09 novembre 2012

La grosse commission qui fait tousser les gros élus

Les réactions au rapport de la Commission Jospin sont réjouissantes. Les Sénateurs du Parti Socialiste, François Rebsamen et Gérard Collomb en tête, sont furieux. On va leur rappeler qu’ils sont au sein d’un parti qui prône la limitation du cumul des mandats et qu’ils ont soutenu un président de la République qui s’est engagé à mettre en œuvre cette limitation.

Moquons-nous plutôt des élus de droite...

A propos du Sénat, Jean-Claude Gaudin accuse l'ancien Premier ministre de poursuivre son acharnement contre la ruralité. Le Maire de Marseille ferait mieux de défendre ses administrés. Dans son département, il y a un sénateur pour 245000 habitants. Dans le département voisin (par la numérotation), l’Aveyron, il y a un sénateur pour 138000 personnes.Ca va du simple au double. M. Gaudin a statistiquement deux fois plus de travail qu’un Sénateur de l’Aveyron… La ruralité pas défendue ! Pourtant aucun Sénateur de l’Aveyron ne trouve le moyen d’être le Maire d’une ville de plus de 800 000 habitants et Président de Groupe au Sénat.

Notons que la Commission Jospin ne préconise pas de modifier la répartition du nombre de sénateurs par département, je cite cet exemple pour montrer que même en préconisant les actions de la Commission, la surreprésentation de « la ruralité » sera déjà très forte.

M. Gaudin pense que le PS tente un tour de bonneteau électoral pour empêcher l'alternance en 2014. Ne croit-il pas que la droite « de gouvernement » est déjà surreprésentée dans ce matin, avec 46% des élus tout en faisant environ 30% aux premiers tours des différentes élections ? Ne croit-il pas que c’est du vol ? On dirait un receleur défendant sa boutique face à la police…

Gérard Longuet, quant à lui, estime que « nous avons besoin de parlementaires qui aient un ancrage sur le terrain, qui connaissent la vie locale, qui exercent les responsabilités, qui peuvent parler de l'école, parler de l'aide aux personnes âgées, ou parler du soutien à l'adolescence. »

Après avoir été environ 10 ans sénateur, 10 ans député, 4 ans ministre, 13 ans conseiller général plus 12 ans Président de Conseil général, 2 ans député, Monsieur Longuet ne connaît pas la vie locale, n’a pas assez de compétences pour être Sénateur ? Qu’il démissionne ! D’autant qu’il n’a aucune expérience municipale (il a été élu d’opposition à Bar Le Duc) : il n’a donc aucune qualification pour être Sénateur, selon ses propres critères…

Il trouve aussi que « Le parlementaire, s'il n'a pas un ancrage, devient en quelque sorte un employé d'un parti politique : il est fragile, au moindre retournement de conjoncture, à la moindre rumeur nationale, il disparaît. » Heu… A la sortie de l’école (l’ENA), il a bossé 3 ans comme Directeur de cabinet de Préfets, puis est passé dans les cabinets ministériel avant d’être élu et d’être un professionnel de la politique pendant 34 ans…

Le député UMP Sébastien Huyghe accuse le Parti Socialiste de faire monter le Front National en introduisant une dose de proportionnelle… Une espèce de marronnier… Si 58 des députés sont élus à la proportionnelle, comme le prévoit « la Commission » et s’il y en a 20% du FN (alors que le FN n’a jamais fait 20% aux législatives ; ils ont fait 13,6% la dernière fois), ça leur ferait donc 13 ou 14 députés en tout (en plus des deux qu’ils ont déjà), soit environ 2,25% des élus. Que l’UMP se débrouille avec ses extrêmes !

Christian Jacob estime que l'introduction d'une dose de proportionnelle « ferait prendre le risque historique d'une France ingouvernable ». Ils nous font le coup à chaque fois (alors que la dernière fois que la gauche a introduit la proportionnelle, la droite s’est retrouvée majoritaire). Il faudrait qu’il apprenne à compter. Avec le nouveau système, le PS et ses alliés perdraient environ 10 élus (exactement, en fait, si on fait une estimation par règles de trois), ce qui lui en laisserait largement une majorité absolue…

C’est vrai que l’UMP se serait retrouvée encore plus en slip

Je ne suis pas constitutionnaliste ou législateur et je ne sais pas comment pourra passer les recommandations de Lionel Jospin. J’espère que les députés PS et leurs alliés, y compris, sur le coup, j’espère, les communistes, pourront faire passer ces mesures.

Ca donnera une leçon à tous les sénateurs opposés et aux députés UMP…

6 commentaires:

  1. ils ont fait 13,6% la dernière fois), ça leur ferait donc 13 ou 14 députés en tout

    non 8 au plus , ps et ump avec 25% chacun en raflent déjà la mpoitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais comme je l'indique, je pars d'une hypothèse haute pour montrer que ça reste dérisoire.

      Supprimer
  2. Nicolas, là au moins on peu voir le maire de Marseille.
    Passque, sous l'ex, il était Maire de la 2° ville France + Vice président du Sénat, + Patron de la Communauté de Communes + un des tous premiers numéros du son machin politique et après on s'étonne du bordel ambiant dans Marseille.
    Un jour qqun lui a fait le reproche de toutes ses activités, cet âne a répondu : je délègue. Comme si c'était çà qu'on lui demandait.

    RépondreSupprimer
  3. Allez, donnant acte au gouvernement qu'il va mettre en oeuvre ces recommandations sans amendement restrictifs contre les barons lyonnais ou dijonnais.
    Il y a bien quelques restrictions intellectuelles concernant cette commission : secret des délibérations qui concerne la vie démocratique ( cherchez l'erreur ) ou bien la présence de R. Bachelot ( moralisation vie politique vs népotisme filial ) mais bon ça c'est encore le travers de ceux qui ne voient que la bouteille à moitié vide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même s'il n'en met en oeuvre que 10%, ça sera déjà un progrès mais il restera des trous du cul pour critiquer.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.