26 mars 2013

A-t-on élu François Hollande pour ça ?

Mon confrère Melclalex nous rappelle que ça fait 9 mois jour pour jour qu’a eu lieu le second tour des élections législatives et que c’est à cette occasion que les Français ont élu une majorité pour nous gouverner. « Je ne sais pas si je suis le seul dans ce cas mais je trouve que notre beau pays file un mauvais coton d'un point de vue des relations sociales et politiques. L'invective, l'insulte et la stigmatisation ont pris le pas sur la discussion, l'échange et le minimum de respect. Ce climat m’apparaît comme bien lourd et pénible alors même que la crise pèse sur les Français. »

Au contraire, mon confrère Stef disait que « Hollande n’a pas élu pour ça » : « Cette petite musique, qu'on nous sert depuis quelques temps, commence à vraiment exaspérer. Nous ne pourrions pas contester les politiques mises en œuvre par François Hollande et son gouvernement, simplement parce qu'ils appliqueraient la feuille de route pour laquelle le président de la République a été élu. C'est juste faux, et ce n'est pas parce que les représentants de l’exécutif vont répéter et répéter ce refrain que l'on va s'en convaincre. »

Les deux prennent en exemple le mariage pour tous. Le premier critique les manifestants de dimanche qui se croient tout permis et s’imagine que le Gouvernement doit plier sous la pression de la rue (j’aurais bien envie de rechercher dans les archives de leurs blogs ce qu’ils disaient des manifestants lors de la manifestation pour les retraites, en 2010…). Le deuxième proteste à propos de la Procréation Médicalement Assistée qui n’était pas dans les engagements de François Hollande (la PMA n’est pas dans la loi et François Hollande pourrait refuser de la mettre à l’ordre du jour).

Je vais citer l’Amiral Woland, affreux réactionnaire au point que son billet du jour est repris par fdesouche. « Hollande a été élu. Le mariage gay était dans son programme. Point. Au-delà du fait que cette bataille a été perdue il y a déjà fort longtemps faute d’avoir été menée, remettre en cause cette loi, débattue au parlement de manière parfaitement démocratique, c’est rentrer en dissidence et donc accepter les méthodes qui vont avec et les yeux qui piquent. »

Inutile de dire que je suis évidemment pleinement d’accord avec Melclalex même si, comme lui, j’ai quelques sujets de désaccord avec le Gouvernement. Ca fait plus de deux ans que je soutiens François Hollande : il applique globalement le projet qu’il avait dessiné, d’une part, lors des débats pour la primaire et, d’autre part, pour l’élection présidentielle.

Ce n’est pas en traitant les ministres de salopards d’un côté ou de manifester contre les mesures qui figuraient au programme de l’autre qu’on avancera…


18 commentaires:

  1. le 26 juin est la date d'installation à l'assemblée nationale. Le vote était quant à lui les 10 et 17 juin 2012. Voilà

    RépondreSupprimer
  2. Réforme bancaire qui fait pschit, réforme fiscale qu'on ne verra jamais, droit de vote des étrangers à la poubelle, vote du scélérat CICE qui obère nos marges de manoeuvre de 20 Mds d'euros en pleine crise des finances publiques. On a donc, globalement, élu François Hollande pour faire de la merde. Et on peut dire qu'il le fait globalement plutôt bien. Trêve de "plaisanterie" : on a élu Hollande pour battre Sarkozy. En 2017, il faudra trouver un autre moyen, pourquoi pas un programme socialiste ? On peut toujours rêver...

    RépondreSupprimer
  3. En parlant de promesses :
    Hollande, Aubry, les verts, avait promis de supprimer l'hadopi, en 2011.
    Les promesses pas-electorales, ca compte pas ?

    « Notre responsabilité en 2012 sera de mettre un terme au plus vite au conflit entre créateurs et internautes en abrogeant le dispositif Hadopi ».

    « L'abandon de la loi Hadopi, coûteuse, inefficace et à contretemps, me paraît donc aller de soi. Voilà pourquoi nous sommes décidés à l'abroger ».

    J'ai verifié la definition d'abroger. ca veut pas dire "repenser".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Mais ça n'empêche pas de penser.

      Supprimer
  4. Les manifestants contre le mariage homo ont évidemment le (mauvais) exemple de la grande manif contre la réforme Savary de l' Éducation Nationale qui a fait reculer Mitterrand en 1984

    RépondreSupprimer
  5. Wahouu l'amiral en question a une attitude juste sur ce sujet. Mais les commentaires chez lui appelant à la violence, sont eux aussi remarquables, mais puants

    RépondreSupprimer
  6. Pourriez-vous dire de ma part à votre ami Stef qu'avant de prétendre se livrer à des analyses politiques, il faudrait commencer par bannir des expressions aussi profondément grotesques que "c'est juste faux" ?

    RépondreSupprimer
  7. Ce qu'a dit F. Hollande, c'est :
    «Un grand débat va se dérouler dans le pays. Pour lui donner tout son sens, j'ai voulu formuler des propositions précises, que je vous soumets. Ce sont mes engagements. Je les tiendrai.»
    Il parle d'un grand débat, de propositions précises, et termine par "ce sont mes engagements, je les tiendrai".
    Chacun peut y voir midi à sa porte : pour moi, ce sur quoi il s'engage, ce sont : un grand débat, centré sur des propositions.
    Une proposition n'est pas une loi.

    RépondreSupprimer
  8. Chers tous,
    la constitution nous dit que la souveraineté est nationale et pas populaire. Elle nous dit que la démocratie est représentative et pas impérative. Un représentant de la nation (et pas du peuple)
    est élu pour siéger et representer L'ENSEMBLE DE LA NATION. Son vote dit encore la constitution est libre et personnel.
    En clair nous dit la constitution, peu importe les programme et les promesses, l'élu fait ce qu'il veut
    une fois élu tant que c'est pour le bien de la nation (pas du peuple). Et ce sont les représentants élus qui décident ce qui est bien et bon pour la nation (pas pour le peuple).

    C'est la loi supreme et les élus la respectent à la lettre. De quoi se plaignent les gens???

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.