15 mars 2013

Google Reader est mort ! Vive Google !

Dans un billet d'un autre blog, j'évoquais la guerre que se sont livrés Microsoft et Apple dans les années 80 et 90. Leurs histoires sont parallèles. Ce sont des géants et Google les a rejoints dans ce club. Qui va gagner ?

Dans les années 2000, l'informatique et Internet se sont démocratisés. 4 foyers sur 5 (de mémoire) a un accès courant Internet. Que faisaient les gens avec leurs PC ? Or accès à internet, ils l'utilisaient pour stocker des photos, des films ou de la musique téléchargés pas toujours légalement, lire des DVD, jouer et utiliser des applications de type bureautique.

La mode du téléchargement illégal de films me semble avoir baissé énormément dans mon entourage. Je n'entends plus des gens se vanter d'avoir vu un film pas encore sorti. Je ne sais pas si c'est un reflet de la réalité.

Progressivement les photos et les données sont devenues stockées sur des sites de stockage ou de partage. Maintenant, on appelle ça le cloud.

La musique s'écoute en streaming avec les offres proposées par les opérateurs. Je suppose que ça va se développer aussi pour les films. Le domaine ne m'intéresse pas donc je n'y connais rien.

Ainsi, l'ordinateur individuel ne servira bientôt plus du tout en tant que support de stockage des données... Tout sera en ligne. Ce que vous achèterez sera disponible sur tous les appareils des braves gens.

La plupart des applications ne serviront plus rien. C'est d'ailleurs déjà le cas... J'utilise encore mon Word pour rédiger mes billets de blogs parce que ça fait près de 10 ans que j'utilise Word 2003 à la maison comme au bureau. Je suppose que quand, au bureau, on passera à autre chose, je n'utiliserai plus mon Word à la maison et passerai à un truc en ligne.

Ainsi les ordinateurs personnels ne serviront plus qu'à stocker une application : le navigateur pour aller sur Internet. Ainsi, le Système d'Exploitation sera devenu beaucoup moins important. Seul le navigateur sera important pour les gens.

Pour le navigateur, nous avons différents fournisseurs : Microsoft, Mozilla, Google et Apple. Je ne sais pas ce que deviendront Mozilla et son Firefox mais il nous reste les trois gros.

Les trois font des OS et des navigateurs. Microsoft est un peu à la ramasse côté navigateur et aussi côté OS pour smartphones et tablettes. Qu'ils se débrouillent ! Google n'est pas réputé pour ses OS pour ordinateur (j'allais dire qu'ils n'en font pas, mais je n'en sais rien, au fond). Qu'ils se débrouillent aussi. Quant à Apple, ils ont leur OS et leur navigateur pour leur propre matériel.

Je récapitule sur l'ordinateur d'un particulier, le navigateur sera la seule application qu'il aura l'impression d'utiliser. Avec l'augmentation des débits et le déploiement d'HTML 5, je ne suis pas persuadé que les applications sur mobiles et tablettes aient un grand avenir (à par l'application qui me permet de rédiger des billets de blog dans le métro quand je ne capte pas Internet). Pourquoi les développeurs d'application iraient-ils foutre des applications gratuites sur des machins comme l'Apple Store où ils doivent payer ?

Nous aurons donc des ordinateurs, des smartphones et des tablettes qui seront fonctionnellement identiques : un OS, un navigateur et c'est tout.

Et vous allez voir que la télé aussi ! Pour ma part, pendant vingt ans, je n'ai quasiment jamais regardé la télé. Je m'y mets depuis que j'ai un iPad. Je la regarde de mon lit. Par contre, je suis obligé de me lever pour aller à l'ordinateur pour regarder les vidéos de cul en Flash ! Vivement HTML5 !

Donc, 4 systèmes autour d'un os et d'un navigateur : un ordinateur, une télé, une tablette et un téléphone.

Revenons à nos trois gros. Apple, Google et Microsoft. Que deviendront-ils dans cette histoire ?

Les mauvaises langues diront que compte tenu de la place de Microsoft, ils sont mal barrés : rien dans les télés (à ma connaissance) et en gros retard pour tout ce qui est mobile. En plus, il est fort probable que les tablettes dépasseront les PC personnels dans les quatre ou cinq ans ! Honnêtement, si j'ai encore besoin d'un PC à la maison, c'est uniquement pour faire des billets de blogs correctement et les rares trucs qui nécessitent un clavier et une souris. Et encore ! Je fais maintenant plus de billets de blog avec l'iPhone qu'avec le PC (plus précisément, je rédige les billets sur l'iPhone et je mets en ligne sur le PC, sauf celui-ci qui sera diffusé au comptoir avec l'iPhone, désolé pour l'orthographe).

