26 novembre 2012

Vive les aéroports !

Dans les commentaires d'un de mes précédents billets, une andouille me demandait pourquoi je soutiens le nouvel aéroport. Question bête… D’autres, dans les commentaires et dans Twitter disent que je le soutiens par suivisme et par fidélité au gouvernement. C’est également profondément idiot : l’aéroport n’est pas dans les engagements du PS et ce n’est pas spécialement un projet gouvernemental.

Il y a néanmoins des raisons politiques qui me poussent à réagit : je n’aime pas que des gens qui ne connaissent absolument rien au dossier adoptent des positions de principe en réfutant bêtement certains arguments. On voit par exemple des lascars qui nous disent que l’aéroport actuel, Nantes-Atlantique, ne serait pas prochainement surchargé. On en voit d’autres qui nous disent qu’il est possible d’y faire des travaux pour faire face à la croissance du trafic. Je n’y crois pas (ce qui ne veut pas dire que je suis sûr, par définition) mais c’était l’objet de précédents billets.

En illustration de ce billet, il y a une jolie carte de Bretagne avec des pois et la Loire-Atlantique dont au sujet de laquelle on se fout de savoir si elle est en Bretagne. Les pois de couleur sont très jolis mais nécessitent quelques explications.

Les deux pois violets. Celui le plus au nord est Loudéac où j’ai vécu jusqu’à mes 18 ans et ça me donne un coup de vieux de constater que ça fait près de 30 ans. J’y retourne toutes les trois semaines en famille. Je connais bien tout ce qui est lié aux transports à partir de Loudéac. Je peux vous le dire. Celui du sud est sur Vannes, où j’ai fait mes études et où j’ai bossé pendant trois ans (j’en parlais hier, je faisais souvent des déplacements professionnels). Il y a en bleu Brest où il y a un aéroport que je connais très bien, j’ai souvent fait des missions de un à trois à Brest quand j’étais consultant, de 2002 à 2008. Je suppose que j’ai près de 100 allers-retours à mon compteur. Je connais donc assez bien l’aéroport (mais il a été entièrement refait depuis).

J’ai mis en jaune des aéroports divers de Bretagne que je ne connais pas vraiment. Il y en a d’autres, comme Saint Nazaire et Vannes mais qui, à ma connaissance, n’ont pas de vols commerciaux à part le fret. C’est d’ailleurs, à ma connaissance, le cas de l’aéroport de Saint-Brieuc. Je suppose que c’est pareil pour celui de Morlaix que j’ai oublié sur la carte.

Celui de Saint-Malo n’a que des liaisons régulières vers l’Angleterre et les Iles Anglo-Normandes. Celui de Rennes a un tas de liaisons vers des villes Françaises et Européennes et quelques trucs plus lointains, notamment des destinations touristiques.

Brest et Quimper ont ceci de commun qu’ils sont très loin de Paris. Quimper est surtout un gros aéroport militaire mais est aussi loin de Paris. Celui de Lannion est lié à la présence de machins de recherche en Télécom.

Il y a des gens qui nous disent qu’il y a trop d’aéroports en Bretagne. C’est vrai que la France a beaucoup plus d’aéroport que le Royaume Uni et que l’Allemagne. Il n’empêche que je me demande bien ce que ça peut foutre à « ces gens », qu’on ait plus d’aéroport que les voisins. Ce qui pourrait les préoccuper, à l’occasion, c’est le nombre de vols et l’empreinte environnementale correspondante et tout ça. Le plus drôle, dans cette histoire, est de voir des gens de la gauche de la gauche prendre l’Angleterre et l’Allemagne en exemple. Ils ne chient pas la honte.

Il y a en rouge l’aéroport Nantes Atlantique. J’ai un peu foiré, il se trouve beaucoup plus près de Nantes que sur mon dessin. Le pois vert est en gros la localisation de « Notre-Dame-des-Landes ». Sur la carte, les deux paraissent relativement proches mais pour aller de l’un à l’autre, il faut traverser la Loire. En théorie, il faut une dizaine de minutes pour aller de l’un à l’autre mais dans la pratique, un type qui prend un avion devra prendre vingt minutes de marge à cause des bouchons sur le gros pont qui traverse cette imbécile rivière et donc j’ai oublié le nom (Cheviré ?).  

Parmi les gens qui donnent leur avis, il y a ceux qui disent que les Bretons peuvent aller prendre l’avion à Paris en s’y rendant un TGV. Je suppose que beaucoup de gens n’ont jamais fait Rennes – Roissy. Il faut probablement 3h30. Ca me parait plus simple, pour un Rennais, d’aller prendre l’avion à 1h10 en voiture… Je ne vous parle pas des habitants de Vannes, de Loudéac, et même de Saint Brieuc, de Lorient, de Saint Malo, d’Angers.

Ainsi, un type qui voudrait aller dans une ville française ou une importante ville Européenne de toute cette région de la France perdrait environ 4 ou 5 heures, ce qui reviendrait d’ailleurs probablement à passer une nuit supplémentaire à l’hôtel.

Imaginons un fabricant de planches à voile habitant à Loudéac et devant périodiquement aller visiter ses distributeurs en Italie et en Espagne…

J’imagine donc que si un aéroport avec une capacité de développement intéressante et plus facile accessible des villes Bretonnes pouvait reprendre les destinations offertes à partir de Nantes, la région aurait des capacités à se développer et à fabriquer des planches à voiles pour les vendre à l’étranger.

Il y en a parmi mes lecteurs qui ne me trouvent pas sérieux. Figurez-vous que Loudéac est une des principales villes bossant dans l’agroalimentaire, notamment dans le porc, j’en viens, mais aussi dans le lait. Un type qui bosse pour Entremont à Loudéac et qui veut aller voir son chef doit aller à Genève.

Il y en a parmi mes lecteurs qui vont dire que je raconte n’importe quoi. Certes, je veux bien le reconnaître. Mais avant de dire qu’un aéroport était inutile, est-ce qu’ils ont déjà réfléchi aux transports à partir de la Bretagne ? Ont-ils déjà regardé une carte de Bretagne avec l’emplacement des aéroports ? Ont-ils déjà consulté les vols disponibles ?

Je me pose la question.

Je m'en pose une autre : ont-ils déjà eu à prendre souvent l'avion pour le boulot ? Une autre ? Ont-ils vu sur une carte que la Bretagne est au bout du monde, que pour aller voir un client à l'autre bout de la France, il y a plus de 1200 km... ?

97 commentaires:

  1. Wahouu donc la région Bretagne a 6,7 ou 8 aéroports. Il faudrait voir ceux qui sont de classe internationale longueur de piste etc..
    Mais ça fait 2 ou 3 fois plus que l'ile de France, et encore IDF 'etendue' avec oise et l'aube, soit 100 km de rayon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel rapport ? Je te parle pas d'A380 pour aller à Los Angeles, je te parle d'A320 pour aller à Turin, Lyon ou Prague.

      Supprimer
    2. Tiens ! Essaie d'aller bosser 6 heures chez un client à Limoges en partant de Paris. C'est impossible en train et limite en avion. Alors imagine de Saint Brieuc.

      Le problème est que tu es comme les autres : tu as une position de principe sur un sujet que tu ne connais pas (les transports en Bretagne). Et tu refuses de réfléchir.

      Supprimer
    3. Tu es con : je ne demande pas un aéroport à Loudéac mais à 190km.

      Encore que ça aurait du être fait : 30 mn de Saît Brieuc, 50 de Vannes et Lorient, 60 de Rennes, 70 de Lannion.

      L'aéroport n'est pas sous exploité mais le pilote ne veut pas changer de condition de travail.

      Supprimer
    4. Ça ne m'intéresse pas de parler avec un connard dégénéné. Même s'il peut traduire son dernier commentaire. Et s'il pouvait comprendre qu'on ne voyage pas en avion pour démarcher des particuliers. Trop con.

      Supprimer
    5. Ben oui. Quand je vais à Limoges, ce n'est pas pour vendre de l'assurance vie mais pour travailler sur les évolutions d'un logiciel avec un des services implanté àlimoges de la plus grosse entreprise de France. Mais tu es con. Mais toi ça dans le crâne.

      Supprimer
    6. Heu... J'essaie de t'expliquer qu'il y a des raisons d'aller à Limoges.

