25 mars 2013

Décomposition politique

1,4 millions selon les organisateurs. 300 000 selon la police. Jean-Luc Mélenchon a encore battu des records d'outrances à un point que ces camarades du PC commencent à faire du rétropédalage. Nicolas Sarkozy a été mis en examen et ses proches gueulent. Une élection partielle entre un UMP et une FN a failli être gagnée par cette dernière. L'actualité politique du week-end est chargée.

Jean-Luc Mélenchon a dit à propos de Pierre Moscovici qu'il ne pensait pas France mais finance internationale. Le propos est odieux mais il y a pire : « Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s’appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste. » Comme l’écrit Captain Haka : « Comme l'écrit Romain à juste titre, Jean-Luc devrait cesser son moulin à invective et commencer à réfléchir. »

Le premier secrétaire du PS n'a pas pu s'empêcher de dire que ça rappelait les années 30. Comme l’écrit Romain : « Et Harlem Désir, si il a eu raison de condamner les propos du chef du Parti de Gauche, aurait mieux fait de bosser davantage notre convention sur l’environnement que de refaire une énième fois une comparaison avec les années 30.»  Du coup la polémique a monté et Méluche s'est vu traiter d'antisémite ce qui est ridicule.

Il y a eu le deuxième tour d’une élection partielle, ce week-end. La candidate du PS avait été éliminée au premier tour. Au second, le candidat de l’UMP gagne 3000 voix par rapport au premier et celle du FN 6000 ! On a la possibilité de penser que des électeurs de gauche ont voté pour le FN. Je ne vois pas d'autres solutions. Quoi que puissent en dire des experts parisiens et des blogueurs bedonnants. Mon ami FalconHill finit son billet en concluant : « Je me trompe peut-être, mais j’ai l’impression que ce weekend, il s’est passé quelque chose. » On va l’aider.

Pas tout de suite. Nous allons commencer par une page de mathématique. L'Avenue de la Grande Armée fait 775 mètres de long et 70 de larges soit 54250 mètres carrés. Pour mettre 1,4 millions de personnes sur cette avenue, ça en fait 25 au mètre carré.

Lors de la manifestation d’hier, il y a eu des débordements. Des manifestants ont tenté de descendre les Champs Elysées. Ils ont été repoussés par les forces de l’ordre à coup de gaz lacrymogène. J’aurais envie de dire : la routine… La différence par rapport « à d’habitude » est que les manifestants « gazés » sont majoritairement à droite. Il y avait même Christine Boutin !

Eric Ciotti a déclaré : « Je conteste l'idée de débordement. Il y a eu hier une très mauvaise gestion de cette manifestation par le gouvernement. . La réaction à quelques petits incidents a été disproportionnée. J'ai vu personnellement des familles qui ont fait l'objet de gaz lacrymogènes avec des enfants, des poussettes, c'était inadapté. » M. Ciotti ferait mieux de se demander pourquoi certaines andouilles se permettent d’aller à ce genre de manifestation avec leurs gamins (ce qui n’est pas spécifique à la droite…) et de faire des actions non-conformes aux consignes des organisateurs.

Surtout, il ne me parait pas très sain qu’un dirigeant de droite critique à ce point les actions des forces de l’ordre. Laurent Wauquiez a déclaré : « Il est inacceptable d'envoyer des gaz contre des enfants. Vous avez l'impression que c'est des casseurs, des gens violents ? » Est-ce qu’il se rend compte que des parents ont utilisés leurs gamins pour se protéger, comme des boucliers ?

Jean-François Copé : « Je veux dire mon indignation en apprenant qu'on avait utilisé, semble-t-il, des gaz lacrymogènes contre des familles qui étaient présentes avec leurs enfants et qu'un certain nombre avaient été gazées. » Je ne sais pas s’il se rend compte de ce que sous-entend l’utilisation de l’adjectif « gazé »…

On va rappeler la vérité, en gras : « Entre 100 et 200 personnes ont tenté de forcer un barrage pour rejoindre les Champs-Elysées » et se protégeaient avec leurs enfants.

