25 novembre 2012

NDDL : Touche pas aux opposants !

J'allais dire que le Gouvernement avait fait ce qu'il savait mieux faire, reculer, à propos de Notre-Dame-des-Landes, mais Gabale nous explique qu'il ne fait que temporiser habilement. Ouf ! J'ai eu peur. Les débats sont étranges. Mon billet d'hier a fait beaucoup de bruit. Il a été backtweeté par la fine fleur de la Hollandie et troller (ce n'est pas un gros mot) très tard dans la nuit. Heureusement que mon copain Serge a perdu le permis de conduire et ne puisse plus venir au bistro, j'ai eu le temps de répondre.

Je voudrais néanmoins apporter quelques précisions.

Tout d'abord, on m'accuse de suivre aveuglément Hollande dans cette histoire et que j'aurais soutenu les opposants si Sarkozy était au pouvoir. Ce genre d'argument est crétin. J'attends NDDL depuis une époque où je ne connaissais pas Hollande. Je bossais de 93 à 96 pour un fournisseur du Crédit Agricole et des Caisses d'Epargne, qui sont des banques régionales. Je visitais un ou deux clients par semaine (je suis même allé à Tahiti pour un autre client). Pendant ces trois années, j'ai plus de déplacements professionnels à mon actif que la plupart des opposants à NDDL. NDDL est très utile pour le développement de l'activité économique de cette partie de la Bretagne, entre Lorient et Angers, entre Nantes et Rennes. Si certains veulent le nier...

Ensuite, des argumentaires tournent en boucle contre l'aéroport.

On nous dit qu'il vaudrait mieux moderniser Nantes Atlantique. Il faudrait refaire le parking, le machin d'accueil des passagers et une deuxième piste perpendiculaire à l'autre. Ah ! Bon ! Et çaNon coûterait combien ? Si ces solutions ont été refusées, c'est pour des raisons... Il a été jugé préférable de construire un autre aéroport. Une piste perpendiculaire par exemple, nécessiterait le déplacement d'une ligne de train et créerait une nuisance supplémentaire pour 100 000 personnes. Personne ne parle de l'impact sur l'environnement.

C'est facile de faire un texte à charge contre des projets du gouvernement en omettant certains arguments pourtant trouvables en deux clics ici.

On nous dit que le projet est très vieux donc nécessairement ringard mais on nous dit qu'il y a trop d'aéroport en Bretagne. Je crois que l'on peut raisonnablement penser que construire un nouvel aéroport qui permettra de supprimer l'activité commerciale de transport des passagers de plein d'aéroport n'est pas ringard et va dans le sens du progrès.

On nous dit que l'enquête d'utilité publique ne prend pas en compte les éléments contre le projet. Heureusement qu'elle ne le fait pas, déjà qu'elle dit dans sa conclusion que c'est une catastrophe pour l'environnement et que c'est un pari osé pour l'avenir. Qu'est-ce que ça serait si le document avait été à décharge !

On nous dit enfin qu'on trouve beaucoup d'arguments contre mais peu d'arguments pour pour sur le web. Ben oui. Il n'y a pas de militant pour l'aéroport. On ne milite pour un aéroport. On ne manifeste pas devant les préfectures : « Nous exigeons la construction d'un aéroport ». On ne fait pas de pétition pour un aéroport.

On manifeste, on milite contre.

C'est facile de faire circuler de la littérature à charge...

Cela étant, défendre des agriculteurs au nom de la défense de l'eau, je me demande parfois si les écolos n'auraient pas de meilleures causes à défendre...

57 commentaires:

  1. le traffic aerien n'augmentera pas et l'actuel est deja suffisant, inutile de construire plus de pistes. le prix du petrole va continuer d'augmenter et le rechauffement climatique doit etre pris serieusement en compte. Il faut taxer les flux de transports aeriens pour le ralentir. C'est vital pour un developpement economique á long terme. Privilegiee le transport long et l'activité local, voilá ce qu'il faut faire.

    Si le ps cède ce sera une défaite idéologique importante. Le pouvoir socialiste n'est plus en phase avec la réalité du monde d'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le ps cède ? Heu... Il est porteur du projet. C'est toi qui n'es pas en phase avec les réalités.

