03 mars 2013

Démocratie et libéralisme Suisses

La fin des parachutes dorés votée par la Suisse m'amuse beaucoup. En effet, il y a eu un débat, cette semaine, dans les commentaires de mon blog, avec des libéraux qui vantaient le libéralisme et la démocratie en Suisse.

A croire que le peuple Suisse n'est pas franchement enthousiasmé par les travers du libéralisme. Je ne suis pas persuadé que les libéraux soient désormais enthousiasmés par la démocratie.

Voilà le peuple qui légifère sur mes rémunération des dirigeants. Comptons sur les libéraux pour nous trouver des explications fumeuses...

27 commentaires:

  1. J'ai assez vu la démocratie participative en action pour savoir que le libéralisme en Suisse n'a pas le même sens qu'en France, il est de centre-droit et ne veut pas dire tout laisser faire : c'est plus dans le sens de laisser vivre les gens. Les libéraux suisses n'ont rien à voir avec les nôtres.
    Les suisses ont un côté social très développé et leurs institutions locales sont très développées.
    Rien à voir avec notre centralisme et les clivages droite /gauche.
    Mais comme tu dis, on a plein d'experts ici qui vont nous expliquer tout ça mieux que moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les nôtres sont de pacotille.

      Supprimer
    2. Tu as décidé de me troller partout ? Stop !

      Supprimer
  2. Hé hé c'est un signe (j'avais embarqué sur mon blog la perspective), un signe de plus. Accrochez vous les ploutocrates, ça va tanguer. Si la Suisse entame le détricotage, les mailles vont se mettre à filer un peu partout.

    RépondreSupprimer
  3. J'aimerais avoir l'avis des libéraux français de suisse sur cette volonté "populaire"

    Tiens, j'ai un blog "Suisse" à visiter.. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas voir que Chappaz finira réfugié fiscal en France.

      Supprimer
    2. J'ai visité ses deux blogs, pas de billets sur le sujet!
      Il a peut être quitté la suisse! Déjà avec Gérard en Russie?

      Supprimer
    3. Ben si il soutient l'initiative suisse depuis le 7 fevrier. Une partie de l'initiative est liberale puisqu'elle cherche a soumettre certains choix au vote de l'AG et non simplement a celui du CA, et ensuite une mesure pas du tout liberale d'interdiction des golden hello/parachute.

      Supprimer
    4. Tu es payé pour le défendre ?

      Supprimer
    5. Non, je fais le tour des blogs liberaux et de gauche pour critiquer les passages hypocrites et souligner les points sur lesquels les 2 camps se rejoignent :)

      Supprimer
  4. Vous savez, malgré le titre, liberalisme et democratie ne sont pas en complete opposition.

    En france le mot liberalisme est un fourre tout qui est utilisé a tort et a travers... Se faire copiner par un élu pour prendre un marché sur un concurrent c'est beaucoup plus proche du socialisme de ce que la gauche appelle "liberalisme".

    RépondreSupprimer
  5. Le problème en france, comparé a d'autre pays qualifié de liberaux par la gauche locale (ainsi que l'extreme droite, je sais pas trop pourquoi), c'est que l'etat a des droits et les citoyens ont des devoirs.

    En toute logique ca devrait etre l'inverse, c'est nous qui les payons.

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. Bein c'est pas a ca que sert votre blog ?

      Supprimer
    2. A la propagande libérale, non.

      Dans ce billet, je me fous de la poire de mes commentateurs de la semaine dernière. C'est tout.

      Supprimer
    3. Ha bein oui ca j'avais remarqué. ;)
      Et comme je fais parti des commentateurs de la semaine derniere je réagis. (puis ca occupe)

      Alors en bon minarchiste (avec un i, pas un o) qui a certaines acquaintances avec les liberaux, je fais remarquer que "oui, bof, et alors ?". Bien sur que c'est pas "en accord avec l'esprit du machin" que le public se melle des affaires de remuneration du privé. Mais ca reste un detail très, très, mineur.

      Je suis par ailleurs surpris que vous n'ayez pas réagi a "c'est nous qui les payons". Un lundi difficile ?

      Supprimer
    4. Non pourquoi ?

      Un type qui confond socialisme et interventionnisme ne m'intéresse pas. D'ailleurs rester au niveau de la théorie non plus. Les droits, les devoirs et tout ça...

      Supprimer
    5. Je vois... bon bein cette discussion est donc close alors. :)

      Supprimer
  7. Ah! Ce n'est plus la petite Suisse.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.