      Maintenant vas chier.

      Supprimer
    7. Je précise que j'ai effacé les commentaires d'un troll ce qui donne l'impression, à partir de 19h42, que je me m'énerve tout seul, ayant laissé mes réponses.

      Supprimer
  2. Me permets de vous proposer ce ci sur le même sujet.
    Ca devrait au moins plaire à l'auteur du billet ci-dessus ! :

    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2012/11/26/nd-des-landes-pardonnez-aux-verts-et-autres-zopposants-car-ils-ne-savent-pas/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Si ça devrait lui plaire, il est contre l'aéroport mais aussi contre les positions abruties des écolos.

      Supprimer
  3. (hors sujet)

    Rosaelle me consacre un long billet bourré de contre-vérités...sans me laisser la possibilité de répondre:

    http://spartakiste.blogspot.fr/2012/11/mise-au-point-sur-liran-et-le-hezbollah.html#comment-form

    C'est la liberté d'expression bien comprise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en fous. Vous n'avez qu'à ouvrir un blog et ne pas baver sur elle dans d'autres blogs. En outre je suis abonné à son blog.

      Vous pourriez respecter les gens : je pourrais aussi faire un billet sur les types qui viennent pleurnicher chez moi sans lire mes billets.

      Supprimer
    2. Vous n'êtes pas obligé de publier mes commentaires.

      Supprimer
    3. C'est vous qui les publiez. La modération n'est pas activée.

      Supprimer
    4. Ah, désolé, j'ignorais que la modération pouvait être intermittente.

      Si j'écris à certains blogueurs lorsque je relève ce qui m'apparaît comme une anomalie dans un blog autre que le leur, c'est que je m'interroge depuis longtemps sur ce qui les motive réellement, sur l'image qu'ils se font d'eux, sur la contradiction entre leur discours et leurs pratiques (liberté + censure des contradicteurs), etc.; voire:

      http://www.marianne.net/Pourquoi-tant-de-gens-tiennent-des-blogs_a222496.html

      Supprimer
    5. C'est pour ça que je me demais si vous n'écriviez pas un livre.

      N.b. : j'ai réactivé la modération ce soir à cause du trou du cul qui me trolle.

      Supprimer
  4. Il n'empêche, je commence à avoir hâte que vous passiez à la série de billets sur les gares routières…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un truc sur les stations de taxi, ça vous intéresse ?

      Supprimer
    2. Ah oui, très bien ! Personnellement, je suis contre la nouvelle station de Pacy-sur-Eure, qui doublonne avec celle de Boisset-les-Prévanches, alors qu'il aurait suffi de doubler la capacité de celle-ci et que les gens acceptent d'aller à pied de Pacy à Boisset. Mais on sait bien à qui tout cela profite, hein ! (Suivez mon regard…)

      Supprimer
    3. Oui mais je peux difficilement parler précisément de ça je connais mieux les stations de taxis du KB.

      Supprimer
  5. Tu dois pas en avoir beaucoup, de boulot à Limoge, pour avoir le temps d'écrire autant de conneries sur ton blog de merde :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Un con aigri. Il me fait chier dans Twitter à commenter mon billet qu'il n'a pas lu et viens commenter quand il a été bloqué dans Twitter. Je vais continuer à bloquer des gens.

      Supprimer
  6. D'habitude j'aime bien ce blog; je ne crois pas y avoir laissé trop (un seul?) de commentaires.
    Mais là, quand même...

    "Il n’empêche que je me demande bien ce que ça peut foutre à « ces gens », qu’on ait plus d’aéroport que les voisins.": Ben JUSTEMENT c'est là le fond du problème!!! pour 3 raisons (au moins): argent gaspillé, terres spoliées, inutilité pratique...

    "un type qui voudrait aller dans une ville française ou une importante ville Européenne de toute cette région de la France...": parce que vous croyez qu'il va y avoir des liaisons Nantes-Perpignan, Nantes-Lyon, Nantes Strasbourg, Nantes-Lille, Nantes-Limoges (lol!!), Nantes-Zuydcotte tous les jours à toutes les heures? Les liaisons nationales en avion, c'est fini.. Il y avait, dans les années 80-90 une liaison Nimes-Paris qui a été supprimée. Pourquoi?
    Il n'y aura juste quelques "low-cost" pour l'Irlande ... (que vous allez payer, cher, avec vos impôts)

    et pour conclure:
    "On voit par exemple des lascars qui nous disent que l’aéroport actuel, Nantes-Atlantique, ne serait pas prochainement surchargé. On en voit d’autres qui nous disent qu’il est possible d’y faire des travaux pour faire face à la croissance du trafic. Je n’y crois pas": Les preuves? Les démonstrations? Si ce point est clairement éclairci, on aura fait un grand pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Un billet en trois points. Je vais répondre.

      1/ quel argent gaspillé ? Les aéroports commerciaux sont rentables sinon ils ne seraient pas gérés par des boîtes privées.

      2/ parmi les trajets improbables que tu cites, il y en a probablement deux ou trois qui existent. Surtout, le Paris Nîmes existe et est effectué par une petite compagnie régionale : Air France.

      Quand on a des idées préconçues, on se renseigne, il suffit de taper "avion Paris Nîmes" dans Google.

      3/ des preuves ? Heu... Il me semble qu'il revient aux lascars qui contredisent les rapports d'experts d'apporter les preuves.

      C'est un peu la preuve que quand on connait rien à un sujet, il vaut mieux réfléchir réellement avant d'adopter des postures politiques.

      En fait, ton commentaire suffit à démontrer que tous ceux ceux qui sont contre l'aéroport ne parlent que par principe, ou presque.

      Supprimer
    2. Pour info, Nantes-Strasbourg, Nantes-Perpignan, Nantes-Lyon,Nantes-Montpellier ou encore Nantes-Lille.
      L'objectif du futur aéroport est justement de rendre ces vols plus fréquents et surtout d'avoir plus de liaisons directes vers l'international.

      Supprimer
    3. J'ai supprimé par erreur la fin de ma phrase, je voulais dire bien entendu que ce sont des liaisons qui existent déjà.

      Supprimer
    4. vous dites .. "Surtout, le Paris Nîmes existe et est effectué par une petite compagnie régionale : Air France.
      Quand on a des idées préconçues, on se renseigne, il suffit de taper "avion Paris Nîmes" dans Google. "

      Euh juste avant de raconter n'importe quoi en croyant tout ce que vous dit qoogle, pour le coup je travaille sur l’aéroport de Nîmes garons et ... aucune liaison vers paris, depuis des années ... aucune vous me lisez bien !!! donc c'est pas la peine de jouer le donneur de leçon hein !!! si vous aviez poussé la recherche un peu plus loin vous vous seriez rendu compte que le paris Nîmes d'air france atterri à ... Montpellier !!!

      Supprimer
    5. Oui et ? Si Nîmes n'est pas loin de Montpellier et ce n'est qu'un détail.

      Supprimer
  7. Confirmation de mon commentaire sur ton billet précédent : la "qualité" des commentaires des contres motivent vraiment pour être favorable à ce nouvel aéroport.

    C'est bien, on désenclavera le grand Ouest et la Bretagne. C'est très bien tout ça.

    Vive NDDL (on la signe où la pétition "citoyenne" en faveur de ce projet ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fredi,

      Tu es toujours aussi con : oui la pointe Bretonne est "le bout du monde". Si tu n'as pas l'occasion d'y aller souvent tu ne peux pas savoir. J'y allais souvent et j'en parle dans le billet.

      Tu sais, ce n'est pas la peine de continuer à démontrer que tu es débile, on sait. Sans compter ton nombre de commentaires ici, qui suffisent largement à se faire une opinion.

      Maintenant, tu me casses les burnes.

      Falconhill,

      C'est ce que je répondais au précédent commentateur, Alix.

      Supprimer
    2. C'est pas pour dire mais en effet, ton copain fantome, a part te troller et insulter tous tes commentateurs, il t'apporte bien du bonheur je vois...

      Tu m'as pas dit sinon pour la pétition citoyenne ^__^ ?

