22 novembre 2012

Vote blanc sain ?

Des confrères se réjouissent de l’adoption d’un texte, à l’Assemblée, pour la reconnaissance du vote blanc. Elooooody constate que tel qu’il est fait, cette loi ne sert à rien, elle a été vidée de sa substance : les votes blancs et les votes nuls seront dorénavant comptés séparément. C’est surtout un truc pour emmerder les scrutateurs.

De toute manière, c’est l’occasion de faire un billet qui ne porte pas sur l’UMP (il parait que Mazerolle a pété une Durit, à l’antenne, mais Twitter colporte parfois des rumeurs).

Je rappelle qu’à mon avis la reconnaissance du vote blanc ne sert à rien.

Qu’aurait-on fait si, au deuxième tour, François Hollande aurait fait 49%, Nicolas Sarkozy 46% et qu’il y aurait 3% de vote blancs ?

Qu’on m’explique !

La seule utilité du vote blanc serait si un candidat ferait un peu moins de 50% des votes pris en compte à un premier tour alors que sans prise des votes blancs, il ferait plus de 50%. Il faudrait alors organiser un second tour… Mais je ne sais pas si le résultat final changerait quelque chose.

Le problème est similaire pour les scrutins de liste : que ferait-on des sièges occupés par les « bulletins blancs » ?

Je suis un peu fatigué des prises de position de principe…

Reprenons l’UMP : chez eux, c’est surtout les votes nuls qu’il faut prendre en compte…

33 commentaires:

  1. Je suis d'accord sur l'idée que ça permet de ne pas faire un nouveau billet sur l'UMP.
    Et je suis globalement d'accord avec tout ce qui est dit dans ton billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est tous d'accord alors? Ça s'arrose!
      Aujourd'hui, je réponds aux coms sur le blog de Jegoun et il répond aux miens chez moi.
      Beau travail d'équipe!

      Supprimer
  2. Je t'explique : on dirait que FH est élu point barre. :)
    Avec la prise en compte des votes blancs, il serait alors possible que FH ait 32%, NS 28% et blancs 40% , on dirait que FH est élu point babarre. :)

    RépondreSupprimer
  3. pas de grand changement pour les scrutateurs , ils sont déjà décomptés à part au dépouillement (même les nuls sont déjà très détaillés par nature)
    par contre une ligne de plus dans les ¨PV officiels et donc dans les transmissions à tout niveau (prefecture , intérieur, presse, fédérations des partis et bureau centralisateur des communes)

    RépondreSupprimer
  4. Je confirme pour Mazerolle, vu à la sortie des studio de BFMTV :
    http://lh4.ggpht.com/_Om6zhw5eirU/SdlO7V5lXyI/AAAAAAAAFSA/urXG-WffY34/s800/114.jpg

    RépondreSupprimer
  5. Dsl ! Moi ch'suis pas d'accord ! Je retiens que le comptage des votes blancs dans les votes exprimés tueraient la démocratie,car il se trouverait toujours un "Marais" pour bloquer le processus : une majorité absolue ne pourrait jamais être atteinte !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lady,
      chichi 82%, penpen 18%, est ce representatif ?
      virer cette notion de majorité absolue, celui qui l'a la plus grosse pile de bulletins a gagné

      Supprimer
    2. Apo, Fidel t'a répondu. Ça ne veut rien dire...

      Supprimer
  6. Vous racontez n'importe quoi, il me semble : compter séparément les blancs des nuls (ce qui est une bonne chose) ne signifie pas que les premiers seront pris en compte dans les suffrages “exprimés”, voyons ! Je crois qu'il faut y voir davantage une façon de lutter contre l'abstention ou, en tout cas, de faire une différence entre ceux qui sont simplement partis à la pêche et ceux qui entendent signifier qu'aucun candidat ne trouve grâce à leurs yeux d'électeurs. Une bonne initiative, donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais ça ne change rien au résultat de l'élection. C'est un truc pour faire plaisir aux peine-à-jouir... Une mesure de façade.

      Vous êtes payé pour remplace des blogueurs Front de Gauche, ou quoi ?

      Supprimer
    2. Ça ne change rien mais ça donne une indication supplémentaire sur l'électorat : pourquoi s'en priver, alors ?

      Supprimer
    3. Oui. J'aime bien quand vous défendez des lois défendues par le Front de Gauche, le PS, les Verts, l'UDI, l'UMP et le FN et que je m'en fous.

      Supprimer
  7. Merde, je suis d'accord avec Didier Goux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais demander ton expulsion des leftblogs. Ou ta lapidation. J'hésite.

