26 mars 2013

Aidons François Hollande à préparer son intervention à la télé

François Hollande lit mon blog. J'espère ! En tout cas, sa fonction l’empêche de commenter. Comme je traite la moitié de mes commentateurs de connards, ça la foutrait mal. Jeudi soir, il y a un Kremlin des Blogs. Je suppose qu’une partie d’entre vous restera à la maison à regarder François Hollande. J’ai envoyé une avoinée aux services de l’Elysée : c’est la deuxième fois que ça arrive alors que je fixe les dates avant eux (la fois précédente, c’était Jean-Marc Ayrault). Je propose néanmoins que nous l'aidions à préparer cette intervention. Vous pouvez lui adresser des questions dans les commentaires. Soyez poli, je vous prie.

Tout d'abord, François, tu pourras commencer par faire le point sur la guerre au Mali. Jusqu'à quand sommes-nous dans ce bordel ? Les soldats Africain arriveront-ils à s'en sortir sans nous ?

Je me permets le tutoiement du président, comme vous aurez remarqué, chers lecteurs. Il y en a qui traitent Moscovici de salopard, moi, j’ai déjà traité François Hollande de connard, le 23 août 1996 alors que nous nous sommes bousculé pendant une manif (véridique mais à l’époque je ne le connaissais pas). Vous, vous allez éviter le tutoiement. La camaraderie a bon dos. Il est président normal. On ne tutoie pas un président normal. Un anormal, on peut.

Après avoir abordé la guerre au Mali, tu pourras continuer sur l’armée et nous préparer à ce quoi on doit nous attendre. J’espère que David Pujadas lit mon blog, aussi. C’est lui qui pose les questions. J’espère qu’il ne lira pas mon blog pendant l’émission, il pourrait tutoyer le président.

Dans un deuxième temps, tu pourras aborder l’ensemble des réformes accomplies jusqu’alors ou en cours de réalisation au niveau économique ou social pour bien montrer que le gouvernement travaille à plein de dossier et ne fait pas qu’intervenir dans le poste dès que quelques millions de chômeurs supplémentaires gonflent les chiffres. Dans l’ensemble des réformes, il y a le machin sur l’emploi, la réforme territoriale, le CISE, la BPI, … Tu as de quoi tenir une bonne heure.

A ce moment, les gens seront fatigués et les twittos auront sorti leurs doses de conneries. Vous pourrez alors aborder les questions économiques et la situation de la France. Je reparle au vouvoiement parce que la situation n’est pas drôle. Faites discret. Vous aviez promis de passer le déficit sous les 3% du PIB en 2013. Ce n’est pas réussi mais vous n’avez qu’à dire que c’est de la faute à Nicolas Sarkozy et à la droite qui par leur mode de gestion ont rendu la gestion de la crise beaucoup plus difficile, notamment en faisant des dépenses avant leur déroute à l’élection. Je ne sais pas si c’est vrai, mais ça ne mange pas de pain. Si vous les excitez un peu, ils ne parleront que de ça et feront des tweets grotesques qui nous permettront de rigoler dans les blogs. Surtout, qu’ils seront repris par la presse qui ne sait plus faire que ça.

Donc, vous nous expliquerez la baisse du déficit en 2013 et vous nous direz qu’en 2014 tout sera au point pour continuer l’exercice du programme. Vous avez noté. Pardon, je repasse au tutoiement.

Tu as noté aujourd’hui ce que je disais dans mon dernier billet : la Commission Européenne qui dit que la rigueur a eu un effet néfaste sur l’économie des pays les plus en difficultés mais qu’elle nous a permis d’épurer les comptes. Les idées progressent en Europe et conformément à je ne sais plus quels engagements, tu vas pouvoir commencer une meilleure redistribution et lancer des projets Européens…

Enfin, tu évoqueras les projets sociétaux : le mariage pour tous va se faire, la PMA est remise aux calendes grecques (tu la ressortiras dans deux ou trois mois pour faire jaser) et la GPA est définitivement enterrée : ce n’est pas un projet de gauche que d’exploiter le corps de la femme. C’est une idée libérale qui sera promue par la droite qui veut se faire croire libérale mais qui est coincée par les cathos.

Je vais accélérer (non pas que je n’ai plus de conneries à dire mais j’ai un métro à prendre).

Tu diras que le non cumul des mandats sera voté avant les municipales pour une application en 2017, ce qui est impératif pour ne pas obligé des futurs députés maires à démissionner. Ils auront jusqu’aux prochaines législatives pour s’organiser. Mais tu seras très ferme.

Tu laisseras officiellement tomber le droit de vote des immigrés aux élections locales, ce n’est pas la peine d’en faire trop…

Enfin, quand tout le monde dormira, tu parles un peu de sécurité et des sujets divers. Tiens ! Un gugusse dans les commentaires de mon blog me demandait où en était l’abrogation d’Hadopi, je n’ai pas su quoi lui répondre. Il serait temps que les geeks voient un peu ou va la politique du Gouvernement dans ce domaine même s’ils doivent bien comprendre que vous ne pouvez pas vous occuper de tout, sinon vous n’auriez pas le temps d’aller au bistro.