      Supprimer
    3. Heu ... Tu peux te torcher avec ! ;-)

      Supprimer
  8. fredi m, oui il y a un autre aéroport près de Nantes. j'habite pas loin la moitié de la semaine, l'autre moitié,je suis à Paimpol donc les transports en Bretagne j'en connais aussi un bout!!!pour aggrandir l'aéroport atuel il faudrait déja prolonger les pistes et là je ne vois pas comment!il est limite avec la réserve protégé du lac de Granlieu, je vous mets le lien www.snpn.com/rubrique.php3?id_rubrique=12. Zone natura 2000. au nord c'est la ville de Nantes avec son centre ville survolé par les avions en permanence. franchement à moins d'être décroissant comment refuser cet aéroport!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne réponds pas aux trolls des autres.

      Tu es Paimpol ? Berceau de ma famille paternelle. Bouge pas, je reprends dans Twitter.

      Supprimer
    2. Je sais que je vais me faire "assaisonner" par Jégou mais "pour aggrandir l'aéroport atuel il faudrait..;" mais pourquoi agrandir (un seul "g" svp)??:
      longueur 2900 mètres! tu peux faire atterrir tout type d'avion là-dessus!
      Et puis je lis, sur Wikipédia (j'espère que les chiffres sont bons)
      trafic 2000: 72 156 mouvements
      trafic 2011: 60 800 mouvements...
      Alors c'est LA question fondamentale; je ne veux pas empêcher la Bretagne de se développer; je ne veuix pas priver les nantais d'un aéroport qui correspond à leur besoin. Mais j'ai le sentiment (tenace) qu'ils l'ont déjà cet aéroport!

      Supprimer
    3. Non. Ils ne l'ont pas. Ils ont un aéroport qui leur apporte des nuisances sonores, écologiques et "sécuritaires".

      Le pb n'ai pas nombre de mouvements, ils pourraient monter à plus de 200000. Le pb est la capacité à accueillir des gens.

      Mais tu as raison d'essayer de te renseigner plus. Tu te feras une opinion. Mais n'essaie pas de trouver uniquement des arguments à charge.

      Et si tu n'as pas lu mon billet, je t'invite à le faire. Au fond, le principal reproche que je fais à l'aéroport actuel est d'être au sud de la Loire. Les usagers potentiels préfèrent ne pas tenter. Mais quand on ne connait pas, hein !

      Et quand on en vient à critiquer l'orthographe, c'est qu'on n'a plus d'argument. Je n'ai pas de honte à faire des fautes, tous les commentaires que j'ai faits, le sont avec un iPhone.

      Supprimer
  9. je suis quand même très inquiet de la qualité certains commentateurs.
    bande de vieux cons !

    RépondreSupprimer
  10. "parmi les trajets improbables que tu cites, il y en a probablement deux ou trois qui existent. Surtout, le Paris Nîmes existe et est effectué par une petite compagnie régionale : Air France. "

    Hyper LOL!!!!

    Je travaille à la DGAC et tous les matins, depuis 5 ans, je me rends dans mon bureau qui est dans la Tour de contrôle de Nîmes-Garons!!!
    Alors les idées préconcues...
    Il n'y a pas de vol Paris-Nîmes!!!... (ni Nîmes-Paris, d'ailleurs...) que ce soit la petite compagnie Air France ou une autre. Juste des low-cost "Ryanair" que tous les Languedociens subventionnent avec leurs impôts.

    "C'est un peu la preuve que quand on connait rien à un sujet,.." Je suis quand même ingénieur en aéronautique... mais bon, peut être moins professionnel que Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! Et tu m'expliques que Google raconte des conneries !

      Tu as fait l'école du rire ?

      Tu vas chercher tes renseignements sur Wikipédia en étant un spécialiste...

      A part ça, je ne me suis jamais vanté d'être professionnel, juste de connaître les besoins en transport de ma région. Nîmes est à combien de temps de Marseille ?

      Supprimer
    2. Cela étant, je me fous totalement du temps pour faire Paris Nîmes. Je suppose qu'en allant à Montpellier, tu t'en tires en deux heures, en gros.

      Mais un Vannes Nîmes ? Tu t'en fous ? Oui, pas l'industriel qui fabrique des planches à voiles à Vannes et qui espère les vendre à un distributeur de Nîmes... Peut-être que s'il était à moins de trois heures de Nîmes, ça l'arrangerait.

      Ce qui me fait rigoler, avec les professionnels, c'est qu'ils ne pensent qu'à leur propre gueule, pas à l'intérêt des clients...

      Supprimer
    3. NJ t'es vraiment un pitre! Un Vannes Nimes quotidien sans doute pcq ton entrepreneur il pourra pas attendre une semaine, avec combien de passagers?
      et pourquoi pas un Vannes Cahors ou un Vannes Carcassonne!
      je ne vois pas en quoi cela justifierait NDDL

      Supprimer
    4. Mais non, tu es con. Un industriel de Vannes prendra l'avion à NDDL pour Montpellier et ira à Nîmes ensuite. Actuellement, il est obligé d'aller de passer par Lorient puis Paris puis Montpellier...

      Le trajet Vannes Nîmes, seul un type qui se prétend professionnel peut s'en foutre...

      Supprimer
  11. Votre argumentaire n'est axé que sur un prétendu manque d'infrastructures. Reconnaissez quand même que le gain en temps serait faible pour un habitant de St Brieuc si l'aéroport de NDDL est en place.

    Bon admettons que vos propos soient recevables et pertinents, il n'en demeure pas moins qu'il faut juger le projet sur un ensemble de facteurs. Parlez des conséquences sur l'emploi, l'environnement, les nuisances... et je suis sûr que votre position sur NDDL serait moins affirmée (bah oui elle est belle la campagne nantaise! :-( )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un taré ! Mon billet est basé sur le fait qu'il y a beaucoup d'infrastructures.

      Quand on est con, on est con.

      Supprimer
    2. Mea culpa, je n'ai pas été assez clair, mais il fallait comprendre le sens "infrastructure" comme aéroport avec vols commerciaux et avec de lignes régulières. Néanmoins, là où à mon sens vous faites également une erreur, c'est le choix de votre "espace géographique", trop restreint (ou du moins sans logique). Si l'on suit votre raisonnement, dans ces cas là, l'habitant de La Rochelle ou d'Angers n'a pas intérêt à voir disparaître l'actuel aéroport de Nantes. Tout ça n'est que très secondaire au final, puisque dans tous les cas, l'emplacement d'un aéroport fera toujours des heureux ou des malheureux selon où l'on habite. Encore que 20 minutes de plus ou de moins pour rejoindre l'aéroport, on s'en tamponne un peu non? [On a quand même l'impression que passer le périph nantais et prendre le pont de Cheviré vous est cauchemardesque]. Donc encore une fois, votre argumentaire me parait beaucoup trop léger. Faites nous un billet sur les bienfaits de la construction de l'aéroport de NDDL sur l'environnement, j'ai hâte de voir votre réflexion à ce sujet (qu'on rigole!)

      Pour finir, vous avez l'insulte facile : "Taré" "Con". Ces insultes vous décrédibilisent, c'est dommage. Vous devez sûrement être en train de perdre vos nerfs face aux implacables arguments des anti aéroport?! => http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-notre-temps/

      Supprimer
    3. Ces insultes sont ma marque de fabrique ! Si j'acceptais de débattre avec des cons sans leur dire qu'ils sont des cons, je perdrais du temps.

      Pour le reste, je suppose (mais je ne fais que supposer) qu'un habitant de La Rochelle prendra plus facilement l'avion à Bordeaux qu'à Nantes (même si l'aéroport de Bordeaux est aussi au sud, donc s'il faut traverser la Gironde). Un habitant d'Angers devrait mettre moins de temps à aller à NDDL qu'à Nantes Atlantique (mais je suis prêt à écouter l'avis inverse).

      Pour ce qui concerne les aspects environnementaux, tu peux lire mon billet d'hier, j'y dis que NDDL est une catastrophe.

      Donc vas chier. Tu es incapable d'étudier sérieusement un sujet. Les 20 minutes de Cheviré ? Tout le monde sait qu'il y a un risque qu'elles se transforment en une heure. Quand on fait le trajet au quotidien, ce n'est pas important, quand on a un avion à prendre on compte 40 minutes.

      Supprimer
    4. A propos des infrastructures, tu as tout faux aussi, mon billet est illustré avec les aéroports qui ont des vols réguliers (sauf Saint Brieuc) : je montre donc qu'il y en a assez.

      Tu es vraiment très con.