Les chefs de l’UMP auraient du critiquer ces 100 ou 200 personnes ; ça aurait peut-être servi aux organisateurs de la manifestation et aux dizaines de milliards de braves manifestants qui venaient défendre leur vision de la famille, même si ce n’est pas la mienne. Déjà qu'il faut qu'ils apprennent à manifester.

Que n’aurait-on pas entendu si la manifestation avait été « de gauche » !

Captain Haka : « l'ex-président de Chypre était un camarade communiste à Jean-Luc et qu'à ce titre, le gus avait tout loisir de ne pas se comporter comme un "salopard" et faire la ménage dans son système bancaire vérolé par l'argent de la mafia russe. Au lieu de cela, la gauche de la gauche monte au charron et dénonce l'attaque de l'Europe contre le pauvre peuple chypriote pour le plus grand plaisir des milliardaires russes, qui ne sont en réalité que des anciens camarades soviétiques recyclés dans le pain de fesse et la vente d'armes. »

Il conclut : « L'enfer est pavé de bonnes intentions ... mais la connerie de certains à gauche n'a plus de limites. »

Qu’il se rassure : à droite aussi.

Alors je vais répondre à FalconHill : il a bien raison. C’est le bordel. Nous avons une extrême gauche outrancière, un premier secrétaire du Parti Socialiste qui dit des bêtises contre cette extrême gauche, une UMP qui ne sait plus faire preuve de raison et avoir un positionnement politique normal soutenant les forces de l’ordre et des électeurs de gauche qui ne s’embêtent même plus de voter pour le Front National quand il n’a le choix qu’entre un candidat UMP et un candidat F…

C’est le bordel.

35 commentaires:

  1. Hello, juste un détail : "Nous allons commencER". Chouette papier !

    RépondreSupprimer
  2. Tu aurais aussi pu intitulé ton billet "je n'en peux plus"... héhé.

    RépondreSupprimer
  3. Joli résumé. Mais tu es injuste : les enfants ça braille et ça pleure tout le temps, pas besoin de gaz lacrymogène :)

    RépondreSupprimer
  4. analyse partagée à quelques détails près.
    Bon billet!

    RépondreSupprimer
  5. Le boulot de Mélenchon c'est de singer MLP. Déjà que dans la forme, ça commence à bien faire, si maintenant il lui pique son fond c'est tout bon pour la droite, lepéniste ou pas.
    Pour l'élection partielle, les électeurs de gauche sont restés chez eux, à mon avis.
    Quant à la manif anti-mariage homosexuel, quel que soit le chiffre des participants, le nombre n'est que la partie émergée d'un iceberg qui n'a rien à voir avec la seule appartenance droite/cathos.

    RépondreSupprimer
  6. Qui dit décomposition dit nécessairement recomposition de quelque chose d'autre ("la Nature a horreur du vide"), que nous n'arriverons pas à analyser tant que nous conserverons nos grilles de lecture révolues.
    (une lapalissade, ça ne mange pas de pain...)

    RépondreSupprimer
  7. 25 personnes au mètre carré... wouah bonjour les sardines... "fumées" je vous quitte

    RépondreSupprimer
  8. Vous êtes d'une insigne mauvaise foi, dans vos calcul du nombre de manifestants : c'est tout le quartier (et une bonne partie de Neuilly) qui débordait de monde et non la seule Grande Armée, vous le savez fort bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manquerait plus que je sois objectif.

      Supprimer
  9. Rosa,

    Oui, j’ai lu ton billet. Merci.

    Geneviève,

    Mélenchon fait une erreur… Vois FalconHill, il compare souvent le FN au FdG à cause du comportement des militants ce qui laisse entendre que les lignes politiques se rejoignent, or elles sont diamétralement opposées.

    Elie,

    Ca rejoint votre billet.

    LR34,

    Ouais.

    Captain Haka,

    Saleté de mômes !