A propos de la sécurité, tu insisteras sur le fait que la droite lance une offensive sur Manuel Valls, tellement ils sont à la ramasse. Cet article du Monde te donnera quelques éléments.

A part ça, j’ai une demande particulière à vous faire. Si vous pouviez donner l’ordre aux gugusses qui nous envoient ce qu’on doit dire le lendemain de votre intervention de rajouter les mots « bite », « couille », « nichon », « bière », « connard » et « bistro » tous les trois ou quatre phrases, ça m’éviterait d’avoir à reprendre leurs textes le lendemain… Merci.

Bien à toi,
Nicolas

28 commentaires:

  1. "On ne tutoie pas un président normal. Un anormal, on peut." J'aime !
    :)

    RépondreSupprimer
  2. "Et toujours.... le même président..."

    ... pour faire un boum, y'a toujours sans doute à l'armée... le pétard François !

    Eh quoi, c'est vrai, en plus !

    RépondreSupprimer
  3. Mouais...
    Va falloir que ce soit plus volontaire et consistant que ça l'a été jusque là, je crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Son boulot est de présider pas de faire de la communication.

      Supprimer
  4. Tu devrais changer de métier. Tu es très doué dans le rôle du coach en communication.
    Juste une précision, tu dis qu'une heure sera nécessaire pour les réformes économiques et sociales mais je m'inscris en faux. Sur ce sujet, le président ne devrait tenir que 2'30''.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Il peut parler pendant des heures de conneries. Moi même j'arrive à faire des billets de blog avec rien, alors lui !

      Supprimer
    2. c'est vrai ! et c'est très drole !

      Supprimer
  5. Vous avez un gros problème, Monsieur François Hollande, car vous ne maîtrisez plus aucun composante de la politique économique. Ni la Politique des Changes, ni la Politique Monétaire, ni la Politique Budgétaire. Vous ne réalisez pas non plus les réformes structurelles demandées par les libéraux. Résultat : le mur intégral, en klaxonnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher ami, vous ne voyez pas les réformes qui sont faites et l'avancée progressive. Vous faites partie de ces braves gens qui auraient voulu une transformation immédiate. Or on a vu en 40 ans ce que donnaient les politique de vue courte.

      Supprimer
    2. Cher confrère,

      Les réformes qui sont faîtes ne changent rien car le diagnostic sous-jacent est erroné. Ce n'est pas parce que tout était de courte vue avant qu'il faut continuer ainsi. Les réformes telles le Cice ne suffiront point. La preuve, la France perd devant l'Espagne. Ce pays est un pays de losers. En plus diminuer le budget de la Défense quand on se lance dans des guerres en Afrique est contradictoire. Les sujets sociétaux ne créeront pas d'emplois.

      Votre dévoué, Disp

      Supprimer
    3. Mon dévoué, que proposez vous ? Qui a diminué le budget de la défense ? Quel blogueur en a fait plusieurs billets dans son blog ?

      Supprimer
    4. Cher Nicolas, chez Blogueur

      Je propose une réorientation totale de la politique économique par un Bras de fer napoléonien avec Angela Fuhrer. Des freins aux frontières, une dévaluation de l'euro et une relance budgétaire.
      Je n'avais point prêté attention à vos posts émérites et je constate que vous partagez une légère inquiétude justifiée sur les évolutions des budgets militaires.

      Votre lincké, Disp

      Supprimer
    5. Cher Nicolas, cher arroseur,

      Il est nécessaire de reprendre en mains ce gouvernement et son image. Il y a un problème technique à la base et un problème de compétences clef. Le problème technique, c'est l'Europe. Le problème de compétences, c'est le besoin de chasseur de têtes de haut niveau pour staffer vers le haut les équipes de ce gouvernement.

      Votre arrosé, Disp

      Supprimer
  6. J'ai entendu Bayrou dire qu'il ne regrettait pas son choix de vote. Il parlait d'apaisement. On a gagné ça. Reste le plus dur, redresser la France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Mais l'apaisement est déjà pas mal.

      Supprimer
  7. Et l'augmentation de la bière? on fait quoi?

    RépondreSupprimer
  8. j'ai ri et puis alors la dernière phrase est d'antologie.

    RépondreSupprimer
  9. Mr le président,parlez de ce que vous voudrez,mais sortez nous de la merde.

    MAINTENANT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu le crois vraiment ? Bon, je sais nous n'avons pas exactement les mêmes valeurs. Genre égalité condition de la liberté, disparition de la propriété individuelle, retour de la propriété de son propre corps (eh oui), abolition du PROFIT, donc de la monnaie pérenne et thésaurisable, toutes ces sortes de choses...

      Ce qui n'empêche pas, si on se revoit à la Coupole que je te paie un coup ! (euh... si Didier lit çà, il va avoir une attaque, le pauvre)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.