      Supprimer
    2. Il ne faudrait pas sous-estimer la mobilisation qui est en train de monter. Je connais bien ces réseaux, ils sont gonflés à bloque et même si les socialistes sont au pouvoir, il est possible que ça coute le poste de premier ministre de Ayrault. La propagation des comités de soutien est rapide et ça ne fait que commencer. Ce n'est pas seulement un effet des masses médias, ça ne pourra pas être maitrisé par les syndicats alliés objectifs du PS.

      De toute façon, je ne vois pas comment les forces de l'ordre vont pouvoir quadriller une zone si grande sur le long terme. Ça va couter très cher à l'état et à Vinci.

      C'est une défaite annoncer pour les socialistes.

      Supprimer
  2. @antonin: c'est qui la réalité d'aujourd'hui? c'est toi, toi, toi?

    @jegoun: moi y'a une militante EELV qui est en train de m'expliquer sur mon blog en gros que les opposants au projet c'est la France...donc nous on est quoi? curieux comme l'argument d'exclusion de la nation va vite...et pue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jour où je lirais des arguments pertinents sur mon écran lumineux qui démontreront en quoi cet aéroport va permettre d'économiser du carburant, diminuer l'impact de l'activité humaine sur le réchauffement climatique, préserver une biodiversité gratuite pour les populations locale et donc permettre un développement soutenable centré sur les besoins réels de la population locale, alors peut-être que ce sera un projet réaliste.

      Mais ce jour n'est pas encore arrivé.

      Supprimer
    2. Le jour où tu auras compris qu'un industriel breton a besoin d'envoyer ses cadres en déplacement pour développer son activité et créer de l'emploi n'est pas encore arrivé. Donc on va continuer à entasser les gens en région Parisienne et à importer en masse des produites, à importer un tas de conneries, y compris des yaourts et des planches à voile, et tu pleureras sur les conséquences environnementales.

      Supprimer
  3. Ce n'est pas trop l'installation de cet aéroport que je critique ou que je pourrais défendre puisque je n'ai, pas plus que toi, je pense, pas l'intégralité du dossier en main (et de plus, il est bien possible que je n'y comprendrais sans doute pas tout). Ton point de vue se tient, certainement, autant que celui de Pierre Deruelle qui a fait un billet assez représentatif des arguments des opposants et qui démontre bien les intérêts financiers, non de la région, mais d'un acteur qui prend de plus en plus d'importance.
    Ce qui me hérisse le poil, c'est la manière dont les forces de l'ordre se comportent - comme avant, finalement, avec les mêmes arguments : violence d'un petit groupe (mais tout le monde prend les coups) dirigé par des puissances financières opposées au projet -.
    Je suis peut-être d'une naïveté crasse et d'un angélisme ridicule (andouillesque, je pourrais dire maintenant), mais je pensais que l'avènement d'un gouvernement de gauche apporterait quelques modifications quant aux méthodes de concertations et de décisions.
    J'ai du mal à accepter qu'on frappe des gens, qu'on les humilie, qu'on les déshabille dans le froid, qu'on les asperge de gaz irritant, bref, qu'on se comporte comme au bon vieux temps d'Hortefeux ou Guéant. C'est mon côté soixante-huitard, mais à 63 ans, j'ai du mal à le modifier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel est le rapport avec la droite et la gauche ? Les mecs occupent illégalement un terrain : ce sont bien ces lascars qui jettent des pavé à la tronche des policiers, comme s'ils étaient en 68, justement.

      Supprimer
    2. On est en 2012 et c'est une nouvelle date historique qui est peut-être en train de se forger.

      Supprimer
    3. Désolé de répondre si tardivement, mais personne n'a relevé (et j'ai failli tomber de ma chaise) : "... qu'on frappe des gens, qu'on les humilie, qu'on les déshabille dans le froid, qu'on les asperge de gaz irritant ..."

      Si c'est en référence à ce type de photos largement repris dans la presse : http://i.imgur.com/0JSgK.jpg
      (et il-y-en a des plus glauques avec des manifestants à quatre pattes dans la boue...)

