27 novembre 2012

Copé, Fillon, la peste et le choléra ?

Tiens ! On commence la dixième journée de bordel à l'UMP ! Ça s'arrose, non ? Heureusement qu'on les a, ça permet d'éviter les sujets qui pourraient fâcher le Gouvernement avec les électeurs. Qu'ils continuent comme ça pendant deux mois et le mariage pour tous est dans la poche ! A la limite, s'ils continuaient ainsi trois ou quatre ans, ça m'arrangerait : on pourrait construire quelques aéroports en expulsant les opposants à coups de pied dans le cul…

La droite la plus bête du monde...

Finalement, Jean-François Copé me fascine. On ne m'ôtera pas de la tête que François Fillon aurait du gagner cette élection. Je sais, ça se discute, mais même Nicolas Sarkozy a dit qu'il pensait qu'il fallait refaire l'élection. Jean-François Copé aura du mal à faire croire qu'il est légitime et à recoller les morceaux. 

Il est pourtant en train de réussir un passage en force. On dirait Jacques Chirac, en 1976, quand il a créé le RPR pour envoyer chier tous les vieux crabes de l'UDR. Hop ! Un peu moins de vingt ans après, il était Président ! Il faut croire que Jean-François Copé vise les élections de 2032, ce qui nous laisse quelques temps pour raconter des conneries dans les blogs... C'est beau, l'ambition !

Jean-François Copé oublierait-il qu'il n'est pas Jacques Chirac, que l'époque n'est pas la même, qu'il a une formation politique importante, à sa droite,... ?

Oublierait-il que c'est François Fillon qui est en position de créer un nouveau parti ?

Autant, Jean-François Copé me fascine, autant j'ai du mal à trouver un qualificatif pour François Fillon. Pourtant, je ne l'aime pas spécialement non plus mais je le préfère. C'est un peu comme si j'avais réussi à choisir entre la peste et le choléra.

Et pourtant...

En fait, il m'a fait pitié quand il a été chercher de l'aide auprès d'Alain Juppé. On aurait dit un petit garçon allant pleurer dans les bras de son père. Après, on dirait qu’il a fait le même coup avec Nicolas Sarkozy. Comme s’il avait besoin d’une autorité supérieure. Ca la fout mal pour un homme d’état qui postule à la Présidence de la République. Pas capable de se débrouiller tout seul.

On peut le comprendre, il cherche à éviter les vagues, à limiter tout ce qui pourrait casser le parti, s’il en hérite. Il n’empêche qu’il semble complètement louper sa séquence de communication. Ses propos sur la mafia, tiens ! Il n’a pas pensé que ça pourrait froisser les camarades ? N’aurait-il pas du montrer plus d’énergie dès le départ ? Serait-ce pour aujourd’hui ? On annonce que : « Une quarantaine d'élus fillonistes, et François Fillon lui-même, auraient décidé de quitter le groupe UMP à l'Assemblée. »

Enfin du mouvement ?

9 commentaires:

  1. Tu emploies 2 fois "fasciner" Nicolas :
    c'est exactement la phase actuelle, après avoir été (pas)mort de rire, puis (au choix).
    C'est la danse des serpents.

    RépondreSupprimer
  2. Fillon, c'est le notable de province avez ses pantalons beiges et ses blazers bleu marines!
    Fortiche dans son fief, roi de la rillette du Mans, mais à Paris, c'est une autre paire de manches.
    Ne se frotte pas qui veut aux "tueurs" parisiens. Alors pour ne pas être bouffé tout cru, il se réfugie auprès de ses papas, Juppé ou Sarkozy...
    Comme tu le dis, aussi sympa qu'il puisse avoir l'air, on le voit mal dans le costume de président de la République!

    RépondreSupprimer
  3. Si, on peut rire encore :
    http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/fin-du-monde-l-ump-devance-l-appel-37114

    RépondreSupprimer
  4. Si quelqu'un pouvait achever l'UMP, là... Elle souffre trop, c'est inhumain.

    RépondreSupprimer
  5. Nouveau groupe #RUMP
    Rassemblement UMP, dès ce soir 16h00 et, dissolution si organisation de nouvelles élections à l'UMP selon notre ami Lionel TARDY

    RUMPonpon, RUMPinPouf!!!!
    ça s'arrose!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.