    RépondreSupprimer
  10. kobus van cleef25 mars, 2013 13:10

    merluche a raison, nom de moi!
    il compare moscou vichy à la phynance 'ternationale ?
    et on lui en veut ?
    mais, bon sang, moscou vichy EST la phynance 'ternationale !
    il incarne l'esprit mauvais du banquier avec ses mains molles, sa calvitie, et son menton fuyant !
    il n'est en fait que l'aveu du président molleglande qui s'est lié les mains en disant à la city "il n'y a plus de communistes en france"
    ce qui a eu l'eur d'irriter les cocus de la gauche , le front de gauche

    RépondreSupprimer
  11. Voici les exacts propos de Mélenchon (on sait que je ne suis pas un fan inconditionnel)
    « Le fond de l’affaire est le suivant, qu’a fait le Français dans la réunion ? Il s’est pris pour un petit intelligent, économique, vachement responsable, qu’a fait des études à l’Ena, qui sait comment on doit organiser la rectification des comptes d’une nation, gna gna gnagna gna gna gna… Ben va dans une administration, tu représentes pas le peuple français quand tu fais ça ! Il faut dire : « Non, pas question. Je refuse. Je ne suis pas d’accord. » Pourquoi ? Pas en se disant « les Grecs, je sais pas quoi », mais en se disant « mais demain c’est moi ». Comment le même homme demain à la même table si on lui dit « mais M. Moscovici vous n’avez pas fait ci, vous n’avez pas fait ça, vous avez accepté telles dépenses sociales et tout… » Comment il va pouvoir dire « non » vu qu’il a déjà dit « oui » pour les chypriotes ? Donc il se met dans leurs mains. Donc c’est un comportement irresponsable. Ou plus exactement c’est un comportement de quelqu’un qui ne pense plus en français… qui pense dans la langue de la finance internationale. Voilà. »

    Après, on discute. Pour ma part, je ne trouve absolument pas qu'il soit allé trop loin. Mais l'AFP, rapporteur de ses propos, c'est une autre paire de manche. N'y aurait-il pas matière à procès, tant c'est semble-t-il tendancieux comme interprétation ? (de la part d'une agence de presse, qui doit rechercher l'objectivité à tout prix)

    RépondreSupprimer
  12. Votre supposition que des parents aient pu venir avec leurs enfants pour se protéger est immonde, et si vous ne comprenez par pourquoi vous souffrez d'un grave dérèglement.
    Je crois qu'hier il y avait de braves gens qui n'ont pas imaginés une seconde que l'on puisse se comporter avec eux et leurs enfants comme auraient pu le faire des racailles.
    Je venais ici en ayant cliqué sur un lien d'un site habituellement plus réfléchi et qui me déçoit.
    Mais au fait, si d'après vous certains se dissimulent derrière leurs enfants, d'autres c'est derrière l'anonymat. Ceci dit, je vous comprends, cela évite que des parents viennent vous expliquer ce qu'ils pensent d'un minus comme vous.

    RépondreSupprimer
  13. Bab,

    Je ne fais pas de procès à Méluche. Quatre mots dans mon billet à propos de Méluche. Beaucoup plus pour faire sa défense et critiquer Désir…

    Anonyme,

    Heu… Tu m’insultes anonymement ce qui prouve que tu n’as pas de couille mais tu me reproches la même chose alors que je ne suis pas anonyme…

    En outre, je ne critique pas les manifestants. Je les appelle : « braves manifestants qui venaient défendre leur vision de la famille, même si ce n’est pas la mienne ». Pour le reste, je reprends en gros les propos de la police…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce matin je prenais l'apéro dans un délicieux bar presque bicentenaire que je connais. J'entendais un autre habitué faire la remarque (la télé fonctionnait) : "Eh bien pour une fois ce sont ceux de droite qui se font asperger de lacrymos, ils ont moins l'habitude !"

      Eh oui, à gauche on a l'habitude de souffrir, même si c'est une habitude difficile, des "forces de l'Ordre". Chez les tenants d'un certain "Ordre Moral", c'est malséant, tant il peut leur sembler que naturellement ils ont raison, faute de démenti officiel. On se sent un peu vengé du "succès" des partisans de l'école dite "libre" le 24 juin 1984, il y a presque trente ans.

      Supprimer
    2. Ouais ! Mais il a fallu 30 ans.