      Supprimer
  12. oh mais y'a des gros mots par ici c'est quoi ce bordel :)

    RépondreSupprimer
  13. "Parmi les gens qui donnent leur avis, il y a ceux qui disent que les Bretons peuvent aller prendre l’avion à Paris en s’y rendant un TGV. Je suppose que beaucoup de gens n’ont jamais fait Rennes – Roissy. Il faut probablement 3h30."
    temps actuel: 2h11 - 2h30
    source http://www.voyages-sncf.com
    avec la nouvelle LGV ce sera 37' de moins, soit 1h34 - 1h53
    ============================
    => argument bidon donc....
    ============================

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! Encore un connard qui nuit à sa cause. C'est trop beau. Il confond le temps qu'il fait pour aller à Montparnasse avec celui qu'il fait pour aller à Roissy.

      Dites, l'andouille qui m'envoie des trolls, vous pourriez m'en trouver des compétents ?

      Supprimer
    2. Les temps mentionnés sont du RENNES-ROISSY...
      parlons en des trolls...

      Supprimer
    3. Non. Vérifie... Franchement. Tu nuis à ta cause. Prends le site que tu cites et regarde où arrivent les trains. Ca rendra service à tout le monde.

      Supprimer
    4. Yes,mea culpa.
      donc lire 3h07 pour un direct Rennes-CDG, actuellement. Soit 2h30 une fois la LGV opérationnelle.
      Sachant qu'il faut min 1h30 pour Rennes-NDDL (trafic inclus), le TGV vers CDG reste plus économique, plus rapide et accessoirement plus écologique.

      Supprimer
    5. Arrête. Il ne faut pas une heure trente mais une heure onze d'après Google maps (d'après ce que j'ai vu cet après midi). Tu peux inclure le trafic que tu veux mais il faut aussi compter le temps nécessaire pour aller à la gare de Rennes et celui pour aller de la gare de Roissy à ton terminal. Nous passons donc d'environ 1h20 à 3 ou 4heures, voire six ou sept, il n'y a pas 15000 lignes directes entre Rennes et Roissy par jour.

      Supprimer
    6. C'est marrant ce genre d'argument sachant que les opposants à NDDL critiquent aussi les LGV et la centralisation excessive autour de Paris. Et aussi l'électricité nucléaire qui a permis le développement du TGV, soit dit en passant.

      Supprimer
  14. Il est surtout question ici d'un problème de TGV plus que d'aéroport(s), me semble-t-il. Si les lignes TGV étaient distribuées correctement dans/entre les régions françaises (et je parle de LGV, pas de lignes classiques empruntées par les TGV), serions-nous en train de débattre de la sorte ? Une ligne TGV correcte dessert des aéroports petits/moyens (Brest ou Nantes) qui eux-mêmes sont reliés aux hubs nationaux. En effet, comme vous le savez peut-être, les aéroports sont distribués en hubs (Lyon, par ex., pour la France), européens (Amsterdam et dans une moindre mesure Paris), internationaux (Dubaï ou Los Angeles, par ex.). Bref, les écolos ont raison sur un point : contrairement à ce qu'imaginaient ces messieurs dans les années 60 les hordes d'investisseurs chinois, s'ils sont intéressés par la région nantaise, passeront par Paris et finiront le trajet en avion ou en TGV sans que ce soit un souci pour eux.
    Il ne faut pas oublier que les liaisons aériennes sont moins fréquentes que les liaisons ferroviaires, qu'elles nécessitent bien plus de contrôles douaniers et de manutention (les bagages, entre autres) ainsi qu'une maintenance technique lourde. D'expérience, pour aller ailleurs en Europe ou dans le monde, je peux vous dire qu'il est plus rapide pour moi de faire Strasbourg-Roissy en TGV, qu'en avion...
    A travers ce dernier exemple, on en revient au noeud du problème : la desserte TGV. C'est sûr que si, sous la pression de la concurrence, la SNCF n'ouvre qu'une seule liaison journalière entre Strasbourg et Roissy, je l'ai dans le baba, comme on dit, et mon joli raisonnement tombe à l'eau. La SNCF telle qu'elle est aujourd'hui, sous la coupe des exigences bruxelloises, ne peut perdre de l'argent...

    Après, pour finir, il y aussi le problème de la polarisation des trafics (avion, train, voire automobile) sur Paris et sa région, ce vieil héritage jacobin, qui n'existe pas dans un pays comme l'Allemagne (mais qui est au moins aussi fort en Angleterre avec Londres). Ce n'est pas ici qu'on le résoudra et il concerne bien plus que les transports. Juste une question : pourquoi aller de Paris vers la Côte méditerranéenne est si rapide en TGV alors qu'on passe des heures dans le train pour faire Paris-Brest ou Paris-Toulouse ? Questionnons nos élites dont les résidences secondaires sont si souvent installées sur la Côte...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non. Le nœud du pb n'est pas la desserte ferroviaire. Elle progresse à son rythme. Mais un industriel breton qui doit faire des affaire avec un type de Bastia ne peut pas y aller en train.

      Et tu peux promouvoir des résidences secondaires dans le Pas de Calais (que je cite parce qu'il a une mauvaise image, pas par méchanceté) ça ne fonctionnera pas.

      Dans 100 ans, Brest sera à deux heures de Roussy en train. Pas maintenant.

      Supprimer
    2. Brest sera à deux heures de Paris en train plus rapidement que ça... l'avion est un tel émetteur de CO2 et les solutions pour remplacer le pétrole et ses dérivés sont tellement loin d'être satisfaisantes, le train sera considéré comme un moindre mal.

      Tout ça est avant tout une question de volonté politique, de gros sous et de vision à long terme de l'aménagement du territoire (qui fait cruellement défaut à nos politiques de droite comme de gauche, depuis toujours). Je te rappelle qu'il est possible d'aller à Londres en train depuis plusieurs années...

      Bref, qui dit que dans 100 ans ce n'est pas Bastia que tu rejoindras en train en à peine quelques heures, confortablement assis dans un wagon de la descendante de la SNCF ?

      Supprimer
  15. Nantes est en Bretagne et on ne s'en fout pas du tout ! Marplij genoc'h !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ! On s'en fout. Je ne suis pas nationaliste. Je suis un type de gauche et je ne supportes pas qu'on puisse définir ainsi une nation.

      Supprimer
    2. Au secours ! C'est ridicule que ce débat existe encore. Christine : va faire tes commentaires stériles sur des blogs indépendantistes. Tu verras, ce sera très constructif, un beau combat pour l'avenir.

      Supprimer
  16. Hé le cervelas, tu sais ce qu'elles te disent les andouilles ?
    Y'a rien dans ton billet, à part des gommettes qui donnent des emplacements que tout le monde peut voir en quelques clics.
    Je fais la même chose avec mes enfants et ils ne sont pas encore rentrés en maternelle.
    À part prendre les gens pour des jambons, je ne vois pas l'intérêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne confonds pas le cervelas et l'andouille. Je vais répondre sérieusement : il y a tout dans mon billet. Tous les connards comme toi peuvent aller voir en quelques clics mais personne ne le fait. Les connards comme toi préfèrent adopter des postures sans savoir. C'est tellement plus facile !

      Supprimer
  17. Non, ton billet est creux, et je bosse le dossier depuis des mois.
    Tu ne comprends même pas que pour gagner hypothétiquement une heure de transport à chaque vol, il est injuste de demander à 1800 travailleurs de Nantes-Atlantique de perdre au moins 30 minutes chaque jour.
    J'ai une excellente mémoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une très mauvaise mémoire mais je note ton argument qui peut être valable. Il faudra seulement quelques statistiques complémentaires pour savoir ce qu'ils perdent réellement, notamment les salariés qui habitent au nord de Nantes.

      Il faudra aussi retourner l'argument. J'ai deux heures de transport par jou. Si la France était un peu moins mal branlée, on n'obligerait pas 20% de la population à vivre dans la région Parisienne et à se taper tant de transport. Les 1800 travailleurs peuvent aussi penser à ceux qui prennent l'avion pour le boulot dans le cadre de leur propre transport.

      Quand je pars de chez moi (en région Parisienne) à 6 heures pour prendre un avion et n'en rentre à la maison que vers 20 heures (ce qui m'arrivait toutes les semaines vers 2008), soit 14h d'absence pour huit heure de salaire, je pourrais souhaiter que les types qui vont perdre 10 minutes par jour quand ça bouchonne versent une l'arme sur mon compte.

