28 mars 2013

Hollande : on ne va pas en faire un fromage

News Republic est une application que j'utilise pour suivre l'actualité sur mon smartphone. Il agrège le contenu de différentes sources d'information. Ce matin, dans la catégorie "politique", il n'y en a que pour Hollande. BFM : Grand oral sur France 2, comment Hollande s'est préparé. Le Parisien : sondages sévères avec Hollande, les Français ne regrettent pas Sarkozy. BFM : Hollande sur France 2, une intervention qui tombe à pic. France 24 : François Hollande à la télévision : 45 minutes pour reprendre la main. BFM : Hollande, mauvais président pour 51% des Français. RFI : Pour sa première interview télévisée depuis 2012, François Hollande doit rassurer les Français.

Rien que ça. Avant, j'avais regardé les applications du Monde, du Figaro et du Parisien : Hollande, son interview et sa popularité. Remarque ! Faut pas trop que je gueule, j'en ai fait deux billets hier. Je me mets à part : je suis blogueur, pas journaliste. Personne ne paie pour me lire. 

Les Français sont donc informés qu'ils n'aiment pas le Président et que ce dernier va essayer de leur redonner confiance et qu'il faut tenir jusqu'à ce que la courbe du chômage s'inverse et que les premières réformes produisent leurs effets. Demain ils seront informés que le Président a essayé de leur redonner confiance et qu'il faut tenir... Si avec ça ils ne comprennent pas que le Président a essayé de leur redonner confiance et qu'il faut tenir, on ne peut plus rien pour eux. A la limite, je ferai un billet samedi pour leur rappeler...

Ah ! Non ! Je ne tiens pas un média d'information mais un blog politique engagé soutien de François Hollande et du gouvernement. Même à jeun. Je me fous donc de la popularité de François Hollande mais ça me surprend. Le cerveau humain est bizarrement fait. Lors du quinquennat précédent, je me réjouissais des baisses de popularité de Nicolas Sarkozy, non pas par méchanceté, mais parce que ça me montrait que de plus en plus Français pensaient comme moi. Là, je devrais me désoler mais même pas... Étrange. 

Bon ! Il faut que je fasse le boulot de blogueur de gouvernement et répare certaines des erreurs des journaux. Par exemple, j'ai vu que François Hollande avait la pire popularité de l'histoire de la cinquième. C'est faux : c'est la pire popularité d'un Président dans son 10ème mois. Il conviendrait de préciser qu'il avait aussi la pire popularité dès son premier mois (pour un premier mandat).

Je suis désolé d'insister sur ce détail mais la presse nous gonfle depuis septembre avec la même information : pépère a la pire popularité. Comme je le disais hier, il a perdu le même "capital de popularité" en dix mois que Nicolas Sarkozy en 2007/2008 et Jacques Chirac en 1995/1996. Ainsi, il est probable qu'un statisticien aurait pu prévoir l'évolution de la popularité dès juin dernier. Tu parles d'une information !

Les Français votent, élisent un nouveau Président, ont de l'espoir et constatent progressivement qu'il n'a pu tout faire dès le premier jour, qu'il y a du chômage et tout ça. Ils font la gueule. Comme si on leur avait dit que le changement, c'est maintenant, et que ça ne vient pas. 

Pourtant, ils devraient être habitués. Nicolas Sarkozy leur avait promis en 2007 que le chômage passerait sous la barre des 5%. C’est vrai qu’il était plus efficace, il avait mis moins de 10 mois à inverser la courbe du chômage. Mais avant, elle allait dans le bon sens.

Je rappelle ça par pur méchanceté. Les blogueurs de droite veulent démontrer que François Hollande n'est pas légitime ce qui leur permettrait de rendre légitime la révolution qu'ils pensent faire pour éviter le mariage pour tous. Du coup, ils tentent de démontrer qu'il ne respecte pas son projet. J'ai même trouvé un crétin qui expliquait que le mariage en question n'ayant pas été un des axes forts de la campagne, il n'est pas légitime. 

Je n'ai plus en tête toutes les promesses de Nicolas Sarkozy. Il y avait ce chômage à 5% et plus de SDF. C'est raté. 

Dans les articles de presse que j'ai lus, j'en au vu qui expliquaient que François Hollande devait s'adresser aussi à l'électorat à sa gauche. Étant moi-même fatigué de certaines remarques qu'on peut me faire, je vais répondre à sa place : hé ho ! Qui a gagné les primaires, bordel ? Chaque électeur de gauche a sa solution pour sortir de la crise et voudrait qu'elle soit mise en place. 

