11 mars 2013

Le retour de Nicolas Sarkozy ?

Hier matin, l’actualité était particulièrement creuse. La une de Google News était occupée par un sondage du Figaro où 70% des internautes indiquaient qu'ils croyaient au retour de Nicolas Sarkozy dans la vie politique. Du reste, ça a été un des sujets du week-end avec les propos de Nicolas Sarkozy reprise dans Valeurs Actuelles.

L’actualité politique reste aussi vide aujourd’hui malgré la visite de François Hollande à Dijon. Il donne une interview à Bien Public, un canard du coin. Je vous en recommande la lecture.

Le retour de Nicolas Sarkozy ?

L’article du Figaro a plus de 800 commentaires. J’en ai lus un bon paquet hier et quelques uns aujourd’hui pour voir les arguments des uns et des autres. Les commentateurs, qu’ils soient pour ou contre le retour, ne me semblent pas franchement rationnels, comme s’ils étaient des blogueurs politiques.

Néanmoins, je n’ai pas fait de billet aujourd’hui, ayant passé trop de temps à lire ces commentaires. Je vais donc donner mon avis, facilité par une conversation téléphonique que j’ai eue avec Madame Soleil, en direct de l’au-delà.

Nicolas Sarkozy va être poussé de revenir par ses amis. C’est la seule solution qu’ils ont pour espérer leurs propres retours sur le devant de la scène. Nicolas Sarkozy va ainsi être mal conseillé, comme il l’a été en 2012. S’il y a va, il prendra le risque de perdre et de se retrouver coupable d’avoir fait maintenir la gauche au pouvoir pendant 10 ans.

Si Nicolas Sarkozy se lance dans une primaire interne à l’UMP, il sera opposé à François Fillon et gagnera de justesse. Il n’aura aucun élan pour la Présidentielle. Ensuite, l’UDI présentera probablement un candidat à la Présidentielle. Nicolas Sarkozy sera à nouveau mal conseillé. Des andouilles lui diront de jouer le coup de la droite dure. Il fera ainsi le jeu de Marine Le Pen qui risque fort d’arriver devant lui au premier tour.

Nicolas Sarkozy a perdu la main. Il l’a encore montré avec sa déclaration à propos du Mali dans Valeurs Actuelles : « on ne va jamais dans un pays qui n’a pas de gouvernement ». Qu’est-il allé faire en Lybie ?

Nicolas Sarkozy avait des atouts en 2012. Il pouvait jouer le rôle du capitaine qui a tenu la barre du navire pendant la crise. Cette casquette ira à merveille à François Hollande. L’illustration de ce billet représente les cycles économiques. Il est fort probable que la situation économique de la France ira mieux en 2017 que maintenant. Nicolas Sarkozy aura été le Président qui a emmené la France dans la crise et François Hollande sera celui qui aura accompagné la sortie.

Nicolas Sarkozy va se représenter parce qu’il a perdu la main et qu’il est mal conseillé.

11 commentaires:

  1. J'ai lu que Sarkozy ne se présentera pas si il y a des primaires à droite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, il ne se présentera pas s'il y a des primaires à droite, il rêve que le peuple de droite va lui demander de revenir pour sauver la France de la gauche.

      Mais , n'est pas De Gaulle qui veut.

      Par ailleurs, je me demande s'il se pose la question à savoir si les français voudront de lui après l'avoir détesté.

      Quoique les français sont souvent très égoïstes, individualistes et très très cons ..

      David75

      Supprimer
    2. « Je confirme, il ne se présentera pas s'il y a des primaires à droite, »

      Ah, ben alors, si une sommité tel que Monsieur David75 nous le confirme, on peut dormir tranquille.

      Quant aux Français “très très cons”, j'en connais tout de même beaucoup qui écrivent mieux leur langue que lui.

      Supprimer
  2. Bein la Lybie avait un gouvernement (armé).

    RépondreSupprimer
  3. En ce moment, Sarkozy me rappelle le Jospin d'après le 21 Avril 2002. Il avait indiqué "qu'il quittait définitivement la vie politique", mais durant 5 ans, son retour était très souvent évoqué. Comme une histoire.

    Je me souviens qu'il était a deux doigts d'être candidat à la primaire, attendant un appel de sa personne. Je me souviens de cette campagne d'interview le matin (y avait des grèves à l'entrée de là où je bosse, j'avais le temps d'écouter la radio).
    Et puis finalement non...

    Après sur le fond, et la forme, je pense toujours que les dirigeants de la droite feraient mieux de se focaliser sur les municipales, mais d'arrêter de préparer 2017. L'opinion n'est pas prête. Pas encore. Et ils vont juste réussir à exaspérer les gens.

    RépondreSupprimer
  4. Keru,

    Il est intervenu du côté des rebelles, pas du Gouvernement !

    FalconHill,

    Oui, ils devraient se focaliser sur les municipales. Tu as raison : ils vont exaspérer les gens d’autant que leurs critiques portent assez mal. Je lisais une interview de Bruno Lemaire, hier. Il était incohérent : il reprochait au Gouvernement de pratiquer une politique de rigueur tout en gueulant parce que les 3% n’étaient pas atteint.

    Pour Jospin, il me semble qu’il a réellement été en retrait quelques années mais est effectivement revenu pour les primaires en espérant être plébiscité. Il a abandonné en cours de route. Je me trompe peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui oui y'a 50.000 excuses, d'ailleurs je defend pas sarkozy. Je ne dis rien de plus que ma phrase.

      Je sais bien que c'etait une question rethorique :)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.