      Mais jje me répète, je note l'argument, c'est la première fois qu'on me le signale.

      Supprimer
  18. "Imaginons un fabricant de planches à voile habitant à Loudéac "

    C'est à quelle heure la marée haute à Loudéac?
    Et pourquoi pas de la plongée sous-marine à Loudéac!!

    Ouarf!Ouarf!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un lapsus de ma part mais ce n'est pas grave. Dis moi connard ce qui pourrait empêcher un habitant de Loudeac de fabriquer des planches à voile.

      Supprimer
    2. Bonsoir ami de la poésie!

      "Dis moi connard " Monsieur connard, svp!

      "ce qui pourrait empêcher un habitant de Loudeac de fabriquer des planches à voile."
      Dèjà que ces excellents Loudéaciens ont élu Marc Le Fur, il ne leur reste plus qu'à devenir les leaders mondiaux de la construction de planche à voile!! Ouarf!Ouarf!

      Supprimer
  19. tenez un article du journal LES ECHOS pour alimenter le débat si N J veut bien le publier

    http://www.lesechos.fr/opinions/analyses/0202407685967-nantes-a-t-elle-vraiment-besoin-d-un-deuxieme-aeroport-514199.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais savoir si cet article sera diffusé dans la version papier...

      Peu importe ! Personne ne parle d'un deuxième aéroport à Nantes mais d'un aéroport au nord de Nantes, au carrefour de plusieurs axes routiers importants.

      On se doute bien que d'autres aéroports font la même surface mais on se pose pas la question de la capacité de l'aéroport à accueillir plus de gens : de la place pour garer des avions, pour faire patienter les gens, pour faire les formalités d'embarquement...

      L'auteur de l'article parle de l'aéroport de Vannes. Ah. Bon. Depuis quand un aéroport à Vannes accueille des passagers sur des lignes régulières. Il parle aussi de l'aéroport de Dinard. Depuis quand NDDL serait en concurrence avec lui ?

      Si j'étais le patron du journaliste, je le foutrais à la porte.

      Supprimer
  20. Depuis 2 jours que vous écrivez sur cet aéroport, je m’aperçois que les avis sont très tranchés mais j'ai appris une chose,le nombre d'aéroport en Bretagne alors un de plus ou de moins, si cela peut rendre service, pourquoi pas.

    Le temps de trajet que met un garenne entre Brest et Nîmes m'importe peu car pour aller du XVéme à Boulogne 92 , je mets entre 45 minutes et une heure, finalement je ferais peut être mieux Bruxelles car en Talys je ne mettrais que 58 ou un plus en venant de Mons. J'va y réfléchir, pour aller dans Pas de Calais, avant on mettait 2 heures maintenant moins d'une heure mais faut avoir envie, c'est triste à se pendre.

    Toujours dans le même style, un collègue pour aller voir sa maman dans le Massif Central entre les trains, les correspondances, il met près de 10 heures, un petit aéroport serait de bon aloi.

    Si je ne suis pas insulté, je rends mon clavier.

    RépondreSupprimer
  21. 79 messages dans ma boitamel ce matin : mais qu'est-ce qui m'a pris de rester abonné aux commentaires de ce blog de merde pendant toute la nuit, moi ?

    RépondreSupprimer
  22. Je crois que tout le monde aurait intérêt à lire cet article qui avance des chiffres et des faits et pas des humeurs
    http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-notre-temps/
    Après, chacun est libre de ses opinions...

    RépondreSupprimer
  23. Didier,

    Vous devriez ouvrir une boite à mail chez Gmail pour ces histoires de commentaires de blogs, ça permet « d’entasser » les conversations.

    Alix,

    Ce machin tourne en boucle depuis quelques jours. Je l’ai vu vers minuit samedi. Le problème est qu’il est à charge et qu’il n’approfondit pas certains points, notamment tout ce qui tourne autour des travaux à faire à Nantes Atlantique.

    C’est un blogueur de gauche qui, comme moi, trouve lamentable de gérer de laisser le privé gérer des infrastructures publiques. Mais faut-il mélanger les dossiers ? ADP a été privatisé aussi et gagne plein de pognon…



    FalconHill,

    Bah !



    Grandpas,

    Pourquoi veux-tu que je te rembarre quand tu émets un avis logique et censé.

    Dans ton premier paragraphe, tu dis « pourquoi pas ». C’est la position que devraient avoir tous les gens qui ne sont pas concernés par le dossier.

    Pour le reste, tu soumets de vrais problèmes. Moi-même quand je rentre voir ma mère, il me faut 5 à 6 heures. Pourtant, je ne réclame pas un aéroport à côté…

    Je vais bientôt à nouveau mettre une heure pour aller bosser. On entasse les gens en région Parisienne alors que si les moyens de transport entre villes régionales étaient corrects, les gens comme moi pourraient bosser en province, donc limiter l’entassement à Paris et les contraintes des habitants. Ca serait tout bénef pour l’environnement.

    RépondreSupprimer
  24. C'est vrai que tu donnes l'impression de ramer.
    Pas spécialiste du transport aérien malgré des heures passées dans les aéroports je ne vois pas ou est le problème.
    Certains font de la politique pendant des décennies et sont toujours aussi mauvais quand ils s'en vont.

    RépondreSupprimer
  25. Tiens je vais pouvoir parler de ce que je connais.

    En l'occurrence je connais bien le centre-Bretagne (Loudéac, Lamballe, Moncontour...) grâce ou plutôt à cause de ma belle-famille. Malgré toute l'activité économique c'est trop souvent un désert en matière d'infrastructures.

    Je connais bien Nantes aussi, j'y ai fait mes études pendant 4 ans.

    Idem pour Rennes que j'habite depuis un paquet d'années maintenant. Plus précisément Saint-Jacques de la Lande. Là où se trouve l'aéroport. D'ailleurs je peux voir les pistes de chez moi. Photo sur demande. Alors je connais bien.

    Avant tout il y a un truc à savoir à propos de la prolifération des aéroports en Bretagne. Un petit détail de l'histoire qui s'appelle l'Occupation. Bien sûr les andouilles qui comparent le nombre d'aéroports bretons à ceux du Royaume-Uni ont tendance à l'oublier. Par exemple les schleus ont rasé la moitié du patelin où j'habite durant l'occupation pour agrandir l'aérodrome existant et en faire une grosse base aérienne. Il n'y avait pas de déclaration d'intérêt public à l'époque. La commune de St Jacques a été décorée de la Croix-de-Guerre pour ses souffrances (destruction allemandes et bombardements alliés), et a gardé de cette époque une géographie assez perturbée. Ça m'étonnerait que les anglais aient fait pareil chez eux (et puis il y a cet autre détail gênant qui s'appelle la densité de population, mais passons). Une fois la guerre terminée on a trouvé malin de reconvertir les pistes existantes en aéroports civils, ce qu'on pouvait être cons quand même, on aurait dû en faire des pâtures.

    Ah, au passage, Nantes-Atlantique a une histoire militaire similaire mais moins dramatique.

    J'ai dû prendre l'avion plusieurs fois dans ma vie au départ de Rennes. C'est un merdier pas possible. Une fois j'ai dû faire Rennes-Nancy, impossible d'avoir un vol direct alors j'ai fait escale à Orly. Et l'aéroport Metz-Nancy est au milieu de nulle part sans liaison ferroviaire à l'époque, avec une mafia de taxis qui fait son business et pratique des tarifs prohibitifs. Au final ça m'a pris quasiment autant de temps qu'en train, c'est dire. Les fois suivantes j'ai pris le train.

    Pour les vols internationaux les Bretons doivent aller soit à Nantes-Atlantique soit à Roissy. Rennes-Roissy c'est 400 km. Les écolos en peau de lapin qui s'opposent à NDDL et à l'extension des LGV trouveront certainement plus respectueux de l'environnement de cramer 50 litres de carburant plus 4 ou 5h de trajet pour aller prendre l'avion à Paris. Et la décentralisation repassera.

