21 novembre 2012

Ma liberté de conscience

Si tout se passe comme je l'imagine, nos descendants blogueurs de gauche préparant la Présidentielle de 2037 se remémoreront ce qu'à fait la gauche de bien depuis 60 ans. Il leur reviendra en tête l'abolition de la peine de mort, la dépénalisation de l'homosexualité et le mariage pour tous. Si on ne fait pas les cons, François Hollande restera dans les manuels d'histoire comme étant celui qui aura permis aux homosexuels d'être des citoyens comme les autres. 

Il l'aura permis en se faisant élire avec le soutien d'une grande parie du "peuple de gauche", en montant un gouvernement qui aura su rédiger le texte de loi, en défendant ce texte devant les citoyens et devant les élus qui auront à le mettre en application. 

Les réactions de certains de mes confrères de gauche, hier, son surprenantes. J'en lisais encore certaines, dans Facebook, ce matin : des lascars qui expliquent qu'avec leur liberté de conscience ils pourront refuser de payer leurs impôts. C'est idiot. Aucune mairie ne pourra refuser de célébrer un mariage. Un maire pourra simplement continuer à pouvoir demander à un adjoint de le faire à sa place. Comme maintenant. Comme toujours. 

Les internautes ont l'art de se monter le bourrichon entre eux pour déclencher des tempêtes dans des verres d'eau, tempêtes qui ne tardent pas à faire la une de la presse. Alors je vais user de ma liberté de conscience pour ne pas participer systématiquement aux entreprises de démolition d'une majorité que j'ai contribué à mener à la tête de l'état. 

Ces réactions sont surprenantes mais elles sont aussi mesquines. Les internautes agissent comme si le texte était déjà passé, comme si on ne risquait pas de voir descendre des millions de gens dans la rue en janvier, comme en 1984. Comme si nos politiciens n'avaient plus de travail à effectuer pour que l'engagement soit tenu. Je ne sais pas exactement ce que voulait François Hollande en prononçant ces mots mais je suppose qu'il voulait rassurer les maires, les premiers concernés pas cette réforme (contrairement aux loups de twitter), pour éviter qu'ils se joignent en tant que tels aux protestations à venir. 

Il y a eu un débat ce week-end suite à un billet de Dorham qui m'a donné l'envie d'en faire un mon tour. J'y ai dit que mon attachement à l'égalité des droits pour tous les couples mais aussi que je comprenais très bien la définition que certains se faisaient du mariage : l'union d'un homme et d'y une femme pour la vie, pour élever des enfants, fonder une famille. J'y ai dit aussi que l'attachement de certains à vouloir conserver cela dans le Code Civil était grotesque tant qu'y restait la notion de divorce. Dans la définition du mariage que je viens de faire sommairement, il y a pour la vie. 

Nous allons donc faire passer une loi pour modifier le Code Civil, pour changer cette définition du mariage, permettant ainsi l'égalité des citoyens. 

Pour autant, ce n'est pas en modifiant le Code Civil qu'on va changer l'idée que se font certains du mariage : l'union d'un homme et d'une femme pour la vie. Nous n'avons ni le droit ni le pouvoir de modifier la conception de certains du mariage.

Parmi les réactions, j’ai même vu pire. François Hollande légaliserait ainsi l’homophobie. Comme si on pouvait interdire aux gens d’avoir des sentiments, aussi abjects qu’ils soient.

En faisant passer ce texte de loi, François Hollande va participer à la longue lutter contre l’homophobie en faisant en sorte que la loi ne considère pas comme anormal l’union de deux personnes du même sexe.

Ne lui mettons pas des bâtons dans les roues.

Nous l’aurions sur la conscience.

Et ne minimisons pas la route qu’il reste à faire pour que, enfin, des premiers mariages entre homosexuels soient autorisés. Nous aurons probablement de très grosses manifestations quand le texte arrivera au Parlement, en janvier. Nous entendrons des atrocités, les pires vannesteries jamais entendues. Et il nous faudra lutter, tous ensemble.

Et les manuels d’histoire du futur mentionneront que la gauche a permis, en 2013, de supprimer les différences entre les homos et les hétéros dans le Code Civil. En 1981, j’étais trop jeune pour faire campagne. En 2012, j’étais là.