      Supprimer
    2. L'un n'empêche pas l'autre…

      Supprimer
    3. Non mais si on pouvait avoir une martyr, ça serait bien pour notre notoriété.

      Supprimer
  8. pas possible que le vote blanc revienne sur le tapis.
    les bons.

    il s'appelle comment déjà le Costarmoricain qui promeut cette bêtise? je suis fatigué!

    RépondreSupprimer
  9. bon je vois que le débat a progressé ici; je souligne mon accord avec Didier Goux.

    1) la loi qui a été voté ( mais pas encore ratifié par le Sénat, garde un certain espoir @jegoun ) n'entre pas en compte dans les suffrages exprimés. donc ton calcul 46%, 49% n'a aucun rapport avec la réalité.

    2) Désormais les enveloppes vides sont équivalentes aux bulletins blancs. Cela simplifiera très largement la situation voir le comptage.

    3)je vais être un peu piquant : comprendre l'utilité du vote blanc dépend essentiellement de sa capacité d'empathie à l'égard de l'électeur qui n'est convaincu par aucun des candidats. Ceci dit, je comprends aisément que quand est déjà convaincu par un camp politique, on considère le vote blanc comme inutile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mehdi, je n'ai pas à garder l'espoir, je m'en fous. Ca ne changera rien : celui qui arrivera en tête sera élu...

      Quant à l'empathie, il me semble surtout important de respecter l'électeur et ne pas lui faire croire que son vote blanc sera utile à quelque chose puisque dans les faits, personne n'en tiendra compte à part deux ou trois blogueurs et éditorialistes qui nous feront des jolies publications "vous vous rendez compte, ma brave dame, il y a beaucoup de votes blancs".

      Et après tu me parleras d'empathie alors que tu auras démontré que tu les prends pour des cons.

      Supprimer
  10. Je dois être bouchée car je ne comprends pas la frénésie de l'obligation du comptage des votes blancs pour deux raisons (au moins) :
    - parmi ceux qui disent "j'ai voté blanc" (ça clôt les discussions, c'est une posture pour se placer au-dessus de la mêlée etc..) il y a des menteurs.
    - les partisans du vote blanc me semblent surtout des traqueurs d'abstentionnistes. Or dans la mesure où l'abstention n'empêche pas l'élection, s'abstenir est un droit, et leur choix est à respecter. Et c'est plus franc que le vote blanc.
    - il y a des croisades plus utiles me semble-t-il.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord sur les trois points, notamment le dernier. La croisade utile serait de refondre nos pratiques démocratiques...

      Supprimer
    2. Votre argumentation est incompréhensible :

      – Il y a des menteurs parmi ceux qui disent avoir voté blanc ? Oui, sans doute, et alors ? Il y en a sans doute aussi parmi ceux qui disent avoir voté PS ou Fn ou ce que vous voudrez : ça change quoi ?

      – Le vote blanc n'a rien à voir avec l'abstention, mais plutôt avec les bulletins “nuls” dont ils vont être séparés. Et en quoi l'abstention serait-elle plus “franche” ? Dans ce contexte, voilà un mot dénué de toute signification.

      – Il y a des croisades plus utiles ? Là encore : et alors ? On n'est plus capable, dans ce pays, de s'occuper de plusieurs choses en même temps ? Vous savez bien que si, puisque les socialistes parviennent simultanément à plomber notre économie, à augmenter les impôts et à vider le mariage de ce qui lui restait de signification.

      Supprimer
    3. Hello Didier,
      " Le vote blanc n'a rien à voir avec l'abstention"
      Je prends 2 types d’élection, le vote à bulletin secret et l’élection à main levée;
      dans le premier cas, si le vote n'est ni pour ni contre il est blanc ou nul
      Dans le 2eme cas, on parlera d'abstention.
      Raisonnement par l'absurde certes, le mode de scrutin et le fonctionnement de la 5eme republique est obsolete.

      Supprimer
    4. Didier,
      je n'ai pas encore essayé de synthétiser correctement ce que je pense du vote blanc, et surtout des gens qui s'agitent autour de ce thème, mais vos remarques me seront très utiles pour préciser ma pensée si/quand je le ferai, merci.
      Toutefois mon post en donne une idée, et donc je persiste, et d'autant plus sur le peu d'importance du truc au regard des sujets autrement plus graves que vous évoquez.

      Supprimer
  11. Avec 49% Hollande, 46% Sarko, et 3% de bulletins blancs, ce qu'on aurait fait, c'est dire "Mais où sont passé les 2% manquants ?..."

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.