Moi aussi, j'ai ma solution. Je ne vais pas écouter le Président qui va tenter de me redonner confiance et m'expliquer qu'il faut tenir. 

Je serai au Kremlin des Blogs avec des copains blogueurs. C'est quand même mieux, non ?

16 commentaires:

  1. A la limite, je ferai un billet samedi pour leur rappeler...


    excellente idée

    RépondreSupprimer
  2. "Moi aussi, j'ai ma solution. Je ne vais pas écouter le Président qui va tenter de me redonner confiance et m'expliquer qu'il faut tenir. "

    moi aussi je me contenterai des réactions et commentaires demain
    j'emmène ma femme au resto pour ses 70 ans

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, le hashtag pour soutenir F. Hollande depuis le KdB: #AvecHollande.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'écouterais pas Hollande, je continue à lui faire confiance et je n'ai pas à être convaincu, il lui reste plus de 4 ans pour redresser le pays.

    RépondreSupprimer
  5. J'écouterais surement François Hollande, même si je pense savoir déjà ce qu'il va nous raconter. Les journalistes nous baratinent toute la journée qu'il faut fixer "le cap". Sauf que le cap, ça fait depuis les primaires qu'il est fixé. Il a beau selon certaines commentateurs ne pas tenir les promesses de sa campagne, moi j'ai l'impression que c'est le premier président à les tenir autant et à tenir autant la ligne qu'il s'était fixé. des fois je me demande si les journalistes écoutent FH quand il parle et s'ils ont lus ses 60 propositions...

    Donc ce soit il va nous parler du redressement de la France : du redressement des finances publiques car la charge de la dette devient intenable et nous empêche de financer d'autres projets autrement plus intéressants (école/justice/police/emploi...). Il va nous parler du redressement dans la justice, il va nous parler de sa priorité pour l'emploi : d'inverser la tendance du chomage d'ici la fin de l'année et nous rappeler toutes les mesures prises depuis son quinquennat et qui étaient dans son programme. Il va nous rappeler aussi sa détermination à faire voter le mariage pour tous, encore une promesse de campagne.
    Donc bon à quoi bon écouter ce qu'il va nous raconter puisque contrairement à son prédécesseur ça m'étonnerais qu'il nous sorte un truc idiot de son chapeau pour faire parler les journalistes. Du coup il n'auront plus qu'à faire un article disant que son "grand oral" n'aura pas d'impact sur sa cote de popularité. Et oui, les journalistes essayent de nous faire croire au grand suspense, mais non (hélas), sa cote de popularité ne remontera pas juste parce ce qu'il aura parler 45min à la télé. Si c'était si facile ça se saurait !

    RépondreSupprimer
  6. Je trouve saisissant qu'il y ait autant d'attente compte tenu du peu de pouvoir dont dispose maintenant le président de la République. Je souhaite juste qu'il avoue cette impuissance, pas totale mais partielle et que la France affronte avec lucidité les difficultés actuelles et à venir. Si je suis déçu d'Hollande, c'est de ne pas avoir affiché ce langage de vérité.
    Il est par contre réjouissant de lire ce blog, même si à mon avis, tu accordes trop d'importance au versant médiatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Le versant médiatique est ce qui fait l'opinion.

      Supprimer
  7. Jegoun : Arrétez de publier ce genre de billet ; vous vous faites du mal à essayer de justifier la "politique" de F . Hollande.
    Il est dans le trou après avoir pris ses électeurs pour des cons ; ce en quoi il n'avait pas tout à fait tort puique certains en redemande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tuvfaiscpartie de ceux qui ont voté Sarko en 2007. Tu devrais réfléchir.

      Supprimer
    2. Oups ! "Tu fais partie".

      Supprimer
    3. Evidemment que je fais partie de ceux qui ont voté pour Sarkozy en 2007 et aussi en 2012. sauf que moi, je peux me regarder dans une glace sans rougir de honte et m'assoir sur une chaise sans avoir mal au c.
      30% d'opinion positive, tu as beau dire que c'est normal parcequ'Hollande part de moins haut, ça ne marche que chez les gens convaincus et aveugle comme toi.
      Baisse du pouvoir d'achat en 2012 de 1% selon l'INSEE ça te dit quelque chose ?

      Supprimer
    4. L'INSEE a dit que la baisse du pouvoir d'achat en 2012 était surtout du aux hausse d'impôts. Sauf que les impôts payés en 2012 se sont ceux de Sarkozy... Alors attends au moins ceux de 2013 pour râler contre Hollande !

      Supprimer
    5. Et les augmentations de cotisations salariales ; c'est la faute à Sarko?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.