    Nantes-Atlantique est le seul aéroport digne de ce nom de la région. Le problème est qu'il est totalement excentré par rapport à sa population. Et puis il est au sud de la Loire. Les pseudo-écolos ont aussi tendance à l'oublier, mais un fleuve comme la Loire ça ne se traverse pas en barque ou à gué. Il faut se taper l'effrayant Pont de Cheviré, et avant ça le périphérique nantais et ses bouchons homériques. En arrivant par la 4-voies de Rennes (ce qui concerne la moitié de la population bretonne, l'autre moitié venant de Vannes) on tombe 9 fois sur 10 sur des bouchons de plusieurs km en amont, qui se prolongent ensuite jusqu'à Cheviré. L'activité économique de l'ouest nantais fait de cette portion du périphérique un point noir permanent. Et inutile de vouloir passer ailleurs pour aller à Nantes-Atlantique, on n'a tout simplement pas le choix.

    (1/2)

    RépondreSupprimer
  26. (2/2)

    S'y rendre en train ? Vous n'y pensez pas. Vous avez déjà essayé de faire Rennes-Nantes en train ? Déjà les horaires sont totalement inadaptés, et puis parfois la SNCF vous propose de passer par Le Mans. Plus souvent, c'est par Redon avec une correspondance d'1/2h. Au final un trajet en train est souvent plus long qu'en bagnole, voire même qu'en car. Il parait qu'il faut remercier le gouvernement de Vichy ne n'avoir jamais voulu développer de ligne entre les deux capitales bretonnes pour pouvoir couper la Loire-Atlantique du reste du Duché historique.

    Si Nantes-Atlantique n'est pas aussi saturé qu'on le dit, c'est aussi parce que c'est la merde à s'y rendre, alors du coup les Bretons prennent leur bagnole. Pas un Rennais n'envisage de prendre l'avion à Nantes-Atlantique à moins d'avoir un vol international direct. Vive la lutte contre l'effet de serre. Avec un aéroport à NDDL c'est toute la physionomie des transports de l'Est breton qui serait impacté (surtout si on rajoute les LGV et une liaison Rennes-Nantes digne de ce nom), soit plus de 2 millions de personnes dans l'une des zones économiques les plus dynamiques de France. Les habitants n'hésiterait plus à se déplacer en train localement ou pour des vols internationaux.

    Concernant les opposants, je comprends parfaitement les préoccupations des acteurs locaux. D'ailleurs il y avait des débats et des arguments similaires pour le Viaduc de Millau, qui se sont avérés faux (mais c'est un dossier différent), et au final tout le monde en est satisfait (et la fréquentation locale a augmenté, forcément avant les gens hésitaient à s'y rendre vu le merdier). Les Bretons auraient dû aller faire chier les locaux et construire des cahutes en palettes dans les bois. Par contre j'exècre tous ces fils de bourgeois en mal de combat romantique à mener, qui viennent s'incruster dans un dossier local auquel ils ne comprennent rien. Et que viennent foutre les anars italiens à NDDL ? C'est quoi la prochaine étape, les Black Blocs ?

    Ce dossier devrait être un dossier économique local, il est devenu un dossier politique national, uniquement parce que l'ancien maire de Nantes est désormais premier ministre. Les gars disent que NDDL est devenu un enjeu majeur pour le gouvernement parce que le premier ministre en est partisan, mais c'est le contraire : ils ne sont pas là pour l'environnement, la défenses des paysans (dont la filière laitière productiviste !) ou je ne sais quoi, ils sont là pour lutter contre la politique du gouvernement (cas d'école : Mélenchon et ses sorties sur les "provinciaux"). Quant aux écolos ils sont dans une logique décroissanciste qui là aussi ignore complètement les problématiques locales : pas d'aéroports, pas de LGV, pas de voies rapides, etc. BANANA (Build Absolutely Nothing Anywhere Near Anything). Quant aux militants locaux ils sont instrumentalisés, et je me demande s'ils s'en rendent compte, mais c'est bien dommage car il est désormais impossible de débattre sainement de la question.


    PS : désolé si c'est trop long

    RépondreSupprimer
  27. On peut renverser ton argument par rapport aux départements du Sud de Nantes qui ne pourront plus compter sur l'avion si l'aéroport du sud disparait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qui sont beaucoup moins peuplés, argument oublié par tous ceux qui comparent avec le Royaume-Uni par exemple (notamment la comparaison inepte avec Gatwick dans le billet de Pierre Deruelle). Et le trajet sud-nord via le périphérique nantais est également moins saturé. Ça m'est déjà arrivé de mettre 1h à faire Porte de Rennes/St Herblain avec un trafic fluide de l'autre côté, alors imagine le temps qu'il faudrait pour aller jusqu'à NA.

      Et puis la zone d'influence de Nantes est au nord de la Loire principalement. Et l'axe majeur de la région c'est Nantes-Rennes-St Malo, pas Nantes-Montaigu (au-delà c'est la cambrousse jusqu'à Bordeaux). Mettre l'aéroport au sud, voilà la faute originelle.

      Supprimer
  28. Salut
    Vouloir contrer cet aéroport inutile peut être aussi motivé par le fait que nos princes n'écoutent (ne veulent pas écouter) l'avis du citoyen moyen qui n'est obligatoirement une bille et qui, en démocratie, peut donner un avis à tout moment. Ça, c'est pour les princes qui nous gouvernent et leur féodaux du Gross Kapital !

    Secondement, pourquoi avoir besoin d'aller travailler 6 heures à Limoge et devoir rentrer le soir : Il y a des hôtels dans cette ville, ce n'est pas le trou du cul du monde. Pour une poignée de gens qui bossent 6 h à Limoge (et combien de temps par an ???), il faut construire un aéroport de merde et faire plaisir à nos princes et au féodal Vinci ? Ben ça, ça me fait mal au Fillon...!

    Tiercement, le bétonnage kivabien : Encore et encore, il faut qu'on bétonne à tout va ? Fini la campagne tranquille avec les petits z'oiseaux qui chantent dans le vallon ? Si ça continue, entre les espaces bien privés (d'accès au commun des mortels) et les constructions +/- utiles en pleine campagne, le citoyen ne pourra même plus risquer de se faire tirer comme un lapin par quelques chasseurs abrutis (heureusement qu'il y en a des responsables) qui tirent des cartouches avant tout ?

    Ha là là ! Ce qu'il ne faut pas entendre et dire....

    RépondreSupprimer
  29. Honorine Passurmépier27 novembre, 2012 11:46

    Bien le bonjour !

    ce qui me gêne dans cette approche, c'est de considérer qu'il n'y a aucune limite physique ou contrainte 'externe' à prendre en compte dans la décision de créer de nouveaux aéroports et que seuls des critères de gain de temps ou de rentabilité financière potentielle sont à considérer.

    Rien sur l'avenir énergétique, la limitation de la pollution et des gaz à effet de serre?..


    Un article parmi d'autres sur le site de JM Jancovici (pas vraiment un écolo sectaire...) :


    http://www.manicore.com/documentation/sobriete.html


    "(...)Dans les discours de la puissance publique, dans n'importe quel pays développé au moins, deux thèmes sont fréquemment abordés :

    il faut lutter contre l'effet de serre ou réaliser des économies d'énergie.

    il faut encourager la croissance de l'économie.

    La quasi-totalité des mesures prises au nom du deuxième objectif est aujourd'hui parfaitement incompatible avec le premier."

    (...)

    Le transport aérien est le mode le plus gourmand en carburant par personne transportée . Aller vers un monde énergétiquement vertueux suppose donc, en particulier, de ne pas construire encore des aéroports, ni de réaliser des extensions des aéroports existants.

    Application à un cas particulier : la lutte contre l'effet de serre est strictement incompatible avec la construction du 3è aéroport parisien, ou avec celle de toute infrastructure permettant l'augmentation du trafic.

    Un corollaire de cette conclusion est également que la vertu énergétique est incompatible avec le développement du tourisme international lointain. (...)"

    On peut également lire
    http://alaingrandjean.fr/2012/11/14/laeroport-notre-dame-des-landes-le-jeu-des-7-erreurs/

    "(...)
    4 La justification économique des projets de transport repose sur une analyse coûts-bénéfices, dont le modèle est défini par l’administration.

