13 novembre 2012

La conférence de presse qui urge

Il ne vous aura pas échappé que François Hollande va parler dans le poste, ce soir. La presse en ligne se donne à cœur joie ai-je pu constater ce matin au saut du lit. La presse papier (Le Parisien au bistro et 20minutes le métro) est vaguement plus sobre. 

Tout est commenté ! Y compris le lieu où va se tenir la conférence de presse : à l'Elysée. Les journalistes semblent surpris. Je suis d'accord : il aurait été préférable de la faire à la Comète mais Christian, le serveur, aurait été submergé. 

Personne ne commente, par contre, le fait qu'on ne sait pas du tout ce qu'il va dire. On nous dit qu'il a donné plusieurs entretiens à des journaux et que ses proches ont commencé à parler pour préparer le terrain. On nous dit qu'il va annoncer le tournant de la rigueur sans employer ce terme. On nous dit aussi qu'il ne va pas annoncer de tournant mais qu'il va bien utiliser le mot "rigueur". Du coup, je ne sais plus. 

Il va faire de la "pédagogie" pour nous expliquer que la situation est difficile mais que les mesures sont bonnes, que le Gouvernement a les choses bien en main, qu'on va bientôt commencer à voir les premiers effets,... Il devrait nous annoncer quelques mesures societales bien à gauche pour nous montrer qu'il n'a pas changé. Le mariage pour tous est sur les rails... Le droit de vote pour les étrangers sera confirmé mais pour quand ça ira mieux,...

Il faut rassurer les Français, parait-il !

J'espère qu'il va me rassurer. Je ne sais pas comment : la conférence de presse a lieu pendant les heures de travail pour les gens normaux et de bistro pour les chrétiens. Je suivrai donc ça dans Twitter puis l'on verra des résumés débiles. Plus tard et demain matin, on aura droit aux traditionnelles analyses débiles qui pourraient être rédigées aujourd'hui.

Exemple : « Dans un décor très solennel, le Président de la République s'est montré très pédagogue à propos de l'action du Gouvernement. Il est apparu comme un président protecteur, rassurant. Même si contrairement à ce à que nous avait habitué son prédécesseur, il n'a pas fait de nouvelles annonces, il a bien confirmé la feuille de route, à savoir la mise en place dès janvier des premiers textes de loi faisant suite au rapport Gallois. Il a également confirmé qu'une grande réforme des institutions serait faite suite au rapport Jospin et que le mariage pour tous serait voté dès le premier trimestre. Pour ce qui concerne le vote des étrangers, il s'est montré plus évasif. Enfin, tout au long des deux heures de l'entretien, il n'a eu de cesse de rappeler le chemin déjà parcouru, en six mois mais il s'est aussi référé aux 60 engagements de sa campagne et n'a pas renié son discours du Bourget, tentant ainsi de reconquérir ses premiers supporters, rappelant néanmoins que parmi ses engagements figure la lutte contre les déficits dès 2013 pour permettre de grands projets dès 2014 avec nos partenaires européens. Sur la forme, on dira que le président de la République s’est parfaitement approprié l’exercice, égrainant ses propos de quelques traits d’humour comme nous avait habitués certains de ses illustres prédécesseurs. Sur chacun des sujets, il a montré qu’il les connaissait sur le bout des doigts, prouvant ce que nous annoncions hier, à savoir qu’il avait parfaitement préparé cette séquence avec ses collaborateurs ». 

Tiens ! Considérez mon billet de demain comme étant déjà fait. Je peux donc recommencer à dire des bêtises. 

11 commentaires:

  1. Une heure un peu drôle pour une conférence de presse.

    RépondreSupprimer
  2. Hollande va être obligé de finir plus tôt pour être a l'heure a ce rendez vous ....heureusement qu'il reste quelques patrons compréhensifs!

    RépondreSupprimer
  3. Espérons que ton billet de demain soit différent que celui que tu as prévu et qu'il nous ait étonné durant cette conférence de presse.

    RépondreSupprimer
  4. SI on se réfère aux savoureuses conférences que De Gaulle donnait aux journalistes, la barre est placée très haute. Apparemment il a toutes les chances de briller car Hollande est considéré comme un excellent communiquant. Il avait déjà l'humour, du coup il a maintenant la gentillesse. Je pense que ses propos plairont à la gauche, et pas à la droite, un peu comme d'hab'.

    RépondreSupprimer
  5. AU sujet de Hollande, selon moi, il est parfaitement de gauche niveau questions de société, mais niveau économies, c'est plus discutable.
    C'était mon dernier message, désolé.

    RépondreSupprimer
  6. Tiens tu te souviens du prénom du serveur aujourd'hui ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.