      Alors c'est un grave contresens ! Sauf erreur (et je n'ai vu nulle part sur web un opposant parler d'humiliations policières à NDDL), il s'agit ici d'une tactique éprouvée visant à la fois à susciter l'attention des médias (le choc des photos) et à déstabiliser les forces de l'ordre.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Nudity_and_protest

      Supprimer
    4. Ah ! Et si tu me jures que des policiers français ont obligé des braves gens en se foutre en caleçon...

      Supprimer
    5. ?? Tu as dû mal me lire, j'expliquais justement le contraire. Les manifestants se sont mis délibérément en calbut, par esprit tactique.

      Supprimer
  4. 1. le billet de Gabale est très bien
    2. il vaut mieux "suivre" Hollande que faire n'importe quoi
    3. en faisant la réserve sur le fait que des gens perdent quelque chose du fait de l'aéroport (et donc en espérant qu'ils ont des compensations correctes -d'ailleurs c'est une question à déblayer, le fait que à chaque projet "étatique" certains s'agglutinent aux opposant uniquement pour être indemnisés),
    je ne lis rien sur le fait que ce projet va créer des emplois, lesquels, combien etc..
    Finalement, les "opposants" -voir gabale- à la mise en oeuvre d'une réalisation décidée en 2008 la travestissent en enjeu NATIONAL uniquement pour attirer les regards sur eux parce que les français ne les ayant PAS élus, ils sont invisibles. Qu'au moins ceux qui les suivent sincèrement replacent et l'aéroport, et les gesticulations, à leurs justes places.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1. Je ne l'ai pas lu (ça viendra, mais j'ai la route à faire...).

      2. Oui.

      3. Oui, leur démarche est de la pure politique politicienne.

      Supprimer
    2. Est-ce que c'est de la politique ?

      Supprimer
  5. Est-ce que je suis le seul lecteur de ce blog à se foutre complètement de ce fucking aéroport ?

    En revanche, j'aimerais bien que le taulier nous fasse un billet sur les crétins qui prennent l'avion pour un oui ou pour un non, sans la moindre raison valable.

    Ah, non, finalement, ça, ce serait plutôt à moi de le faire…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au boulot ! Mais on est d'accord : je ne prends l'avion que quand c'est obligatoire pour le boulot.

      Vous n'êtes pas le seul à vous en foutre. Quand vous voyez quelqu'un comme GDC (je ne dis pas ça méchamment, je le prends en exemple par ce que je sais où il habite) qui milite contre le machin alors qu'il n'est absolument pas concerné, il habite dans l'est et n'a pas à prendre l'avion pour le boulot (à ma connaissance), je me dis que beaucoup font semblant de ne pas s'en foutre pour tenir une posture.

      Supprimer
  6. Tout à fait d'accord avec toi Nicolas.

    Ce qui me dérange, c'est de lire et d'entendre tous les professionnels de la contestation nous sortir miraculeusement aujourd'hui des solutions dont ils évitent soigneusement de rappeler les propres impacts.

    Tout semble donner l'impression qu'on découvre maintenant ce projet d'infrastructure.

    C'est saoulant parce que toute cette agitation ne poursuit, en réalité, que des objectifs politiciens.

    On ne pense ni à la région Pays de Loire ni à la région Bretagne et à leurs populations respectives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est de la folie et c'est lassant. Tous ces types de gauche qui ne pensent pas à l'intérêt des gens.

      Supprimer
    2. Hé ho, le gabale, bien sûr que beaucoup pensent aux habitants des régions concernées, tu crois quoi ? (Rennes, c'est la capitale du Burundi peut-être ?)
      Bon, à ton crédit, je sais qu'en Lozère, vous n'avez que des voix romaines carrossables mais faudrait peut-être pas tout réduire au fait qu'on habite un endroit improbable, non ?
      Et s'il y a quelques gugusses, limiter ça à des professionnels de la contestation, c'est non seulement méprisant mais très réducteur.
      (Et t'inquiètes, je pense aux habitants, qui pour beaucoup, comme moi, ont à peine de quoi mettre un peu de zoom dans leur caisse ou prendre un ticket de bus, mais certainement pas de se prendre un billet d'avion)

      Supprimer
    3. Stéph, Gabale a raison. Toi et moi on est concernés par les transports en commun dans l'est de la Bretagne. Mais tu vois combien de lascars intervenir uniquement par principe ? Des tonnes... Ils ne connaissent pas le dossier mais font une opposition de principe. Presque pour le sport.

