25 mars 2013

Bouclier

Jean me fait suivre ce dessin de Chimulus qui tourne dans les réseaux sociaux. Dans mon billet de ce matin, j'ai écrit : "Est-ce qu’il se rend compte que des parents ont utilisés leurs gamins pour se protéger, comme des boucliers ?" Je me suis fait engueulé comme du poisson pourri par un commentateur anonyme idiot.

DF me dit : "il eût effectivement été judicieux de sourcer cette affirmation: l'accusation est quand même grave..."

J'ai repris l'expression d'un syndicaliste de la police cité dans cet article du Figaro.

Force est de constater que des braves ont été à une manipulation politique avec leurs enfants, ce que vous ne me verrez jamais faire. D'autant que je n'ai pas d'enfants. Comme si ces enfants comprenaient quelque chose au pourquoi de leur présence ! Chez Jacques Etienne, on ironise sur le nombre de manifestants et les chiffres fournis par les différents camps. 

Les enfants sont compris dedans.

20 commentaires:

  1. Oh, on s'est bien servis des témoignages d'enfants pour accréditer la thèse de l'adoption pour tous.
    dans un cas comme dans l'autre on se sert des enfants, sauf que les conséquences pour eux ne sont pas les mêmes.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne pense pas qu'ils aient utilisé leurs enfants pour se protéger ; mais certains ont sûrement cru qu'en mettant leurs enfants devant eux (ou sur leurs épaules), ils ne risqueraient rien (et leurs enfants non plus).
    Les enfants devaient davantage servir de "passe-droit" que de "bouclier". C'est odieux de toute façon...

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y a pas idée à manifester en compagnie de l’extrême-droite avec des gamins!

    RépondreSupprimer
  4. La preuve en image dans la première vidéo sur le site du Nouvel Obs :
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/805336-violence-a-la-manif-pour-tous-des-reactions-demesurees-a-l-ump-la-preuve-en-images.html

    "On va mettre les enfants devant" dit un père avec son fils sur les épaules à la minute 4 de la vidéo.

    RépondreSupprimer
  5. Une manipulation politique ? Serait-ce un lapsus significatif ?

    RépondreSupprimer
  6. Depuis environ vingt ans au moins, on voit des enfants dans toutes les manifestations, de quelque bord qu'elle soit. Vous ne vous rappelez pas cette photo, prise lors de celle des pro-mariage guignol, où l'on voyait un garçon d'une dizaine d'années brandissant une pancarte où il était question d'enculer je ne sais plus qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne servent pas nécessairement de bouclier pour franchir un barrage de police.

      Supprimer
    2. Mais, ça, le bouclier façon palestinienne, c'est ce que vous essayez de faire croire ! Je comprends votre embarras, d'ailleurs : après presque trente ans d'engagement à gauche, être obligé de trouver aux CRS de bonnes raisons d'envoyer des lacrymos sur des familles avec enfants, c'est un exercice difficile…

      En tout cas, pour ce gouvernement qui ne parvient encore à exister que par la com' et quelques mesures pour guignols, du type de ce mariage multi-fonctions, les images risquent d'être ravageuses. Mais attendons les prochains sondages…

      Supprimer
    3. Mais j'ai toujours trouvé aux CRS des excellentes d'agir, y compris quand ils m'ont coursé, ce que j'ai déjà raconté dans ce blog.

      Manifester sur les Champs est interdit. Point barre. Un million d'excités sur les Champs, ils finissent à l'Elysée.

      Supprimer
    4. Louis XIV avait bien raison d'avoir exigé que les avenues menant à son palais de Versailles soient assez larges pour qu'on y pût faire tirer le canon. Ses successeurs seraient-ils lâches au point d'interdire qu'on s'approchât d'eux ?

      Supprimer
    5. Ben l'Elysee est dans un recoin.

      Supprimer
    6. Les parents ont entendu dire avant que les CRS risquaient de gazer les enfants, ils y ont crû mais ce n'était QUE du gaz lacrymogène.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.