21 mars 2013

La presse [ça urge !]

« Toutes les explications du monde ne justifieront pas que l'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme et finalement sa vie au prix d'un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d'entre nous. » Vous vous rappelez, ce discours ? C’est un peu l’intérêt de cette histoire Médiapart-Cahuzac, elle nous permet de raconter des conneries dans les blogs.

Je ne compare pas les deux histoires, hein ! C’est Jean Glavany qui l’a plus ou moins fait, hier ou avant-hier. Il a dit : « Ce que je vais dire est grave et lourd mais je ne peux pas ne pas penser à Pierre Bérégovoy. J'y pense avec obstination. » Je cite néanmoins cet exemple en introduction de ce billet pour rappeler que je ne suis pas là pour défendre les médias, je suis un blogueur (je ne vous referais pas le coup du « simple citoyen », un peu éculé) qui utilise son blog pour donner son avis à 300 lecteurs en moyenne ou à 1000 quand je dis du mal du Front de Gauche ou des médias.

Je suis un type de gauche, proche de la ligne de François Hollande, aussi je ne suis pas content quand la presse fait du Hollandebaching ou quand elle sort une affaire sur un des ministres. Je suis un type de gauche, donc je me réjouis quand la presse fait du Sarkozybashing ou quand elle sort une histoire sur lui ou ses proches.

Quel que soit le cas, ça nuit à l’image de la personne ou à celle de son camp. Ca me réjouit ou ça me désole selon le cas.

Tiens ! En ce moment, il y a une confrontation entre le majordome de Mme Bettencourt et Nicolas Sarkozy. Je suis content que la presse en parle. Du coup, je vais citer la presse de droite qui en parle.

Dans mon blog, je donne mon sentiment sur l’interprétation des faits politiques. Deux autres informations me frappent à l’heure où je rédige ce billet (quasiment le premier de la journée !). D’une part, François Hollande remplace l’ambassadeur au Mali « avant la fin de sa mission ». Et d’autre part, la Commission nationale consultative des droits de l'homme a sorti son rapport où elle s’inquiète de la montée du sentiment anti musulman en France (lisez l’article, à l’occasion). Je me fous de l’ambassadeur de France au Mali mais j’imagine que quelques blogueurs politiques de droite crieront à la chasse aux sorcières comme nous criions à la chasse aux sorcières quand Nicolas Sarkozy remplaçait un ambassadeur. C’est le jeu. La montée du sentiment anti musulman m’intéresse plus.

Plus que Médiapart ou Cahuzac. C’est vous dire. Mais je ne vais pas faire un billet. Qu’est-ce que vous voudriez que je dise ? « Ah mon dieu ! C’est mal, c’est à cause de la stigmatisation et tout ça ? » ou « Bordel ! C’est de la faute de Mérah et de ces islamistes qui envahissent des pays ce qui nous fait changer d’ambassadeur ? » ou « Putain ! Il faut qu’on renforce la lutte contre le racisme et que j’arrête de parler de terroriste islamistes dans mon blog. » D’un autre côté, si l’enquête a été faite pendant le ramadan…

Un peu de sérieux. Revenons à Médiapart et à Cahuzac.

Je vais donner trois liens. Le premier vers une chronique de Laurent Bouvet. Je suis globalement d'accord avec lui. Je sais, c'est mal, c'est la « gauche populaire ». Ça sonne un peu « gauche réac ». Le deuxième vers le dernier billet de Marc Vasseur. Le troisième vers une vidéo de Guy Birenbaum qui parlait des « blogueurs de gouvernement » dans le poste ce matin.

C'est gentil de parler de nous, les méchants blogueurs de gouvernement, qui tapons sur Mediapart quand ils critiquent la gauche après les avoirs bénis quand ils tapaient sur la droite.

Guy dit que la recherche de la vérité (par rapport à Cahuzac) est la priorité. Je continue à penser que les actions à mener pour nous sortir de la crise, lutter contre la pauvreté, réduire les inégalités, garantir la justice sociale et la sécurité physique et morale et tous ces machins sont plus importantes. Parce que si c’est le bordel et si le rejet de l’islam croit, je ne vois qu’un seul résultat électoral possible. C'est la vérité.

Guy semble nous dire que ce n'est pas une question de politique comme si de potentiels mensonges d'un ministre du budget à propos d'un compte en Suisse n'étaient pas de la politique...

Dans son billet, Marc nous parle d'éthique et de morale. Je pourrais aussi parler d’éthique et de morale, aussi. Dire que la gauche a le devoir de réussir, comme elle a réussi de 1997 à 2002, permettant à Lionel Jospin d’être élu président de la République dès le premier tour en 2002 et que les gens ne voteront pas en fonction de l’éthique et de la morale.

Marc et Laurent Bouvet évoquent, la montée du FN. Marc nous reproche de dire que cette histoire fait monter le FN mais dit après que cette histoire fait monter le FN. Ceci est un résumé. Pour ma part, je n’ai fait que dire Marine Le Pen observe cette histoire avec un œil goguenard, pour conclure mon billet d’hier. Laurent dit que le mal est fait.

Guy insiste sur la vérité et Marc se réjouit : « qu’enfin, un organe de presse parvienne à s’affranchir du pouvoir en place, le retour de balancier est rude mais après de longues années d’omerta, il ne pouvait en être autrement. » Quelle omerta ?

C’est pour ça que je citais un discours de Mitterrand en 1993, parce que la presse avait (soi-disant, à l’époque je ne m’intéressais pas autant à la politique) sali un type de gauche. J’aurais pu citer les plombiers du Canard, en 1973, où la presse avait ridiculisé un pouvoir de droite. Si on a un truc tous les vingt ans, j’espère qu’on aura mieux à se mettre sous la dent, en 2013, que l’affaire Cahuzac ou l’affaire Médiapart !

