08 novembre 2012

T'as voté pour quoi ?

Mon confrère Sarkofrance s'interroge sur l'expression « je n'ai pas voté pour ça » employée par certains mécontents de la politique conduite par le Gouvernement.  Malheureusement, on ne vote pas pour "ça" mais pour "lui". Pour ma part, j'ai voté pour deux hommes, François Hollande, que l'on ne présente plus, et Jean-Luc Laurent, qui est maintenant mon député. 

Depuis que je tiens ce blog, j'ai toujours dit que l'on votait pour des gens, pas pour des projets ce qui ne m'empêche pas de défendre des projets, de soutenir des positions,...

J'ai même fait pire, j'ai dit à plusieurs reprises que je voyais pour François Hollande à la primaire parce que j'estimais que c'était le seul à pouvoir gagner la Présidentielle. 

J'ai ensuite voté pour François Hollande au premier tour de la Présidentielle pour deux raisons. La première est qu'il me paraissait le meilleur pour présider la République et qu'il avait le meilleur projet, la deuxième parce que, même si notre système électoral est stupide, il vaut mieux éviter le risque qu'aucun candidat de gauche ne soit présent au deuxième tour. 

Je vous laisse deviner pourquoi j'ai voté pour lui au second tour... Aux législatives, j'ai voté pour Jean-Luc Laurent parce que c'est lui qui portait le projet de François Hollande dans ma circonscription. J'ai pourtant hésité, loin avant l'élection. Je n'avais pas envie de voter contre Pierre Gosnat, le député communiste sortant. 

Maintenant, si François Hollande avait eu dans son projet : « Moi, Président de la République, je reviendrai sur l'augmentation de la TVA imposée par Nicolas Sarkozy mais je procéderai à un rééquilibrage des trois taux (5, 10 et 20) tout en récupérant une dizaine de milliards pour baisser les cotisations patronales. », j'aurais également voté pour lui. 

Et s'il avait fait cette proposition pour la primaire (ce qu'il a plus ou moins fait, avant, d'ailleurs, vous trouverez facilement son livre sur Internet, par exemple ici en pdf), j'aurais également voté pour lui, ne serait-ce que parce qu'il me semblait le meilleur candidat possible pour la Présidentielle, pour éviter que la droite ne rempile pour 5 ans. 

Alors maintenant, cher lecteur, je te pose la question : si tu as voté pour François Hollande à au moins un tour de la primaire ou au premier tour de la Présidentielle, aurais-tu voté quand même pour lui ?

S'il avait dit qu'il passerait la TVA à 22%, qu'aurais-tu fait ? Moi, j'aurais voté pour lui. 

J'ai voté pour lui. Il a fait le job. Il a été élu Président de la République et il a permis l'Installation d'une majorité socialiste à l'Assemblée Nationale. 

C'est pour ça que j'ai voté pour lui. C’est un peu ce que détaille Sarkofrance dans son billet.

Alors, bien sur, tout ne me plaît pas dans les décisions qui sont prises, je suis opposé à cette augmentation de la TVA. Je ne comprends pas pourquoi "ils" l'ont faite mais je leur fais confiance : vu l'état de nos finances, ils n'avaient peut-être pas le choix. Le "il n'y qu'à, faut qu'on" a ses limites. Je ne sais pas pourquoi "ils" l'ont faite mais je leur fais confiance. 

Et c'est pour ça que j'ai voté pour eux, finalement : parce que ce sont les seuls en qui j'avais confiance d'abord pour gagner l'élection et ensuite pour gérer le pays. 

Ce qui ne m'empêche pas d'être "vigilant", comme on disait après l'élection de Nicolas Sarkozy, et de leur dire : « hé ho, les gars ! Vous aviez dit que vous n'augmenteriez pas la TVA et vous le faites, vous pourriez avoir l'amabilité de vous expliquer devant ceux qui vous ont fait confiance et continuent à le faire. En outre, faites gaffe, il y aura d'autres élections... Surtout, ça pourrait limiter le pouvoir d'achat et donc être contreproductif ». 

Avant de conclure, je vais faire un (long) aparté. « On » critique beaucoup le plan présenté l’autre jour par le Gouvernement. On entend n’importe quoi : « ils auraient succombé aux lobbies, au Medef, … La compétitivité et le coût du travail, c’est n’importe quoi ». Bof… Mon confrère Melclalex nous présentait hier une comparaison des charges pesant sur les salaries : le problème est manifeste même si le coût du travail n’est pas ce qui explique notre différence de compétitivité avec l’Allemagne.