Avec toute ma conscience.

Après, on s’attaquera à la TVA sur la bière. J’aimerais bien que les manuels d’histoire mentionnent que la gauche l’a fait baisser. C’est mal barré.

43 commentaires:

  1. Dépénalisation de l'homosexualité c'était la gauche ? (euh... tu nous fais pas un coup d'enflamade matinale toi ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un raccourci. Il y a une amnistie pour les crimes homosexuels et un tas de trucs.

      Supprimer
    2. Oui. En France, la dépénalisation de l'homosexualité, c'est 1982.
      Je m'incruste hein...

      Supprimer
    3. Oui mais c'est un bien grand mot.

      Supprimer
    4. quoi? incruste ou dépénalisation?

      Supprimer
    5. Euh... Bah quoi alors? Décriminalisation? Autorisation? Légalisation?

      Supprimer
    6. Ce sont trois textes, je crois : un d'amnistie, un pour l'âge légal de la majorité sexuelle pour tous et un plus spécifique sur les baux immobiliers.

      Supprimer
    7. Non, pas d'accord. Il n'y a pas eu dépénalisation de l'homosexualité d'un coup, grâce à la gauche. ça a commencé en 1791, et il y a eu des aller et retours. Les dernières amnisties ne concernaient pas des crimes, mais les délits selon les lois de Vichy. Le détournement de mineurs était aggravé s'il était commis par un homosexuel, par exemple.

      Autant je me fiche complètement (comme la majorité des Français je crois) que les homosexuels se marient, autant l'étape suivante (droit à l'enfant) me semble contraire aux droits de l'enfant.

      Supprimer
  2. tu devrai lire le billet de @guy birenbaum sur le sujet http://www.huffingtonpost.fr/2012/10/15/guy-birenbaum-_n_2169621.html?utm_hp_ref=france

    RépondreSupprimer
  3. @iboux, Lire mon billet et surtout celui de Dada
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. La dépénalisation de l'homosexualité date du 1er Code pénal : de 1791 ! On ne peut pas dire que c'est la "droite" qui l'a faite, même si la notion de "droite" et de "gauche" n'était qu'émergente : Est/Ouest, "Montagne"/"Gironde"/"Marais" ...
    Les idées de Beccaria sont plutôt malmenées par la droite, même si elle ne peut les évacuer ...
    Je ne sais pourquoi FH a parlé de "liberté de conscience" plutôt que de "clause de conscience" car cela aurait été plus juste : un avocat doit défendre tout le monde, mais y'a des fois ... tu peux invoquer la "clause de conscience".
    Quoi qu'il en soit, tu as raison : ce sera demain comme hier et dorénavant ! Le Maire offusqué de devoir marier deux personnes de même sexe, aura une occasion de plus de déléguer sa fonction d'Officier de l'Etat Civil à un adjoint, c'est tout !
    ça ne vaut pas le déchaînement en cours qui vérifie, hélas, que l'opportunisme de gauche finit toujours par rejoindre l'opportunisme de droite ... ça ne rend pas limpide le ciel de l'avenir.
    Quant à l'hypothèse où tous les adjoints soulèveraient la clause de conscience, là, on entendrait parler du Préfet, du Procureur de la République et de destitution ! Car le Maire est le Représentant de l'Etat, pas du pape ! ... et l'un des caractères de la loi, c'est qu'elle est obligatoire.
    Violation de la loi/ Sanction. Dura Lex sed Lex.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi le cas des médecins qui non seulement n'aident pas une femme en détresse quand elle consulte pour un avortement, mais par des manoeuvres diverses, la poussent à poursuivre une grossesse qu'elle ne peut pas assumer.

      Supprimer
  5. Dépénalisation de l'homosexualité en France, c'est la révolution française.
    par contre, on peut dire que la dernière touche a été apportée par Mitterrand, qui a mis homo et hétérosexualité à égalité au sujet de l'âge minimum pour que les rapports sexuels soient considérés comme librement consentis quel que soit le sexe des protagonistes. (Voir le plaidoyer de Badinter…)

    RépondreSupprimer
  6. Un maire pourra simplement continuer à pouvoir demander à un adjoint de le faire à sa place. Comme maintenant. Comme toujours.

