16 mars 2012

Classement des Hashtags : #dpda et #hollande2012 à plus de 60%

Comme à la grande époque d’un autre classement, j’ai reçu en exclusivité le classement des « hashtag » sur Twitter pour la journée d’hier. Il est diffusé par Upik tous les jours en début d’après-midi.

#dpda bien meilleur pour François Hollande que pour Nicolas Sarkozy, lundi !

Teasing…

« Sur la journée du jeudi 15 mars 2012, le top des mots-clés, ou hashtags, des tweets politiques recensés sur la plate-forme (@upik_elections) permet une bonne lecture de l'actualité de la campagne à moins de 40 jours du 1er tour de l'élection présidentielle.

  1. #dpda (48,5% des tweets politiques recensés): Le mot-clé de l'émission politique de France 2, "Des paroles et des actes", avec François Hollande comme invité, a été le sujet phare de la soirée politique. Suivi par plus de 4,094,000 téléspectateurs, soit 17,2% de part d'audience, l'émission a généré 48,5% de tweets politiques recensés, c'est-à-dire plus de 62,000 messages. À titre de comparaison, le lundi 12 mars, l'émission "Parole de candidat" sur TF1, avec Nicolas Sarkozy comme invité, réalisait 44,4%, soit plus de 50,000 messages. La campagne sur Twitter est engagée et les Twittos passe de plus en plus de temps à publier des messages référencés par des mots-clés. La dynamique Twitter s'engage.

  1. #hollande2012 (13,0%): Le nouveau mot-clé mis en place par l'équipe numérique de campagne a très bien fonctionné. Il arrive directement en 2nde position du classement avec presque 17,000 messages. Il a pour but de préciser et personnaliser le mot-clé officiel initial #fh2012. Ce deuxième mot-clé du candidat s'impose donc comme son nouveau mot-clé officiel (3ème position) avec plus de 6,500 messages sur #fh2012. »

5 commentaires:

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...