Toujours est-il que le redressement industriel du pays est au cœur du projet socialiste, notamment via les propositions d’Arnaud Montebourg. On a migré en trente ou quarante vers une société de services ce qui fut peut-être une erreur (je ne suis pas formel mais il y a un bien un problème). Je vais donc vous laisser lire le dernier billet du blog de Jean-Luc Laurent (essayez de suivre, c’est mon député, par ailleurs Président du MRC, le parti de Chevènement) : « Désormais le redressement productif est plus qu’un slogan habile. » « La France a un avenir industriel si notre pays s’en donne les moyens. Après des années de déclin marquées par la perte de compétitivité, les destructions d’emplois et d’activités industrielles, la prise en compte des propositions du rapport de Louis Gallois marque une rupture majeure que soutiennent les républicains, attachés à l'avenir et à la souveraineté de la France. Dans un cadre européen contraint par la monnaie unique qui rend impossible la dévaluation, les mesures proposées par le gouvernement, dont le crédit d’impôt pour les entreprises de 20M€, sont utiles à court terme. A moyen et long termes, la conduite d’une véritable politique industrielle autour de l’innovation, de l’investissement et de la formation est indispensable pour sortir la France de l’impasse. »

Il est temps que je conclue : mon redressement productif personnel dans le blog n’est pas au top et celui pour le boulot risque de ne pas être génial.

« Je n'ai pas voté pour ça ». Moi si. J’espérai autre chose. Quand l’Equipe de France se prépare à jouer un match de foot important, on dit souvent qu’il y a 65 millions de sélectionneurs en France. Le lendemain, on refait le match. On dit que tel ou tel a fait une erreur, n’aurait pas du faire cette passe idiote alors qu’il aurait pu tirer au but directement, …

Il y a 45 millions d’électeurs. Je voterais immédiatement pour ceux qui interdisent les heures de fermeture de bistro, qui promettent un métro direct entre l’Avenue de Suffren (où je bosse) et le Kremlin-Bicêtre (où j’habite) ainsi qu’une ligne de TGV en l’Avenue de Suffren et Loudéac (où je vais en week-end) et une autre entre Loudéac et le Kremlin-Bicêtre pour le retour le dimanche soir… Non, je vais être conciliant. L’Avenue de Suffren est à deux pas de Montparnasse, je peux y aller en métro. Mais dans ce cas, on ajoute une proposition : la suppression des taxes sur la bière.

Je voterais bien pour ça. Mais on ne me le propose pas. Alors je vote pour des hommes, conformément à la Constitution de mon pays, que je critique régulièrement, d’ailleurs.

Dans l’attente, on a un pays à redresser. J’ai voté pour des types pour qu’ils fassent le job.

C’est pour ça que j’ai voté.

Et pour 60 engagements. On fera le bilan dans 5 ans.

Et je voterai à nouveau pour lui.

15 commentaires:

  1. "J’ai voté pour des types pour qu’ils fassent le job". D'accord. Mais j'ai aussi voté pour un programme socialiste. Qui dit socialiste dit aussi "social", il me semble. Qui dit "socialiste", dit aussi un programme de gauche et non pas une pâle alternative de ce qui nous était annoncé. Je sais, les programmes de campagne n'engagent que celui qui y croit.

    RépondreSupprimer
  2. "les programmes de campagne n'engagent que celui qui y croit." peut être aussi pour ça que les politiques sont si déconsidérés... non ?

    Marc V

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai voté pour éliminer Sarko...

    RépondreSupprimer
  4. Yann,
    On peut aussi attendre les cinq ans et juger du résultat... Une partie des engagements porte sur le redressement de la France et ne me dis pas que passer la TVA de 5,5 à 5% sur les produits de première nécessité n'est pas social.
    Et, ni toi ni Marc, n'ont répondu à la question : et si cela avait été au programme, auriez-vous voté autrement ?
    Marc,
    C'est aussi parce que le pays est dans la merde. En 2002, Jospin avait tenu le gros de son programme (les 35 heures et les emplois-jeunes), il a quand même été balayé. Et en 2007, Ségolène Royal avait un beau projet mais a été également balayée pour des questions de personne.
    On ne peut pas tout décréter derrière un PC.
    Stef,
    Oui. Raison de plus. Ceux qui disent "je n'ai pas voté pour ça" à propos de tout devraient reconnaitre qu'ils ont voté pour éliminer Sarko... et revenir en arrière sur une partie de ce qu'il avait fait. Ce qui a été fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est évident que je n'aurais pas voté autrement. Idem pour la majorité des Français, je pense.