      Qu'est-ce que José Bové peut connaître des contraintes d'un type qui bosse dans l'agroalimentaire en centre Bretagne mais dont le siège est en Suisse et qui est obligé de découcher 2 nuits par semaine pour une réunion de trois heures le lundi matin ?

      Supprimer
    4. Et c'est quoi, cette façon nauséabonde de stigmatiser le Burundi ?

      Supprimer
    5. Oui. Pouwquoi le Buwundi ? C'est vwai ça.

      Supprimer
  7. Pathétique support de ta part.
    T'es comme les guignols de droite : le chef a raison parce que c'est le chef.
    Et vive les 30 glorieuses!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vas chier. J'explique dans ce billet que ça fait vingt ans que j'attends cet aéroport.

      Supprimer
    2. Comme on dit dans le rhone, Tassin con comme la lune

      Supprimer
  8. Puisqu'on réclame des arguments pro/anti je pense que cet article est un bon résumé :

    http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-notre-temps/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Ce n'est qu'un résumé des arguments à charge. Un yakafocon. Pierre résume avec ironie les arguments contre qui tournent depuis quelques jours alors que le projet est parfaitement étudié par "les autorités". Il nous dit que l'aéroport actuel peut être modifié sans en dire le coût et les impacts. Trop facile.

      Quant à l'intérêt des gens, il s'en fout. Il ne pense qu'à taper sur le gouvernement, ce qu'il fait beaucoup plus depuis que la gauche est au pouvoir.

      Supprimer
  9. Nicolas vous serez crédible quand vous pourrez répondre à cette question assez simple:
    Un autre aéroport à Nantes pour quoi faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi tu ne seras jamais crédible.

      Supprimer
    2. Certes.
      Mais ce n'était pas la question.

      Supprimer
  10. La qualité de votre analyse sur Notre Dame des Landes équivaut à la pertinence de votre réponse à la question du précédent commentaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça te dérange que j'envoie chier les connards d'extrême droite qui trollent périodiquement chez moi.

      Ta réaction est typique : tu dus un truc sans rien connaître.

      Mon analyse sur NDDL ? Quand les types comme toi auront répondu à la question que je pose dans le billet : quel est le coût (financier, écologique et humain) du maintien de l'aéroport actuel avec une autre piste, un parking à voiture et un à avion supplémentaire et une aérogare assez grande pour accueillir tous les passagers supplémentaires ?

      Et quand vous aurez répondu à ça, on pourra aborder les autres questions soulevées. Par exemple comment un industriel de Vannes peut être en contact facilement avec des clients pas Parisiens.

      Pauvre type.

      Supprimer
  11. Ces arguments en faveur de l'aéroport sont un peu légers. Je connais des villes de 5M d'habitants qui ont un aéroport avec une seule piste. D'autant qu'il est plus que souhaitable (et probable) que le trafic aérien diminue au profit du train dans les 50 ans qui viennent. Ce projet d'aéroport a été
    imaginé pour développer le fret aérien par des élus locaux qui ont la folie des grandeurs. Et déplacer un aéroport parce qu'il manque des places de parkings me parait un peu excessif. NDDL pourrait for bien se transformer en un Ciudad Real à la française.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces arguments en faveur de l'aéroport sont un peu légers.

      Mais Nicolas est un peu léger.

      quel est le coût (financier, écologique et humain) du maintien de l'aéroport actuel avec une autre piste, un parking à voiture et un à avion supplémentaire et une aérogare assez grande pour accueillir tous les passagers supplémentaires ?

      C'est un peu tordu comme argument, pour ne pas dire incompréhensible.
      La construction de NDDL n'entraîne ni coûts humains écologiques ou financiers ?
      Tartuffe qui dirait que la terre est plate si seulement F. Hollande le disait.

      Supprimer
    2. Où ai-je parlé de l'avantage de deux pistes à NDDL ?

      Tu es encore un de ces types qui pondent des arguments sans même savoir de quoi on parle. C'est justement le sujet de mon billet.

      Aujourd'hui on ne parle plus de fret : on ne va pas déménager les usines autour de l'aéroport de Nantes, notamment Airbus ni même autour de l'aéroport de Saint Nazaire (que je ne connais pas, je me contente de supposer).

