12 novembre 2012

Des votes à l'UMP

La lecture de 20minutes dans le métro, ce matin, m’a captivé. Il y a un dossier (une page...) à propos  de l'UMP et des prochaines élections internes. C'est un de ces bordels ! On se croirait au PS. 

En fait, il y a deux élections : un chef et un « mouvement ». Les deux élections sont indépendantes, contrairement au PS où le Premier Secrétaire est forcément le premier signataire de la motion qui arrive en tête. Le système du PS est remis en cause périodiquement. Celui de l'UMP semble tout aussi étrange, comme si le projet politique n'était pas porté par la direction. 

20minutes commence par distinguer des familles politiques indépendantes des mouvements. Tout d'abord, il y a les libéraux et centristes : Longuet, Raffarin, Novelli. Ensuite, on retrouve les "gaullistes" : Bertrand, Balladur, Jacob, Juppé,... Les "cadres gaullistes" semblent largement en faveur de Fillon. Ensuite, on retrouve la "génération Sarkozy" avec le fiston, Hortefeux, Estrosi, Guéant,... Enfin arrive l'aile droite. 

Les « mouvements » sont au nombre de 6. "France moderne et humaniste". On ne sait pas ce que ça veut dire. Ça doit être le machin de Raffarin. "La boîte à idées". C'est un machin qui veut révolutionner le parti. C'est monté par quatre jeunots mais ça le soutien informel de pointures comme Juppé et Bertrand. "La droite populaire" et "La droite forte". Ce sont les passerelles avec le FN. J'ai résumé. "La droite sociale". L'appellation m'a toujours fait rigoler. C'est ceux qui veulent obliger les gens à travailler et lutter contre l'assistanat. "Le gaullisme, une voie d'avenir pour la France". Avec Michèle Alliot-Marie et quelques autres anciens. 

Si j'avais à voter, je serais bien emmerdé, je ne vois pas les différences de projet politique. Je m'en fous et 20 minutes aussi, visiblement. S'il me fallait faire un vœu, je dois reconnaître que j'aimerais bien que le deuxième machin arrive en tête. Comme ils veulent révolutionner le fonctionnement du parti, ça mettra probablement des bâtons dans les roues de celui qui sera élu. D'ailleurs, leur projet est sympathique. Réellement. Ils veulent décentraliser le parti. Supprimer des postes au siège national et mettre des permanents dans les. Or, il me semble que ce dont manque l'UMP est justement de proximité entre les cadres locaux et « l'appareil ». Enfin, c’est leur problème.

Mais je ne vote pas...

4 commentaires:

  1. je vois pas trop ce que la boite a idées porte de neuf ceci dit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas assez l'UMP pour en dire plus que dans mon billet. C'est un sentiment que j'ai.

      Supprimer
  2. "mettre des permanents dans les" ? Les quoi ? Sinon, merci du billet, j'ai pas Métro dans ma province.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.