    à un simple conseiller voire à un fonctionnaire (qui lui sera tenu de faire)

    l'infraction consisterait à ne pas accepter de maraiage pour tous dans 'sa' mairie

    RépondreSupprimer
  7. Aujourd'hui impossible de fermer ma gueule tellement j'ai la bouche béante.

    RépondreSupprimer
  8. Hollande est quand même légèrement paradoxal: s'il propose cette loi, c'est qu'il la trouve bonne pour le peuple français en général. S'il admet qu'elle peut poser des problèmes de conscience aux élus chargés de l'appliquer, c'est qu'elle n'est peut-être pas si bonne.
    Est-ce qu'il y a d'autres lois qu'on peut choisir de ne pas appliquer par clause de conscience ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas parce que le maire en personne ne célèbre pas le mariage que la loi n'est pas appliquée
      l'important c'est que le mariage soit célébrée dans la mairie en cause

      Supprimer
    2. Je crois que justement, l'important est bien plus exigeant que ça. Le mariage doit être célébré "comme si", et avec le sourire obligatoire. Les couples pour lesquels le maire se sera défilé brâmeront à qui mieux mieux qu'on leur inflige un traitement de défaveur, associé à un mépris insupportable, qu'on gâche leur fête et que l'homophobie qu'on leur manifeste ainsi est insupportable.
      Qu'ils soit important pour les homosexuels de "faire comme si" et qu'on leur en donne le droit, ça ne nuit à personne. Mais il faut encore que tout le monde joue avec eux à faire "comme si". Sinon, c'est de l'homophobie ? Hollande leur offre la loi, tout en leur rappelant qu'une partie de la population trouve cette loi mauvaise, puisqu'elle peut heurter des consciences. Il s'est mis dans de beaux draps, là. Personne n'est content, il se fait taper par tout le monde.

      Supprimer
    3. La vérité, c'est que Hollande a récupéré ce projet de Loi dans son programme par héritage de motion socialiste et qu'il n'y croit pas (Comme Ségolène 5 ans plus tôt vis à vis de l'augmentation du SMIC). Et ça commence à se voir. Franchement, les beugleries des pro-mariage gay commencent à être un tantinet usantes.

      Supprimer
  9. (je réponds en vrac, plus facile avec l’iPhone, Blogger merdant).



    Iboux,

    Je ne suis pas d’accord avec lui. La liberté de conscience existe dans un tas de domaines.



    Bembelly,

    Voilà !



    Lady Apo,

    Voir ma réponse à FalconHill pour la première partie : il a amnistié les crimes homosexuels, ce qui veut dire qu’il y avait des crimes homosexuels.

    Pour le reste, on est d’accord…



    Suzanne,

    Il restait des crimes liés à l’homosexualité…



    Bob,

    Voila.


    Suzanne,

    Mais le maire est obligé d'appliquer la loi.

    David,

    Où ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amnistié des crimes homosexuels, je ne pense pas. Un crime reste un crime. Ou alors quels crimes ?

      Supprimer
  10. Je verrais très bien la clause de conscience pour l'adoption de jeunes enfants, par contre. On peut considérer comme discriminatoire pour un enfant le choix de le priver de père ou de mère à priori, sans son consentement. Mais pour le mariage ?

    RépondreSupprimer
  11. Bembelly,

    Quel billet de Dada ?

    Suzanne,

    Je ne sais pas c'est dans la page Wikipédia de Mitterrand.

    Pour la clause, je ne vois pas ce qui vous choque dans son existence. Un maire peut déjà refuser. Mais il est obligé de faire en sorte que quelqu'un célèbre le mariage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La clause ne me choque pas, le mariage non plus. Je vous ai répondu dans la réponse que j'ai fait à Bob.

      Supprimer
  12. Je n'arrive plus à suivre à cause de ce putain de Blogger sur ce putain d'iPhone.

    RépondreSupprimer
  13. Rewording perso : "Le mariage pour tous se fera, et il faudra bien vous y faire. Je sais que vous contraindre tous à les célébrer serait vain. Dans l'intérêt de tous et de la sincérité des célébrations, je préfère que ceux qui officient le fassent en conscience."

