05 novembre 2012

Les vraies 22 propositions du vrai rapport du vrai Gallois

Qu'est-ce je ne ferais pas pour vous. Voila le détail du rapport quelque peu vulgarisé (j'ai ajouté quelques gros mots). Vous devez le lire pour tout comprendre. Moi, j'évite. On verra les mesures prises.

Première proposition : engagement de l’état à ne pas foutre le bordel en modifiant la fiscalité en permanence.

Deuxième : coller des représentants des salariés dans les CA des boites de plus de 5000 gugusses pour faire chier les patrons.

Troisième : créer un commissariat à la prospective. Heu…

Quatrième : un choc machin de 30 milliards. Je ne m’attarde pas sur les compensations proposées, déjà étalée dans la presse. Le Gouvernement choisira. Ou pas.

Cinquième : recherche sur gaz de schiste. Ah merde.

Sixième : soutien à l’exportation par un prêteur public.

Septième : soutien à la recherche publique et à l’innovation

Huitième : 2% des achats de l’état à des PME innovantes.

Neuvième : Là, je n’ai rien compris. « Créer, au sein de la BPI, un produit constitué d’actions de préférence sans droit de vote (bénéficiant en contrepartie d’une rémunération privilégiée) »

10ème : small business act. Je ne sais pas trop ce que ça veut dire mais c’est joli. Ca fait très branché.

11ème : « conditionner les soutiens de l’État aux actions des grandes entreprises à leur capacité
à y associer leurs fournisseurs et sous-traitants »

C’est rigolo, pendant que j’y pense. Les propositions dans le rapport sont dans la même couleur que celle que j’utilise pour les citations dans mes blogs. Je suis un blogueur influent. Voir l'illustration.

12ème : « renforcer la gouvernance et les moyens des comités de filières de la CNI. » Alors ! Ca vous en bouche un coin, hein !

13ème : déléguer aux régions une partie des machins économiques et sociaux. Ca tombe bien, c’était dans le projet.

14ème : faire participer les entreprises à la gouvernance des machins d’enseignement technique. Y compris les formations pour les serveurs de bistro ?

15ème : doubler le nombre de formation en alternance.

16ème : créer (par les partenaires sociaux) un livret de formation attaché à la personne. Dans le domaine professionnel, il faudrait pourtant éviter de s'attacher.

17ème : là, j’ai la flemme de réfléchir. Une histoire de crédit interentreprises.

18ème : allonger l’espérance de vie. Non, je déconne. C’est un machin sur les assurances vie et l’investissement dans les PME.

19ème : doublement du pognon en partenariat « public privé » pour soutenir les entreprises qui ont de forts besoins de financement pour l’industrialisation de leurs innovations. Voila. Celles qui n'ont pas besoin de pognon iront se faire voir mais ce n'est pas indiqué dans le rapport.

20ème : trois priorités, technologies génériques (numérique et tout ça), santé et transition énergétique. Rien à propos des taxes sur la bière.

21ème : en brut, je n’ai pas le temps : « accompagner toutes les décisions européennes concernant la concurrence d’un avis d’experts économiques et industriels extérieurs à la Commission ; cet avis serait public. »

22ème : hop ! « autoriser les entreprises qui le souhaitent à faire présider le Comité d’Entreprise par un représentant des salariés. » Je ne savais pas que c’était interdit.

Bon, au boulot...

22 commentaires:

  1. 14° : servir une bière sans faux col est un art et il faut aussi de la formation sportive pour la course des garçons de café.

    22° : autant que je me souvienne, le chef d'entreprise (ou son représentant) président de droit le CE.

    Enfin, les quelques "gros mots" rendent plius clair le machin.

    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai lu que ton résumé mais, si ton résumé est bon, ce qu'il préconise en droit du travail sur les Conseils d'Administration et les comités d'entreprise est déjà possible au regard de la loi existante. J'irai lire le texte lui même plus tard pour me faire ma propre opinion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas assez les détails de la loi. Tu me diras.

      Supprimer
  3. 80% de Bayrou, manque 20% de solidarité ...

    RépondreSupprimer
  4. ben alors, où est la TVA et la CSG dont on nous rebat (pensée pour jacques Etienne) les oreilles?
    Le small business act est de garantir aux TPE ou PME un pourcentage de commandes venant de l'Etat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attends ! Ça va venir...

      Pour le small machin je plaisantais.

      Supprimer

  5. Pour la neuvième
    je ne pense pas me tromper il s'agit en fait à travers un produit financier d'intéresser les investisseurs privés à souscrire en apportant des capitaux ce qui augmentera ainsi les fonds propres de cette banque moyennant un " dividende " mais ceci sans droits de vote en assemblée générale .

    RépondreSupprimer
  6. Rien sur les taxis : tout bon rapport doit demander la libéralisation du marché des taxis.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.