06 mars 2013

Ne touche pas à l'icône

Le quotidien 20minutes n'a pas eu le temps de revoir sa pagination pour l'annonce de la mort d'Hugo Chavez et n'y consacre qu'un petit quart de page. Depuis hier soir, pourtant, l'information a pris une ampleur considérable dans Twitter. C'est étrange, d'ailleurs. La nouvelle a été annoncée vers 17 heures mais ce n'est que 22 heures que j'ai vu les premiers gazouillis. Aucun des blogs auxquels je suis abonné n'avait fait de billet. Je me suis lancé bien que n'ayant pas grand chose à dire, je n'avais pas de "nécro" toute préparée.

Tout est parti d'un tweet d'un gugusse de la gauche de la gauche qui critiquait "l'hommage" rendu par Christiane Taubira, toujours dans Twitter. Il la traitait d'opportuniste ou d'incompétente, voire les deux. La machine à baffes a failli se déclencher.

Comment un type caché derrière un clavier pouvait-il se permettre de remettre en cause les connaissances  d'un pays de la part d'une personnalité politique issue d'une région voisine ? J'ai eu une mauvaise pensée. Je me suis dit qu'il était fort probable que le type, comme la plupart des Français, ne sache pas placer le Venezuela sur une carte. Moi-même je ne le sais parce que j'ai eu de longues discussions avec l'illustre Tonnégrande, originaire de Guyane. Pour le reste, je m'en fous.

Les hommages n'en finissaient pas, dans Twitter. Ils continuaient ce matin avec une espèce de terrorisme intellectuel : on n'a pas le droit de dire du mal de Chavez. Un illustre Twittos engueulait par avance ceux qui se préparaient à critiquer Chavez.

On s'est retrouvés un peu dans la même situation qu'après la mort de Stéphane Hessel. Les temps sont durs pour les icônes de la gauche de la gauche, alors pas le droit de dire du mal ! Ça tombe bien. Je ne dis pas de mal, par respect pour la mémoire et pour ceux qui les aiment.

On ne dira donc pas que la délinquance a explosé, que Chavez, bien qu'ayant été très bon pour son peuple, a été obligé de se faire soigner à l'étranger, dans une autre riante démocratie, qu'il était particulièrement autoritaire, que la corruption régnait et que Nicolas Sarkozy, en matière de népotisme, était un petit joueur. C'est mal.

Quel que soit le sujet abordé, en France, il est impossible d'être mesuré. Il faut être tout blanc ou tout noir. Il faut haïr ou vénérer. On ne peut pas mettre les bons cotés d'un côté et les mauvais de l'autre puis faire le tri. Impossible. Alors je vais me pencher sur les bons cotés.

Chavez a fait un truc génial : il a nationalisé les compagnies pétrolières faisant ainsi bénéficier le peuple des ressources naturelles du pays. De fait, la pauvreté a sensiblement diminué (on me souffle dans l'oreille qu'elle a été divisée par deux mais je ne sais pas trop ce que ça veut dire).

Hugo Chavez est donc pris comme modèle par une partie de la gauche de la gauche, à juste titre.

Il faudrait importer son modèle économique ici. Nous pourrions nationaliser nos compagnies pétrolières et faire profiter le peuple du pétrole issu de nos sous-sols. Le tout en luttant contre le réchauffement climatique, les gaz à effet de serre, les microparticules générées par les diesels,... J'aime les paradoxes. Chavez est vénéré pour son exploitation du pétrole par des braves gens qui luttent contre l'utilisation du pétrole.

Je ne critique pas Chavez. Il a mené la politique qu'il fallait : participer au développement économique de son pays pour le bien - supposé, je ne suis pas allé vérifier - du peuple en vendant du pétrole. Je me contente de critiquer ses fans inconditionnels de l’autre côté de l’Atlantique.

Tout n'est pas blanc. Tout n'est pas noir. Mais, au nom de la liberté d'expression - au fait, vous avez vu le nombre de médias censurés au Venezuela ? - laissez-moi exprimer des doutes et des interrogations, voire des pléonasmes. C'est vrai quoi, si tout va bien pour le brave peuple, pourquoi censurer les médias ?


Un peu de sérieux maintenant.