    RépondreSupprimer
  14. D'accord. Le choix de FH est respectueux et sage. Il faut laisser le temps agir et les mentalités se faire. On oublie assez vite qu'on a critiqué Sarkozy pour sa brutalité et son manque d'égards pour autrui. Lorsqu'ils verront qu'aucune foudre divine ne leur tombera sur la gueule et que ce serait dommage de laisser un petit adjoint marier des personnes importantes pour leur commune, les maires imbéciles changeront de posture.

    RépondreSupprimer
  15. JE NE PARTAGE PAS DU TOUT CE POINT DE VUE qui consacre la tactique politicienne à deux balles pour se protéger. D'autant que les contradicteurs sont traités de "lascars" ou "loups de twitter". Ce ne sont pas des insultes mais ça en dit long sur la capacité à accepter des points de vue différents. Pour en venir à la question de fond. Non les maires ne sont pas les premiers concernés, mais les hommes et femmes homosexuel(le)s qui sont depuis quelques semaines - de nouveau - insultés, bafoués, traités de tout, et toujours vus comme inférieurs par les intégristes de tout poil. Il ne peut pas y avoir une égalité pour certains, et une moindre égalité pour d'autres ... même si c'est pour ne pas fâcher quelques collègues élus locaux de la part de qui Hollande aura besoin des voix pour faire passer les réformes économiques. EGALITE POUR TOUS !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand il y aura des millions de gens dans les rues et 25 recours devant le conseil constitutionnel du seras moins tranché.

      C'est par tactique politicienne que François Hollande a été élu et permettra de faire en sorte que ce texte passe. Si tu ne comprends pas ça, arrête immédiatement de commenter la politique, pauvre con.

      Lascar n'un pas une insulte. Loup est un truc qui m'a paru assez correct pour caractériser des types qui agissent en meute.

      Supprimer
    2. Le Huff fait une Une assez ignoble en titrant "Hollande brade les valeurs de la gauche" avec trois photos sur lesquelles il y aurait beaucoup à dire. D'une part.
      D'autre part, sur cette question des maires/oui//maires/non, la précision sur les adjoints est importante à rappeler : la plupart des gens sont mariés par des adjoints.
      D'autre part, en choisissant de poser les choses ainsi, Hollande désamorce ce qui promettait de devenir un combat national chaque fois qu'un maire laisserait sa place à un adjoint pour célébrer un M.P.T.
      Finalement il vaut bien mieux se faire engueuler par les extrémistes qui font beaucoup de bruit, y compris à gauche, que par la majorité des français.

      Supprimer
    3. Oui, enfin quand vous défilez, on a vu les tenues de certains, c'était pas jojo. Faut pas non plus défiler à poil et en bondage, et ensuite demander l'égalité naturelle, qui en soi est impossible. Avec tout le respect que je vous dois..

      Supprimer
    4. Pierelou,

      Qui défile ? Moi pas...

      Geneviève,

      Oui.

      Supprimer
    5. Je ne parlais pas de toi, mais répondais au commentaire qui se posait en victime de la vie de la société.
      Mes excuses pour le désagrément.

      Supprimer
    6. Je vois que le "pauvre con" et le ton employé prouve bien qu'il FAUT ETRE d'accord sinon tu es un con. Démocratique votre façon de faire. Si vous êtes de gauche, je ne suis pas de la même gauche que vous.

      Pour les costumes ou les défiles à poil, je ne me sens pas concerné. Libre à chacun de faire comme il veut. Tous les homos ne sont pas à poil dans la rue, ne sont pas tous à la gay pride, ne sont pas tous efféminés. Par contre, tous les homophobes utilisent ce même argument.

      Socialo ? Mais plus de gauche !!!

      Supprimer
    7. C'est toi qui n'est pas de gauche, pauvre con. Tu contestes les méthodes utilisées pour valider le mariage pour tous. Tu luttes contre la gauche.

      Pauvre con.

      Supprimer
    8. Edifiant !
      L'insulte n'est pas chère au centre !

      Supprimer
  16. Je rajoute : si les Twittos de gauche n'avaient pas parlé de ça ça serait passé comme une lettre à la poste. Personne n'aurait vu.

    RépondreSupprimer
  17. Oui, marre de ces pleureuses de gau-gauche qui viennent faire de la mousse au moindre pet. Fontchier !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.