    Côté coûts on compte les dépenses du projet et ses impacts négatifs (accroissement des émissions de CO2, pollution de l’air, bruit, emprise foncière etc.). Côté avantages on compte les gains de temps, les effets positifs sur l’urbanisation…

    Dans la pratique, dans le domaine du transport, les deux postes déterminants sont le temps gagné et les dépenses faites. En simplifiant à peine, l’étude d’un projet d’infrastructure de transport se ramène à un indicateur : le coût du temps gagné (sur sa durée de vie).

    Trois remarques s’imposent :

    - le gain économique ne concerne que les usagers de l’avion, principalement les cadres supérieurs pour leurs déplacements professionnels et les catégories socio professionnelles les plus aisées pour leurs loisirs.

    - ce gain est évidemment très sensible aux hypothèses retenues, notamment d’évolution du trafic aérien. Dans l’étude socio-économique de 2006 faite pour NDDL[4], il est supposé croissant jusqu’en 2050, le PIB étant lui-même toujours croissant (dans une fourchette 1,9%-2,4%). Le prix du baril est aussi déterminant : dans l’étude citée, il se tient dans une fourchette 60-80 dollars le baril !!! (pour mémoire, le prix actuel du baril tourne autour de 100 dollars et plus d’un économiste le projette à 150 dollars, sans compter la nécessaire taxe carbone qui permettrait de tenir nos engagements climatiques)

    Une étude danoise[5] débouche par cette même méthode sur un constat de perte socio-économique élevée.

    Enfin et surtout est-il vraiment rationnel de comparer des accroissements de gains de temps, dans une période où tout va déjà beaucoup trop vite, à un accroissement de la dérive climatique et à l’épuisement de ressources naturelles ? (...)"

    Bonne journée,

    Nono (qui prend de temps en temps l'avion pour des raisons professionnelles, mais ne sais pas si cela sera aussi banal dans 10 ans)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nono,

      Je n'ignore pas les impacts écologiques et ce n'est pas la peine de faire des copiers collers.

      IL y a néanmoins un tas d'arguments à opposer. Manquer de communications inter régionales favorise l'entassement de la population en région Parisienne. Quels sont les conséquences écologiques de ce choix ? C'est un exemple.

      Je ne fais que l'avocat du diable mais faut-il laisser les Chinois dominer le monde en bousillant l'environnement ou avons nous le droit de choisir la croissance en participant à cette destruction ?

      J'aurais tendance à éviter de baisser ma culotte.

      Pour le reste, vous les arguments d'El Fredo. Si on avait un réseau de transports en commun, les gens prendraient l'habitude de les utiliser. C'est quand même incroyable, par exemple, qu'il n'y ait pas un transport en commun ferré sans changement entre Paris et Orly. Du coup, on va à Orly en voiture ou en taxi. Finalement un Rennais qui veut aller à Séville aura intérêt à aller en voiture à Roissy puis de prendre l'avion. Je grossis les traits un peu (pas beaucoup, surtout si il aime bien conduire), quel est l'impact sur l'environnement ?

      On est tous d'accord : l'avion pollue. Mais à force de faire une fixation, on oublie les détails.

      Supprimer
    2. Honorine Passurmépier05 décembre, 2012 13:53

      Bonjour !
      je reviens après quelques jours (je ne suis pas très assidue sur le web).

      Mon commentaire n'a peut-être pas été assez clair, tu as sans doute l'impression que j'oublie des détails, mais s'il y a bien un détail que j'ai en tête, c'est le pic pétrolier.
      Ce qui va mettre à mal le trafic aérien (et bien d'autres choses) ça n'est pas la pénurie d'infrastructure, ou le fait que l'aéroport truc chose soit trop loin / trop près de telle ou telle ville, mais le manque de pétrole pas cher.

      Le pétrole abondant et bon marché, c'est le 20ème siècle. On a mangé notre pain blanc.
      Après on peut être plus ou moins informé sur le sujet, mais cette réalité va rattraper tout le monde. Ceux de gauche et ceux de droite. Les Français, les Chinois et les autres (et surtout plus rapidement ceux qui n'ont ni gaz ni pétrole chez eux).

      Oh mais j'oublie encore un détail : les gaz de schiste vont nous sauver ! tout va bien alors. On peut continuer à rêver de croissance illimitée qu'il suffit de décréter.

      Moi aussi je veux un deuxième aéroport à côté de ma ville!

      Supprimer
    3. Bonjour Nono,

      Je ne veux pas d'aéroport à Côté de ma ville, j'habite entre Orly et Paris.

      Ton commentaire était parfaitement clair. Pourquoi Vinci investirait-elle 300 millions voire plus dans ce machin si le transport aérien devait s'arrêter en se remboursant sur la base des paiements par les compagnies aériennes ?

      Supprimer
  30. El Fredo,

    Merci pour ton long commentaire ! Si j’ai le temps, Je vais le repomper en partie pour en faire billet. LA prochaine fois envoie le moi par mail et j’en fais un billet.

    Quand je bossais à Vannes, il avait fallu que j’aille en urgence à Dijon. J’avais pris un vol à Nantes pour Bordeaux puis un coucou pour Dijon. Au retour, j’étais passé par Toulouse. En train, ce n’était pas faisable (mais il n’y avait pas encore le TGV à Vannes).

    Pour Cheviré, tu abuses un peu mais dans le fond, tu as raison. Un type qui veut prendre un avion aura intérêt à prendre une marge d’une heure de plus entre Nantes Atlantique par rapport à NDDA…



    Lyly,

    Tu as raison mais il y a des choix à faire. En l’occurrence, la population concernée par un aéroport au nord est à vue de nez 10 ou 20 fois plus importante que celle concernée par un aéroport au sud. A partir de Niort, l’aéroport de Bordeaux est plus près (mais est au sud de la Gironde, ce qui pose aussi des problèmes d’accès en voiture).

    Je dis 10 à 20 fois plus parce que je ne vais pas jusqu’à Saint Brieuc, Lorient ou Saint Malo… Au sud de Nantes, tu n’as qu’une grosse ville à prendre en compte, La Roche sur Yon.



    Blog de machin,

    Tu inverses tout : c’est toi qui ne veux pas écouter l’avis du citoyen… C’est trop facile de vouloir représenter le peuple quand on n’a pas élu. Il faudrait un peu de modestie…

    Pas ailleurs, qu’as-tu contre les gens qui vont bosser à Limoges pour la journée ? Ca arrive, c’est la vie. Tu es typiquement le genre de type qui ne va jamais à Orly le matin entre 6h et 9h et n’a aucune idée du nombre de gens qui doivent se déplacer pour le boulot. Ensuite, pourquoi voudrais-tu forcer un type à passer une nuit à l’hôtel alors qu’il a peut-être une femme et des enfants. Tu vois bien que tu n’écoutes pas l’avis du citoyen.

    En fait, ça me fait mal au cul de voir que abrutis qui se prétendent de gauche ne défendent plus l’intérêt des gens qui travaillent. Ils vont gueuler contre Vinci mais ne gueulent pas sur le fait que ADP soit aussi une propriété privée.

    Tu as déjà été dans le coin ? Tu connais la campagne en question ?



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est blog de machin qui cause !
      Les zigs qui vont bosser à Limoges etc. ne sont pas la grande majorité de la population et je dirais même plusss, une sacrée minorité qui, ainsi impose à tous d'avoir à construire une daube citoyenne. Si vous avez envie de faire de l'aéroplane, ne forcez pas tout le monde à vous regarder béatement...

      Quand au déplacement pour le boulot, j'ai fait. Mais je prenais une chambre dans un hôtel à chaque fois pour rentrer peinard deux ou trois jours plus tard. Y a pas que vous mon vieux qui faites ça. Et puis pour le simple travail quotidien ordinaire, je me tapais 70 bornes par jour. De ce côté, comme vous voyez, j'en connais un peu.

      Ça me rappelle un jour un connard de service qui braillait dans le train qu'il cumulait 6 minutes par jour de retard sur le trajet SNCF entre Rouen et Paris et s'est permis de traiter le cheminot contrôleur de fainéant trop payé. Ça j'aime pas. Au lieu de déménager à Rouen pour plus (soi-disant) de confort de vie, il aurait pu rester à Paname ou bien chercher un job ailleurs ou même aller dans le fin fond du Mooonde parce qu'en Seine Maritime, nous n'avons pas besoin de zigotos comme ça.