      Supprimer
  14. Ahhhh du bon anonyme comme on en rêve, Pauvre France !!!!

    RépondreSupprimer
  15. Je n'ai jamais compris qu'on mêle des enfants dépourvus de jugement et, bien sûr, de maturité à des combats politiques. Je me suis toujours défendu de le faire avec les miens. De plus dans ce cas précis on fait porter des slogans à des mômes qui se découvriront peut-être homos plus tard ... répugnant.

    RépondreSupprimer
  16. "Est-ce qu’il se rend compte que des parents ont utilisés leurs gamins pour se protéger, comme des boucliers ?"

    Je ne suis pas pour les commentaires anonymes, mais il eût effectivement été judicieux de sourcer cette affirmation: l'accusation est quand même grave...

    RépondreSupprimer
  17. ça me rappelle Malik Oussékine, la grande époque où on mettait les Arabes souffrant s'insuffisance rénale en première ligne, pour venir chougner après que la police elle est trop méchante.
    Quand on est malade faut pas aller dans les manifs. Ou alors faut pas pleurer après.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le commentaire le plus con de l'histoire de ce blog. Je le laisse pour qu'on puisse rigoler. C'est le dernier que je laisse.

      Supprimer
  18. Si on commence a compter les potes dirigeants de la gauche francaise on va pas s'en sortir, et surtout ca va faire tache :
    - Laurent gbagbo est a la Hayes pour des trucs pas joli-joli, il a fait un passage au PS et est resté a l'IS pendant un bon moment. (pour ne pas dit qu'il y a été formé)
    - Pascal Affi N’Guessan qui a été le premer ministre de gbagbo a été vice-president de l'IS (il est en prison la)
    - Ben Ali qui s'est fait jeter de la tunisie a fait partie de l'IS (il a fait St-cyr d'ailleurs). Josipn a recu Ben ali a l'elysée de la même maniere que sarko a recu kadhafi.
    - Hosni Moubarak, qui s'est fait virer (on l'a forcé a demissionner, on va pas chippoter)

    Ils ont chiés dans la colle pendant des années, ils ne se sont fait virés qu'au moment de se faire chopper.

    Et je compte pas ceux qui sont encore au pouvoir... http://www.lejdd.fr/International/Actualite/Internationale-socialiste-Ces-dirigeants-peu-democratiques-qui-derangent-260569 par exemple.

    L'ex-president chypre pote a melanchon, c'est anecdotique a coté des potes socialistes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel rapport avec l'objet du billet ? Tu vas finir tricard sur ce blog.

      Supprimer
  19. Dans son discours du Bourget, Hollande s'en prenait au monde de la finance. A-t-on entendu UNE voix dire qu'il tenait u. Discours des années trente? Je ne crois pas.
    Melenchon ne fait que lui rappeler ce discours.
    Melenchon a une excellente mémoire, en plus d'être un bon tribun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le propos de Méluche n'est pas très grave mais il a été mal repris par les médias. Il me semble que je condamne celui de Désir c

      Supprimer
  20. Excellent billet, et belle conclusion.

    Sur ma comparaison PdG - FN (je vais être plus précis car je suppose les communistes républicains malheureux), sans doutes les idées sont différentes. Sinon ils auraient été dans le même parti.
    Mais les méthodes sont les mêmes. Parfois ordurière (on le voit sur nos blogs...° Et l'outrance également. Ils sont les faces d'une même pièce.

    Beau bordel en tous cas, tu as raison... Ca promet... :(

    RépondreSupprimer
  21. Je poserai simplement une question, justement à propos de la conclusion : de quelle extrême gauche veux-tu parler ? Si c'est le FdG qui est la cible, il ne s'agit là que de la bonne vieille gauche de Jaurès remise à jour, rien de hirsute. A sa gauche... eh bien oui, il y a l'extrême gauche, plus ou moins adéquate, plus ou moins virulente (en fait pas tellement), plus ou moins efficace (pas tellement non plus), plus ou moins connue aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bab, je parle d'une extrême gauche. J'habite dans une banlieue rouge et ai eu l'occasion de bosser avec les cocos. J'ai beaucoup de respect.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.