A lire chez Cyril : « Je voyais Chavez comme un Fidel Castro, une magnifique vision de son pays, une envie de d'émanciper son peuple en l'éduquant, en arrivant à ce qu'a réussi Cuba, c'est à dire avoir un accès à la médecine et à l'éducation, deux piliers indispensables pour le développement d'un pays. » « Ses années de pouvoir n'auront pas été toute propre, l'opposition a eu du mal à s'exprimer, la population ne s'est pas enrichie financièrement, RSF classe le Venezuela 117ème de son classement de la liberté de la presse. Mais toujours est-il que je ne peux m'empêcher d'être convaincu que son passage à la tête du Venezuela aura été plus bénéfique que malheureuse pour ce pays. »

A lire chez Romain : « Je suis un peu triste. Je n’étais assurément pas un fan inconditionnel de Chavez. Je l’ai écrit, j’aurais eu du mal à choisir dans la dernière présidentielle. Mais assurément le Président vénézuélien a visé la réduction de la pauvreté dans son pays, une politique alternative et sociale, régulièrement plébiscitée par le vote populaire, ce qui ne faisait pas de lui le révolutionnaire radical que voulaient les marxistes purs ni un dictateur comme le décrivaient certains de ses adversaires.Chavez avait à cœur de combattre la misère. Espérons que cette volonté, sous d’autres auspices restera. » « Amusant pour ses fans français, qui n’auront jamais relevé le paradoxe écologique, eux de leur côté pratiquent un jeu politicien contre Notre-Dame-des-Landes, il aura basé son développement sur le pétrole. Et c’était, n’en déplaise aux laicards, un fervent chrétien. »

J'ai fait l'exercice au bistro ce matin. J'ai chargé une carte d'Amérique du Sud sur mon iPhone. J'ai su immédiatement placer le Venezuela. C'est tout ce que je sais de ce pays, à part que son Président est mort hier et que ceux qui croyaient à sa politique son bien tristes. Mes pensées vont vers eux, pas vers ceux qui, dans Twitter, m’expliquent où elles doivent aller.

26 commentaires:

  1. c'est bien la peine que j'écrive un billet / bilan

    RépondreSupprimer
  2. @meclalex: tu l'as pas juste écrit pour être linké chez Jegoun non?

    @nicolas Le venezuela est aussi connu pour ses performances à miss monde :) Plus sérieusement les chavistes français me gonflent.

    RépondreSupprimer
  3. Vous me faites quand même marrer, les uns et les autres, avec votre “réduction de la pauvreté” ! D'une part, d'après ce que j'en puis savoir, il ne l'a pas réduit tant qu'il vous plaît de le dire, d'autre part avec les milliards de milliards que rapporte le pétrole au pays, TOUS les Vénézuéliens devraient avoir au moins le niveau de vie des Suisses ou des Luxembourgeois.

    Mais il n'y a rien à faire : l'appétit de dictature, chez les gauchistes est impossible à rassasier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens ! Pourquoi je ne vous avais pas répondu, à vous ? Vous le faites exprès ou quoi ?

      Vous noterez que dans le billet j'ai indiqué que je ne savais pas ce que voulais dire la réduction des richesses...

      Supprimer
  4. La Russie est en ... 148e place du classement RSF. Et François et Vlad se font des bisous au téléphone.

    Un poids et une mesure, ça va, mais c'est quand il y en a plusieurs... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que personne ne dit du bien de la Russie.

      Supprimer
    2. Si : j'ai bien été reçu en Russie, et le saumon ainsi que les traductrices sont excellents !

      Supprimer
    3. J'en garde un merveilleux souvenirs... (très compétentes en tous cas... :) )

      Supprimer
  5. icone? Chavez fabriquait des iPhones? Merde!

    RépondreSupprimer
  6. Moi, je ne sais pas trop quoi en penser, simplement parce qu'il est impossible de trouver une info un tant soit peu objective sur ce sujet. J'ai bien aimé le billet de Melclalex, mais son information reste sans doute marquée par les médias.

    Après, sur le pétrole, tu as raison, et je trouve qu'il vaut mieux utiliser la rente pétrolière comme cela que pour enrichir trois compagnies pétrolières. Je crois cependant qu'il séduit une partie de la gauche parce qu'il a aussi choisi le combat frontal avec la bourgeoisie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est compliqué. Mais les fans de Chavez refusent de voir les points nàegatifs.

      Supprimer
  7. Bah, tout n'est pas si rose au vu de la vielle icône...

    Sinon un billet bien (que j'avais loupé ce matin), assez modéré et tout ça, ce qui fait quand même énormément de bien quand on lit tout ce qu'on lit en ce moment, qu'on entend ce qu'on entend, et qu'on voit le grand humaniste Mélenchon insulter tout le monde à la télé.

    Un bon billet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Mélenchon va perdre sur ce terrain. Il fait une erreur magistrale de communication et ne fera plaisir qu'à quelques fans.

      Supprimer
  8. C'est les juifs qui ont tué Chavez ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils auraient mieux fait de tuer les connards anonymes.

      Supprimer
  9. Les Arepas sont à tomber avec la cerveza locale en tous cas
    Zut ce n'est pas un forum du Routard ;)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.