      Supprimer
  5. Je suis d'accord, on fera le bilan dans 5 ans, mais 5 ans c'est très long, je crains que ça chie bien avant.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai voté socialiste et pour François Hollande que je soutenais, comme toi, depuis sa candidature aux primaires, en effet car je crois en l'homme et que j'ai confiance dans l’exécution d'un projet de gauche. C'est à dire social tout en ne niant pas les réalités économiques. Ca n’est pas incompatible !
    Je crois que notre pays à besoin de profonde réforme et je préfère qu'elles soient réaliser par la gauche pour nous éviter de sombrer un peu plus dans le libéralisme dont on vit aujourd'hui l’échec total (sauf bien sur pour ses défenseurs qui continuent malgré tout à s’en mettre plein les poches).
    En revanche je n'ai pas signé un blanc seing à l’équipe en place, et je ne vais me priver de dénoncer les renoncements lorsque ceux ci ne m'apparaissent pas inévitables.
    Alors oui j'aurais voté FH même si il avait dans son projet de faire une TVA 5,10,20 et non, je n'aurai pas voté pour lui si son projet avait été de poursuivre les actions de son prédécesseur.
    Hors, au vu du budget, du traité européen, de la forme que prend le projet de redressement industriel, j'ai bien du mal à voir une rupture. Ça sent de plus en plus la continuité à plein nez et ça fait plus que me déranger. Je commence à avoir la vilaine impression d'être cocu.
    Alors je vais attendre de voir les projets de loi en espérant que tout ça soit précisé, amendé et que ça redevienne un projet défendable par un socialiste. Sinon je vais me retrouver dans la situation inédite de me sentir dans l’opposition alors que mon parti est au pouvoir !?!?

    RépondreSupprimer
  7. Je me pose quand même une question (haha, commencer un commentaire de cette facon ca fait monter le suspense !).

    Vous votez pour une personne, une idéologie ou un parti ? Les trois à la fois ?
    Imaginons au bout des cinq ans (je suis partisan du long-termisme et donc je ne juge pas desuite, et l'Histoire me donne souvent raison) les actions de Hollande furent totalement à l'inverse de ce qu'il avait prévu, revoteriez-vous pour lui par simple degoût de la droite ou chercheriez-vous une autre alternative ?

    Parceque soyons honnête, tenir un blog permet de brasser les idées, les convictions, exposer la théorie devant la pratique, etc... Vous vous rendez forcément compte plus facilement des impasses dans lequel un gouvernement socialiste (UMP et PS compris) peut se fourrer, comment l'opinion réagit, etc...

    Le problème en France (et pas que) c'est qu'il n'y a pas d'alternative. Un UMP corrompu par le capitalisme de connivence et un PS tout aussi morose, un centre inexistant et des extrêmes "guignols" tout au plus...

    D'où ma question. Vous le dites très bien d'ailleurs : "on refait le match". Tous les jours, les blogs comme vous refont le match politico-social. Alors pourquoi ne pas critiquer (intelligemment) les mesures des gouvernements (quels qu'ils soient) et sortir des discussions et des affirmations partisanes, pour faire évoluer les consciences et, au contraire, éviter de conforter le PS (comme n'importe quel parti au pouvoir) dans sa victoire. J'ai peut être mal compris, mais c'est ce que j'ai ressenti en lisant le passage sur la confiance que vous accordez à mr. Hollande.

    En résumé, j'suis assez d'accord pour dire qu'il faut attendre pour juger, mais ce n'est pas une raison pour se reposer sur ses lauriers (le principe du blog est à exploiter à fond !).

    Je lis tous vos articles passant sur NewsRepublic (c'edt beau la technologie) ainsi que quasiment tous les autres blogs politico-sociaux sur l'application. Vous n'avez surement pas besoin qu'on vous le rappelle, maus continuez comme ca !

