18 mars 2013

La sanction ou la bourde ?

Il y avait une législative partielle, ce week-end. La candidate du Parti Socialiste n'a pas recueilli suffisamment de suffrages pour être présente au second tour. Ce dernier aura donc lieu entre le candidat de l'UMP et celui du FN. Il me semble que le PS a appelé à voter pour Jean-François Mancel, l'UMP, faisant ainsi un "front Républicain". Ça me parait être une mauvaise idée, d'autant qu'il y a peu de risque. Mais peu importe.

Ma consœur Elooooody estime que ce n'est pas un vote sanction. Je ne suis pas d'accord avec elle : c'est une vraie baffe. Les électeurs ne se sont pas déplacés. L'abstention est de l'ordre de 60%. On se consolera comme on peut : la victoire de M. Mancel était prévisible vu qu'il a été élu, en 2012, malgré une triangulaire avec le FN.

J'aime bien l'optimisme d'Elooooody. Il n'empêche que les électeurs n'ont pas daigné se déplacer et qu'aucun candidat de gauche n'est au second tour. Pas de quoi pavoiser.

Toujours est-il qu'Harlem Désir manque totalement du bon sens politique. BRP le dit. Pour ma part, ce qui m'a sauté aux yeux avec cette décision d'appeler à voter pour l'UMP, c'est qu'elle accrédite l'idée d'une proximité entre le PS et l'UMP, alors que l'UMP ne cesse de jongler avec les thèses du FN.

Que ces partis se débrouillent ! Jean-François Copé n'appelle pas à voter pour le PS face au FN. Jean-François Mancel avait été exclu du RPR pour ses relations avec l'extrême droite.

Harlem Désir devrait essayer de réfléchir au signal qu'il envoie aux électeurs. Déjà, en 2002, ça a été une belle connerie mais on s'en est rendu compte après.

Expliquer à nos électeurs qu'on peut voter pour l'adversaire...

16 commentaires:

  1. Y avait une législative partielle? Ah bon?
    Le résultat est "significatif"?

    Les éditorialistes hurlent à la "défaite" de F. Hollande, il était candidat? C'est peut être une baffe, mais pour la candidate PS qui n'a pas mobiliser ses électeurs.

    Un truc sans importance, une partielle pour rien.

    RépondreSupprimer
  2. Peu de risque ? comment ! Vive le FN ou plutôt ce qu'il en reste !

    RépondreSupprimer
  3. J’ai refusé de voter pour Chirac à la présidentielle de 2002 face au FN, si d’aventure la même mésaventure arriver dans ma circonscription aux législatives il est hors de question que j’accorde mon suffrage à la droite,il sera élu sans moi . HD aurait mieux fait de s’abstenir de donner cette consigne où voit il un danger éminent pour réclamer un rassemblement républicain qui plus est pour F Mandel au secours le Ps est devenu fou !!! . Enfin le PS a le Premier Secretaire qu’il mérite n‘y avait il personne d‘autre ?.

    RépondreSupprimer
  4. "C'est que le début encore et encore et ça continue" Francis Cabrel

    RépondreSupprimer
  5. Analyse très juste.

    Mais l'analyse qui considère que tout va bien et que ce n'est pas une sanction me va aussi très bien : elle permettra à la France et aux collectivités locales d'avoir plus rapidement une gouvernance qui ne sera plus socialiste :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grâce à la réforme territoriale.

      Supprimer
  6. Exactement!
    Ce billet m'avait échappé hier.

    RépondreSupprimer
  7. Finalement, le FN est l'anti-chambre de l'UMP et le PC est l'anti-chambre du PS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va dire ça mais ne comparons les deux partis extrêmes.

      Supprimer
  8. Je me demandais Nicolas, pense-tu que ce manque de mobilisation est une conséquence d'une campagne plutôt pauvre? Si ils avaient tracté, affiché et discuté avec les habitants durant un mois sur les marchés, n'aurait-on pas vu plus de votants? Ou alors les électeurs ne voient que l'action présidentielle, et toute campagne aurait été de toute façon inutile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas comment ils ont fait campagne.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.