      Il ne s'agit pas que de places de parking pour les voitures mais aussi pour les avions. Il s'agit d'augmenter les capacité d'une aérogare bientôt saturé (les arguments contre ça parlent uniquement de la capacité de la piste, pas de mettre des gens dans les avions). Il s'agit aussi de construire une piste dans l'autre sens pour remplacer l'autre pour limiter les nuisances.

      Si tu prends tout en compte, il est évident qu'il fait déménager l'aéroport et que le coût du nouveau sera amorti relativement rapidement, d'autant plus facilement que personne (et surtout pas le Conseil Régional de Bretagne) ne voudra financer la reconstruction de Nantes Atlantique.

      Alors je vais poser la même question qu'aux autres : trouvez une solution et financez là...

      Je ne nie cependant pas les problèmes environnementaux du nouveau projet mais tu mets tout dans la balance et une solution s'impose.

      Supprimer
    3. Fred. Ta gueule. Les trolls fachos ne sont pas intéressants. Sauf si c'est pour montrer leur proximité avec la gauche de la gauche. Ça m'amuse beaucoup.

      Supprimer
    4. Une bonne fois pour toutes je ne suis pas un facho et je ne sais pas ce qu'est l'extrème droite n'ayant pas connu les années trente.
      A bon entendeur salut !

      Supprimer
  12. Le pire, c'est que quand on voit les contradicteurs à NDDL, et ceux qui s'amusent gaiement à flouer les lois et la propriété privée pour après mieux gueuler contre "la police fasciste", on a très envie d'être favorable à l'aéroport.
    Sans forcément connaitre tous les tenants et aboutissants du truc.

    En gros, ceux qui prétendent combattre le projet sont sans doute ceux qui vont finir par le rendre populaire dans l'opinion, par simple rejet. Ils sont fabuleux...

    (et entre nous, quand on voit certains de tes "contradicteurs" ce soir... Grande envie d'un nouvel aéroport à Nantes !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Ils font une grave erreur de communication. Le PS sort largement renforcé surtout que l'UMP vient de couler.

      Supprimer
    2. Ils ont des sales gueules selon toi, donc ils ont tord.
      On admire la pertinence du raisonnement.

      Supprimer
    3. Rien à voir avec ce que dis ton contradicteur plus haut, mais c'est à peu près du niveau de l'argumentaire de beaucoup ici, et globalement sur les sittings illégaux à NDDL.

      Et coté "pertinence du raisonnement", c'est sans doute d'eux qu'on entend de recevoir des leçons, c'est évident ^__^

      Supprimer
    4. Qui te parle de sale gueule ? Tu es con.

      Supprimer
    5. Les commentaires se croise. Je t'envoie un mail.

      Supprimer
  13. L'Etat met combien dans le projet ? Environ 130 M€ ?
    On ne pourrait pas en reporter la construction ?
    Ce n'est pas comme si on n'était pas en période de déficit budgétaire et de dette publique qu'il faut réduire à marche forcée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vive la gauche qui veut diminuer les dépenses de l'état !

      Supprimer
    2. Ben oui, il me semble que Hollande a décidé de réduire les dépenses de l'Etat...
      Mais j'y pense, il n'est peut-être pas de gauche ?
      On m'aurait donc menti ?

      Supprimer
    3. Essaie d'avoir une position cohérente.

      Supprimer
  14. Sur le report éventuel du projet : sur le dossier de presse
    http://aeroport-grandouest.fr/files/2010/12/SMEANDDL_DP_30_DEC_20101.pdf
    on lit entre autres choses que l'état a signé le contrat avec Vinci en 2010.
    Quand on sait comment fonctionnent les entreprises, c'est à dire que il payent aujourd'hui des gens et des factures sur de l'ARGENT A VENIR, et notamment la construction de l'aéroport,
    reporter, ne serait-ce que de quelques mois, ça a déjà des effets en cascade sur la trésorerie et la viabilité de dizaines d'entreprises et de milliers d'emplois.
    sans compter d'autres conséquences que nous n'imaginons même pas.

    RépondreSupprimer
  15. C'est vrai que depuis les années 60, ça doit être facile de trouver de la littérature en faveur de cet aéroport...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dit en basant ses théories Politis sur l'héritage de Marx.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.