    RépondreSupprimer
  8. Thierry,

    « En revanche je n'ai pas signé un blanc seing à l’équipe en place » : que tu le veuilles ou non, c’est le système électoral qui est ainsi. S’ils ne sont pas dignes de la confiance que je leur ai accordée, je ne voterai pas pour eux la prochaine fois. Sauf que je voudrai faire barrage à la droite…

    Mais tu as raison : « je vais attendre de voir les projets de loi en espérant que tout ça soit précisé, amendé et que ça redevienne un projet défendable par un socialiste. »

    Par contre : « Sinon je vais me retrouver dans la situation inédite de me sentir dans l’opposition alors que mon parti est au pouvoir » : ben non, je me sens dans l’opposition parce que toute une gauche tire sur le Gouvernement. Je me sens dans l’opposition parce que je suis minoritaire dans les réseaux sociaux.

    As-tu lu le billet de Sarkofrance que je mets en lien au début ? Les partis de gauche n’ont pas su faire leur révolution, du coup, on est un peu arrivé au pouvoir par hasard. De fait, Hollande n’a fait que 52% alors que Sarkozy était donné archi perdant.



    Elphyr,

    Bonne question. J’y réponds partiellement dans le billet et dans ma réponse à Thierry. Si je suis vraiment furieux après Hollande, je ne voterai pas pour lui au premier tour.

    Z’êtes libéral ou je me trompe ?

    Bref, je crois critiquer assez souvent et individuellement des mesures du Gouvernement (y compris l’augmentation de la TVA) mais je le défends dans sa globalité parce que tirer dessus, dans sa globalité ou dans ses pratiques, ne sert strictement à rien et dessert la gauche dans son ensemble.

    Pour le reste… « sortir des discussions et des affirmations partisanes, pour faire évoluer les consciences » : bah ! Les lecteurs des blogs politiques sont très peu nombreux et la plupart de mes lecteurs, ceux qui ne viennent pas de News Republic, sont essentiellement des gens qui font de la politique quasiment exclusivement dans les réseaux sociaux : blogs et Twitter. Si je peux faire évoluer leurs consciences, c’est justement sur ce genre de point : il faut arrêter de prendre des postures du genre « ils nous trahissent » qui ne servent à rien. Il vaut mieux continuer à défendre des baisses de la TVA et des les argumenter. En l’occurrence, mes « camarades » n’ont vu que cet aspect du machin d’Ayrault et pas l’autre : la baisse des charges via le CICE. Ils pensent que le Gouvernement a céder à je ne sais quel lobby. Je les encourage donc à réfléchir sur ce qu’il faudrait faire pour relancer l’industrie. Et ce n’est sûrement pas uniquement avec un guichet unique pour des administrations que ça va réussir (même s’il le faut, pourtant).

    Par ailleurs, hier, j’ai fait deux billets évoquant Obama. Ce qu’il en ressort, c’est que je me fous de sa réélection et je voudrais que mes lecteurs (les gugusses des réseaux sociaux) arrivent à se poser la question, à propos de leur propre liesse souvent ridicule.



    Yann,

    Ouf !

    RépondreSupprimer
  9. Un sympathisant nazi en octobre ou novembre 1933 : « Ne condamnons pas le chancelier dans la précipitation, attendons 1945 pour juger de son action… »

    Et hop ! un point Godwin pour le gros réac !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon billet de ce soir est en quelque sorte une réponse (cherchez pas à comprendre le cheminement de mon cerveau).

      Supprimer
  10. Merci pour la réponse !

    Et oui je suis libéral, mais c'est pas pour autant que j'suis forcément hostile à tout ce qu'on dit dans les leftblogs et autres (sinon j'lirai pas, eh).

    C'est compréhensif (et logique) de ne pas tirer à boulet rouge dès que le gouvernement bouge un doigt, et la presse me déprime quand elle s'embrase pour rien (exemple du tweet de Trierweiller... ou les 39h).

    Keep going, de toute facon, plus il y a d'avis, plus la discussion est saine (n'en déplaise le clivage droite/gauche francais).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Un conseil si tu veux continuer à commenter les blogs... Sois très mesuré dans tes propos. Le libéraux se font souvent virer pour des conneries.

      Supprimer
  11. Je suis d'accord, j'aurais aussi voté pour lui.
    Mais je ne suis quand même pas convaincu de la pertinence de ces choix. :-))
    #BeauBillet

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.