Mais Microsoft n'est pas à la ramasse. C'est encore eux qui vendent le plus d'OS... et ils ont le marché de l'entreprise.

On ne sait pas comment évoluera ce dernier. Il basculera plus lentement que le marché domestique vers ce cloud et ces ordinateurs basiques avec un OS et un navigateur. Il est probable que Microsoft gardera le marché quoi qu'il arrive : les migrations des parcs d'ordinateurs seraient très compliqués.

Avant de conclure ce billet trop long mais c'est parce que je me suis laissé aller dans le métro par rapport à mon plan initial, il me faut ajouter un aspect et des géants que je n'ai pas cité.

Google a un avantage sur les deux autres gros : l'identification du client et les données personnelles. La part de marché d'Apple (ceux qui ont un compte chez me.com, icloud.com ou apple.com) est dérisoire. Microsoft a complètement loupé cet aspect. Pourquoi croyez-vous qu'ils ont lancé Outlook.com ?

L'identification du client est importante. C'est elle qui, dans le futur, permettra de diffuser des publicités ciblées... quand la télé sera un machin avec navigateur. Adieu Mediametrie ! La publicité ne sera plus facturée sur la base d'une audience supposée mais sur celle de l'audience réelle de la publicité ciblée... Et qui est le géant d'Internet dans la publicité ?

Sur l'identification numérique, Google a néanmoins un gros concurrent : Facebook. Il y a plus de compte chez ce dernier que chez le premier. Et il y a un deuxième concurrent. Le truc à la mode : Twitter. Pourquoi croyez vous que Google développe au pas de charge son réseau social ? Il rameute les gens qui ont un compte Gmail, YouTube,...

Pourquoi avoir tué Google Reader ?

Pour obliger les gens à aller sur Google+ ? Bof...

Quand les types qui font leur veille d'information avec Google Reader, Google News, des mots clés,... ne pourront plus le faire, non seulement ils le feront ailleurs... Dans un autre produit Google ?

Quand ils n'auront plus d'information récupérée dans Google Reader à diffuser dans Twitter et dans Facebook, qu'est-ce qui sera diffusé dans dans ces machins ?

Et si Google avait tué Google Reader pour tuer ses concurrents ?

Google va gagner le marché de l'identification numérique, des OS et navigateur pour tablettes et smartphones. Et des télévisions.

Et on nous explique que le danger de Google porte sur les données privées ! Qui en a quelque chose à foutre que je fais un billet de blog au comptoir en papotant avec le vieux Marcel et un autre lascar ?

24 commentaires:

  1. C'est une image bien triste d'internet et de l'informatique que tu relate ici. Surtout si tu ne voit pas de place pour des boites comme Firefox

    Google fait bien un OS PC : Chrome OS qui correspond d’ailleurs exactement à ta vision de l'internet.

    D’ailleurs à propos de navigateur central, les webmasters ne vont pas dans ce sens là lorsque ils développent à tour de bras des applications (souvent mal foutu) pour iOS et Android, et pour le coup c'est dommage (cf : http://pro.clubic.com/chroniques/actualite-547062-site-web-application-mobile.html).

    Mais il doit exister un juste milieu.

    Draco

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour FF, j'ai seulement dit que je ne voyais pas leur place dans le modèle économique. Ça reste mon navigateur préfére.

      Désolé pour les images tristes mais nous sommes bien dans un monde de brutes.

      Supprimer
  2. L'autre fois, en déplacement à l’hôtel, j'avais un ordinateur qui me servait aussi de TV grâce à un tuner intégré. Convergence...
    Quant à ce que tu décris (OS + navigateur), ça existe déjà chez Google, c'est le Chromebook. On mixe ça avec une GoogleTV et un smartphone sous Android, et hop !
    Pour la mort de Reader, je me demande si Google ne se détourne pas des flux RSS tout simplement parce qu'il ne peut pas y coller assez de pubs qui rapporte (à relier à l'arrêt d'Adsense pour Feedburner il y a quelques mois)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils se foutent de la pub sur ce truc qui reste marginal pour le grand public. Ils perdent plus en se fâchant avec les geeks que ce qu'ils pourraient gagner avec la pub.

      Ils sont bien en train de tuer.

      Supprimer
  3. Ces débats techniques, que 99 % de vos lecteurs ne doivent pas comprendre (c'est mon cas) , sont sans doute aussi importants qu'aliénants, puisque seul un groupuscule d'initiés peut les suivre; le rôle de la technique, c'est de se faire oublier: tout ce que je demande à un ascenseur, c'est de m'emmener à l'étage du bouton sur lequel j'ai appuyé; même si ma vie est peut-être en jeu, je ne cherche pas à savoir comment ça fonctionne.