      Que ça vous fasse mal au Fillon, ça me fait marrer parce que je m'intéresse plus à l'intérêt général qu'à l'intérêt d'une minorité qui bosse 6h à Limoges et qui se fout de l'intérêt général. Ça va comme ça ?

      Et ce n'est pas parce que la France est constellée de connerie comme le projet dont il est question qu'on doit en rajouter encore et encore.

      Tant que des mecs comme vous, minoritaires oeuf corse, voudront imposer leur loi à la majorité, je répondrais parce que plus je vieillis, plus je deviens rogue :)

      Quant au coin, oui, je connais. Et vous même ??? J'ai également des enfants qui habitent tout près.

      Supprimer
  31. On attend avec impatience vos positions favorables au gaz de schiste contre l'avis de ces cons d'écolos :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends la position des écolos quand on sera tous ruinés faire d'avoir su développer des énergies diverses... alors que tous les autres pays l'auront fait. On aura sauvé la France...

      Supprimer
  32. Bonjour,
    J'habite Nantes, je vois passer les avions au-dessus de ma tête et me demande ce que cela ferait un jour si ...
    Mais je ne suis pas sûre que Nantes ait besoin d'un nouvel aéroport, j'essaie de ne pas prendre l'avion si le train est possible. Et Rennes sera bientôt à 2h de Roissy, ou presque, non ?
    Les transports pour quitter la Bretagne sont importants, mais ce qui me semble plus important pour moi, c'est de pouvoir aller facilement à Rennes à la journée en train (bof, bof, ce sont 2 régions administratives différentes), c'est d'être sûre que les transversales non TGV (la ligne Quimper-Marseille) restent ouvertes ... En fait un nouveau développement que l'avion et les autoroutes pour le rejoindre.
    J'ai déjà fait Nantes-Lyon en train, même à la journée : c'est à peine plus loin qu'en avion en tenant compte des navettes vers les centres villes.
    En revanche, je veux bien croire qu'il est fondamental pour Nantes qui se développe de "récupérer" l'espace de l'aéroport de Nantes-Atlantique car nous avons un vrai problème d'étalement urbain, de consommation de terres agricoles.

    RépondreSupprimer
  33. Marie,

    Pour la liaison en train entre Nantes et Rennes, vois les explications de El Fredo.

    Pour le reste, d’une part, il n’y a pas que Nantes, il y a les grandes villes de l’est de la Bretagne, il s’agirait de mutualiser tout ça et donc, multiplier les destinations tout en optimisant les vols. Et il n’y a pas que Lyon. Les gens peuvent vouloir aller à une formation à Montpellier ou à un séminaire important à Belfast.

    Nantes-Lyon est évidemment plus long en train qu’en avion. Il faut au minimum 4h45 en train. En avion il faut une heure (je suppose) plus le temps d’aller à l’aéroport, mettons 1 heures avec les formalités d’embarquement, tu gagnes environ deux heures (ben oui, si tu vas en train, il faut aussi aller à la gare). En avion, tu peux faire l’aller retour dans la journée.



    Emilie,

    Pas si rapidement que ça ! Ca restera à plus de trois heures pendant des années encore : on n’aura pas une ligne Rennes Brest à Grande Vitesse (300 km/h) avant 2040 ! Après, c’est une question de mathématique : 600 km à 300 moins la phase d’accélération et celle de ralentissement, les arrêts intermédiaires, tu arriveras au maximum, à terme à 2h30.

    Pour aller à Londres, de Brest, il faut 9h en train. Je n’ai pas de clients à Londres et j’habite Paris mais il m’arrive d’aller dans une ville de province pour une réunion de 2h… On ne prend pas le train ou l’avion pour rigoler.

    Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que, si nous ne savons pas avec quelle énergie rouleront les trains, le remplacement des centrales nucléaires pour fournir assez d’énergie pour remplacer ce que fournit le pétrole n’est pas encore dans l’esprit de nos scientifiques.



    Blog de machin,

    Je suis désolé si ton pseudo est stupide. Toutes mes excuses pour t’appeler ainsi.

    Si tu as des complexes avec Limoges, tu le dis, il y a aussi toutes les villes de France qui ne sont pas sur les grands axes. Si tu veux obliger les gens à aller à l’hôtel, c’est ton problème mais figure toi que tout le monde n’a pas envie de vivre comme toi, comme ton cerveau étriqué conçoit ce que peut être la vie.

    Tu ne t’intéresses pas à l’intérêt général mais à l’intérêt de certains. L’intérêt général est de permettre le développement « des activités de bureau » dans les villes de province plutôt que d’entasser une majorité de la population à Paris, sinon toutes ces villes vont crever, de même que Paris. Et les conséquences environnementales seront pires que tout.

    Comment as-tu décidé que je suis minoritaire ? Une grande partie de la population est pour et a voté pour des élus qui sont pour. Ce qu’il y a de rigolo avec ton commentaire c’est qu’on voit à la fin que tu défends l’intérêt de tes enfants. L’intérêt général est bien loin. Tu n’as aucune considération pour les conditions de travail des autres et tu voudrais que tout le monde calque sa vie sur la tienne.

    Pauvre garçon…

    RépondreSupprimer
  34. Mon pseudo n'est pas stupide, gamin : C'est l'indicatif de ma station du service d'amateur et d'amateur par satellite. Avant de causer, on se renseigne.

    Puisqu'on en est aux gentillesses, je vais te tutoyer et je ne te demande pas de "parler" pour moi, gamin :

    1/ Je n'ai rien contre Limoges, pas plus que contre Toulouse, Albi, Montméliant, Dijon ou la capitale de Proxima Centaurii, etc.

    2/ Il semble que tu transformes mes écrits pour en faire le total contraire de ce que je pense. Tu es un drôle de coquin, toi ! Je prétends et je persiste et signe : En matière de transports aériens, tu es minoritaire, mon vieux. La grande majorité des français ne prend pas l'avion systématiquement pour des raisons diverses et variées. Je ne l'ai pas pris depuis 3 ans et ça ne me prive pas.

    3/ Attribuer aux villes de provinces le privilège du Tertiaire, c'est peut être aller un peu loin. Si toutes les villes de France ressemble à Niort, ça risque d'être assez bizarre la vie dans ces civitas. Pour la majorité de la population, c'est déjà fait : l'IDF est le gros de la population de la France éternelle. Et même que certains veulent bouffer les agglomérations d'un peu d'importance comme Rouen et le Havre. Pas d'un seul coup mais à terme... L'intérêt général est aussi que les citoyens aient une qualité de vie, un boulot qui plaît et un niveau de vie pour satisfaire les besoins. Vivre heureux, quoi ! Je ne vois pas ce que tu pourrais avoir contre ça, mon garçon.

    4/ Je constate avec intérêt que tu es comme le vieux Debré (celui qui portait un entonnoir sur la tête) et tu considères que la démocratie c'est de voter tous les 5 ans et de la fermer entre temps. Abandonner tout sens de réflexion aux princes que nous aurions élu qui vont s'occuper de tout. Ce n'est pas de la Démocratie, ça, c'est avoir un mental d'esclave. Qui aime être esclave ? Pas moi, en tous cas.
    Laisse donc mes enfants tranquilles, ils ont assez de soucis comme ça (et pas des moindres) mais aussi des projets qu'ils mèneront à bien, aéroport ou pas (de toute façon, ça n'a rien à voir avec le sujet). Et, mordel de Berthe, cesse de penser pour moi sans rien connaître de ce que je suis.

    Pour terminer (parce que tu me gonfles et je vais en terminer ici, tu es trop buté, tiens !) chacun mène sa barque comme il veut mais on peut arriver à un rapprochement d'idées et débattre sans heurts ni insultes en se montrant, donc, intelligent.

    Toi, tu es un requin mais pas un de ceux qui vivent dans les océans, honorables animaux qu'ils sont.

    Pas la peine de me répondre, j'ai autre chose à foutre que bavacher avec des mecs comme toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ta conclusion ! Mais qu'est ce que tu fous là sombre crétin qui ne sait même pas ce qu'est un pseudo.

      Supprimer
    2. Pas besoin d'un pseudo et pas besoin de leçon de pseudoïsation : Je ne suis pas un bleu en matière de groupe de discussion ou de forax.

      Je me casse, je ne me sens pas bien du tout ici... et puis je n'aime pas me faire traiter de crétin. Ça se comprend, non ?

      Ciao

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.