desservie par les transports en commun. Je suis obligé de rentrer en voiture ou presque.

      Le train est hors de prix. Si l'avion faisait une vraie concurrence à la SNCF, l'environnement s'en sortirait mieux. Il ne s'agit pas de multiplier les transports mais de les optimiser. Un type de Rennes qui doit aller bosser deux heures à Marseille devra prendre la train pour Paris puis l'avion. S'il avait un avion direct à 45 minutes de chez lui, ça ne serait pas pire pour l'environnement.

      Enfin, la géographie de la Feance impose à beaucoup d'entreprises de s'installer à Paris. Le bilan environnemental est pas bon.

      Supprimer
    2. un citoyen de Rennes pourrai ce rendre directement à l’aéroport de Nantes actuel en train non ?

      Supprimer
    3. Combien de temps de la gare de Rennes à l'aéroport de Nantes en comptant les temps d'attente liés aux horaires ?

      Supprimer
    4. Je vais être plus précis : il n'y a pas de vol entre Nantes et Marseille. S'il y avait un aéroport entre Rennes et Nantes, il y aurait peut être un avion pour Marseille.

      Supprimer
    5. avec le train grande vitesse on doit pouvoir s'en sortir en 1 heure 1/2

      Supprimer
    6. Un TGV entre Rennes et l'aéroport de Nantes ! Il va coûter plus cher qu'un nouvel aéroport... Ne raconte pas n'importe quoi.

      Supprimer
    7. "Je vais être plus précis : il n'y a pas de vol entre Nantes et Marseille. S'il y avait un aéroport entre Rennes et Nantes, il y aurait peut être un avion pour Marseille."

      un simple coup d'oeil sur le site d'Air France indique pourtant que la liaison Nantes Marseille est assurée de façon régulière.

      Supprimer
    8. Mouarf ! J'avais vérifié... On peut de tromper !
      Prends un autre exemple : Mulhouse.

      Supprimer
  3. Tenter d'avoir raison seul contre tous est un sport à haut risque. J'espère que tu ne vas pas t'y épuiser. Mais rendons grâce au mètre de ces lieux : quelle productivité sur un sujet qui, il y a peu, ne te passionnait guère ! Merci pour ta participation au débat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord je ne suis pas seul contre tous. Les opposants font beaucoup de bruit mais sont très peu nombreux.

      Cela étant, tu es fidèle à toi-même : tu n'as pas lu ma conclusion qui laisse entendre qu'on a mieux à faire du pognon.

      Enfin, les opposants posent beaucoup de questions mais en oublient deux.

      Je conçois qu'ils s'en foutent de la première quand ils sont à gauche : qu'en pensent les industriels ? Pourtant, la question est essentielle.

      Qu'ils oublient la deuxième est dramatique : les gens en ont ils besoin ?

      Ma réponse claire, car je connais le sujet, contrairement à beaucoup de gens qui s'expriment : oui. Je connais le sujet car je prends souvent l'avion pour le boulot parce que ma boîte a choisi de mettre des structures en province, ce qui est tout à son hońneur et va dans le sens de la préservation de l'environnement et du bien être des gens. Je connais le sujet aussi parce que je suis concerné et que ça fait 25 ans que je bosse à Paris mais ai des attaches dans le Centre Bretagne et des besoins en transports en commun.

      La gauche de la gauche aime bien faire le bonheur des gens malgré eux, sans réfléchir aux besoins de la population. Les gars, vous êtes condamnés à rester dans l'opposition.

      Vous feriez mieux de rappeler qu'un salarié Rennais qui va en formation à Aix pour deux jours est obligé de passer trois nuits à l'hôtel, loin de sa famille, alors qu'une seule suffirait.

      Mais avec vos positions de principe vous êtes condamnés à crever.

      La seul question est celle que je pose (et Dagrouik aussi) est de savoir si le coût n'est pas trop élevé.

      Mais quand je vois un type de la gauche de la gauche se poser des questions quant à la nécessité de nouvelles infrastructure et ne pas dire qu'on se fout du financement, de la dette, et tout ça, ça me fait doucement rigoler.

      Je ne représente pas une minorité, contrairement à ce que tu sous-entends, mais à une majorité de gens qui voudraient plus d'infrastructures publiques.

      Mais je tique sur le financement.

      Et si tu avais à me tacler, ça serait uniquement sur ça, si tu étais vraiment de gauche.

      Supprimer
  4. Hors de prix, le train ? Il y a quelques semaines, Catherine a acheté un aller retour Paris-Besançon en première classe de TGV pour 30 euros…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Mais que foutre à Besançon ?

      Plus sérieusement, rentrer de Paris à Loudéac en train me coûte 160 ou 180 euros...

      La politique tarifaire de la SNCF est délirante.

      Supprimer
    2. Le secret c'est de réserver assez longtemps à l'avance…

      Et puis, les gens n'ont qu'à rester chez eux, bordel ! Est-ce que je prends l'avion, moi ?

      Supprimer
    3. Non mais personne ne veut de vous.

      (Ce n'est pas un secret mais je ne sais pas à l'avance si je peux rentrer).

      Supprimer
  5. "Cela étant, je ne vois pas ce que j'irais foutre à Détroit."

    Ben utiliser le nouvel aéroport de Nantes!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.