    L'informatique ne devrait pas servir à ne discuter que d'informatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le débat n'est pas technique : il est économique et politique. Google est en train de réaliser un coup de maître pour contrôler les médias de demain qui passeront tous par Internet (contrôler au niveau financier, seulement !

      99% de mes lecteurs ? Vous devriez ouvrir un blog pour mieux connaître (smiley, hein !, votre blog est dans la blogroll de se blog ). La majeure partie de
      Mes lecteurs sont d'autres blogueurs. Ils comprennent ter bien ce dont je parle.

      Supprimer
  4. Concernant Microsoft, vous oubliez de regarder au delà des frontières. Si nos téléviseurs sont largement connectés à des box fournies par les FAI, la Xbox de Microsoft est bien positionnée aux usa pour de nombreux usages sur télévision, en accueillant par des applications des services de VOD. Et dernièrement, c'est bien internet explorer qui a regagné des parts de marché contre chrome. Coté services web, skydrive était disponible bien avant Google drive, et Microsoft a annoncé héberger déjà des milliards de documents offices sur son service, lesquels peuvent être édités en ligne avec les webapp de Word, Excel, PowerPoint, OneNote... j'en suis utilisateur, et de fait je n'ai plus ouvert office sur mon Mac depuis des mois : je me contente du navigateur et des applications web.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'oublie pas. J'ai dit que je ne connais rien télé. Pour le reste, je connais un peu mais mon billet aurait fait des tartines, il aurait fallu que j'évoque les solutions proposées pour les entreprises et le passage en payant des Google Apps.

      Supprimer
  5. La majeure partie de mes lecteurs sont d'autres blogueurs"
    Justement, n'est-ce pas un problème? Ça ne fait pas un peu secte?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être mais peu importe. Mon blog est ouvert, bien référencé, tout le monde peut le lire. Je signale juste un fait.

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Et pourtant...

    Et pourtant, je n'aurais jamais été aussi curieux sans Google Reader, ma lecture de tes billets (comme celle des centaines de flux auxquels je suis abonné) n'aurait jamais été aussi assidue sans Google Reader, mes recherches et mes découvertes n'auraient jamais été aussi enrichissantes sans Google Reader.

    Et pourtant, comme le montre ces graphs et le dit si bien le titre de ce billet, Google Reader génère bien plus (et c'est un euphémisme) de traffic que Google + : http://bit.ly/Z5kEKN

    Pour ma part, je teste déjà plusieurs service (Feedly, Tiny Tiny RSS) ; gageons que d'autres acteurs rentrerons dans la danse...

    Bon week-end à toi et à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. D'autres services remplaceront. Vas voir mon billet du jour sur le blog geek. Ce n'est plus l'intérêt de Google de signaler les contenus.

      Supprimer
    2. Je l'ai lu.

      "Ce n'est plus l'intérêt de Google de signaler les contenus" : un comble quand on sait que c'est précisément ce qui a fait la fortune de Google...

      Pour le commentaire en double, désolé, Nicolas, mais j'ai été obligé de cliquer plusieurs fois sur "Publier" avant que l'écran ne cesse de faire apparaître un message du type "Publication error"...

      Supprimer
    3. Pour le commentaire en double, pas grave. C'est un bug de Google. Pour le reste, oui.

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde ! Ton commentaire est en double.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas le seul d'ailleurs. Étrange.

      Supprimer
    3. Je viens de l'effacer. C'est tout de suite beaucoup plus net. ;)

      Supprimer
  10. J'étais vraiment déçu à l'annonce de la fermeture de google reader, mais finalement c'était un mal pour un bien... Ca m'a permis d'explorer les nombreux services similaires qui sont généralement bien mieux pensé (car plus recent)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil. Fais moi part de tes découvertes.

      Supprimer
  11. google c'est bien mais comme la sécu en abuser ça craint ce nom est un peut trop présent dans mon cotidient du moins était présent. Au levé google actu , en voiture youtube , mon téléphone un android bien-sure !!!! dans mon lit , sous la douche et même aux chi.....tes. Je me suis senti persécuté par google et ses pubs presque traqué comme une bête avec le gps sur mon smartphone . Bref ras le fion de google car trop ingéré du matin au soir voir la nuit aussi !!!! et le cloud est pour moi la pire des choses qu'il puisse nous arriver sur le net. Aucun réele contrôle de nos données même intimes.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.