J’imagine si on avait eu des blogs, en 1993. J’aurais donné raison à Mitterrand, Marc et Guy auraient défendu la presse. Ca nous aurait fait une belle jambe. En 1973, nous aurions été tous d’accord… Ce qui nous aurait fait aussi une belle jambe.

La montée du FN ?

Le Front National a fait 10% aux élections Européennes de 1984 et aux législatives de 86. L’essentiel de la montée du FN s’est faite entre 1981 et 1984, puis a été régulière ensuite jusqu’en 2002 pour se stabiliser autour de 18% (avec une baisse « anecdotique » en 2007). Chacun en tirera les conclusions qu'il voudra.

Laurent Bouvet et Marc disent des choses différentes à propos du FN et de l’affaire Cahuzac. Je suis partiellement d’accord avec eux. Ils ont raison de dire que cette histoire ne fera pas de bien aux formations politiques traditionnelles, mais comme le précise Laurent Bouvet, de toute manière le mal est fait et la seule décision qui s’impose (le départ de Jérôme Cahuzac) a été prise.

Néanmoins, je ne crois pas que l’affaire Cahuzac fera prendre une voix au Front National. La situation économique est mauvaise et le sentiment antimusulman croit.

Reprenons

Imaginons que Libération au terme d’une longue enquête (c’est de la fiction) dévoile que Jean-Luc Mélenchon a un compte en Suisse. Les blogueurs du Front de Gauche auraient gueulé comme des putois ! Atteinte à présomption d’innocence ! Coup bas de la presse proche du gouvernement ! Pendons Demorand !

Guy aurait fait une chronique pour citer les twittos énervés. Marc aurait fait un billet pour dire sa lassitude de voir toute la gauche dériver. J’aurais fait un premier billet pour me foutre de la gueule des twittos du Front de Gauche : « Alors ! Vous étiez content, quand c’était un proche d’Hollande, hein ! » Les twittos énervés m’auraient incendié : « Ah ! Tu fais de la récupération politique, tu es vraiment trop nul. » J’aurais répondu : « Pas du tout, il faut que la presse fasse son travail. » Heu : « Ah ! Mais vous livrez l’honneur d’un homme aux chiens. » Guy aurait fait une autre chronique pour se moquer des twittos qui critiquent la presse maintenant après l’avoir défendue…

Le débat est infini.

La presse est indispensable à la démocratie. J’aurais tenu ma parole historique.

Il n’empêche que depuis quelques temps, je passe mon temps à critiquer les médias en ligne et la plupart des gens qui défendent Médiapart critiquent souvent les médias qui n’abordent pas les vrais sujets. A leurs yeux, ils abordent les vrais sujets quand une affaire révélée par Médiapart fait la une du 20 heures.

« Cinq millions de nos concitoyens sont aujourd’hui au chômage ; le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a augmenté de 20 % en dix ans ; notre balance commerciale affiche un déficit record de 70 milliards d’euros ; 500 000 emplois ont été détruits dans le secteur industriel depuis 2008. » Voilà de l’information !

« Mais il faut encore aller beaucoup plus loin, monsieur le Premier ministre, dans le sens de la justice fiscale, en renforçant notamment la progressivité de l’impôt et les dispositions de taxation du capital improductif. » Ah ! Je suis d’accord ! Je pourrais citer des tonnes de passage de ce texte. Ce texte ? Ce sont les propos de l’orateur du Front de Gauche à l’Assemblée Nationale, André Chassaigne, lors du débat d’hier sur la motion de censure. Pas un blog (parmi ceux auxquels je suis abonné n’en parle) n’en parle. Selon Google News, deux journaux l’évoquent. 20minutes… et Le Figaro.

Cette affaire m’a rappelé une autre histoire avec la presse. L’entreprise pour qui je bossais avait pris à parti et le Canard Enchaîné avait réagi d’une manière qui m’avait déplu. J’avais considéré que la presse avait mal fait son boulot, comme je trouve aujourd’hui que dans ses comptes rendus des débats sur la motion de censure, elle fait mal son boulot.

Mais elle est indispensable à la démocratie.

Je connais des blogueurs, des journalistes, des chroniqueurs et des twittos qui devraient passer plus de temps dans les comptes rendus des débats dans les lieux où se jouent l’avenir de notre pays que dans les blogs politiques qui traitent des sujets qui leur tiennent à cœur.

C’est certainement moins rigolo, je le sais, je me suis endormi quand j’ai tenté de lire intégralement ce machin, vers six heures, ce matin. Du coup, je suis arrivé en retard au boulot et je n’ai pas eu le temps de bloguer jusqu’alors.

Ce qui est un vrai problème, non ?

6 commentaires:

  1. Mélenchon a un compte en Suisse ?!!

    RépondreSupprimer
  2. "Je connais des blogueurs, des journalistes, des chroniqueurs et des twittos qui devraient passer plus de temps dans les comptes rendus des débats dans les lieux où se jouent l’avenir de notre pays que dans les blogs politiques qui traitent des sujets" Oui, bien envoyé, et je pense que le monde des réseaux sociaux s'autoentretient dans des trucs fictifs et éphémères dont tout le monde se fout in fine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Ils deviennent fous. Ils se prennent pour des médias importants et ont totalement oublié où ils sont.

      Supprimer
  3. Je préfère les presses spécialistes du foot (même si des fois ça sent moyen)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.